(367943) Duende

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

(367943) Duende

Description de cette image, également commentée ci-après

Graphique du passage de 2012 DA14 près de la Terre en février 2013

Caractéristiques orbitales
Époque 18 avril 2013 (JJ 2456400,5)
Demi-grand axe (a) 150×106 km
(0,9103 ua)
Aphélie (Q) 166×106 km
(0,9917 ua)
Périhélie (q) 134×106 km
(0,8289 ua)
Excentricité (e) 0,0894
Période de révolution (Prév) 317,24 j
(0,87 a)
Inclinaison (i) 11,608°
Nœud ascendant (Ω) 146,996°
Argument du périhélie (ω) 185,534°
Anomalie moyenne (M0) 231,10°
Catégorie Avant 2013 : Apollon[1]
Géocroiseur[1]
Après 2013 : Aten[1]
Caractéristiques physiques
Dimensions 45 m[2]
20 m x 40 m
Masse (m) 1,2-1,5×108 kg
Période de rotation (Prot) ~0,25[3] j
Classification spectrale Type L[3]
Magnitude absolue (M) 24.1
24.4[4]
Découverte
Découvreur OAM Observatory, La Sagra
Date 23 février 2012
Nommé d'après Duende (folklore ibérique)[5]
Désignation 2012 DA14

(367943) Duende, désignation provisoire 2012 DA14[6], est un astéroïde géocroiseur d'environ 30 mètres de diamètre et d'une masse de l'ordre de 40 000 tonnes[7], découvert le 23 février 2012 à l'observatoire de La Sagra, à Puebla de Don Fadrique (Grenade), en Espagne[8]. Le 15 février 2013, cet astéroïde est passé à seulement 0,09 distance lunaire (34 000 km) du centre de la Terre[9]. Il porte le numéro (367943) depuis, date jusqu'à laquelle il était connu uniquement comme 2012 DA14[10].

Risques de collision[modifier | modifier le code]

Orbite de 2012 DA14 croisant l'orbite de la Terre le 15 février 2013

Les risques cumulés de collision entre 2012 DA14 et la Terre sur la période 2020-2057 sont estimés à 0,021 % (1 sur 4 760[7]). Au 6 mars 2012, les probabilités d'impact le 16 février 2020 sont d'une sur 83 000[7]. Il est classé à -3,29 sur l'échelle de Palerme[11]. Le risque est plus d'un millier de fois plus faible que celui estimé pour un autre géocroiseur de taille comparable dans cette période de temps[12]. Il est classé 0 (pas de risque) sur l'échelle de Turin[7]. S'il venait à percuter la Terre, on estime qu'il aurait un impact similaire à celui de la Toungouska, survenu le 30 juin 1908 en Sibérie centrale[7].

Rapprochement avec la Terre et la Lune de 2013[modifier | modifier le code]

2012 DA14 est passée a environ 30000 km de la Terre et 430000 km de la Lune

Caractéristiques des rapprochements[modifier | modifier le code]

Rapprochement avec la Terre[modifier | modifier le code]

Vue d'artiste.
Trajectoire[modifier | modifier le code]

Le 15 février 2013 à 19 h 25 min 49,15 s (± 0,30 s) heure universelle (TU), 2012 DA14 est passé au plus près de la Terre à 0,0002276297 UA (34 052,9 km) du centre de la Terre, avec une incertitude de 0,0000000083 UA (1,3 km). À ce moment-là, l'astéroïde était à une distance d'environ 27 700 km de la surface terrestre[4],[1], donc en dehors de l'atmosphère et bien au-delà de la limite de Roche (située à « seulement » ≈ 10 000 km du centre de la Terre (≈ 4 000 km de la surface) pour cet objet[13]), mais plus près que les satellites artificiels en orbite géosynchrone (42 164 km du centre de la Terre, ou 35 786 km d'altitude[14], pour l'orbite géostationnaire). Initialement, en raison des incertitudes dues à l'absence de recul quant aux observations de l'orbite de cet objet (moins d'un mois), il était estimé qu'il serait également possible que l'astéroïde passe ce jour-là à 0,0013 UA (195 000 km) de la Terre[4].

L'astéroïde a survolé notre planète du sud vers le nord en passant au-dessus de l'hémisphère plongé dans la nuit. Par ailleurs 2012 DA14 est demeuré hors du cône d'ombre de la Terre tout au long de son trajet, le laissant donc continuellement éclairé par le Soleil et donc en théorie observable aux instruments. La vitesse de l'objet était d'environ 7,8 km/s, soit 28 000 km/h. À son périgée, il était pratiquement à la verticale de l'Indonésie[15].

