Columbia (navette spatiale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Columbia.

Columbia
OV-102

Description de cette image, également commentée ci-après

La navette sur le pas de tir avant la mission STS-107

Caractéristiques
Organisation NASA
Date de fin du programme 2003
Durées
La première navette sur son pas de tir

Columbia ou OV-102 (Orbital Vehicle-102) est la première navette spatiale américaine à avoir été dans l'espace lors de son premier vol le [1]. Elle s'est désintégrée lors de son retour sur Terre le .

Le choix de son nom renvoie à une ancienne dénomination du pays : Columbia. Une autre source indique que ce nom a été choisi d'après le premier navire américain à avoir sillonné le globe, le Columbia Rediviva, et également d'après le nom du module de commande d'Apollo 11.

Histoire[modifier | modifier le code]

Columbia fut construite à partir de 1975 en Californie et livrée à Cap Canaveral en 1979. Le premier incident majeur impliquant Columbia eut lieu avant son premier vol, le quand deux techniciens furent tués et quatre autres blessés lors d'un test au sol.

Construite après Enterprise, elle fut cependant la première à réaliser un vol spatial le , le jour même du vingtième anniversaire du premier vol spatial de Youri Gagarine. On s'inquiète déjà sur son sort à ce moment-là, après que des caméras ont montré que des tuiles protectrices avaient disparu de la queue de la navette lors de son décollage. Elle réalisa les 5 premières missions de la NASA utilisant ce type d'engin.

Elle a réalisé 28 vols spatiaux pour un total de 300,74 jours en orbite, pendant lesquelles elle a réalisé 4 808 rotations autour de la Terre et parcouru 201 497 772 kilomètres. Elle détient le record du plus long vol pour une navette établi lors du vol STS-80 avec 17 jours et 15 heures. Elle fut la première navette commandée par une femme, Eileen Collins, lors du vol STS-93 en 1999.

Au cours de la mission STS-107, Columbia s'est désintégrée le durant son retour sur terre, lors de la phase de rentrée atmosphérique. Les sept membres d'équipage ont péri, parmi eux Ilan Ramon, le premier astronaute israélien, et Kalpana Chawla, la première femme d'origine indienne à voler dans l'espace.

Le laboratoire Spacelab[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Spacelab.
Trainée de débris repérée par un radar météorologique.

Pour la mission STS-90, un module Spacelab fut embarqué dans la soute de Columbia. Il s'agit d'un laboratoire réutilisable comprenant un module principal pressurisé contenant le matériel d'expérimentation et un tunnel assurant la liaison avec le compartiment intermédiaire de la navette. Le Spacelab a été mis au point par l'Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre d'un projet de collaboration avec la NASA au début des années 1980. Il mesure 7 mètres (23 pieds) de longueur et 3,9 mètres (13 pieds) de largeur.

Le Spacelab comporte douze bâtis, dont dix sont appelés à recevoir le matériel de laboratoire. Neurolab fut la 25e et dernière mission prévue du Spacelab, ce programme cédant la place à celui de la Station spatiale internationale.

Causes de l'accident[modifier | modifier le code]

La commission d'enquête a conclu que l'accident était dû à la collision lors du décollage de l'aile gauche avec un bloc de mousse isolante qui s'était détaché du réservoir principal. Lors de la rentrée dans l'atmosphère, la brèche dans l'aile a permis au plasma entourant la navette de rentrer dans la structure et l'a détruite petit à petit. La destruction finale est due aux forces aérodynamiques qui se sont exercées de manière dissymétrique sur la cellule quand l'aile gauche s'est rompue.

Des problèmes humains et organisationnels, en particulier l'absence de décision prise suite aux mémos envoyés par les ingénieurs ayant repéré la collision sur les films du décollage, la non utilisation des moyens de l'armée de l'air américaine afin de vérifier par photographie l'état de l'aile, et l'absence de réaction de la NASA face à une anomalie qui était déjà arrivée à de nombreuses reprises lors de vols précédents ont été des facteurs de l'accident.

Membres du dernier équipage[modifier | modifier le code]

Photo officielle des sept membres de la mission STS-107

Missions[modifier | modifier le code]

STS signifie Space Transportation System ou système de transport spatial. C'est le terme officiel pour désigner les navettes.

# Date Désignation Notes Durée du vol Commandant
1 STS-1 Premier vol d'une navette

Pour l'occasion, le réservoir externe attaché à l'orbiteur est de couleur blanche au lieu de sa couleur orangée habituelle.

2 jours, 6 heures John W. Young
2 STS-2 Première réutilisation d'un véhicule spatial habité 2 jours, 6 heures Joseph H. Engle
3 STS-3 Atterrissage à White Sands Missile Range à cause d'une mauvaise météo à la base d'Edwards 8 jours Jack Lousma
4 STS-4 Dernier vol de la phase de test de la navette 7 jours, 1 heure Thomas K. Mattingly
5 STS-5 Premier équipage à quatre, première mission opérationnelle avec deux satellites mis en orbite 5 jours, 2 heures Vance Brand
6 STS-9 Premier équipage à six, dont deux civils. Premier vol d'un non américain (Ulf Merbold, RFA) 10 jours, 7 heures John W. Young
7 STS-61-C Nombreux reports au décollage, dont un à 14 secondes de l'envol. Bill Nelson, membre du congrès à bord. 6 jours, 2 heurs Robert L. Gibson
8 STS-28 Mission militaire, déploiement de deux satellites 5 jours, 1 heure Brewster H. Shaw
9 STS-32 Récupération d'un module Long Duration Exposure Facility (LDEF) 10 jours, 21 heures Daniel C. Brandenstein
10 STS-35 Observations grâce à des télescopes ultra-violet et rayons X 8 jours, 23 heures Vance Brand
11 STS-40 Cinquième mission "Spacelab" expérimentations biologiques sur l'équipage, des rongeurs et des poissons 9 jours, 2 heures Bryan D. O'Connor
12 STS-50 Expériences en microgravité 13 jours, 19 heures Richard N. Richards
13 STS-52 Déploiement du Laser Geodynamic Satellite II 9 jours, 20 heures James D. Wetherbee
14 STS-55 Experiences internationales en microgravité dont le module allemand Spacelab D-2 9 jours, 23 heures Steven R. Nagel
15 STS-58 Mission Spacelab, études physiologiques sur l’équipage et des rats 14 jours John E. Blaha
16 STS-62 United States Microgravity Payload-2 (USMP-2) 13 jours, 23 heures John H. Casper
17 STS-65 International Microgravity Laboratory (IML-2). Physique et biologie en microgravité 14 jours, 17 heurs Robert D. Cabana
18 STS-73 United States Microgravity Laboratory (USML-2) 15 jours, 21 heures Kenneth D. Bowersox
19 STS-75 Tethered Satellite System Reflight (TSS-1R). Étude de la ionosphère et des champs magnétiques. 15 jours, 17 heures Andrew M. Allen
20 STS-78 Life and Microgravity Spacelab (LMS) 16 jours, 21 heures Terence T. Henricks
21 STS-80 Deux sorties hors de la navette. Déploiement puis récupération de deux satellites 17 jours, 15 heures Kenneth D. Cockrell
22 STS-83 Mission avortée au bout de 3 jours au lieu des 15 prévus, suite à un problème technique 3 jours, 23 heures James D. Halsell
23 1er juillet 1997 STS-94 Reprise de la mission STS-83 15 jours, 16 heures James D. Halsell
24 STS-87 United States Microgravity Payload (USMP-4) 15 jours, 16 heures Kevin R. Kregel
25 STS-90 Neurolab - Spacelab. Effets de la microgravité sur le système nerveux 15 jours, 21 heures Richard A. Searfoss
26 STS-93 Déploiement de Chandra X-ray Observatory 4 jours, 22 heures Eileen M. Collins
27 1er mars 2002 STS-109 Entretien du télescope spatial Hubble lors de 5 sorties d'environ 7 heures chacune 10 jours, 22 heures Scott D. Altman
28 STS-107 Endommagée au décollage, la navette se désintègre lors de la rentrée dans l'atmosphère, le 1er février 15 jours, 22 heures Rick D. Husband

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décollage de Columbia, journal télévisé d'Antenne 2 du 12 avril 1981 Sur le site ina.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]