Bataille du sud de Henan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du sud de Henan
Informations générales
Date 30 janvier - 1er mars 1940
Lieu Henan en Chine
Issue victoire chinoise
Belligérants
Drapeau de la République de Chine République de Chine Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau de la République de Chine Li Zongren Drapeau : Japon Waichiro Sonobe
Pertes
moins de 9 000 plus de 9 000
Guerre sino-japonaise (1937-1945),
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Seconde Guerre mondiale : batailles de la Guerre sino-japonaise

Incident du pont Marco Polo · Shanghai · Taiyuan · Xinkou · Pingxingguan · Taierzhuang · Xuzhou · Nankin : bataille, massacre · Wuhan · Nanchang · Khalkhin Gol · Suixian-Zaoyang · Changsha (1re) · Guangxi · Henan · Zaoyang-Yichang · Cent régiments · Shanggao · Sud-Shanxi · Changsha (2e) · Pacification du Mandchoukouo · Changsha (3e) · Hubei · Changde · Ichi-Go · Changsha (4e) · Guilin-Liuzhou · Reconquête chinoise


Guerre du Pacifique


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Théâtre américain

Coordonnées 33° 50′ 00″ N 113° 30′ 00″ E / 33.833333, 113.533° 50′ 00″ Nord 113° 30′ 00″ Est / 33.833333, 113.5  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille du sud de Henan.

La Bataille du sud de Henan opposa en 1940, l'Armée nationale révolutionnaire chinoise et l'Armée impériale japonaise pendant la guerre sino-japonaise.

Les Japonais, attachés à réduire la résistance chinoise, attaquèrent les troupes nationalistes. Le général Li Zongren, plutôt que de confronter directement des troupes japonaises mieux armées, choisit une stratégie consistant à attaquer les Japonais sur deux fronts à la fois, les obligeant à scinder leurs groupes, devenant ainsi plus vulnérables à de nouvelles attaques. Des offensives coupèrent les transports de troupes et de matériels japonais, empêchant tout renfort et permettant à l'armée chinoise d'anéantir les forces japonaises présentes sur place.