Orne (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 17′ 15″ N 6° 10′ 55″ E / 49.2875, 6.18194 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orne.
Orne
L'Orne en crue à Rombas.
L'Orne en crue à Rombas.
Caractéristiques
Longueur 85,8 km [1]
Bassin 1 268 km2
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen 12,4 m3/s (Rosselange)
Régime pluvial
Cours
Confluence Moselle
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro
La Vallée de l'Orne.
L'Orne à Rombas.

L'Orne est une rivière de l'Est de la France (Lorraine) qui coule dans les départements lorrains de la Meuse, de Meurthe-et-Moselle et de la Moselle. C'est un affluent de la Moselle en rive gauche, et donc un sous-affluent du Rhin.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Peut-être de autura (rivière), cf. Eure, et onna (fleuve, rivière)[réf. nécessaire] attesté dans le glossaire d'Endlicher, De nominibus Gallicis traduit par le latin flumen.

Dans ce cas, pas de rapport avec l'Orne, un fleuve de Normandie, attesté sous le nom Olina chez Ptolémée, homonyme de Fluvius Olne, l'Orne saosnoise dans la Sarthe que Xavier Delamarre[2] fait remonter probablement au celtique olīnā, coude, c'est-à-dire « celle qui fait des coudes ».

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 85,8 km[1]. Elle prend sa source à 320 m d'altitude, dans les Côtes de Meuse, sur la commune d'Ornes. Elle arrose notamment Étain, Conflans-en-Jarnisy, Auboué, Homécourt, Jœuf, Moyeuvre-Grande, Rosselange, Rombas, Clouange, Vitry-sur-Orne, Gandrange, Richemont, où elle se jette dans la Moselle à l'altitude de 155 mètres.

Les Communautés de communes du Pays Orne-Moselle et du Pays de l'Orne se sont associées pour la création d'une promenade (appelée "Fil Bleu" ou "Promenade des Berges de l'Orne") le long de son lit. Actuellement (juillet 2010) cette promenade s'étend sur 22 km, entièrement bétonnée ou macadamisée, des communes de Rombas/Clouange à la commune de Valleroy. Elle est doublée de chaque côté de la rivière entre Rombas/Clouange et Rosselange. Un tronçon d'environ 2 km se poursuit à partir de Joeuf jusque la base nautique d'Homècourt. Un certain nombre de ponts et passerelles permettent de passer de l'une à l'autre rive. Deux passerelles sont néanmoins impraticables "passerelle de Moyeuvre Grande" (une déviation est mise en place par le pont routier) et "passerelle de la base nautique d'Homècourt". Cette promenade est très usitée par les promeneurs à pied et à vélo, ainsi qu'en roller. Elle traverse les communes de Rombas, Clouange, Rosselange, Moyeuvre Grande, Joeuf, Homècourt, Aubouè, Moineville et Valleroy. Depuis 2011 la promenade est partie vers son embouchure, vers la commune d'Amnéville-les-Thermes. Environ 700 mètres ont été aménagés récemment et la municipalité de Rombas œuvre pour sa continuité.

Affluents et sous-affluents[modifier | modifier le code]

Ses principaux affluents et sous-affluents sont :

L'Orne collecte aussi les eaux d'exhaure des mines de Jarny, Giraumont, Auboué et Orne-Roncourt.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Les débits de l'Orne à Rosselange[modifier | modifier le code]

L'Orne est une rivière abondante, à l'instar de ses voisines de la région de l'Ouest de la Lorraine, issues des Côtes de Meuse. Son débit a été observé durant une période de 40 ans (1967-2007), à Rosselange, localité du département de la Moselle située peu avant son confluent avec la Moselle[3]. Le bassin versant de la rivière y est de 1 226 km2 (soit la presque totalité de celui-ci qui s'étend sur 1 268 km2).

Le module de la rivière à Rosselange est de 12,6 m3⋅s-1.

L'Orne présente des fluctuations saisonnières de débit fort marquées, comme très souvent dans l'Est de la France, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 20,2 et 26,9 m3⋅s-1, de décembre à mars inclus (avec un maximum en février), et des basses eaux d'été assez prolongées, de juin à début octobre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 2,81 m3 au mois de septembre. Mais ces moyennes mensuelles ne sont que des moyennes et occultent des fluctuations bien plus prononcées sur de courtes périodes.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Rosselange
(Données calculées sur 41 ans)

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,56 m3, mais ce fait est fréquent parmi les rivières de la région.

Les crues peuvent être très importantes. Ainsi le débit instantané maximal enregistré a été de 318 m3⋅s-1 le 22 décembre 2003, tandis que la valeur journalière maximale avait été de 292 m3⋅s-1 le jour précédent. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 170 et 230 m3. Le QIX 10 est de 280 m3⋅s-1, le QIX 20 de 320 m3 et le QIX 50 de 370 m3, soit plus de la moitié des valeurs de la Meurthe, affluent le plus important de la Moselle en France et dont le bassin est près de 2,5 fois plus étendu. D'où il ressort que les crues de décembre 2003, dont mention a été faite, étaient d'ordre vicennal, et donc pas du tout exceptionnelles.

À titre de comparaison avec une importante rivière du Bassin parisien, le QIX 10 du Loing en fin de parcours, rivière connue pour l'importance de ses crues, vaut 190 m3 contre 280 pour l'Orne, et que son QIX 50 ne se monte qu'à 270 m3 (contre 370 pour l'Orne), et ce malgré un bassin trois fois et demi plus étendu.

L'Orne est alimentée par des précipitations abondantes dans la région occidentale de son bassin. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 326 millimètres annuellement, ce qui est à peu près égal à la moyenne d'ensemble de la France, mais reste nettement inférieur à la moyenne de la totalité du bassin français de la Moselle (445 millimètres à Hauconcourt). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint le chiffre de 10,3 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Débits des cours d'eau du bassin de l'Orne[modifier | modifier le code]

Nom Localité Débits en m3 par seconde Côte
max(m)
Max.
instant.
Max.
journ.
Lame
d'eau
(mm)
Surface
(km2)
Module VCN3
(étiage)
QIX 2 QIX 5 QIX 10 QIX 20 QIX 50
Ruisseau de Vaux Morgemoulin 0,417 0,011 9,1 12 13 15 17 1,74 14,8 10,2 312 42
Orne Boncourt 3,73 0,030 59 84 100 120 140 4,59 125 99,7 286 412
Yron Jarny 4,01 0,130 82 120 140 170 200 3,53 169 139 332 383
dont Longeau Jarny 2,17 - - - - - - - - - 320 214
Woigot Briey 1,25 0,067 16 25 30 35 42 2,67 56,2 23,1 522 76
Orne Rosselange 12,6 0,560 170 230 270 320 370 3,98 318 292 326 1 226

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Orne (A8--0100) » (consulté le 26 août 2013)
  2. Xavier Delamarre (préf. Pierre-Yves Lambert), Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, Paris, Éd. Errance (2e éd. rev. et augm.), coll. « Collection des Hespérides »,‎ 2003, couv. ill. en coul. ; 24 cm, 440 p. (ISBN 2-87772-237-6, ISSN 0982-2720, lien notice BnF?), p. 240
  3. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Orne à Rosselange (A8431010) » (consulté le 26 août 2013)