Pierre Salinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salinger.
Pierre Salinger

Pierre Salinger, journaliste et conseiller en communication politique américain, est né le à San Francisco (d'une mère française, originaire de la région de Belfort et d'un père américain) et est mort le à Cavaillon (Vaucluse).

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Salinger fait la guerre dans la marine puis débute en 1955 une longue carrière de 40 ans de journaliste, en commençant au San Francisco Chronicle. Il se fait un nom, par ses enquêtes en particulier, en dénonçant la terrible situation dans les prisons américaines ainsi que les liens entre le syndicat des camionneurs et le gangstérisme. C'est cette dernière enquête qui lui fait rencontrer Robert Kennedy en 1957. Il avait dans le passé rejoint Adlai Stevenson, candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine de 1952 contre le général Dwight Eisenhower. Mais sa rencontre avec « Bob » Kennedy en fait rapidement un membre du « clan ». En 1960, il devient responsable de presse de la campagne de John Fitzgerald Kennedy, puis en 1961 porte-parole de la Maison Blanche, fonction qu'il conservera après l'assassinat de John F. Kennedy, sous la présidence de Lyndon Johnson jusqu'en 1964.

Il devient alors sénateur par intérim pendant une courte période.

En 1968, il dirigera la campagne à la présidence de Robert Kennedy.

Bilingue, Pierre Salinger fut aussi grand reporter à l'hebdomadaire français L'Express entre 1973 et 1978. Il a également travaillé pour le réseau de télévision ABC, dont il avait notamment dirigé le bureau de Londres puis de Paris (1978-1987). A la fin des années 1980, il a également figuré avec d'autres personnalités comme François Spoerry, Paul-Loup Sulitzer et Jean-Pierre Thiollet, parmi les membres de Amiic, organisation mondiale pour l'investissement immobilier et la construction implantée à Genève (dissoute en 1997[1]).

Son nom a été donné aux États-Unis au syndrome de croire tout ce que l'on peut lire sur internet, le « syndrome Pierre Salinger », car lors du crash du Vol 800 TWA en 1996, il avait annoncé que les services secrets français lui avaient communiqué des documents prouvant que l'US Navy était à l'origine du crash. Or il avait repris, à tort, une information diffusée sur le net par Richard Russell du FOIA.

Il a également travaillé pour la communication du président du Gabon, Omar Bongo [réf. souhaitée].

Pierre Salinger vivait en France avec sa quatrième épouse, Nicole, surnommée Poppy ( la précédente se prénommant aussi Nicole) à la Bastide rose dans le village du Le Thor (Vaucluse), à proximité d'Avignon. Il avait quitté les États-Unis depuis plusieurs années après l'élection de George W. Bush. En 2004, quelques mois avant sa disparition, il écrivait une dernière préface pour le livre de l'un de ses fidèles amis, le journaliste Benoit Clair, ouvrage consacré à la campagne électorale de John Kerry, Objectif Maison-Blanche. À la même période, la Poppy and Pierre Salinger Foundation[2] a été créée afin de favoriser le rapprochement franco-américain par le biais de l'art et de la culture.

Il est inhumé au cimetière national d'Arlington, près de Washington, où repose John F. Kennedy.

À la mort de son Président d'honneur, la Poppy and Pierre Salinger Foundation a eu la fierté d'inaugurer à la Bastide rose[3], son ultime demeure, le Musée Pierre Salinger[4] afin d'honorer l'une des personnalités les plus prestigieuses du monde journalistique et politique du XX° siècle [réf. souhaitée].

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

  • With Kennedy (1966)
  • On Instructions of My Government, 1971
  • Je Suis un Americain (I am an American), 1975
  • La France et Le nouveau Monde, 1976
  • Venezuelan Notebooks, 1979
  • America Held Hostage: The Secret Negotiations, 1981
  • The Dossier (Le scoop) (avec Leonard Gross), 1984 (1985 pour l'édition française)
  • Mortal Games (avec Leonard Gross), 1988
  • Secret Dossier: The Hidden Agenda Behind the Gulf War (avec Eric Laurent), 1991
  • Tempete du Desert: Les Secrets de la Maison Blanche, 1991
  • P.S., A Memoir, 1995 (ISBN 9780312300203)
  • John F. Kennedy, Commander in Chief: A Profile in Leadership, 1997 (ISBN 978-0670863105)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.monetas.ch/htm/655/de/SHAB-Publikationen-Amiic-SA.htm?subj=701196
  2. Poppy and Pierre Salinger Foundation
  3. http://www.bastiderose.com
  4. Bastide Rose

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Pierre Salinger Suivi par
James Hagerty
Logo de la Maison Blanche
Porte-parole de la Maison Blanche
1961 - 1964
George Reedy