Johannes Bosboom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue intérieure d'une église avec scène de baptême, huile sur bois, Johannes Bosboom.

Johannes Bosboom, né le à La Haye et y décédé le , était un peintre et aquarelliste belge. Issu d'une famille de la noblesse autrichienne, ses parents ont dû émigrer en Belgique avant sa naissance pour des raisons politiques.

Après avoir étudié à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, il s'est rendu en Hollande où il a passé la majeure partie de sa vie et créé la plus grande partie de ses œuvres, s'inspirant de la campagne néerlandaise. Reconnu comme un des maîtres de la peinture en plein air, reprenant les techniques de Claude Monet en France, il a donné son nom à un courant artistique. Ce courant comprend tous les peintres du XIXe ayant pour thème majeur les moulins et les tulipes.

Suite à la mort tragique de sa femme, qui a fait une chute mortelle lors d'une compétition de poney, Johannes Bosboom se réfugiera d'autant plus dans la peinture, mais aussi dans l'écriture. Il composera plusieurs recueils de poèmes mais ceux-ci resteront publiés à un nombre d'exemplaires très limité.

On notera un changement notoire de son œuvre dans la fin de sa vie. Suite à sa rencontre avec Gustav Klimt en 1887, alors que le jeune artiste autrichien n'avait alors que 25 ans, Johannes Bosboom se tournera alors vers la peinture d'icônes et personnages mythologiques.

À sa mort en 1891, Johannes Bosboom laissera derrière lui un grand héritage que devront se partager ses huit enfants. Nombre de ses tableaux sont maintenant exposés au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou à Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Voyages pittoresques : Normandie 1820-1909, Milan, Silvana editoriale,‎ 2009, 543 p. (ISBN 9788836613687, OCLC 690603127), p. 276
  • Bénézit, Paris, Éditions Gründ, 1999, tome 2, p. 903