Jozef Israëls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoportrait (1908)

Jozef Israëls, né le à Groningue et mort à La Haye le (à 87 ans), est un peintre réaliste néerlandais, père du peintre Isaac Lazarus Israëls.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé à Paris en 1845, Jozef Israëls sera l'élève de Paul Delaroche, Horace Vernet et James Pradier. Plus tard son véritable maître sera François-Edouard Picot. Il expose au Salon de Paris à partir de 1855. Il regagne Amsterdam, puis plus tard La Haye en 1870. Il sera l'un des membres de l'École de la Haye (nl). Il illustre une veine du réalisme social en se concentrant principalement sur les déshérités du ghetto d'Amsterdam.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frans Netscher et Ph. Zilcken, Jozef Israëls : l'homme et l'artiste, J.M. Schalekamp, Amsterdam, 1890, 44 p.
  • (nl) John Sillevis, Dieuwertje Dekkers, Willemien de Vlieger-Moll [et al.], Jozef en Isaac Israëls: vader & zoon, Waanders, Zwolle, 2008, 159 p. (ISBN 978-90-400-8542-0) (publié à l'occasion de l'exposition du même nom tenue à La Haye, Musée municipal de La Haye, du 20 septembre 2008 au 8 février 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :