Creighton Williams Abrams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abrams.
Creighton Williams Abrams
Creighton Williams Abrams
Creighton Williams Abrams

Naissance
Springfield, Massachusetts
Décès (à 59 ans)
Walter Reed Army Medical Center, Washington D.C.
Origine Américain
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme United States Department of the Army Seal.svg United States Army
Grade US-O10 insignia.svg Général
Années de service 1936 – 1974
Conflits Seconde Guerre mondiale
Guerre de Corée
Guerre du Viêt Nam
Commandement 2e régiment de cavalerie
3e division blindée
5e corps d'armée
Military Assistance Command, Vietnam
Chief of Staff of the United States Army
Faits d'armes Bataille des Ardennes
Siège de Bastogne
Distinctions Silver Star
Army Distinguished Service Medal
Bronze Star
Distinguished Service Cross
Legion of Merit

Creighton Williams Abrams Junior (, ) est un général américain qui s'est illustré dans l'arme blindée durant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir participé à la guerre de Corée, il a commandé les forces américaines au Vietnam de 1968 à 1972 puis occupé le poste de chef d’État-major de l'US Army de 1972 à 1974.

Origines[modifier | modifier le code]

Creighton Williams Abrams Jr est né le 15 septembre 1914 à Springfield, Massachusetts dans une famille modeste. Sorti de l’Académie militaire de West Point en 1936, il épousa la même année Julia Harvey, avec laquelle il aura 3 filles et trois fils. Le S/Lt Abrams fut affecté à la Première Division de Cavalerie. Promu lieutenant en , il entre dans l’arme blindée en .

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lieutenant-colonel en , il a commandé le 37e Bataillon de Chars, 4e Division Blindée en opérations en Europe jusqu’en 1945. Unité de pointe de 4e Division Blindée et de la 3e Armée américaine, le 37e Bataillon eut souvent à faire face à des adversaires très entrainés, équipés d’un matériel plus puissant mais moins rapide. C’est dans ces conditions que Creighton Abrams va se révéler un commandant agressif et efficace. Il s’est particulièrement fait remarquer à Bastogne. Le général George Patton dira de lui : « Je suis supposé être le meilleur commandant de chars de l’armée américaine, mais je suis battu : Abe Abrams est le champion du monde »

La guerre froide[modifier | modifier le code]

Après un passage à l’État-major Général de l’US Army, il fut responsable des tactiques à l’Ecole des Blindés à Fort Knox. Breveté du Collège des officiers supérieurs de Fort Leavenworth en 1949, il a ensuite commandé en Europe le 63e Bataillon de Chars, 1e Division d’Infanterie de 1949 à 1951, puis le 2e Régiment de Cavalerie Blindée.

Breveté de l’Ecole de Guerre de l’US Army en 1953, il occupa les postes de Chef d’Etat-major des I. X et IX Corps en Corée en 1953 et 1954 avant de diriger le Centre de l’Arme Blindée à Fort Knox. Promu major-général à titre temporaire en juin 1960, il a ensuite occupé divers postes d’état-major et commandé la 3e Division Blindée de 1960 à 1962. Nommé brigadier-général en février 1963, il a assuré la fonction de vice-chef d’Etat-major de l’US Army entre et .

Vietnam[modifier | modifier le code]

De 1967 à 1972, le général Abrams a dirigé la Mission Militaire d’Assistance de l’US Army au Vietnam, succédant le au général William Westmoreland. Beaucoup moins optimiste que son prédécesseur sur l’avenir du conflit, il fut chargé par le président Richard Nixon d’assurer le transfert des opérations militaires aux Sud Vietnamiens. Entre décembre 1968 et fin 1972, les effectifs américains engagés au Sud Est Asiatique passèrent de 530 000 à 30 000 hommes. C’est aussi le général Abrams qui dirigea l’offensive américaine au Cambodge en 1970. C’est durant son séjour au Vietnam qu’il se convertira à la religion catholique.

Chef d’État-major de l'US Army[modifier | modifier le code]

Enfin, du au , il a occupé le poste de Chef d’État-major de l’US Army. Il a donc eu à charge de superviser le retrait total des troupes américaines engagées au Sud-Est Asiatique, la réduction des effectifs de l’US Army et sa réorganisation, la suppression de la conscription et la transformation de l’armée américaine en armée de métier. Premier chef d’État-major de l’US Army mort en activité, le général Creighton W. Abrams, Jr est décédé d’un cancer à Washington, DC, le 4 septembre 1974. Il est enterré dans une section réservée du Cimetière National d’Arlington, Virginie.

C’est en mémoire de ce spécialiste de l’arme blindée que l’US Army a baptisé son char de combat M1 Abrams.