Cimetière national d'Arlington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cimetière national d'Arlington
Image illustrative de l'article Cimetière national d'Arlington
Vue de la section 33 du cimetière national d'Arlington.
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Virginie
Ville Arlington
Coordonnées 38° 52′ 45″ N 77° 04′ 08″ O / 38.879074, -77.06900638° 52′ 45″ Nord 77° 04′ 08″ Ouest / 38.879074, -77.069006  

Géolocalisation sur la carte : Virginie

(Voir situation sur carte : Virginie)
Cimetière national d'Arlington

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Cimetière national d'Arlington

Le cimetière national d'Arlington, situé à Arlington en Virginie, est un important cimetière militaire américain créé durant la guerre de Sécession sur les terrains d'Arlington House, l'ancienne propriété de l'épouse du général Lee, le chef des armées confédérées. Il est situé exactement en face de Washington D.C., de l’autre côté du fleuve Potomac à côté des bâtiments du Pentagone.

Plus de 290 000 personnes sont enterrées sur ce terrain de 2,53 km2, des anciens combattants de toutes les guerres américaines, de la guerre d'indépendance aux derniers conflits du XXIe siècle en Irak ou en Afghanistan, en passant par la guerre de Sécession, les deux guerres mondiales, la guerre de Corée et la guerre du Viêt Nam.

Les corps de 10 militaires français morts par accident ou maladie sur le sol américain alors qu'ils étaient chargés de l'instruction d'une partie de l'armée du général Pershing durant la Première Guerre Mondiale reposent à Arlington. Les sépultures fleuries chaque 11 novembre par l'ambassade de France à Washington.

Avec le cimetière national de Mill Springs, Arlington est le plus ancien cimetière militaire des États-Unis. Il est le seul avec le Airmen's Home National Cemetery à être géré par le Département de l'Armée (une branche du Département de la Défense) alors que les autres cimetières militaires américains sont gérés par le Département des Anciens combattants ou par le Service des parcs nationaux. L'Arlington House (Custis-Lee Mansion) et les terrains avoisinants sont gérés par le Service des parcs nationaux comme un mémorial de Lee.

La tombe des Inconnus[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tombe des Inconnus.
Tombe des inconnus avec la garde.

La tombe des Inconnus, également connue sous le nom de tombe des Soldats inconnus est l'un des sites les plus populaires du cimetière. Elle abrite les soldats inconnus américains de la Première et de la Seconde Guerres mondiales, ainsi que de la guerre de Corée et de la guerre du Viêt Nam. Grand tombeau de marbre provenant du Colorado, elle est située sur une colline surplombant directement la ville de Washington.

Elle était initialement nommée Tombe du Soldat inconnu (Tomb of the Unknown Soldier). D'autres soldats inconnus tués lors d'autres guerres y furent plus tard enterrés et le lieu est devenu connu sous le nom de Tombe des Inconnus même si ce titre n'est pas officiel. Les soldats enterrés sont les :

  • Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale, enterré le 11 novembre 1921, cérémonie présidée par le président Warren G. Harding.
  • Soldat inconnu de la Seconde Guerre mondiale, enterré le 30 mai 1958, cérémonie présidée par le président Dwight D. Eisenhower.
  • Soldat inconnu de la guerre de Corée, aussi enterré le 30 mai 1958 cérémonie présidée par Eisenhower, le vice-président Richard Nixon agissant comme le plus proche parent.
  • Soldat inconnu de la guerre du Viêt Nam, enterré le 28 mai 1984, cérémonie présidée par le président Ronald Reagan. Les restes de ce soldat furent exhumés avec l'autorisation du président Bill Clinton le 14 mai 1998. Une analyse génétique permit de déterminer qu'il s'agissait du lieutenant de l'US Air Force Michael J. Blassie, que sa famille a réenterré près de chez elle à St. Louis, dans le Missouri. Il fut alors décidé de laisser le caveau de la guerre du Viêt Nam vide.

Depuis le 6 avril 1948, la tombe est gardée en permanence, 24 heures sur 24, par des soldats du 3e régiment d'infanterie (« The Old Guard ») de l'US Army. Cette garde et son changement s'effectuent selon un rituel extrêmement précis.

Amphithéâtre du mémorial d'Arlington[modifier | modifier le code]

Amphithéâtre d'Arlington

La tombe des Inconnus fait partie de l'amphithéâtre du mémorial d'Arlington. Cet amphithéâtre accueille les obsèques nationales et les cérémonies du Memorial Day et du Veterans Day. Des cérémonies se tiennent également à Pâques. Environ 5 000 personnes assistent à ces cérémonies chaque année. L'amphithéâtre est principalement construit en marbre Imperial Danby venant du Vermont. La salle d'exposition entre l'amphithéâtre et la tombe des Inconnus utilise du marbre Botticino, importé d'Italie. La construction de cet amphithéâtre est le résultat d'une campagne d'Ivory Kimball pour bâtir un lieu pour honorer les soldats américains. Le Congrès autorisa la construction le 4 mars 1913 et le président Woodrow Wilson posa la première pierre le 15 octobre 1915. Celle-ci contient 15 objets dont une bible et une copie de la Constitution américaine.

Avant que la construction de l'amphithéâtre du mémorial ne soit achevée en 1921, les cérémonies importantes se tenaient dans ce qui est connu maintenant sous le nom du « Vieil amphithéâtre » (« Old Amphitheater »). Il se trouve sur l'emplacement des anciens jardins du Général Robert Lee. Il fut construit en 1868 sous la direction du Général John A. Logan. James Garfield fut le principal orateur le jour de l'inauguration le 30 mai 1868. L'amphithéâtre est entouré d'une colonnade couverte d'un treillis qui supporte une vigne. L'amphithéâtre possède une estrade de marbre, connue sous le nom de « la Tribune », sur laquelle est inscrite la devise que l'on trouve sur le Grand sceau des États-Unis d'Amérique, E pluribus unum (« de plusieurs, un seul »). L'amphithéâtre peut accueillir 1 500 personnes assises et a vu passer des orateurs tels William Jennings Bryan.

Autres emplacements célèbres[modifier | modifier le code]

Tombe de John et Jacqueline Kennedy

Parmi les nombreux emplacements célèbres du cimetière, les plus connus sont :

Principales personnalités enterrées[modifier | modifier le code]

Vue du cimetière d'Arlington
Vue du cimetière d'Arlington.

Outre la famille Kennedy sont enterrés dans ce cimetière (par ordre alphabétique) :

William Howard Taft et John Kennedy sont les seuls présidents à être inhumés à Arlington (depuis le milieu du XXe siècle, les présidents américains font souvent le choix d'être enterré sur le terrain de leur bibliothèque présidentielle). Ils sont les seuls avec le Général Pershing à avoir eu des obsèques nationales à Arlington.

Critères pour y être inhumé[modifier | modifier le code]

Les critères pour pouvoir être inhumé à Arlington sont régis par le Code of Federal Regulation. Peuvent s'y faire enterrer :

  • tout ancien combattant,
  • tout ancien militaire décoré de l'une des plus hautes décorations militaires américaines,
  • tout ancien membre des forces armées ayant servi au gouvernement fédéral des États-Unis (à un certain niveau de la branche exécutive, élu au Congrès ou membre de la Cour suprême)
  • tout président ou ancien président des États-Unis (même s'il n'a pas servi auparavant dans l'armée car le président des États-Unis est pendant son mandat Commandant en chef (Commander in chief en VO) des armées américaines)

Certains civils, principalement des policiers, morts en action dans la protection de l'État ou les épouses et enfants mineurs des ayants droit peuvent également y être enterrés. Ainsi bien que non militaires ou anciens combattants, y sont inhumés :

Vue depuis un des sommets d'Arlington. On aperçoit au premier plan, à gauche le mémorial d'Iwo Jima et à droite la tour noire du Carillon des Pays Bas. Au fond, au-delà du Potomac se trouvent à gauche le John F. Kennedy Center for the Performing Arts (grand bâtiment carré blanc) avec à sa gauche le complexe du Watergate, au centre, le Lincoln Memorial juste devant l'obélisque du Washington Monument et à droite entre le Potomac et le bassin de marée le Jefferson Memorial (bâtiment blanc avec un toit en coupole).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]