Bataille de Nanchang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Nanchang
Informations générales
Date 17 mars 1939 -
9 mai 1939
Lieu Nanchang en Chine
Issue victoire japonaise
Belligérants
Drapeau de la République de Chine République de Chine Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau de la République de Chine Xue Yue Drapeau : Japon Yasuji Okamura
Forces en présence
200 000 hommes 120 000 hommes
Pertes
51 328 24 000
Guerre sino-japonaise (1937-1945),
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Seconde Guerre mondiale : batailles de la Guerre sino-japonaise

Incident du pont Marco Polo · Shanghai · Taiyuan · Xinkou · Pingxingguan · Taierzhuang · Xuzhou · Nankin : bataille, massacre · Wuhan · Nanchang · Khalkhin Gol · Suixian-Zaoyang · Changsha (1re) · Guangxi · Henan · Zaoyang-Yichang · Cent régiments · Shanggao · Sud-Shanxi · Changsha (2e) · Pacification du Mandchoukouo · Changsha (3e) · Hubei · Changde · Ichi-Go · Changsha (4e) · Guilin-Liuzhou · Reconquête chinoise


Guerre du Pacifique


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Théâtre américain

Coordonnées 28° 41′ N 115° 53′ E / 28.68333333, 115.8833333328° 41′ Nord 115° 53′ Est / 28.68333333, 115.88333333  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Nanchang.

La Bataille de Nanchang opposa l'Armée nationale révolutionnaire chinoise à l'Armée impériale japonaise pendant la guerre sino-japonaise. Elle vit la victoire des troupes japonaises.

Les Japonais avaient essayé d'approcher Nanchang durant la bataille de Wuhan, mais avaient été stoppés par les troupes chinoises. Durant cette nouvelle offensive, le village de Wucheng (Jiangxi) fut dévasté par des frappes aériennes et navales. Le 26 mars, les troupes japonaises parvinrent à entrer à Nanchang par l'aile ouest de la ville. Le 21 avril, une contre-attaque surprise de l'armée chinoise vint menacer les Japonais à Nanchang, mais une attaque de l'aviation japonaise vint durement frapper les troupes chinoises, qui finirent par se retirer le 9 mai.

Le succès de l'armée japonaise eut pour conséquence de menacer les lignes de ravitaillement des troupes du Kuomintang et d'exposer davantage au conflit les provinces du sud-est de la Chine.