Metal Gear Solid 3: Snake Eater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Metal Gear Solid 3
Snake Eater
Image illustrative de l'article Metal Gear Solid 3: Snake Eater

Éditeur Konami
Développeur Konami CE Japan / Kojima Productions / Bluepoint Games
Concepteur Hideo Kojima
Musique Harry Gregson-Williams
Norihiko Hibino

Date de sortie PlayStation 2[1]
Icons-flag-us+ca.png 17 novembre 2004
Drapeau du Japon 16 décembre 2004
Drapeau européen 4 mars 2005
Drapeau de l'Australie 17 mars 2005

Réédition sous-titré Subsistence[1]
Drapeau du Japon 22 décembre 2005
Icons-flag-us+ca.png 14 mars 2006
Drapeau européen 6 octobre 2006
Drapeau de l'Australie 13 octobre 2006

Nintendo 3DS
titré MGS: Snake Eater 3D[2]
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 21 février 2012
Icons-flag-jp.png Icons-flag-eu.png 8 mars 2012

+ voir § rééditions
Genre Action-Infiltration
Mode de jeu Solo
Plate-forme
Console(s)
Console(s) portable(s)
Média DVD
Cartouche
Téléchargement
Contrôle Manette de jeu

Évaluation BBFC : 15 ?[3]
CERO : 18
ESRB : M ?
OFLC (AU) : MA15+ ?
OFLC (NZ) : R16 ?
PEGI : 16+
USK : 16 ?

Metal Gear Solid 3: Snake Eater (メタルギアソリッド3 スネーク・イーター, Metaru Gia Soriddo Surī Sunēku Ītā?, communément abrégé en MGS3) est un jeu vidéo d'action-infiltration réalisé par Hideo Kojima, développé et édité par Konami en 2004 sur PlayStation 2. Il a été réédité en 2006 sur PlayStation 2 avec un nouveau sous-titre : Subsistence.

Le jeu, préquelle de la série Metal Gear[4] est suivi de deux suites directes intitulées Metal Gear Solid: Portable Ops[5] et Metal Gear Solid: Peace Walker, ainsi que d'une troisième suite intitulée Metal Gear Solid 5: The Phantom Pain qui devrait sortir au courant 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule en 1964, durant la guerre froide. Le joueur incarne Naked Snake, un soldat d'élite de l'unité Fox. Sa mission est de libérer Sokolov, un ingénieur soviétique de génie. Il sera conseillé dans sa quête par Major Zero, ancien membre du SAS, Para-Medic l'experte en soins et nutrition et enfin SIGINT, expert en armement. L'ancien maître de Snake, The Boss est passée du côté ennemi et a reconstitué son ancienne unité, l'Unité Cobra regroupant des soldats aux pouvoirs surnaturels. Snake doit donc aller libérer Sokolov, emprisonné dans une base de Volgin. Il doit être aidé dans cette tâche par ADAM, un agent spécial se trouvant dans cette base.

Mission Vertueuse[modifier | modifier le code]

La guerre froide est intense entre l'URSS et les États-Unis en 1964. La course à l'armement nucléaire est lancée. Dans ce contexte, les deux fronts se disputent un homme, Sokolov. Passé à l'Ouest avec l'aide de Major Zero, les États-Unis ont dû le renvoyer en URSS afin de mettre un terme à la crise de Cuba. Mais les secrets qu'il détient sont trop dangereux, c'est pourquoi l'unité Fox est chargée de l'enlever. Un agent, nom de code Snake, est chargé de cette mission, nommée Mission Vertueuse.

Afin de s'infiltrer dans la base où Sokolov est détenu, en pleine jungle russe, il effectue le premier saut HALO de l'Histoire. Il reçoit le soutien radio du Major Zero, de Para-Medic, et The Boss, son ancien maître, en mission en Arctique. Alors qu'il parvient à rejoindre Sokolov, des Spetsnaz surgissent, rapidement éliminés par l'unité Ocelot, emmenée par le dénommé Ocelot, un agent du GRU qui fait preuve d'aptitudes au tir spectaculaires. Sokolov s'échappe alors que Snake parvient à se débarrasser des Ocelots par des techniques de Close Quarter Combat (CQC), qu'il a élaborées avec The Boss. Snake rejoint peu après Sokolov, qui lui montre alors l'arme qu'il fait construire pour le compte de Volgin : le Shagohod, un tank nucléaire conçu pour tirer des missiles nucléaires à très longue portée sans possibilité de les repérer. Mais alors qu'ils partaient pour le point d'évacuation, une brume tombe soudainement. Apparaît alors The Boss, chargée de deux têtes nucléaires Davy Crockett. Elle affirme être passée à l'Est avec son unité Cobra fraîchement reformée, rejoignant ainsi Volgin, également présent. Sokolov se fait enlever par The Pain, et Snake engage le combat avec son maître, qui prend rapidement le dessus. Snake tombe alors dans une rivière, en emportant le bandana de The Boss. Snake, gravement blessé, parvient à se donner les premiers soins, et assiste impuissant au tir d'une des têtes nucléaires sur la base de Rassvet.

Snake Eater[modifier | modifier le code]

Une semaine plus tard, le téléphone rouge sonne à la Maison Blanche. Khrouchtchev a eu vent du tir nucléaire et de l'implication des États-Unis dans l'affaire. Il charge alors le président Johnson de résoudre le problème. L'unité Fox est chargée de la mission, et Naked Snake, encore convalescent, repart pour la jungle russe. Après être parvenu à atterrir sur la terre, Snake rencontre The Boss, qui démonte le pistolet de Snake et fait exploser son moyen de transport afin d'avertir les militaires de sa présence. Snake parvient pourtant à rejoindre les ruines de Rassvet, où il retrouve son contact Eva, une jeune femme qui lui indique comment rejoindre Sokolov : il doit pour cela s'infiltrer dans Groznyj Grad. Elle lui donne également un déguisement et de nouvelles armes, dont un Colt M1911-A1 spécialement amélioré et personnalisé. Le lendemain matin, le repaire est attaqué par l'Unité Ocelot, et Snake et Eva se séparent. En chemin, il rencontre Ocelot, armé de deux Colt Single Action Army, qui le provoque en duel, mais ils sont interrompus par The Pain, que Snake tuera peu après.

Grâce au costume de scientifique qu'Eva lui a donné, Snake parvient à s'infiltrer dans Granini Gorki, où Snake rencontre Granin, un scientifique russe avec un autre projet de tank nucléaire. Évincé au profit de Sokolov, il sombre dans l'alcoolisme. Granin confie à Snake une clé d'accès ouvrant une porte donnant accès à un chemin montagneux menant à Groznyj Grad. Snake s'échappe du bâtiment peu après. Sur le chemin, il rencontre The Fear et The End (ou des soldats de l'unité Ocelot si le joueur parvient à tuer The End plus tôt dans le jeu). Dans les montagnes, Snake parvient à rejoindre Eva dans un repaire abandonné, où elle lui indique un moyen sûr d'infiltrer Groznyj Grad et de rejoindre Sokolov. Dans le chemin creusé dans la montagne, Snake affronte The Fury, le dernier membre en vie de l'unité Cobra. Après son combat, l'accès est bloqué et Snake ne peut plus faire demi-tour. Il entre peu après dans Groznyj Grad.

Dans la base, il parvient à assommer Raikov, un jeune colonel préféré de Volgin, et à prendre son apparence. Il réussit ainsi à rejoindre Sokolov, qui lui révèle en détail le fonctionnement du Shagohod, terminé depuis peu. Volgin entre soudainement dans la pièce, et parvient à démasquer Snake, arrêté par The Boss. Snake est alors emprisonné et torturé par Volgin et Ocelot, qui lui fait perdre son œil droit. Mais Eva, déguisée et infiltrée, lui offre un moyen de s'échapper. Snake parvient alors à sortir de sa cellule et à passer par les égouts, échappant ainsi à Ocelot. Passant près de la mort, expérience où il « rencontre » The Sorrow, il se retrouve dans une jungle et retrouve peu après Eva, qui lui rend son équipement et lui donne des doses de C3, un explosif plastique qui lui permettra de détruire la base et le Shagohod. Snake retourne donc dans Groznyj Grad, et parvient à entrer dans l'entrepôt du Shagohod, où il pose les charges de C3. Mais dans sa fuite, il est arrêté par Ocelot, avec son fameux revolver pendant qu'il combattait The Boss. Il y a là aussi Volgin, qui se révèle être en possession de l'Héritage des Philosophes, une somme d'argent colossale amassée lors des 2 guerres mondiales par les États-Unis, la Russie et la Chine. Naked Snake affronte ensuite Volgin au cours d'un combat acharné, et parvient à s'échapper de l'entrepôt mais de loin, Ocelot voit Snake s'enfuir et décide de le poursuivre. Commence alors une grande course-poursuite entre Snake et Eva dans un side-car, Ocelot en moto, et Volgin aux commandes du Shagohod. Dans leur fuite, Snake et Eva parviennent à détruire un pont, arrêtant ainsi Ocelot et les soldats, mais pas le Shagohod, pourtant endommagé. Snake réussit à détruire les commandes du tank, mais Volgin, chargé d'électricité, l'alimente lui-même. L'affrontement prend fin quand Volgin meurt foudroyé (un orage a été provoqué par The Sorrow).

