(29075) 1950 DA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

(29075) 1950 DA

Description de cette image, également commentée ci-après

Image radar de 1950 DA prise le 3 mars 2001 à Arecibo, à une distance de 0,052 ua (22 distances lunaires)

Caractéristiques orbitales
Époque 4 (JJ 2456600,5)
(Incertitude=0)[1]
Demi-grand axe (a) 2,5409 ×106 km
(1,6986 ua)
Aphélie (Q) 3,8323 ×106 km
(2,5613 ua)
Périhélie (q) 1,2495 ×106 km
(0,8359 ua)
Excentricité (e) 0,50790
Période de révolution (Prév) 808,60 j
(2,21 a)
Vitesse orbitale moyenne 21,30 km/s
Inclinaison (i) 12,170°
Nœud ascendant (Ω) 356,705°
Argument du périhélie (ω) 224,627°
Anomalie moyenne (M0) 246,307°
Catégorie Apollon
Paramètre de Tisserand (TJup) 4,026
Caractéristiques physiques
Dimensions 1,1–1,4 km
1,1 km (moyenne)[2]
Masse (m) > 2×1012 kg[3]
Masse volumique (ρ) > 3 000 kg/m3
Période de rotation (Prot) 0,0884 j[1]
(2,1216 h)
Magnitude absolue (M) 17,0[1]
Albédo (A) 0,2–0,25
Découverte
Découvreur Carl A. Wirtanen
Date 22 février 1950[1]

(29075) 1950 DA est l'objet géocroiseur qui possède la plus forte probabilité connue d'impact avec la Terre, selon l'échelle de Palerme. Pendant quelques jours en décembre 2004, il fut temporairement surpassé par (99942) Apophis (qui à l'époque était seulement connu sous sa désignation provisoire 2004 MN4).

1950 DA fut découvert la première fois le 22 février 1950 par Carl A. Wirtanen à l'observatoire Lick. Il fut observé pendant 17 jours puis perdu pendant un demi-siècle. Un objet découvert le 31 décembre 2000 (désigné provisoirement 2000 YK66) fut reconnu comme étant 1950 DA.

L'astéroïde a reçu le numéro 29075 mais ne porte pas de nom. Wirtanen avait les droits de nommage en tant que premier découvreur. À sa mort, ces droits sont revenus à l'UAI, qui pourra éventuellement lui assigner un nom dans le futur.

Informations générales[modifier | modifier le code]

Image radar colorisée de 1950 DA

Les observations radar à Goldstone et à Arecibo du 3 au 7 mars 2001 lors du passage de l'astéroïde à 7,8 millions de km de la Terre donnent un diamètre moyen de 1,1 à 1,4 km. Les courbes de lumière faites par Petr Pravec montrent que la période de rotation de l'astéroïde est de 2,1216 heures (2 h 7 min 17,76 s).

À cause de sa courte période de rotation, 1950 DA est probablement assez dense (plus de 3,0 g/cm3). Ce qui note une composition pierreuse, voire mi-pierreuse mi-sidérique (agglomérat roche-fer).

Si 1950 DA poursuit son orbite actuelle, il s'approchera de nouveau de la Terre le 16 mars 2880.
Au cours du temps, la rotation de l'astéroïde modifiera son orbite (par l'effet Yarkovsky). Une analyse préliminaire montre deux trajectoires possibles[4]. Une des trajectoires passe à des dizaines de millions de kilomètres de la Terre, tandis que l'autre a une probabilité d'impact de 1300. Les observations radar sont actuellement réanalysées, en combinaison avec les courbes de lumière.

L'énergie dégagée par la collision d'un objet de la taille de 1950 DA aurait des effets majeurs sur le climat et la biosphère, avec des conséquences désastreuses pour l'humanité.

La découverte de l'impact potentiel a renforcé l'intérêt pour des stratégies de déviation des astéroïdes.

Voir également[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Caractéristiques et simulation d'orbite sur la page Small-Body Database du JPL [java]
  2. (en) « Asteroid 1950 DA », NASA/JPL Near-Earth Object Program Office (consulté le 14 octobre 2011)
  3. A partir d'un rayon sphérique de 550 m ; le volume d'une sphère * masse volumique de 3000 kg/m3 fournit une masse (m=d*V) de 2,09×1012 kg
  4. (en) J. D. Giorgini et Ostro, S. J; Benner, L. A. M.; Chodas, P.W.; Chesley, S.R.; Hudson, R. S.; Nolan, M. C.; Klemola, A. R.; Standish, E. M.; Jurgens, R. F.; Rose, R.; Chamberlin, A. B.; Yeomans, D. K.; Margot, J.-L., « Asteroid 1950 DA's Encounter With Earth in 2880: Physical Limits of Collision Probability Prediction », Science, vol. 296, no 5565,‎ 2002, p. 132–136 (PMID 11935024, DOI 10.1126/science.1068191, Bibcode 2002Sci...296..132G, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]