Yron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L' Yron
Illustration
Caractéristiques
Longueur 37,4 km
Bassin 383 km2
Bassin collecteur le Rhin
Débit moyen 4,01 m3/s (Jarny)
Régime pluvial
Cours
Se jette dans l' Orne
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

L' Yron est une rivière française qui coule dans les départements lorrains de la Meuse et de Meurthe-et-Moselle. C'est un affluent de l'Orne en rive droite, et donc un sous-affluent de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Yron naît sur le territoire de la commune meusienne de Vigneulles-lès-Hattonchâtel dans une région humide couverte de bois, de prés et d'étangs. Il adopte dès le départ la direction générale du nord-est. Il forme l'étang de Vigneulles puis reçoit l'émissaire de l'étang de Lachaussée. Après un parcours de plus de 37 kilomètres, il se jette dans l'Orne (rive droite) à Jarny, à une dizaine de kilomètres en amont d'Auboué.

Pendant plus de la moitié de son parcours, l'Yron coule dans les limites du parc naturel régional de Lorraine

Communes traversées[modifier | modifier le code]

L'Yron baigne et traverse les communes suivantes :

Affluents[modifier | modifier le code]

L'affluent principal de l'Yron est le Longeau, plus abondant que lui et qui lui apporte en moyenne un débit de 2,17 m3⋅s-1, soit plus de la moitié du débit total.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le débit de l'Yron a été observé pendant une période de 44 ans (1960-2003), à Jarny, ville du département de Meurthe-et-Moselle, située au niveau du confluent avec l'Orne[1]. Le bassin versant de la rivière est de 383 km2.

Le module de la rivière à Jarny est de 4,01 m3⋅s-1.

L'Yron présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées, avec des hautes eaux d'hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 7,84 et 8,02 m3⋅s-1, de décembre à février inclus (avec un très léger maximum en février) suivi de 6,14 en mars, et des basses eaux d'été de juin à septembre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusque 0,95 m3 au mois de septembre (950 litres par seconde), ce qui reste fort acceptable sans être sévère.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Jarny
(Données calculées sur 44 ans)

Cependant, le VCN3 peut chuter jusque 0,130 m3, en cas de période quinquennale sèche, soit 130 litres par seconde, ce qui n'est pas trop sévère pour une rivière du plateau lorrain et correspond au VCN3 de la plupart des cours d'eau de cette région.

D'autre part les crues peuvent être très importantes. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 82 et 120 m3. Le QIX 10 vaut 140 m3⋅s-1, tandis que le QIX 20 se monte à 170 m3. Enfin le QIX 50 vaut 200 m3⋅s-1.

À Jarny, le débit instantané maximal enregistré a été de 169 m3⋅s-1 le 16 octobre 1981, tandis que la valeur journalière maximale était de 139 m3⋅s-1 le 21 décembre 1993. En comparant le premier de ces chiffres aux valeurs des différents QIX de la rivière, il apparaît que cette crue était seulement d'ordre vicennal et donc nullement exceptionnelle. On peut considérer qu'elle est destinée à se répéter tous les 20 ans en moyenne.

La lame d'eau écoulée dans le bassin de l'Yron est de 332 millimètres annuellement, ce qui est assez abondant, conforme à la moyenne d'ensemble de la France, ainsi qu'à l'ensemble du bassin versant de l'Orne lorrain (326 millimètres). La lame d'eau de l'Yron est cependant inférieure à celle de l'ensemble du bassin versant français de la Moselle (445 millimètres à Hauconcourt, en aval de Metz). Le débit spécifique (ou Qsp) se monte dès lors à 10,5 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Banque Hydro - Station A8182010 - L'Yron à Jarny (ne pas cocher la case "Station en service")

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]