Bataille de Guilin-Liuzhou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Guilin-Liuzhou
Informations générales
Date 16 août au 24 novembre 1944
Lieu Guilin et Liuzhou, en Guangxi, Chine
Issue victoire japonaise
Belligérants
Drapeau de la République de Chine République de Chine Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau de la République de Chine Bai Chongxi,
Drapeau de la République de Chine Wei Yunsong
Drapeau de la République de Chine Kan Weiyong (†)
Drapeau de la République de Chine Chen Jihuan (†)
Drapeau de la République de Chine Lü Zhanmeng (†)
Drapeau : Japon Yasuji Okamura
Drapeau : Japon Hisakazu Tanaka
Forces en présence
120 000 hommes 150 000 hommes
Pertes
100 000 60 000
Guerre sino-japonaise (1937-1945)
Batailles
Seconde Guerre mondiale : batailles de la Guerre sino-japonaise

Incident du pont Marco Polo · Shanghai · Taiyuan · Xinkou · Pingxingguan · Taierzhuang · Xuzhou · Nankin : bataille, massacre · Wuhan · Nanchang · Khalkhin Gol · Suixian-Zaoyang · Changsha (1re) · Guangxi · Henan · Zaoyang-Yichang · Cent régiments · Shanggao · Sud-Shanxi · Changsha (2e) · Pacification du Mandchoukouo · Changsha (3e) · Hubei · Changde · Ichi-Go · Changsha (4e) · Guilin-Liuzhou · Reconquête chinoise


Guerre du Pacifique


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Théâtre américain

Coordonnées 25° 16′ 00″ N 110° 18′ 00″ E / 25.266667, 110.325° 16′ 00″ Nord 110° 18′ 00″ Est / 25.266667, 110.3  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Guilin-Liuzhou.

La Bataille de Guilin-Liuzhou opposa en 1944 l'Armée impériale japonaise et l'Armée nationale révolutionnaire chinoise pendant la guerre sino-japonaise.

L'attaque japonaise faisait partie de l'Opération Ichi-Go, laquelle avait pour notamment but de réaliser une jonction entre les territoires chinois déjà occupés par leurs troupes, afin d'affermir leur contrôle sur le pays. Après des affrontements dans le Hunan et le Guangdong, les Japonais approchèrent Guilin et Liuzhou. Les troupes chinoises étaient notamment composées de rescapés de la quatrième bataille de Changsha, et disposaient d'effectifs insuffisants pour défendre Guilin. Après dix jours de combat, les Chinois évacuèrent Guilin, puis Liuzhou, parvenant fin novembre à contrôler les deux tiers du Guangxi. L'échec fut important pour les troupes chinoises, qui se retirèrent précipitamment, et abandonnèrent de surcroît beaucoup de matériel dans leur retraite.

Les Japonais subirent néanmoins un désavantage tactique du fait de cette victoire, car en augmentant le territoire sous leur contrôle, elle les obligeait à disperser davantage leurs troupes en Chine, les rendant plus vulnérables à des attaques chinoises.