Gillis Mostaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gillis Mostaert, Allegorie des abus de l'Église, Museum Catharijneconvent, 1575

Gillis Mostaert le Vieux, né à Hulst le 27 juin 1528 et mort à Anvers le 28 décembre 1598[1], est un peintre flamand contemporain de Pieter Brueghel l'Ancien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gillis Mostaert est le fils ou un neveu ou petit neveu du peintre Jan Mostaert et le frère jumeau de Frans Mostaert, peintre lui aussi. Après l'initiation des jumeaux par leur père (ou oncle ou grand oncle), Gillis a étudié avec Jan Mandyn et son frère Frans avec Herri met de Bles. Les jumeaux ont été tous deux admis à la guilde de saint-Luc d'Anvers en 1554.

Gillis s'est intéressé à un grand nombre de sujets, thèmes religieux, scènes de batailles et de la vie villageoise. Il a épousé Margareta Baes en 1563 dont il a eu six enfants.

Corpus[modifier | modifier le code]

  • Scène de guerre et incendie (entre 1550 et 1595), musée du Louvre
  • Crucifixion, atelier de Mostaert (entre 1550 et 1600) musée du Louvre
  • La Descente du Christ aux Limbes, Museo Nacional de San Carlos, Mexico.
  • Intérieur néerlandais, huile sur bois, musée des beaux-arts de Budapest
  • Fête villageoise, huile sur bois, musée des beaux-arts de Gand
  • L'Incendie de Sodome, lieu inconnu ;
  • Paysage avec la fuite en Égypte, musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg
  • Kunsthistorisches Museum de Vienne
    • Moïse fait jaillir de l'eau au désert, vers 1560
    • Paysage avec un château et une auberge, 1580
    • Portrait d'un inconnu avec des cheveux et une barbe roux, vers 1580
    • Armée dans un paysage d'hiver, vers 1590
  • Le Chariot de foin, allégorie de la vanité, entre 1580 et 1590, Rijksmuseum, Amsterdam
  • Scène de cabaret, huile sur bois, Musée de Grenoble

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Sander Pierron, Les Mostaert, Bruxelles-Paris, G. von Oest, 1912
  • Giorgio Vasari, « De divers artistes italiens et flamands » in Le Vite
  • Ekkehard Mai, Gillis Mostaert (1528–1598). Ein Antwerpener Maler zur Zeit der Bruegel-Dynastie, édition Minerva,‎ 2005 (ISBN 3932353935)
  • H.G. Franz, Niederländische Landschaftsmalerei im Zeitalter des Manierismus, Graz, 1969, pp. 229-237.
  • Von Bruegel bis Rubens. Das goldene Jahrhundert der flämischen malerei, cat. exp. W.R.M., Cologne, 1992, pp. 289-290, 298-299.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gillis Mostaert sur Geni

Lien externe[modifier | modifier le code]