Frans II Francken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne Frans Francken le Jeune. Pour son père du même nom, voir Frans I Francken. Pour les autres personnages ayant porté ce nom de famille, voir Franken (homonymie).
Portrait de Frans Francken le Jeune, par Antoine van Dyck, entre 1627 et 1641.

Frans II Francken, ou Frans Francken le jeune, né en 1581 à Anvers où il meurt en 1642, est un peintre flamand des Pays-Bas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frans Francken le jeune fait partie d'une famille de peintres active à Anvers[1] durant cinq générations aux XVIe et XVIIe siècles. Il est difficile de différencier leurs contributions respectives, ainsi les styles de Frans I Francken (1542-1616) et de son fils sont très proches.

Frans II, le plus réputé, s'intéresse principalement aux paysages, aux scènes historiques et religieuses, aux natures mortes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1587 : Le Christ parmi les docteurs, huile sur panneau, 250 × 220 cm (panneau central), 250 × 97 cm (volets), retable de la guilde des maîtres d'école et de la corporation des savonniers, Cathédrale Notre-Dame d'Anvers. Retable se composant de :
    • Le Christ enseigne aux docteurs de la loi, panneau central;
    • Saint Augustin baptisé par saint Ambroise, panneau de gauche;
    • Le mystère de l'huile (le prophète Élie aide la veuve de Sarepta à payer ses dettes), panneau de droite.
  • vers 1600 : L'arrivée de Cléopâtre à Tarse, Musée des beaux-arts de Nantes.


Lieux de conservation[modifier | modifier le code]

en Allemagne :

en Belgique :

en Espagne :

aux États-Unis :

  • Le triomphe de Neptune et Amphitrite[2], au Ringling Museum of Art, à Sarasota.

en France :

en Italie :

  • Le banquet des dieux[4], à Milan.

aux Pays-Bas :

Collections privées

  • Le passage de la Mer Rouge, huile sur cuivre, 50,5 par 63,5, à Versailles, le tableau sera mis en vente publique,à Amsterdam, par Sotheby's en novembre 2011.
  • L'Homme à la croisée des chemins entre le vice et la vertu, huile sur bois, 1,42 par 2,10 m, vente chez Dorotheum, à Vienne, le 21 avril 2010, adjugé 7 022 300 euros, acheté 12 millions par le musée des Beaux-arts de Boston. [2]. Provenance: cadeau de la ville d'Anvers à Peter Joseph Franken-Siersdorf, évêque d'Anvers puis famille Sierstorpff, château de Driburg, Westphalie..

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arbre généalogique de la famille Francken[1]
  2. Le siècle de Rubens, catalogue d'exposition, Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, 1965, p. 85.
  3. Le siècle de Rubens, catalogue d'exposition, Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, 1965, p. 85-86.
  4. Le siècle de Rubens, catalogue d'exposition, Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, 1965, p. 84.
  5. Le siècle de Rubens, catalogue d'exposition, Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, 1965, p. 86-87.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :