Edward White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.
Edward White
Portrait d'Edward White
Portrait d'Edward White

Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Naissance 14 novembre 1930
San Antonio, Texas
Décès 27 janvier 1967 (à 36 ans)
Centre spatial Kennedy, Floride
Durée cumulée des missions 4 j 1 h 56 min
Sélection Groupe d'astronautes 2
Mission(s) Gemini 4, Apollo 1
Insigne Gemini Four patch.jpg Apollo 1 patch.png

Edward « Ed » Higgins White II, né le 14 novembre 1930 à San Antonio et mort accidentellement le 27 janvier 1967 au centre spatial Kennedy, est un astronaute américain. Il est connu pour être le premier Américain à avoir réalisé une sortie extravéhiculaire[1]. Il meurt dans l'incendie d'Apollo 1 avec Virgil Grissom et Roger Chaffee.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et engagement dans l'armée[modifier | modifier le code]

Il étudie à l'Académie militaire de West Point où il a obtenu un baccalauréat en sciences[2].

Pilote, il passe trois années et demie affecté à la base aérienne de Bitburg Allemagne sur North American F-86 Sabre et North American F-100 Super Sabre[1],[2].

En 1958, il étudie à l'université du Michigan où il a obtenu l'année suivante une maîtrise en sciences en ingénierie et technologie aéronautique[2].

Il postule ensuite à l'École des pilotes d'essai de l'armée de l'air américaine (en) de la base aérienne Edwards[2]. Par la suite, il devient pilote d'essai à l'Aeronautical Systems Center (en) de la base aérienne Wright-Patterson.

Durant sa carrière de pilote, il cumula 3 000 heures de vol, dont 2 200 heures en jet[1],[2]. Il obtient le grade de lieutenant-colonel[1],[2].

Carrière d'astronaute[modifier | modifier le code]

En septembre 1962, il est sélectionné dans le groupe d'astronautes 2 de la NASA[2], aux côtés notamment de Neil Armstrong et James Lovell.

Gemini 4[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gemini 4.

White réalise son seul vol à bord de la capsule Gemini 4[2] en compagnie de James McDivitt. Il rentra cependant dans l'Histoire comme étant le premier Américain à avoir réalisé une sortie extravéhiculaire lors de cette mission[2], le 3 juin 1965, moins de trois mois après celle du Soviétique Alekseï Leonov.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Apollo 1[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Apollo 1.
Apollo 1 : Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee.

Sélectionné pour la première mission du programme Apollo, Apollo 1 (AS-204)[2], lui et deux autres astronautes (Virgil Grissom et Roger Chaffee) meurent dans l'incendie de leur capsule lors d'un entraînement au sol au centre spatial Kennedy[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Timbre de Paul Calle montrant Edward White faisant la première sortie extravéhiculaire d'un américain (Gemini 4).

Selon son désir, Ed White a été inhumé au cimetière de l'Académie militaire de West Point[1] avec les honneurs. Ed White était marié à Patricia Finegan qu'il avait rencontrée à West Point[3]. Ils avaient eu ensemble deux enfants : Edward White III (né le 15 septembre 1953) et Bonnie White épouse Lynn (née le 15 mai 1956)[4]. White a été élu au Astronaut Hall of Fame (en) en 1993 et au National Aviation Hall of Fame le 18 juillet 2009.

Son nom figure sur la plaque accompagnant la sculpture Fallen Astronaut déposée sur la Lune le 1er août 1971 par l'équipage d'Apollo 15 et une formation martienne s'est vu attribuer son nom. La Congressional Space Medal of Honor lui a été décernée en 1997 à titre posthume[2],[4].

Le Museum of Aerospace Medicine (en) de la base aérienne Brooks dans le Texas lui est dédié[1].

Plusieurs lieux ont été nommés en mémoire d'Ed White, comme plusieurs écoles de Chicago, San Antonio, Jacksonville, Houston, El Lago (en), League City ou encore Huntsville (Huntsville, ville qui accueille le centre de vol spatial Marshall, a également deux autres écoles nommées en l'honneur de Virgil Grissom et Roger Chaffee d'Apollo 1). D'autres types de lieux nommés incluent un hôpital, une île, une route, un parc, une colline de Mars et une étoile, Iota Ursae Majoris surnommée « Dnoces », soit « second » à l'envers : un clin d'œil à White.

White a été interprété par Steven Ruge dans le film Apollo 13 (1995) et par Chris Isaak dans le feuilleton télévisé De la Terre à la Lune (1998).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Fast Facts », sur cmgww.com (consulté le 11 mars 2011)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) « Astronaut Biography: Edward H. White, II », sur nasa.gov (consulté le 12 mars 2011)
  3. (en) « Biography », sur cmgww.com (consulté le 21 mars 2011)
  4. a et b (en) « Ed White », sur nndb.com (consulté le 21 mars 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]