Bataille de Suixian-Zaoyang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Suixian-Zaoyang
Combats de rue au cours de la bataille de Suixian-Zaoyang
Combats de rue au cours de la bataille de Suixian-Zaoyang
Informations générales
Date 24 mai 1939
Lieu Près de Suizhou et de Zaoyang (Hubei)
Issue Victoire chinoise
Belligérants
Drapeau de la République de Chine République de Chine Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Flag of the Republic of China.svg Li Zongren Drapeau : Japon Yasuji Okamura
Forces en présence
Deux armées sur les flancs (29e et 33e sur la droite et 11e sur la droite), quatre autres armées (31e, 21e, 2e et 22e) 100 000 hommes de troupe en trois divisions (3e, 13e et 16e) et 4e brigade de cavalerie
Pertes
9 000 hommes 13 000 hommes
Guerre sino-japonaise (1937-1945)
Batailles
Seconde Guerre mondiale : batailles de la Guerre sino-japonaise

Incident du pont Marco Polo · Shanghai · Taiyuan · Xinkou · Pingxingguan · Taierzhuang · Xuzhou · Nankin : bataille, massacre · Wuhan · Nanchang · Khalkhin Gol · Suixian-Zaoyang · Changsha (1re) · Guangxi · Henan · Zaoyang-Yichang · Cent régiments · Shanggao · Sud-Shanxi · Changsha (2e) · Pacification du Mandchoukouo · Changsha (3e) · Hubei · Changde · Ichi-Go · Changsha (4e) · Guilin-Liuzhou · Reconquête chinoise


Guerre du Pacifique


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Théâtre américain

Coordonnées 32° 07′ 31″ N 112° 45′ 04″ E / 32.1252, 112.75132° 07′ 31″ Nord 112° 45′ 04″ Est / 32.1252, 112.751  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Suixian-Zaoyang.

La bataille de Suixian-Zaoyang (隨棗會戰 en chinois traditionnel, 随枣会战 en chinois simplifié, Suízǎo Huìzhàn en pinyin), aussi connue sous le nom de bataille de Suizao fut l'un des 22 affrontements majeurs qui opposèrent l'Armée nationale révolutionnaire de la République de Chine à l'Armée impériale japonaise, durant la Seconde Guerre sino-japonaise.

Vers la fin d'avril 1939, afin de conforter leur victoire lors de la bataille de Wuhan, quatre divisions de l'Armée impériale japonaise lancèrent deux attaques simultanées sur les villes de Suizhou et de Zaoyang, respectivement le long de la route Xiangyang-Huayuan et de la route Jingshan-Zhongxiang. Début mai, les deux armées commencèrent à s'affronter, mais l'armée chinoise fut forcée de se replier le 7 mai 1939. Suizhou et Zaoyang tombèrent le même jour. Le 8 mai, les forces japonaises avancèrent plus au sud et le commandant en chef de l'armée chinoise, Li Zongren, déploya deux divisions (la 31e et la 2e) pour attaquer l'armée impériale par l'arrière. Un assaut de grande ampleur fut déclenché le 15 mai et, après trois jours de combats intenses, l'Armée impériale fut forcée de se replier. Le 19 mai, Zaoyang fut reprise, et Suizhou le 23. L'armée impériale du Japon avait échoué à atteindre ses objectifs et la bataille se termina par une victoire chinoise.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]