Visibilité[modifier | modifier le code]

L’astéroïde n'était pas visible à l'œil nu[16] mais atteignit un pic de magnitude apparente de 7,4 à son périgée, le rendant visible avec de simples jumelles[15]. Les endroits les plus propices pour l'observation au moment de la plus grande proximité étaient l'Indonésie (l'île de Sumatra se trouvant au plus proche de la verticale du périgée), l'Europe de l'Est, l'Asie et l'Australie[1],[15].

L'Asie et l'Australie furent les premières régions à pouvoir observer le passage de l'astéroïde. Plusieurs observatoires australiens visionnèrent d'ailleurs son passage[réf. nécessaire]. Il ne devint visible d'Europe qu'après son périgée. En Amérique et dans l'Océan Pacifique, les observations furent beaucoup plus difficiles. En effet, le temps que la Terre tourne suffisamment pour que ces régions soient orientées vers l'astéroïde, celui-ci s'était déjà trop éloigné et était redevenu trop peu brillant[15].

Étant donné son faible diamètre (une cinquantaine de mètres), 2012 DA14 n'était dans tous les cas qu'un point de lumière même pour les plus grands télescopes, rendant donc impossible l'observation de détails sur la surface de l'astéroïde. Cependant, étant donné sa vitesse relative importante, son déplacement apparent approcha un degré par minute (plus précisément de 1,5 diamètre lunaire par minute) au périgée, suffisamment important pour être perceptible pendant quelques heures. Cependant la vitesse apparente de l'astéroïde diminua rapidement, atteignant 30' d'arc (un diamètre lunaire) par minute vers 21 h 0 TU (soit une heure et demie seulement après le périgée) puis devenant de plus en plus faible[15].

Rapprochement avec la Lune[modifier | modifier le code]

Le 16 février 2013 à h 41 min 37,84 s (± 0,26 s) heure universelle (TU), 2012 DA14 est passé au plus près de la Lune à 0,002736857 UA (409 428,0 km) du centre de la Lune, avec une incertitude de 0,000000019 UA (2,9 km). À ce moment-là, l'astéroïde se trouvait à une distance d'environ 406 000 km de la surface lunaire[4].

Image radar de 2012 DA14

Observations[modifier | modifier le code]

Le Centre de Communications Spatiales Longues Distances de Goldstone a observé 2012 DA14 du 16 au 20 février 2013[3].

Coïncidence avec le météore de Tcheliabinsk[modifier | modifier le code]

Comparaison des orbites des deux objets (en bleu). Celle du bolide de Tcheliabinsk s'étend au-delà de celle de Mars. L'orbite de la terre est en vert.

L'entrée atmosphérique du météore de Tcheliabinsk, dans le sud de l'Oural en Russie, s'est produit le 15 février 2013[17], alors que 2012 DA14 approchait de la Terre. Néanmoins, les deux évènements ne sont pas corrélés car ils ont surgi des deux hémisphères opposés de l'espace et à environ 16 heures d'intervalle, temps durant lequel la Terre a parcouru 1,7 million de kilomètres sur son orbite[18]. Pour que ces deux évènements eussent été liés, il aurait fallu qu'ils fussent issus d'une même orbite croisant celle de la Terre (et donc de même vitesse) et espacés dans le temps de quelques minutes seulement (10 minutes au maximum), le premier frappant la Terre, le second la manquant de 27 700 km par exemple, cas de 2012 DA14[19]. Il s'agit d'un exemple de synchronicité, principe de psychologie analytique qui fait associer deux événements similaires mais n'ayant aucun rapport de causalité.

Conséquence des rapprochements[modifier | modifier le code]

Le passage de 2013 a réduit la période orbitale de 2012 DA14 de 366 jours à 317 jours[1],[20]. Les perturbations lors de ce passage rapproché ont fait passer l’astéroïde de la classe Apollon à la classe Aten[1]. La Terre et la Lune, respectivement 40 à 50 millions de milliards (4-5×1016) et 500 à 600 mille milliards (5-6×1014) de fois plus massives que l'astéroïde, n'ont vu leurs orbites affectées que de façon infiniment faible (le calcul théorique donne des valeurs de l'ordre de quelques micromètres et quelques centaines de micromètres respectivement), absolument indétectable et sans effet sur la planète et son satellite.

Le tableau suivant présente l'ensemble des modifications orbitales engendrées par ce passage.

Modification de l'orbite de 2012 DA14 suite à son passage
près du couple Terre-Lune les 15 et 16 février 2013
Avant le passage Après le passage
catégorisation Apollon[1]
Géocroiseur[1]
Aten[1]
époque 30 septembre 2012 18 avril 2013
demi-grand axe 1,001 ua
150×106 km
0,9103 ua
136×106 km
périhélie 0,8935 ua
134×106 km
0,8289 ua
124×106 km
aphélie 1,110 ua
166×109 km
0,9917 ua
148×106 km
excentricité 0,1081 0,08940
période de
révolution
366,2 d 317,242 d
inclinaison 10,33° 11,608°
nœud ascendant 147,2° 146,996°
argument
du périhélie
271,0° 195,535°
anomalie
moyenne
299,9° 231,10°
déplacement
moyen
0,9831°/d 1,1348°/d
date du prochain
périhélie
-[21] 2456514,09 ± 0,001249
9 août 2013 à 14 h 12 min 42,2 s ± min 48 s

Rapprochements futurs[modifier | modifier le code]

Le prochain passage notable aura lieu le 16 février 2046. L’astéroïde sera alors au plus près à environ 0,015 ua du centre de notre planète[4], soit tout de même à plus de 2 millions de kilomètres. D'après les estimations actuelles sur la période 1913-2137, le passage du 15 février 2013 restera le plus rapproché de cette période[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Paul Chodas and Don Yeomans, « Asteroid 2012 DA14 To Pass Very Close to the Earth on February 15, 2013 », NASA/JPL Near-Earth Object Program Office,‎ 1er février 2013 (consulté le 1er février 2013)
  2. « WayBack Machine archive from 25 Aug 2012 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. a, b et c (en) Dr. Lance A. M. Benner, « 2012 DA14 Goldstone Radar Observations Planning », NASA/JPL Asteroid Radar Research,‎ 13 janvier 2013 (consulté le 2013-01-16)
  4. a, b, c, d, e et f (en) « JPL Close-Approach Data: (2012 DA14) »,‎ 2012-03-04 last obs (arc=10 days) (consulté le 2012-03-05)
  5. Note explicative du nom sur la page du JPL : « The Duende are a race of fairy or goblin-like mythological creature from Iberian folklore. They live inside the walls of homes, especially in the bedroom walls of young children. » (« Les Duende sont une race de créature mythologiques du folklore ibérique ressemblant à des fées ou à des gobelins. »)
  6. On confond parfois 2012 AD14 avec lui : L'astéroïde 2012 DA 14 frôlera la Terre ce soir vers 20h, suivez-le en direct : « Ce n'est pas le seul puisque les scientifiques de la NASA pensent qu'ils sont environ 500 000 de la taille de 2012 AD 14 et que moins de 1 % ont été découverts », sur PC INpact, 15 février 2013.
  7. a, b, c, d et e « Earth Impact Risk Summary: 2012 DA14 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  8. (en) « MPEC 2012-D51 : 2012 DA14 », IAU Minor Planet Center,‎ 24 février 2012 (consulté le 2012-03-05) (K12D14A)
  9. NEO Earth Close-Approaches
  10. http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?utf8=%E2%9C%93&object_id=2012+DA14 Minor Planet Center
  11. (en) « Sentry Risk Table », NASA/JPL Near-Earth Object Program Office,‎ 14 octobre 2011 (consulté le 2012-03-05)
  12. Math: 103.29 = 1949
  13. Calcul de la limite de Roche fluide d'après la « véritable solution » donnée ici.
  14. = par rapport à la surface.
  15. a, b, c, d et e « Observer le passage de l'astéroïde 2012 DA14 », Ciel des Hommes, 6 février 2013.
  16. (en) Paul Chodas, Jon Giorgini & Don Yeomans, « Near-Earth Asteroid 2012 DA14 to Miss Earth on February 16, 2013 », NASA/JPL Near-Earth Object Program Office,‎ 6 mars 2012 (consulté le 2012-03-06)
  17. http://www.leparisien.fr/environnement/videos-russie-50-blesses-apres-une-pluie-de-meteorites-sur-l-oural-15-02-2013-2569987.php
  18. Calcul déduit de la vitesse orbitale de la Terre qui est d'environ 30 km·s-1.
  19. Ceci se déduit aisément par simple calcul, en tenant compte du rayon de la Terre et de sa vitesse de révolution.
  20. (en) Horizons output, « Horizon Online Ephemeris System » (consulté le 2013-01-10) ("Ephemeris Type: Elements" PR value)
  21. S'il n'y avait pas eu de passage à côté de la Terre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :