Audie Murphy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murphy.
Audie Murphy
Audie Murphy dans son uniforme en 1948
Audie Murphy dans son uniforme en 1948

Naissance 20 juin 1925
Kingston, Texas (États-Unis)
Décès 28 mai 1971 (à 45 ans)
Roanoke, Virginie (États-Unis)
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Armée de terre des États-Unis
Unité 3e division d'infanterie américaine
Grade Premier-lieutenant
Années de service 1941 – 1969
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Voir ci-dessous
Hommages Hollywood Walk of Fame
Autres fonctions Acteur

Audie Leon Murphy (20 juin 1925 - 28 mai 1971) fut l'un des soldats américains les plus décorés de la Seconde Guerre mondiale. Il reçut toutes les décorations militaires existantes dans l'Armée de terre américaine en plus de distinctions françaises et belges. Il obtint notamment la Medal of Honor en bloquant seul et pendant une heure l'assaut de toute une compagnie allemande dans la poche de Colmar en janvier 1945 avant de mener une contre-attaque tout en étant blessé.

Murphy était le septième de douze enfants d'une famille modeste de métayers du Texas. Son père quitta le domicile familial alors qu'il était enfant et sa mère mourut quand il avait 16 ans. Il quitta tôt l'école et exerça divers métiers manuels pour subvenir aux besoins de sa famille. Après l'entrée en guerre des États-Unis en 1941, sa sœur aînée l'aida à falsifier les documents sur sa date de naissance pour qu'il puisse intégrer l'armée alors qu'il n'avait que 17 ans. Déployé en Europe, il participa aux campagnes d'Italie et de France.

Après la guerre, il entama une carrière cinématographique et tourna dans plus de 40 films et séries télévisées. Il joua son propre rôle dans l'adaptation cinématographique de 1955 de son autobiographie To Hell and Back mais plupart de ses apparitions furent dans des westerns. Souffrant de ce qui est aujourd'hui appelé trouble de stress post-traumatique, il dormait avec un pistolet sous son oreiller et prenait fréquemment des somnifères ; il utilisa sa notoriété pour faire connaître cette maladie et convaincre le département des Anciens combattants d'améliorer l'aide aux soldats. Il connut des problèmes financiers à la fin de sa vie et mourut dans un accident d'avion en Virginie en 1971 peu avant son 46e anniversaire. Il fut inhumé avec tous les honneurs dans le cimetière national d'Arlington à Washington.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Audie Leon Murphy est né le 20 juin 1925 à Kingston, Texas. Il était le septième enfant d'une fratrie de douze dont les parents étaient Emmett Berry Murphy et Josie Bell Killian[n 1]. Les Murphy étaient des métayers d'ascendance irlandaise[4]. Durant son enfance, Murphy était un garçon solitaire avec un caractère difficile[5]. Il grandit au Texas autour des villes de Farmersville (en), de Greenville et de Celeste où il fut scolarisé[6]. Distant, son père participa peu à son éducation et il finit par quitter le foyer familial. Murphy abandonna l'école en à la fin de l'enseignement primaire et pour soutenir sa famille, il commença à travailler comme ramasseur de coton ; habile au fusil, il rapportait également du petit gibier. Après la mort de sa mère d'une endocardite et d'une pneumonie 1941, il travailla dans un atelier de réparation de radio, dans un magasin général, un garage automobile et une station service à Greenville[7],[8]. Les autorités du comté de Hunt placèrent ses trois plus jeunes frères et sœurs dans un orphelinat chrétien à Quinlan (en)[9]. Après la guerre, il acheta une maison à Farmersville pour sa sœur aînée Corrine et son époux Poland Burns[10]. La perte de sa mère affecta profondément le jeune homme et il écrivit par la suite : « Quand elle est décédée, elle a emportée une partie de moi avec elle. Il semble que je n'ai pas cessé de la chercher depuis[11] ».

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Murphy avait toujours voulu être un soldat et il rêvait de combattre; la mort de sa mère en mai 1941 ajouta à son désir de parvenir à cet objectif[7]. Lorsqu'il apprit l'attaque japonaise contre la base navale de Pearl Harbor le 7 décembre, il tenta d'intégrer le corps des Marines, la Marine ou l'Armée de terre mais fut recalé car il était trop jeune et trop maigre[10],[12]. Il changea son alimentation pour prendre du poids et présenta un affidavit signé par sa sœur Corrine falsifiant sa date de naissance et indiquant qu'il était plus âgé d'un an[n 1]. Il intégra l'Armée de terre le 30 juin 1942 à Dallas. Le compte-rendu de son examen médical d'intégration indique qu'il mesurait 166 cm pour 51 kg[n 2].

Affecté dans l'infanterie, il fut envoyé à Fort Wolters près de Mineral Wells au Texas[16]. Lors d'un exercice durant l'étouffant été texan, il s'évanouit et le commandant de sa compagnie estima qu'il était trop faible pour être un fantassin ; il tenta de le faire transférer dans une unité de logistique mais Murphy insista pour combattre en première ligne[17],[18]. Durant son entraînement de base de treize semaines, il se distingua par son habileté au tir et reçut plusieurs décorations[17]. À la fin de sa formation initiale en octobre, il profita d'une permission pour rendre visite à sa famille avant de rejoindre Fort George G. Meade dans le Maryland[19].

En janvier 1943, Murphy se rendit à Camp Kilmers dans le New Jersey pour y embarquer à bord d'un navire à destination du Maroc. Il débarqua à Casablanca le 20 février et fut affecté au 15e régiment de la 3e division d'infanterie[20]. L'unité fut envoyée à Arzew en Algérie en préparation à l'invasion de la Sicile[21],[22] et le 7 mai, Murphy fut promu 1re classe[23].

Italie[modifier | modifier le code]

La 3e division fut intégrée à la 7e armée du lieutenant-général George S. Patton qui débarqua le 10 juillet 1943 à Licata[24]. Murphy fut promu caporal le 15 juillet[25] et lors des combats autour de Canicattì, il abattit deux officiers italiens en fuite[26]. Il fut hospitalisé pendant une semaine alors que son unité entrait dans Palerme le 20 juillet[27] et de retour sur le front, il fut affecté à la protection d'un emplacement de mitrailleuse autour de Messine[28]. Durant les combats en Sicile, Murphy devint plus réaliste sur son devoir : « J'ai vu la guerre comme elle est véritablement et je ne l'aime pas. Mais je vais continuer à combattre[29] ».

En septembre 1943, Murphy débarqua près de Salerne dans le Sud de la péninsule italienne[30]. Alors qu'il menait une mission de reconnaissance, il tomba dans une embuscade allemande près du Volturno. L'un des deux soldats qui l'accompagnait fut tué mais Murphy et l'autre survivant de son groupe tuèrent cinq soldats ennemis[31]. Il fut promu sergent le 13 décembre puis sergent-chef le 13 janvier 1944[13]. Maintenant à la tête de sa section, il devait participer aux débarquements près d'Anzio mais le paludisme l'en empêcha et il fut hospitalisé à Naples le 21 janvier[32]. De retour sur le front à la fin du mois, Murphy participa aux violents combats le long de la Ligne Gustave[33]. Alors que sa section s'était abritée dans une ferme abandonnée, l'artillerie américaine toucha un char allemand. L'équipage avait été tué mais Murphy savait que le véhicule pourrait être réparé. Il rampa donc vers le blindé et utilisa des grenades à fusil pour le mettre définitivement hors service ; cet acte lui valut la Bronze Star avec grappe de feuilles de chêne[34],[35],[36],[37]. Il continua ensuite à mener des patrouilles avant d'être à nouveau hospitalisé pendant une semaine en raison d'un second accès de paludisme le 13 mars[38].

La 3e division fut retirée du front et placée en réserve au début du mois d'avril et les hommes reçurent un nouvel entraînement au combat près d'Astura. Les exercices étaient si intenses que Murphy refusa que ses hommes épuisés y participent. Alors qu'il était recommandé pour le grade de technical sergeant, ce refus lui coûta sa promotion[39]. Renvoyée en première ligne à la fin du mois de mai, l'unité de Murphy combattit près de Valmontone et après la prise de Rome, elle fut affectée à des missions de patrouilles dans la ville. La 3e division fut ensuite déplacée au Sud-Ouest de Rome et elle y resta jusqu'à la fin du mois de juillet[40].

France[modifier | modifier le code]

Photographie d'une médaille dorée accrochée à un ruban bleu clair
Version de l'Armée de terre de la Medal of Honor

Le 15 août 1944, Murphy fit partie de la première vague lors du débarquement de Provence près de Ramatuelle[41]. Alors que sa section avançait dans un vignoble, elle fut prise pour cible par des soldats allemands et Murphy s'empara d'une mitrailleuse pour riposter[41]. Peu après, deux Allemands sortirent d'une maison avec un drapeau blanc mais le meilleur ami de Murphy fut abattu alors qu'il s'approchait. Murphy rapporta plus tard qu'« démon semblait être entré dans [son] corps » et il se rua seul vers la maison où il tua six hommes, en blessa deux autres et fit onze prisonniers[42]. Il reçut la Distinguished Service Cross en récompense de ses actions de la journée[41],[43],[44]. À la fin du mois d'août, le 1er bataillon de Murphy reçut la Presidential Unit Citation suite à la prise de Montélimar,[45],[46].

Après une progression rapide, la 3e division fut déployée dans les Vosges près de Genevreuille. Le 15 septembre, Murphy fut touché au talon par un tir de mortier et cette blessure légère lui valut sa première Purple Heart[47],[48]. À la fin du mois, l'unité fut envoyée dans la vallée de la Cleurie où se trouvaient de nombreuses carrières[49]. Dans l'une d'elle, il rampa seul et sans être repéré jusqu'à une quinzaine de mètres d'une position de mitrailleuse allemande[50]. Il se leva et jeta deux grenades qui tuèrent quatre hommes et en blessèrent trois autres ; cela lui valut la Silver Star[51]. Trois jours plus tard, le 5 octobre, il rampa à nouveau seul vers les lignes allemandes avec une radio pour orienter les tirs de l'artillerie et resta sous le feu ennemi pendant près d'une heure ; cela lui valut une grappe de feuilles de chêne pour sa Silver Star[48].

Le 14 octobre, Murphy fut promu sous-lieutenant et sa section fut envoyée à Brouvelieures où elle fut attaquée par un groupe de snipers allemands le 26 octobre ; Murphy en captura deux avant d'être touché à la cuisse par un troisième qu'il abattit immédiatement après[52]. Le mauvais temps empêcha néanmoins toute évacuation pendant trois jours quand il fut envoyé dans un hôpital d'Aix-en-Provence[53]. La gangrène s'étant développée dans sa blessure, il fut traité avec de la pénicilline et opéré pour retirer les chairs nécrosées ; il resta à l'arrière jusqu'au 28 décembre et il reçut une grappe de feuilles de chêne pour sa Purple Heart[54],[55].

Murphy rejoignit sa section le 14 janvier 1945 et peu après une offensive fut lancée contre la poche de Colmar[56],[57]. Après avoir traversé l'Ill le 24 janvier, la 3e division fut envoyée dans la ville d'Holtzwihr où elle subit une violente contre-attaque allemande[58]. Murphy fut touché aux deux jambes par un tir de mortier le lendemain et il reçut une deuxième grappe de feuilles de chêne pour sa Purple Heart[59]. En raison des pertes liées aux combats et aux maladies, la compagnie de Murphy ne comptait plus que 18 hommes sur un effectif initial de 235 et, étant le seul officier disponible, Murphy devint le commandant de l'unité[60]. Alors que la compagnie attendait des renforts, les Allemands attaquèrent et détruisirent un chasseur de chars M10[61]. Murphy ordonna à ses hommes de se replier dans les bois et il resta seul à sa position avec sa carabine M1 alors que les Allemands tiraient directement sur lui[62]. Il escalada le blindé en feu à proximité et utilisa sa mitrailleuse M2 pour faucher un groupe de soldats s'approchant de lui[63]. Bien que complètement exposé et blessé à la jambe, il continua à tirer sur l'infanterie et les chars adverses pendant une heure et il ne s'arrêta que quand son arme fut à court de munitions[61]. Après avoir rejoint ses hommes, il organisa une contre-attaque qui permit de repousser les assaillants et insista pour que sa blessure à la jambe soit traitée sur place pour qu'il puisse rester avec ses compagnons[61]. Ses actions lui valurent la Medal of Honor, la plus haute distinction militaire américaine[64].

Le 8 février, les défenseurs allemands de Colmar se rendirent et la 3e division reçut la Presidential Unit Citation, ce qui valut la grappe de feuilles de chêne pour la précédente citation que Murphy avait obtenu après les combats à Montélimar[65]; il fut également promu premier-lieutenant le 16 février[66]. Alors que la division était stationnée à Nancy, le général John W. O'Daniel organisa une cérémonie le 5 mars pour lui remettre la Distinguished Service Cross et la Silver Star qu'il avait obtenu précédemment ainsi que la Legion of Merit[65]. Murphy fut réassigné le 11 mars comme officier de liaison dans le 15e régiment d'infanterie et il servit dans une unité non-combattante[65]. Même s'il n'en avait pas le droit, il quitta son poste après avoir appris que les officiers les plus expérimentés de son ancienne compagnie avaient été tués et que l'unité avait été confiée à un officier sans expérience. Il réquisitionna une jeep, un chauffeur et un interprète et il rejoignit son unité le long de la Ligne Siegfried[67].

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Photographie d'un homme l'air pensif écrivant une lettre assis sous une tente.
Photographie promotionnelle de Murphy pour le film La Charge victorieuse de 1951

Murphy retourna aux États-Unis en juin 1945 et lors d'une parade à San Antonio le 13 juin, près de 250 000 personnes acclamèrent le retour des troupes[68]. Murphy était alors devenu une célébrité locale et les médias suivirent ses moindres mouvements lorsqu'il se rendit à Dallas[69]. La ville de Farmersville[n 3] organisa une parade et 5 000 personnes assistèrent à un concert en son honneur[70]. Il se fit connaître au niveau nationale grâce à la publication du magazine Life du 16 juillet qui le présenta comme le soldat « le plus décoré » du conflit[71]. Durant sa permission, il discuta avec ses proches et ses amis de la possibilité d'intégrer l'Académie militaire de West Point et de faire carrière dans l'Armée[3],[72]. Ses supérieurs lui avait conseillé de suivre cette voie et le représentant Sam Rayburn du Texas proposa de soutenir sa candidature. Murphy craignait néanmoins que ses blessures ne l'empêchent de réussir l'examen physique d'entrée. Il pensa également intégrer l'école militaire Texas A&M mais il décida finalement de rester dans la vie civile[73]. Après avoir reçu la Good Conduct Medal le 21 août, il quitta l'Armée avec le grade de premier-lieutenant le 21 septembre mais il resta dans la réserve[3],[72],[74].

Au déclenchement de la guerre de Corée en 1950, la garde nationale du Texas chercha des anciens combattants expérimentés pour pouvoir y participer. Murphy, qui avait alors des doutes sur sa carrière cinématographique, fut contacté et il décida de réintégrer l'Armée avec le grade de capitaine le 14 juillet[75]. Il fut déployé dans diverses casernes pour former les nouvelles recrues et il donna le droit à l'Armée d'utiliser son image pour ses campagnes de recrutement[76]. Même s'il voulait combattre sur le terrain et jonglait entre ses obligations cinématographiques et militaires, la 36e division d'infanterie à laquelle il appartenait ne fut pas envoyée en Corée[77],[78]. À sa demande, il fut transféré à un poste inactif le 1er octobre 1951 pour tourner dans plusieurs films et il revint en service actif en 1955. Il fut promu major l'année suivante et retourna dans la réserve en 1957 où il resta jusqu'en 1969[79].

Trouble de stress-post-traumatique[modifier | modifier le code]

Quand Murphy revint de la guerre, il devint évident pour ses proches et ses amis qu'il présentait les symptômes d'un trouble comportemental de guerre. Il souffrait d'insomnie, de dépression et le moindre bruit inattendu le mettait dans un état de stress intense ; il dormait notamment avec un pistolet chargé sous son oreiller et avait de fréquents cauchemars[80],[81],[82]. Sa première épouse Wanda Hendrix rapporta qu'il l'avait menacé avec son arme au moins une fois[83] et qu'il avait pleuré devant les images d'orphelins de guerre allemands en se reprochant d'en être la cause[84]. Son dossier médical indiquait qu'il prenait des somnifères et dans les années 1960, il reconnut sa dépendance au Placidyl[10]. Son ami David McClure, qui l'aida à rédiger son autobiographie To Hell and Back, indiqua qu'il ne se rétablit jamais complètement[82]. À la fin des années 1960, il essaya d'attirer l'attention sur les troubles mentaux affectant les soldats ayant combattu en Corée et au Vietnam en évoquant publiquement ses propres problèmes[85]. Il demanda au département des Anciens combattants d'accroître ses aides aux victimes de troubles de stress post-traumatique et d'étudier les effets des combats sur la psychologie des soldats[86]. En 1971, peu après le décès de Murphy, le représentant texan Olin E. Teague (en) rédigea une législation créant l'hôpital militaire Audie L. Murphy Memorial VA Hospital de San Antonio afin de venir en aide aux anciens combattants[87],[88],[89].

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Photographie d'un homme souriant
Photographie promotionnelle de Murphy

Murphy tourna dans plus de quarante films et séries télévisées entre 1948 et 1969[n 4]. Il fut remarqué en 1945 par l'acteur et producteur James Cagney qui avait lu l'article dans le magazine Life et ce dernier lui fit suivre des cours de chant, de danse et de comédie à Hollywood[91]. Murphy ne fut jamais sélectionné pour jouer et la relation avec Cagney se détériora jusqu'à la rupture en 1947[92]. Il se lia d'amitié avec l'auteur David McClure avec qui il écrivit son autobiographie To Hell and Back en 1949 et ce dernier utilisa ses relations pour lui obtenir un petit rôle dans la comédie romantique L'Archange de Brooklyn (en)[93]. L'agent de l'actrice Wanda Hendrix, avec qui il avait une relation depuis 1946[94], le fit jouer dans le film dramatique Retour sans espoir (en) de 1948[95] mais ce fut dans Garçons en cage (en) de 1949 qu'il eut son premier rôle principal[96].

Universal Studios l'engagea pour une durée de sept ans avec un salaire hebdomadaire de 2 500 dollars (environ 20 000 dollars de 2013[n 5])[97],[98] et son premier film avec le studio fut Le Kid du Texas (en) en 1950. La même année, le western La Tête d'un innocent (en) le réunit avec Wanda Hendrix qui était alors devenue sa femme[99]. Universal Studios le prêta à en 1951 pour jouer le rôle principal dans La Charge victorieuse sur la guerre de Sécession adapté du roman La Conquête du courage de l'auteur Stephen Crane[100]. En 1952, Murphy joua dans le western Duel sans merci de Don Siegel avec qui il travailla en 1958 dans Trafiquants d'armes à Cuba (en). Il continua à apparaître dans plusieurs westerns dont L'Héroïque Lieutenant (en) (1953), Le Tueur du Montana (en) (1953), L'Étrange Compagnon blanc (en) (1953), La Rivière sanglante (en) (1954) et Le Nettoyeur (1954).

Murphy était initialement réticent à l'idée de jouer son rôle dans l'adaptation cinématographique de 1955 de son autobiographie par Jesse Hibbs ; il finit par accepter et L'Enfer des hommes connut un immense succès critique et commercial[101],[102],[103]. Pour faire la promotion du film, il réalisa plusieurs apparitions dans des émissions de divertissement telles que What's My Line ?, The Ed Sullivan Show[104] et The Colgate Comedy Hour. La collaboration avec Jesse Hibbs fut fructueuse et les deux hommes travaillèrent ensuite dans quatre autres films : les westerns L'Homme de San Carlos (1956) et L'Étoile brisée (1958) et les comédies Dix secondes de silence (en) (1956) et Joe Butterfly (en) (1957). Il joua en 1958 dans Un Américain bien tranquille adapté du roman éponyme de Graham Greene et revint ensuite au western avec Le Fort de la dernière chance (1957), Le Bagarreur solitaire (1959), Le Révolté (en) (1959) et Une balle signée X (1959).

Dans les années 1960, Murphy débuta à la télévision avec un rôle dans un épisode de la série Startime en 1960[105] ainsi que dans trois épisodes de la série The Big Picture produite par l'Armée américaine. Il reçut notamment un Outstanding Civilian Service Medal décerné par le département de l'Armée pour l'épisode Broken Bridge dans lequel il visite plusieurs bases militaires en Allemagne, en Italie et en Turquie pour présenter les dernières innovations dans le domaine de l'armement[106],[107]. Il tourna également en 1961 dans la série Smith le taciturne adaptée du film éponyme de 1948 mais le sous-comité du Sénat sur la délinquance juvénile s'inquiéta de la violence présentée et seuls 20 des 26 épisodes furent diffusés[108].

En 1961, la scénariste Clair Huffaker rédigea les scénarios de deux nouveaux westerns pour Murphy : Les Sept Chemins du couchant (1960) et Les Cavaliers de l'enfer (1961) tandis que Willard W. Willingham et son épouse Mary Willingham, qu'il connaissait depuis son arrivée à Hollywood, firent de même avec La Patrouille de la violence (1964), Représailles en Arizona (en) (1965), La Parole est au colt (en) (1966) et Quarante fusils manquent à l'appel (en) (1967). Il acheva finalement sa carrière cinématographique avec Qui tire le premier ? en 1969.

Année Titre français Titre original Rôle Réalisateur Autres acteurs connus
1948 L'Archange de Brooklyn (en) Texas, Brooklyn and Heaven Photocopieur William Castle James Dunn, William Frawley, Margaret Hamilton, Roscoe Karns, Diana Lynn, Guy Madison, Irene Ryan, Lionel Stander
Retour sans espoir (en) Beyond Glory Cadet Thomas John Farrow Alan Ladd, Donna Reed
1949 Garçons en cage (en) Bad Boy Danny Lester Kurt Neumann James Gleason, Jimmy Lydon, Lloyd Nolan, Martha Vickers, Rhys Williams, Jane Wyatt
1950 Le Kid du Texas (en) The Kid from Texas William Bonney Kurt Neumann Albert Dekker, Will Geer, Gale Storm, William Talman, Ray Teal, Frank Wilcox
La Tête d'un innocent (en) Sierra Ring Hassard Alfred E. Green James Arness, Tony Curtis, Wanda Hendrix, Burl Ives, Dean Jagger, Elliott Reid, Roy Roberts
Kansas en feu Kansas Raiders Jesse James Ray Enright Richard Arlen, James Best, Scott Brady, Tony Curtis, Brian Donlevy, Richard Long
1951 La Charge victorieuse The Red Badge of Courage Le jeune soldat John Huston Royal Dano, Andy Devine, Douglas Dick, Arthur Hunnicutt, Bill Mauldin
À feu et à sang The Cimarron Kid Bill Doolin Budd Boetticher Noah Beery Jr., James Best, Leif Erickson, Hugh O'Brian, Roy Roberts
1952 Duel sans merci The Duel at Silver Creek Luke Cromwell Don Siegel Susan Cabot, Faith Domergue, Lee Marvin, Gerald Mohr
1953 Le Tueur du Montana (en) Gunsmoke Reb Kittredge Nathan Juran Susan Cabot, Jack Kelly, Jesse White
L'Héroïque Lieutenant (en) Column South Lt. Jed Sayre Frederick De Cordova James Best, Ray Collins, Russell Johnson, Jack Kelly, Bob Steele, Robert Sterling, Dennis Weaver
L'Étrange Compagnon blanc (en) Tumbleweed Jim Harvey Nathan Juran Russell Johnson, Lori Nelson, Roy Roberts, Lyle Talbot, Lee Van Cleef, Chill Wills
1954 La Chevauchée du diable (en) Ride Clear of Diablo Clay O'Mara Jesse Hibbs Susan Cabot, Dan Duryea, Jack Elam, Russell Johnson, Denver Pyle
La Rivière sanglante (en) Drums Across the River Gary Brannon Nathan Juran Morris Ankrum, Walter Brennan, Jay Silverheels, Bob Steele
Le Nettoyeur Destry Tom Destry George Marshall Edgar Buchanan, Mari Blanchard, Wallace Ford, Alan Hale, Jr., Thomas Mitchell, Lori Nelson, Mary Wickes
1955 L'Enfer des hommes To Hell and Back Audie Murphy Jesse Hibbs Charles Drake, David Janssen, Jack Kelly, Susan Kohner, Denver Pyle, Marshall Thompson
1956 Dix secondes de silence (en) World in My Corner Tommy Shea Jesse Hibbs John McIntire, Jeff Morrow, Barbara Rush
L'Homme de San Carlos Walk the Proud Land John Philip Clum Jesse Hibbs Morris Ankrum, Anne Bancroft, Anthony Caruso, Pat Crowley, Charles Drake, Jay Silverheels
1957 Joe Butterfly (en) Joe Butterfly Pvt. Joe Woodley Jesse Hibbs John Agar, Fred Clark, Burgess Meredith, George Nader, Keenan Wynn
Le Fort de la dernière chance The Guns of Fort Petticoat Lt. Frank Hewitt George Marshall Kathryn Grant, Sean McClory, Jeanette Nolan, Ray Teal
Le Survivant des monts lointains Night Passage Lee McLaine James Neilson Hugh Beaumont, Ellen Corby, Brandon de Wilde, Dan Duryea, Jack Elam, Jay C. Flippen, James Stewart
1958 Un Américain bien tranquille The Quiet American L'Américain Joseph L. Mankiewicz Bruce Cabot, Claude Dauphin, Richard Loo, Giorgia Moll, Michael Redgrave
L'Étoile brisée Ride a Crooked Trail Joe Maybe Jesse Hibbs Walter Matthau, Mort Mills, Joanna Moore, Gia Scala, Henry Silva
Trafiquants d'armes à Cuba (en) The Gun Runners Sam Martin Don Siegel Eddie Albert, Jack Elam, Richard Jaeckel, Patricia Owens, Everett Sloane
1959 Une balle signée X No Name on the Bullet John Gant Jack Arnold R.G. Armstrong, Charles Drake, Joan Evans, Virginia Grey, Warren Stevens, Karl Swenson
Le Bagarreur solitaire The Wild and the Innocent Yancy Hawks Jack Sher Jim Backus, Peter Breck, Sandra Dee, Joanne Dru, Strother Martin, Gilbert Roland
Le Révolté (en) Cast a Long Shadow Matt Brown Thomas Carr James Best, John Dehner, Terry Moore, Denver Pyle
1960 Le Vent de la plaine The Unforgiven Cash Zachary John Huston Charles Bickford, Lillian Gish, Audrey Hepburn, Burt Lancaster, Doug McClure, Albert Salmi, John Saxon, Joseph Wiseman
Le Diable dans la peau Hell Bent for Leather Clay George Sherman Felicia Farr, Allan Lane, Robert Middleton, Herbert Rudley, Bob Steele
1961 Les Sept Chemins du couchant Seven Ways from Sundown Seven Ways from Sundown Jones Harry Keller Jack Kruschen, John McIntire, Barry Sullivan
Les Cavaliers de l'enfer Posse from Hell Banner Cole Herbert Coleman Rodolfo Acosta, Royal Dano, Zohra Lampert, Allan Lane, Vic Morrow, John Saxon, Ray Teal, Lee Van Cleef
La Bataille de Bloody Beach (en) Battle at Bloody Beach Craig Benson Herbert Coleman Gary Crosby, Ivan Dixon
1962 Six chevaux dans la plaine (en) Six Black Horses Ben Lane Harry Keller Dan Duryea, Joan O'Brien, Bob Steele
War is Hell (en) War is Hell Narrateur Burt Topper -
1963 Le Collier de fer (en) Showdown Chris Foster R.G. Springsteen Kathleen Crowley, Charles Drake, Skip Homeier, Strother Martin, Harold J. Stone
Duel au Colorado (en) Gunfight at Comanche Creek Bob Gifford Frank McDonald Ben Cooper, DeForest Kelley
1964 Feu sans sommation The Quick Gun Clint Cooper Sidney Salkow James Best, Ted de Corsia, Frank Ferguson, Mort Mills
La Patrouille de la violence Bullet for a Badman Logan Keliher R.G. Springsteen Alan Hale Jr., Skip Homeier, Darren McGavin, George Tobias
La Fureur des Apaches Apache Rifles Capt. Jeff Stanton William Witney John Archer, L. Q. Jones, Ken Lynch
1965 Représailles en Arizona (en) Arizona Raiders Clint William Witney Ben Cooper, Buster Crabbe, Michael Dante, Gloria Talbott
1966 La Parole est au colt (en) Gunpoint Chad Lucas Earl Bellamy Edgar Buchanan, Royal Dano, Denver Pyle, Joan Staley, Warren Stevens, Morgan Woodward
Texas Kid (en) The Texican Jess Carlin Lesley Selander Broderick Crawford
Une malle pour Le Caire (en) Trunk to Cairo Mike Merrick Menahem Golan Marianne Koch, George Sanders
1967 Quarante fusils manquent à l'appel (en) 40 Guns to Apache Pass Capt. Coburn William Witney Laraine Stephens
1969 Qui tire le premier ? A Time for Dying Jesse James Budd Boetticher Victor Jory

Vie privée[modifier | modifier le code]

Photographie d'un homme souriant s'appuyant sur une selle et tenant un lasso
Murphy en 1961 dans son rôle du détective Smith dans la série Smith le taciturne

Murphy épousa l'actrice Wanda Hendrix le 8 janvier 1949[109] mais ils divorcèrent le 19 avril 1951[110]. Quatre jours plus tard, il épousa l'ancienne hôtesse de l'air Pamela Archer[111]. Le couple eut deux fils, Terry Michael en 1952[112],[113] et James Shannon en 1954[114]. Murphy était passionné de musique country mais n'était personnellement ni musicien ni chanteur[115]. Il rédigea néanmoins plusieurs poèmes et chansons dont l'une The Crosses Grow on Anzio apparaît dans le film L'Enfer des hommes[116]. Par l'intermédiaire de son ami et producteur Guy Mitchell, il rencontra le parolier Scott Turner à la fin des années 1940[117]. Les trois collaborèrent sur plusieurs chansons entre 1962 et 1970 dont les plus connues sont "Shutters and Boards" et "When the Wind Blows in Chicago"[118]. Amateur d'équitation, Murphy éleva des Quarter horse dans ses ranchs de Perris en Californie et du comté de Pima en Arizona[119]. Ses chevaux participèrent aux courses hippiques de Del Mar et il dépensa beaucoup pour sa passion[120]. Il appréciait également les jeux d'argent, ce qui mit en péril ses finances personnelles ; en 1968, il déclara avoir perdu 260 000 dollars (environ 1,3 millions de dollars de 2013[n 5]) dans une spéculation pétrolière en Algérie et il ajouta négocier avec l'administration fiscale au sujet d'impôts impayés[121]. Malgré ses difficultés financières, il refusa d'apparaître dans des publicités pour l'alcool ou le tabac, conscient de son influence sur la jeunesse[122].

Mort[modifier | modifier le code]

Pierre tombale blanche portant le nom de Murphy et ses différentes récompenses. Un petit drapeau américain est planté dans la pelouse à côté.
Tombe de Murphy dans le cimetière national d'Arlington

Murphy était souvent en désaccord avec une industrie cinématographique qu'il jugeait hypocrite[123] et il compara sa propre carrière d'acteur de la prostitution[122]. Il était également mal à l'aise avec son image de héros de guerre et estimait qu'il était souvent choisi en raison de cette image[124]. Il évoquait cependant souvent son affection pour institution militaire : « Je dois admettre que j'adore cette satanée Armée. Elle a été un père, une mère et un frère pour moi pendant de longues années. Elle a fait de moi quelqu'un et m'a donné le respect de moi-même[125] ».

Le 28 mai 1971, Murphy mourut dans un accident d'avion près de Roanoke en Virginie quand l'avion dont il était passager, un Aero Commander, s'écrasa en raison de conditions météorologiques difficiles[126]. À l'annonce de son décès, la législature du Texas (en) ordonna que tous les drapeaux sur les bâtiments officiels soient mis en berne tandis que les commerces de Farmerville fermèrent leurs portes durant une heure en son honneur[127]. Il fut inhumé lors d'une cérémonie militaire et avec tous les honneurs dans le cimetière national d'Arlington à Washington le 7 juin. Dans l'assistance figuraient le futur président George H. W. Bush, le général William Westmoreland et de nombreux soldats ou anciens combattants de la 3e division d'infanterie[128],[129]. La tombe des récipiendaires de la Medal of Honor est généralement décorée avec des feuilles d'or mais Murphy demanda expressément que sa pierre tombale ne porte pas de marques distinctives et qu'elle ressemble à celle d'un soldat ordinaire[130]. Après le décès de son époux, Pamela Murphy déménagea dans un petit appartement et travailla comme secrétaire dans l'administration de l'hôpital des anciens combattants de Los Angeles pendant 35 ans[131]. En 1975, un tribunal lui accorda 2,5 millions de dollars (environ 8,5 millions de dollars de 2013[n 5]) en dommages et intérêts liés à l'accident d'avion[132].

Parmi les honneurs reçut par Murphy figure une étoile sur le Hollywood Walk of Fame obtenue en 1960[133]. En 2013, le gouverneur du Texas Rick Perry lui décerna la Medal of Honor texane lors d'une cérémonie à Farmersville[134],[135],[136],[137]. L'Audie L. Murphy Memorial VA Hospital de San Antonio a été nommé en son honneur en 1971[89].

Décorations[modifier | modifier le code]

Murphy obtint toutes les décorations militaires américaines existantes durant son passage dans l'armée[n 6]. En plus de la Medal of Honor, il reçut la Distinguished Service Cross, deux Silver Star, la Legion of Merit, deux Bronze Star, trois Purple Heart, la Good Conduct Medal, l'American Campaign Medal, l'European-African-Middle Eastern Campaign Medal avec neuf étoiles de campagne, la World War II Victory Medal, l'Army of Occupation Medal (en), l'Armed Forces Reserve Medal (en) et deux Presidential Unit Citation[36],[138]. La France récompensa également son service avec le grade de chevalier de la Légion d'Honneur[139], la Croix de guerre avec étoile d'argent[140], la Croix de Guerre avec palme d'argent[141], la médaille de la France libérée et la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre[138],[36]. Murphy obtint par ailleurs la Croix de guerre belge avec palme[141].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Son fils Terry est le président de l'Audie Murphy Research Foundation qui rapporte dans sa biographie et son arbre généalogique qu'il est né en 1925[1]. Audie Murphy n'a jamais été cohérent sur ses déclarations et il affirmait alternativement qu'il était né en 1924 ou en 1925. Sa sœur Corrine Burns signa un document notarié attestant qu'il était né le 20 juin 1924 afin qu'il respecte les critères d'age pour intégrer l'armée. Son permis de conduire californien indiquait qu'il était né en 1925[2],[3].
  2. Les sources sont en désaccord sur la date et l'emplacement de son enrôlement. Le site internet de l'Audie L. Murphy Memorial présente des copies de documents issus des Archives nationales dont l'affidavit de Corrine Burns et le certificat d'admission indiquant « Enrôlé à Dallas, Texas » le 30 juin 1942 sous une ligne lisant « Bon pour le service à Greenville, Texas ». Le National Register of Historic Places a intégré le bureau de poste de Greenville en 1974 en avançant qu'il s'agissait du lieu d'enrôlement de Murphy. La date du 20 juin présentée par l'organisme fait peut être référence à la date à laquelle son admission dans l'Armée a été acceptée[13],[14],[15].
  3. Même si Murphy était né près de Kingston dans le comté de Hunt, sa grand-mère maternelle et sa sœur Corinne Burns vivaient à Farmerville. Avant son entrée dans l'armée, Murphy avait travaillé à Farmersville et durant le conflit, il indiqua l'adresse de sa sœur comme étant la sienne[13].
  4. Le nombre exact de films dans lequel il joua varie selon les sources. Le Hollywood Walk of Fame indique qu'il tourna dans 44 films[90].
  5. a, b et c Valeur calculée avec le déflateur du PIB (GDP deflator) en utilisant le site Measuring Worth.
  6. Murphy ne recut pas la Soldier's Medal car cette dernière récompense les actes de bravoure n'impliquant pas de combats avec l'ennemi.


  1. (en) « BIOGRAPHY A short biographical sketch », Audie L. Murphy Memorial Website
  2. (en) « Scan of charred California driver's license for Audie Murphy, recovered from crash site after his death », Audie L. Murphy Memorial Website
  3. a, b et c (en) « Scan of service records 1942-1971 », Audie L. Murphy Memorial Website
  4. Graham 1989, p. 5.
  5. Murphy 2002, p. 4-7.
  6. (en) « Celeste, Texas », Texas Historical Commission
  7. a et b Murphy 2002, p. 7.
  8. Simpson 1975, p. 28.
  9. (en) David Minor, « Boles Home », Handbook of Texas Online
  10. a, b et c Tate 2006, p. 152-163.
  11. Murphy 2002, p. 143.
  12. Graham 1989, p. 23-24.
  13. a, b et c (en) « Scan of Audie Murphy's Service Record book », Audie L. Murphy Memorial Website
  14. (en) « NRHP Greenville Post Office », Texas Historical Commission
  15. (en) « The Old Greenville Post Office », Texas Historical Commission
  16. Graham 1989, p. 29.
  17. a et b Simpson 1975, p. 49.
  18. Graham 1989, p. 33.
  19. Graham 1989, p. 33-34.
  20. Graham 1989, p. 36.
  21. Champagne 2008, p. 41.
  22. Champagne 2008, p. 42.
  23. Graham 1989, p. 37.
  24. (en) « Sicily 1943 », Center of Military History United States Army
  25. Graham 1989, p. 39.
  26. Graham 1989, p. 40.
  27. Graham 1989, p. 43.
  28. Graham 1989, p. 44.
  29. Murphy 2002, p. 15.
  30. Graham 1989, p. 47.
  31. Graham 1989, p. 47-48.
  32. Graham 1989, p. 50.
  33. Simpson 1975, p. 95.
  34. Simpson 1975, p. 276.
  35. Graham 1989, p. 58-59.
  36. a, b et c (en) George G. Tanber, « Who Had More Medals? Depends on Who's Counting », Toledo Blade,‎ 5 mai 2005, p. 3 (lire en ligne)
  37. (en) Military Times, « Audie Leon Murphy »
  38. Simpson 1975, p. 100.
  39. Simpson 1975, p. 100-101.
  40. Simpson 1975, p. 103-105.
  41. a, b et c (en) Staff Sergeant Norman Hollen, « Statement describing Murphy's August 15, 1944 actions near Ramatuelle, France », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 299779,‎ décembre 1944
  42. Murphy 2002, p. 177.
  43. Brinkley 2004, p. 191.
  44. Champagne 2008, p. 161.
  45. Clarke et Smith 1993, p. 166.
  46. Simpson 1975, p. 124.
  47. Graham 1989, p. 72.
  48. a et b Simpson 1975.
  49. Clarke et Smith 1993, p. 285-296.
  50. Murphy 2002, p. 209.
  51. Brinkley 2004.
  52. Murphy 2002, p. 226.
  53. Graham 1989, p. 81-83.
  54. Simpson 1975, p. 137.
  55. Graham 1989, p. 82.
  56. Graham 1989, p. 86.
  57. Clarke et Smith 1993, p. 534.
  58. Clarke et Smith 1993, p. 543-544.
  59. Simpson 1975, p. 153.
  60. Graham 1989, p. 88.
  61. a, b et c (en) Pvt. First Class Anthony V. Abramski, « Statement describing Murphy's January 26, 1945 actions at Holtzwihr », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 299775,‎ 27 février 1945
  62. (en) First Lieutenant Walter W. Weispfenning, « Statement describing Murphy's January 26, 1945 actions at Holtzwihr », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 299785,‎ 18 avril 1945
  63. (en) Kenneth L. Ware, « Statement describing Murphy's January 26, 1945 actions at Holtzwihr », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 299784,‎ 18 avril 1945
  64. (en) « World War II Medal of Honor Recipients M-S », Center of Military History United States Army
  65. a, b et c Simpson 1975, p. 164.
  66. Graham 1989, p. 95.
  67. Simpson 1975, p. 166.
  68. Graham 1989, p. 105.
  69. Graham 1989, p. 107.
  70. Graham 1989, p. 108-110.
  71. (en) Life cover story, « Life Visits Audie Murphy », Life,‎ 16 juillet 1945, p. 94-97 (lire en ligne)
  72. a et b (en) « Scan of service records 1953-1971 », Audie L. Murphy Memorial Website
  73. Simpson 1975, p. 231-233.
  74. (en) « Army Reserve, a Concise History », Armée de réserve des États-Unis
  75. Simpson 1975, p. 340-341.
  76. Simpson 1975, p. 342.
  77. (en) Harold B Simpson, « Audie Leon Murphy », Texas State Historical Association
  78. Graham 1989, p. 194.
  79. Tate 2006, p. 157-158.
  80. Murphy 2002, p. 122-124.
  81. Whiting 2001, p. 224.
  82. a et b Simpson 1975, p. 229-230.
  83. Curtis et Golenbock 2009, p. 119.
  84. Graham 1989, p. 183-184,189-190.
  85. Redfern 2007, p. 60.
  86. Rosen 2012, p. 149-151.
  87. (en) « Audie L. Murphy Memorial VA Hospital », Département des Anciens combattants des États-Unis
  88. (en) « About the South Texas Veterans Health Care System (STVHCS) », Département des Anciens combattants des États-Unis
  89. a et b (en) Olin Teague, « Designating the Veteran's Administration Hospital in San Antonio Texas As the Audie L. Murphy Veterans' Memorial Hospital », Congressional Record, Washington, D.C., Audie L. Murphy Memorial Website,‎ 13 octobre 1971
  90. (en) « Audie Murphy », Hollywood Walk of Fame
  91. Graham 1989, p. 133.
  92. Graham 1989, p. 128-147.
  93. Graham 1989, p. 149-151.
  94. Graham 1989, p. 142,174.
  95. Graham 1989, p. 145-146.
  96. (en) « Bad Boy », Boys' Life,‎ avril 1949, p. 50 (lire en ligne)
  97. Young et Young 2010, p. 493-495.
  98. Graham 1989, p. 177.
  99. Graham 1989, p. 348.
  100. Graham 1989, p. 196-197.
  101. Huebner 2007, p. 140-143.
  102. Gossett 1996, p. 15.
  103. Niemi 2006, p. 90.
  104. (en) Département de la Défense, « Message to TAGO from H.D. Kight, Public Information Division », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 299780,‎ 24 septembre 1955
  105. (en) « Ford Startime. The Man LC control no. 96500439 », Bibliothèque du Congrès
  106. (en) « Broken Bridge », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 2569746,‎ 1974
  107. Simpson 1975, p. 411.
  108. (en) « Whispering Smith LC control no. 2012605754 », Bibliothèque du Congrès
  109. Graham 1989, p. 174.
  110. (en) « Divorces », The Billboard,‎ 28 avril 1951, p. 48 (lire en ligne)
  111. (en) « Marriages », The Billboard,‎ 5 mai 1951, p. 48 (lire en ligne)
  112. (en) « Births », The Billboard,‎ 22 mars 1952, p. 55 (lire en ligne)
  113. Simpson 1975, p. 269.
  114. Graham 1989, p. 250.
  115. Simpson 1975, p. 371,373.
  116. Simpson 1975, p. 374.
  117. Graham 1989, p. 298.
  118. Simpson 1975, p. 372.
  119. (en) « Homes Owned or Lived in By Audie Murphy », Audie L. Murphy Memorial Website
  120. Graham 1989, p. 256-258.
  121. Graham 1989, p. 307.
  122. a et b (en) Vernon Scott, « One-Time Hero Audie Murphy is Now Broke and In Debt », Sarasota Herald-Tribune,‎ 22 septembre 1968, p. 8 (lire en ligne)
  123. Graham 1989, p. 170, 313, 217,251-252.
  124. Graham 1989, p. 127.
  125. Simpson 1975, p. 231.
  126. (en) Tom Landon, « Audie Murphy crash site now well marked », The Roakoke Times,‎ 9 juin 2013 (lire en ligne)
  127. Simpson 1975, p. 392-393.
  128. Graham 1989, p. 338.
  129. Simpson 1975, p. 393-394.
  130. (en) « Biography of Audie Murphy », Cimetière national d'Arlington
  131. (en) Dennis McCarthy, « Pam Murphy, widow of actor Audie Murphy, was veterans' friend and advocate », Los Angeles Daily News,‎ 14 avril 2010 (lire en ligne)
  132. (en) « Murphy v. Colorado Aviation Inc. », Colorado Court of Appeals
  133. (en) « Inducted to the Walk of Fame on February 8, 1960 with 1 star », Hollywood Walk of Fame
  134. (en) « Gov. Perry Awards Audie Murphy Texas Legislative Medal of Honor », Bureau du gouverneur Rick Perry
  135. (en) Législature du Texas, « Bill HCR3 Legislative Medal of Honor »
  136. (en) Caleb Slinkard, « Murphy finally gets medal », Herald Banner,‎ 21 août 2013 (lire en ligne)
  137. (en) Jay Root, « Audie Murphy, a Texas Hero Still Missing One Medal », The New York Times,‎ 20 juin 2013 (lire en ligne)
  138. a et b (en) « The Price of Freedom: Americans at War », Musée national d'histoire américaine
  139. (en) Département de la Défense, « Award of the "Au Grade De Chevalier" for Murphy's exceptional services rendered during operations to liberate France., 07/19/1948 », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 299781
  140. (en) Département de la Défense, « De La Croix De Guerre Award for Murphy's services rendered during operations to liberate France », U.S. National Archives and Records Administration ARC Identifier 299782,‎ 16 avril 1945
  141. a et b Simpson 1975, p. 410.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :