Grisaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grisaille de vitrail: Hérode et les rois mages (musée du Moyen Âge), France, XVe siècle

La grisaille, en peinture, est une technique picturale synonyme de chiaroscuro, ou clair-obscur comme le précise Vasari[1].

Elle n'utilise que des nuances d'une même couleur afin d'imiter le marbre, la pierre, le bronze (XVe siècle).

Elle est similaire, par ce principe, au camaïeu, dans sa variante à plusieurs tons d'une même couleur.

Elle a souvent servi pour préparer[2], esquisser, préfigurer une peinture finale (comme la sinopia).

Elle est utilisée également dans la technique du vitrail, en gris, par ajout d'oxydes métalliques avant la cuisson du verre.

Peinture sur verre à la grisaille, atelier de Carlo Roccella.

Exemples[modifier | modifier le code]

Fresques du Chiostro verde de Santa Maria Novella d'Uccello

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Peintres contemporains usant de cette technique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Giorgio Vasari : introduction aux Trois Arts du dessin Le Vite, IX
  2. Dans la première étape de la peinture de l'école vénitienne, avant la pose des glacis.