Snake et Eva reprennent la fuite en side-car, mais ils chutent dans un ravin et Eva est gravement blessée. Snake lui donne les premiers soins, et ils parviennent à rejoindre une clairière où les attendent un aéroglisseur, mais également The Boss. Naked Snake part affronter son ancien maître, qu'il parvient à tuer avec l'arme même de The Boss, un patriote, ce qui est symbolique. Snake se résout donc alors à rejoindre l'aéroglisseur, qui décolle, mais Ocelot parvient à embarquer, et provoque une nouvelle fois Snake en duel. Dans un 1er temps, Snake combat Ocelot dans un style « combat de rue » mais se rappelant ses techniques de CQC, il décide de les mettre en pratique ainsi qu'Ocelot. Ensuite, Ocelot menace Naked Snake avec un révolver, Snake appelle au secours Eva mais à la suite de cela, il est appris que le revolver d'Ocelot n'était chargé qu'avec une balle à blanc. Ocelot finit par sauter de l'aéroglisseur, qui est alors poursuivi par des avions de chasse russes, mais Khrouchtchev intervient en personne et les laisse fuir.

Le lendemain, Snake trouve un message d'Eva lui révélant certains points obscurs de sa mission : Eva n'était pas son véritable contact, et travaillait pour la Chine, pour qui elle devait subtiliser les données sur l'Héritage des Philosophes. De plus, The Boss n'a jamais trahi son pays, mais a dû s'infiltrer dans les plans de Volgin pour détruire le Shagohod ; mais le tir nucléaire de Volgin avait changé la donne, elle devait alors mourir et elle voulait que cela soit de la main de son apprenti pour garder cela secret. Cependant l'histoire retiendra The Boss comme une criminelle de guerre sans aucune morale, en Russie comme d'un monstre ayant fait explosé une bombe nucléaire, aux États-Unis comme d'une traîtresse sans valeurs alors qu'elles s'est sacrifiée pour son pays.

Snake reçoit, pour ses faits d'armes, le titre de Big Boss, mais sa réussite lui laisse un goût amer.

Après le générique de fin, le joueur peut entendre un appel d'Ocelot, qui affirme avoir les véritables données sur l'Héritage des Philosophes, et s'avère être un agent de la CIA, s'adressant au directeur même de l'agence américaine.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Continuant sur la lancée de Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, le jeu diffère néanmoins sur de très nombreux points. Ainsi, plus question de radar, de robot bipède, de mission virtuelles ou autres éléments technologiques. Metal Gear Solid 3 ayant lieu en 1964 et dans un contexte naturel (forêts, déserts, collines, ruisseaux, etc.), le côté simple de l'infiltration a été privilégié, bien loin du florilège de gadgets auquel le joueur été habitué dans les précédents jeux de la série. Un réalisme et une animalité poussée à l'extrême, offrants de nouveaux horizons à Hideo Kojima qui a concocté de nouveaux concepts de jouabilité. Snake ne se contente plus d'être indétectable, il lui faut désormais survivre en milieu hostile.

  • Soins : le système de soins, offre un scanner permettant de voir les blessures dont souffre Snake à l'image des fractures, coupures, et autres brûlures, pour réaliser les opérations chirurgicales nécessaire (appliquer un onguent, placer un bandage, stopper une hémorragie, installer une attelle, recoudre une coupure, etc.). Cependant il n'y aucune réelle interactivité. En effet, le joueur sélectionne les actions une par une pour mener à bien les opérations, sans manipuler les outils.
  • Chasse : très porté sur la survie, Metal Gear Solid 3 marque aussi l'arrivée de la chasse dans le jeu, qui offre à Snake la possibilité de capturer mort ou vif la faune et la flore que le joueur peut rencontrer tout le long de cette épopée. Entre autres : lapins, champignons, poissons, volatiles, mais aussi des captures nettement moins ragoutantes comme des grenouilles, des serpents et des chauve-souris.
  • Camouflage : le système de camouflage permet de se vêtir selon l'environnement et ainsi de se fondre dans la nature environnante pour mieux échapper au regard aiguisé de l'ennemi.

Ces modifications de jouabilité ne sont pas si anodines qu'il n'y paraît, puisque Metal Gear Solid 3 s'appréhende très différemment de ses prédécesseurs. Le joueur ne craint plus l'ennemi, il le contourne, il s'immobilise dans les hautes herbes, ou il le prend en chasse. De plus, le jeu laisse la liberté au joueur d'utiliser le décor, qui fourmille de détails, comme il le souhaite[6].

Personnages[modifier | modifier le code]

Le protagoniste de Snake Eater, Naked Snake, connu sous le nom de Big Boss dans les précédents jeux (doublé par Akio Ōtsuka en japonais, puis David Hayter en anglais), est un ancien soldat des forces spéciales américaines et de la CIA. Lors de sa mission, Major Zero (doublé par Banjō Ginga puis Jim Piddock), un ancien membre des Special Air Service britannique, aide Snake en lui fournissant des conseils et tactiques de guerre. Para-Medic (Houko Kuwashima puis Heather Halley) et Sigint (Keiji Fujiwara puis James C. Mathis III) donnent des conseils sur la faune et la flore (pour Para-Medic), et les équipements et les armes (pour Sigint), respectivement.

Les deux antagonistes principaux du jeu sont Volgin (doublé par Kenji Utsumi en japonais, puis Neil Ross en anglais), un colonel du GRU membre d'une faction extrémiste dont le but est de prendre le pouvoir en URSS ; et The Boss (Kikuko Inoue puis Lori Alan), ancien mentor de Naked Snake pendant 10 ans[7]. L'Unité Cobra, une unité des forces spéciales guidée par The Boss, est composée de The End, The Fear, The Fury, The Pain et The Sorrow.

Doublages[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses, le nom du comédien lui prêtant sa voix dans la version anglaise.

Réception[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Edge (GB) 8/10
Presse numérique
Média Note
GameSpot (US) 8,7/10[8]
IGN (US) 9,6/10[9]
Jeuxvideo.com (FR) 19/20[10]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 91 %[11]
Metacritic 91 %[12]

Metal Gear Solid 3: Snake Eater fait l'unanimité auprès de la presse, tout comme son prédécesseur Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, notamment grâce à son scénario empli de rebondissements et de références aux autres opus de la série, ses personnages charismatiques (notamment The Boss) et ses innovations dans le système de jeu (grâce aux costumes).

Dans la revue spécialisée de Game Rankings, le jeu expose une moyenne de 91 % basée sur 62 revues[11]. Sur Metacritic, le jeu obtient une moyenne de 91 % basée sur 68 revues[12]. Le site de jeux vidéo IGN attribue un 9,6/10[9] et magazine britannique Edge un 8/10[13]. GameSpot, qui a attribué un 8,7/10 au jeu, commente que le jeu est « riche en cinématique » et possède de « très bons graphismes »[8]. GameSpy le nomme « probablement le meilleur jeu de la série Metal Gear Solid »[4] et Eurogamer affirme que « le jeu est largement supérieur à MGS2: Sons of Liberty » dans leur revue[14]. Les utilisateurs sur IGN le classent en 10e position des meilleurs jeux de tous les temps, et le 5e meilleur du Top 100 de 2008. Selon le site Jeuxvideo.com, il est classé « 83e meilleur jeu de tous les temps »[10].

Différentes versions[modifier | modifier le code]

Comme pour Metal Gear Solid 2, la sortie japonaise (16 décembre 2004) de Snake Eater a été retardée d'un mois après la sortie de la version nord-américaine (17 novembre). Toutefois, contrairement aux titres précédents de Metal Gear, beaucoup de différences existent entre ces deux versions en termes de contenu. La version japonaise comporte des modèles de camouflage supplémentaires en plus des trois initiaux existant dans la version américaine. Cela comprend notamment un modèle pour la nouvelle année, un modèle pour la Saint-Valentin, une tenue de camouflage urbain tigrée ainsi qu'un modèle arc-en-ciel très discret. De nouveaux modèles peuvent également être téléchargés à partir de produits connexes, comme le CD de la bande sonore, ou le CD simple titre Snake Eater. Les clients qui ont acheté le jeu chez WonderGoo (un magasin de vente au détail japonais) peuvent par exemple utiliser un modèle exclusif WonderGoo en apportant leur carte mémoire et une preuve de leur achat au magasin.

Comme pour les deux premiers titres de Metal Gear Solid, le jeu est sorti en deux versions au Japon : la version standard et le Premium Package. Le Premium Package contient le jeu, (avec la couverture et la jaquette du jeu revisitée), un livre de 400 pages (intitulé R), un livre illustré (intitulé L), une vidéo en DVD et une figurine au 1/144 du Shagohod (une arme se trouvant dans le jeu).

Pour la sortie européenne qui a eu lieu bien plus tard (3 mars 2005), Konami a ajouté plusieurs éléments tels que des peintures additionnelles pour le visage basées sur les drapeaux des divers pays européens (tout en conservant ceux des versions nord-américaine et japonaise), un nouveau mode de difficulté (European Extreme), un mode Demo Theater (qui permet de revoir les cinématiques du jeu), un mode duel (qui permet d'affronter successivement tous les boss du jeu) et un niveau additionnel (Snake vs. Monkey). Plusieurs modèles de camouflage de la version japonaise ont été conservés, et les modèles contenus dans les CD de la version japonaise peuvent être exploités, d'autres encore peuvent être débloqués en finissant le mode duel.

Rééditions[modifier | modifier le code]

Metal Gear Solid 3: Subsistence[modifier | modifier le code]

Logo du jeu.

Commercialisé en octobre 2006 sur PlayStation 2, Metal Gear Solid 3: Subsistence est une version étendue de Snake Eater. Ce qui inclut tous les ajouts exclusifs à la version européenne de MGS3, d'autres modèles de camouflage, une nouvelle caméra à la 3e personne placée dans le dos du personnage, un mode de jeu en ligne en multijoueur, des scènes parodiques à caractère humoristique reprenant certaines des scènes-clés du jeu et les deux premiers épisodes de la série sortis sur MSX : Metal Gear et Metal Gear 2: Solid Snake.

Le jeu comprend 216 minutes et 34 secondes de cinématiques. Il propose également un mini-jeu caché. Une fois capturé, durant un appel de Para-Medic, Snake et elle ont une discussion sur les vampires. Si le joueur sauvegarde juste après, et recharge la partie depuis cet instant, il se retrouve dans la peau de Guy Savage, et le jeu devient un beat'em all durant quelques minutes, avant que Snake ne se réveille de son cauchemar... Par la suite, une rumeur sur un développement de ce jeu a été lancée, mais sans suite.

Contrairement à ce que les joueurs pourraient penser, le mode "Serpent contre singes" ne se déroule pas après MGS3 mais après MGS2 et Solid Snake en est le personnage jouable, et non Big Boss car Roy Campbell est présent sur le codec en version âgée. Outre la référence à Ape Escape, Solid Snake demande à Roy Campbell si d'autres personnages ne pourraient pas mener l'opération à sa place. Il cite alors deux de ses amis: Sam et Gabe. Sam est une référence à Sam Fisher de la série Splinter Cell et Gabe fait référence à Gabriel Logan de la série Syphon Filter, deux séries de jeux concurrentes de la série Metal Gear dans le domaine de l'infiltration action.

Une autre petite chose, lors de la confrontation avec The Sorrow, celui-ci dit que les enfants tueront leur parent, une petite référence à Metal Gear 2: Solid Snake où à la fin de celui-ci, Solid Snake tue son père génétique Big Boss. De même, dans Metal Gear Solid (premier du nom), on apprend que Psycho Mantis a lui aussi tué son père, ainsi que Raiden tuant son père adoptif Solidus Snake.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques de la presse spécialisée
Publication Note
Famitsu 39 / 40
IGN Entertainment 9.8 / 10
Jeuxvideo.fr 13 / 15
1up.com 9.9 / 10
EuroGamer 9 / 10

Le jeu fut très bien reçu car il renouvelle considérablement l'intérêt du jeu, autant au niveau du gameplay avec la nouvelle caméra qu'au niveau de la durée de vie grâce aux nouveaux modes. Il était également le premier titre de la série à proposer un mode en ligne, même si le gameplay du jeu s'y prêtait mal. Beaucoup de sites et de magazines expliquent également que même une personne ayant jouée à Snake Eater peut acheter Subistence et y jouer sans être déçu de son achat.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le design du Titre est le même que celui de Substance
Logo de Metal Gear Solid 2: Substance

Metal Gear Solid: Snake Eater 3D[modifier | modifier le code]

Logo du jeu.

Metal Gear Solid: Snake Eater 3D aussi appelé Metal Gear Solid 3: Snake Eater 3D est une adaptation de Metal Gear Solid 3: Snake Eater sorti en 2012 sur Nintendo 3DS. Il bénéficie en plus de l’effet de relief de la console.

Développement[modifier | modifier le code]

Durant l’E3 2010, Konami a présenté une démo pour la Nintendo 3DS nommé Metal Gear Solid 3D: Snake Eater - The Naked Sample. Toutefois, la démo ne présentait qu’un aperçu de la puissance de la console et ne représentait donc pas le jeu final[15]. Hideo Kojima, créateur de la série Metal Gear, a déclaré dans une entrevue avec le magazine japonais Famitsu que plusieurs éléments de Metal Gear Solid: Peace Walker sur PlayStation Portable seraient reprises pour l’épisode 3DS, tel que le mode coopératif[16],[17].

Au Tokyo Game Show de 2010, Konami a dévoilé qu’un Metal Gear serait prévu de sortir sur 3DS au courant de l’année 2011, sans plus de précision[18],[19]. Metal Gear Solid: Snake Eater 3D fut également présenté au Nintendo World 2011 le 8 janvier 2011[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Metal Gear Solid 3: Snake Eater – Related Games », sur GameSpot (consulté le 1er avril 2009)
  2. (en) « Metal Gear Solid 3DS Dated », sur IGN (consulté le 16 septembre 2010)
  3. (en) BBFC rating of Metal Gear Solid 3: Subsistence
  4. a et b (en) Turner, Benjamin, « Metal Gear Solid 3: Snake Eater Review », sur GameSpy,‎ 2004 (consulté le 10 octobre 2006)
  5. (en) IGN site staff, « Metal Gear Solid: Portable Ops First Look Game Profile », IGN (consulté le 3 juillet 2007)
  6. « Metal gear solid 3: snake eater : Un festin de serpents », sur Jeuxvideo.fr,‎ 11 mai 2005
  7. (en) Konami Computer Entertainment staff, « Metal Gear Solid 3: Snake Eater official site » (consulté le 11 octobre 2006)
  8. a et b (en) Kasavin, Greg, « Metal Gear Solid 3: Snake Eater Review », sur GameSpot,‎ 2004 (consulté le 10 octobre 2006)
  9. a et b (en) Lewis, Ed, « Metal Gear Solid 3: Snake Eater Review », sur IGN,‎ 2004 (consulté le 10 octobre 2008)
  10. a et b « 83ème - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater / PS2 (2005) », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 septembre 2009)
  11. a et b (en) « Metal Gear Solid 3: Snake Eater Reviews », sur Game Rankings (consulté le 4 mars 2008)
  12. a et b (en) « Metal Gear Solid 3: Snake Eater (ps2: 2004): Reviews », sur Metacritic (consulté le 4 mars 2008)
  13. (en) Edge, January 2005; issue 145, Future Publishing,‎ 2005, 80–81 p.
  14. (en) Bramwell, Tom, « Metal Gear Solid 3: Snake Eater Review », sur Eurogamer,‎ 2004 (consulté le 10 octobre 2006)
  15. (en) Wesley Yin-Poole, « MGS 3DS « just testing the grounds » », sur Eurogamer,‎ 6 juillet 2010.
  16. (en) Anoop Gantayat, « Hideo Kojima Discusses Metal Gear Solid 3DS », sur Adriasang,‎ 7 juillet 2010.
  17. (en) Anoop Gantayat, « Hideo Kojima May Work on Metal Gear Solid 5 », sur IGN.com,‎ 7 juillet 2010.
  18. « TGS 2010 : La sortie de Metal Gear Solid Snake Eater 3D se précise », sur Jeuxvideo.com,‎ 16 septembre 2010.
  19. (en) Ludwig Kietzmann, « Metal Gear Solid 3: Snake Eater slithers onto 3DS in 2011 », sur Joystiq,‎ 16 septembre 2010.
  20. (ja) « Liste des jeux présentés au Nintendo World 2011 », sur Nintendo.co.jp.

Lien externe[modifier | modifier le code]