Thurgood Marshall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marshall.
Thurgood Marshall
Image illustrative de l'article Thurgood Marshall
Fonctions
Juge de la Cour suprême des États-Unis
2 octobre 19671er octobre 1991
Prédécesseur Tom C. Clark (en)
Successeur Clarence Thomas
Biographie
Date de naissance 2 juillet 1908
Lieu de naissance Baltimore, Maryland (États-Unis)
Date de décès 24 janvier 1993
Lieu de décès Bethesda (Maryland)
Nationalité Américaine
Diplômé de Université Howard

Thurgood Marshall
Membres de la Cour suprême des États-Unis

Thurgood Marshall, né le 2 juillet 1908 à Baltimore (Maryland) et mort le 24 janvier 1993 à Bethesda (Maryland), est un juriste américain. Il est le premier Noir à avoir siégé, de 1967 à 1991, à la Cour suprême des États-Unis. Il y a marqué son passage par des positions progressistes (en anglais : « liberal »), en particulier dans son domaine de prédilection, celui des droits civiques.

Un succès immédiat[modifier | modifier le code]

Il obtient son diplôme de droit à l'université Howard de Washington en 1933 et s'installe comme avocat à Baltimore. L'année suivante, il commence à travailler pour la section de Baltimore de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP ou en français l'association nationale pour le progrès des gens de couleur). Il remporte son premier procès important dans une affaire de droits civils, Murray v. Pearson en 1936, où la Cour suprême du Maryland impose l'admission de Murray, étudiant Noir, à la faculté de droit de l'université de Baltimore, réservée au Blancs et qui se proposait de financer ses études dans une université d'un autre État. Les faits sont de même nature que ceux jugés deux ans plus tard par la Cour suprême des États-Unis dans Missouri ex. rel Gaines v. Canada, aboutissant à la même décision.

Devant la Cour suprême fédérale[modifier | modifier le code]

Thurgood Marshall en 1957.

En 1940, il plaide pour la première fois avec succès devant la Cour suprême des États-Unis, dans l'affaire Chambers v. Florida : la Cour annule la condamnation à mort de quatre jeunes Noirs qui avaient fini par avouer un meurtre après cinq jours d'interrogatoires acharnés. La même année, à trente-deux ans, il est nommé conseiller juridique en chef de la NAACP. Il plaide alors de nombreuses fois devant la Cour suprême, le plus souvent avec succès, avec en particulier Smith v. Allwright (en) en 1944, où la Cour déclare illégale l'interdiction faite par le Parti démocrate du Texas aux Noirs de prendre part à ses élections primaires, puis Sweat v. Painter et McLaurin v. Oklahoma State Board of Regents (en) toutes deux en 1950, sur l'admission d'étudiants Noirs dans des universités, dans des affaires proches de Murray v. Pearson. La série est couronnée par la décision historique Brown v. Board of Education en 1954 qui déclare la ségrégation illégale dans les écoles publiques, rejetant la doctrine précédente « séparés mais égaux ».

La consécration[modifier | modifier le code]

En 1961, il est nommé par le président John Fitzgerald Kennedy juge à la cour d'appel du second circuit (dont le ressort couvre le Nord-Est des États-Unis). Un groupe de sénateurs du Sud étant parvenu à bloquer sa confirmation par le Sénat, Kennedy doit recourir au recess appointement (« nomination entre les sessions », lorsque le Congrès n'est pas en session, le président peut procéder à des nominations sans attendre l'accord du Sénat, mais la nomination est annulée si elle n'est pas confirmée par le Sénat au cours de la session suivante). Marshall reste juge à la cour d'appel (circuit judge) jusqu'en 1965, date à laquelle le président Lyndon Baines Johnson le nomme Solicitor General, poste qui consiste à diriger toute la défense du gouvernement fédéral devant les tribunaux. En 1967, Johnson le nomme à la Cour suprême, disant que c'est « ce qu'il faut faire, le moment pour le faire, l'homme qu'il faut au poste qu'il faut ».

Marshall a servi à la Cour suprême pendant vingt-quatre ans, rédigeant les arrêts de plusieurs décisions importantes. Il rejoint l'opinion dissidente dans l'arrêt Diamond v. Chakrabarty de 1980, considérant que la loi n'autorisait pas la brevetabilité du vivant.

Il quitte la cour pour raisons de santé en 1991. Le président George Bush nomme Clarence Thomas pour le remplacer.

Hommages[modifier | modifier le code]

Une statue de Thurgood Marshall a été érigée à Baltimore, à l'emplacement où se trouvait la Cour suprême de l'État quand elle a jugé Murray v. Pearson. Le bâtiment de la cour d'appel du deuxième circuit à New York porte son nom.