Conflans-en-Jarnisy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conflans.
Conflans-en-Jarnisy
Église paroissiale Saint-Martin.
Église paroissiale Saint-Martin.
Blason de Conflans-en-Jarnisy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Conflans-en-Jarnisy
Intercommunalité Communauté de communes du Jarnisy
Maire
Mandat
Alain Lemey
2014-2020
Code postal 54800
Code commune 54136
Démographie
Gentilé Conflanais
Population
municipale
2 400 hab. (2011)
Densité 276 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 06″ N 5° 51′ 27″ E / 49.1683, 5.857549° 10′ 06″ Nord 5° 51′ 27″ Est / 49.1683, 5.8575  
Altitude Min. 185 m – Max. 226 m
Superficie 8,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Conflans-en-Jarnisy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Conflans-en-Jarnisy

Conflans-en-Jarnisy est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Lorraine. Ses habitants sont les Conflanais. Le lieu se prononce et s'écrit couramment Conflans - Jarny.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Vestige de l'ancien château fort.
  • Présence gallo-romaine.
  • Château mentionné en 1093.
  • Place forte détruite par les Suédois en 1636.
  • Doit son nom au confluent de I'Yron et de l'Orne.
  • La commune s'appelait Conflans en Woëvre avant 1328
  • En 1817, Conflans en Jarnisy, village de l'ancienne province du barrois au confluent de l'Orne et de l'Yron. À cette époque il y avait 369 habitants répartis dans 60 maisons.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Conflans-en-Jarnisy Blason Blasonnement : de sinople au chevron renversé et ondé d'argent, accompagné en chef d'une montagne surmontée d'un château ruiné d'or.
Détails Adopté par la commune vers 1953

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 2008 Jean-Pierre Maubert PCF  
mars 2008 mars 2014 Évelyne Didier PCF Sénatrice (depuis 2001)
Conseillère générale du canton de Conflans-en-Jarnisy (1998-2011)
mars 2014 en cours Alain Lemey PCF  

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 400 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
522 364 390 398 421 440 511 508 525
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
645 608 614 613 621 662 750 888 992
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
1 097 1 217 1 188 1 287 1 697 2 802 2 850 2 593 2 890
1990 1999 2006 2008 2011 - - - -
2 728 2 502 2 453 2 439 2 400 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ancien ossuaire.
  • Château fort, attesté depuis 1093, le château appartint à l'évêque de Metz au XIIe siècle, puis à la famille d'Apremont. Acquis par le comte de Bar Édouard Ier de Bar vers 1328, détruit en 1636 par les Suédois et restauré au XVIIIe siècle. Subsistent actuellement les fossés et la maison des anciens Voués dite le " Quatre pans ", datée 1716.
  • Ancienne chapelle ossuaire, lieu dit La Côte à Larry,XVIe siècle. Restauré en 1887.
  • Musée de l'art forain et de la musique mécanique[3] et son célèbre orchestrion Decap[4].

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Martin, construite en 1844 à l'emplacement d'une ancienne chapelle Notre-Dame-de-Pitié promue église paroissiale en 1709, en remplacement de la vieille église romane à trois nefs, détruite au moment de la Révolution, qui se trouvait dans le cimetière actuel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Eugène Léon Rivet (1880-1964), amiral
  • Équipe de football de la ville de Conflans-en-Jarnisy : USC.

Président: Roland Larcher. Entraineur équipe A: René Forestat. Entraineur équipe B: Christophe Zampieri. Entraineur équipe C: Nicolas Marche.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  3. Musées de Musique Mécanique de France
  4. Orchestrion Decap en restauration dans un autre musée


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :