Jan Raas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jan Raas
Jan Raas huldiging.jpg
Jan Raas sur le podium du championnat du monde de 1979
Informations
Naissance
Nationalité
Distinction
Équipes professionnelles
Équipes dirigées
Principales victoires
4 championnats
Jersey rainbow.svg Champion du monde 1979
MaillotHolanda.PNG Champion des Pays-Bas 1976, 1983 et 1984
12 classiques
Milan-San Remo 1977
Tour des Flandres 1979 et 1983
Paris-Roubaix 1982
Amstel Gold Race 1977, 1978, 1979, 1980 et 1982
Paris-Tours 1978 et 1981
Gand-Wevelgem 1981
10 étapes de grands tours
Tour de France (10 étapes)

Jan Raas est un coureur cycliste sur route néerlandais, né à Heinkenszand le .

Coureur à lunettes comme son compatriote Gerrie Knetemann, il fait comme lui les beaux jours de l'équipe TI-Raleigh de Peter Post en 1975 d'abord puis de 1978 à 1983. Il succédera d'ailleurs à ce même Knetemann au palmarès du championnat du monde sur route 1979, qu'il enlève à Valkenburg en battant au sprint DietrichThurau après une course entachée de nombreuses irrégularités.

Habitué du Tour de France, il anime les étapes de plaine où sa pointe de vitesse lui permet d'emporter dix étapes. Allergique à la haute montagne, c'est avant tout un coureur de classiques : il remporte notamment Paris-Roubaix en 1982 et deux fois le Tour des Flandres. Sa course préférée reste la classique néerlandaise Amstel Gold Race, dont il détient le record de victoires. Un grave accident dans Milan-San Remo 1984 abrège sa carrière. Il annonce sa retraite le .

Directeur sportif jusqu'en 1995, il devient manager chez Rabobank jusqu'en 2003.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière cycliste[modifier | modifier le code]

Directeur sportif[modifier | modifier le code]

À la suite de sa carrière professionnelle, Jan Raas devient directeur sportif de son équipe Kwantum, qui change à plusieurs reprises de sponsor au cours des années suivantes. En 1993, l'équipe est sponsorisée par WordPerfect, puis par Novell en 1995, à la suite du rachat du premier par le second. Raas est alors le manager de l'équipe, poste qu'il conserve l'année suivante lorsque l'équipe devient Rabobank, et jusqu'à ce qu'il la quitte en 2003. En 1995, il bâtit son équipe, d'un budget de 5 millions d'euros, autour du sprinteur ouzbek Djamolidine Abdoujaparov[1].

Polémique[modifier | modifier le code]

La victoire de Jan Raas aux championnats du monde de 1979 a été obtenue dans des circonstances qui ont été largement commentées par la presse spécialisée. Voici ce qu'on lit dans le Miroir du Cyclisme no 273 de septembre 1979 : « Raas et ses trucages – Dans ce journal, on n'a jamais caché l'admiration portée aux champions hollandais qui ont si souvent ces dernières années animé les plus grandes courses. Et pour Jan Raas en particulier. Il faut donc savoir dire aujourd'hui à ce dernier que sa victoire dans cette "classique" baptisée championnat du monde nous laisse un mauvais souvenir. Les coureurs eux-mêmes et tous les téléspectateurs, ont pu le voir accroché à ses équipiers dans les points difficiles de la course là où les autres laissaient des forces vitales pour la fin. Cela s'appelle tricher vis à vis du sport et de ses adversaires. Mais quand on sait que les "sponsors" hollandais avaient promis 125 millions d'anciens francs à "leur" équipe, on comprend que tricher n'a plus de sens ! Et puis Jan Raas a récidivé en fin de course en se livrant, avec ses sept compagnons d'échappée, à une comédie indigne d'un champion. Restant en queue de groupe, faisant mine de réclamer son directeur sportif, ou de se renseigner sur l'avance du groupe, cela lui permit de ne pas prendre un relais et de laisser les autres, et notamment Thurau, s'épuiser à assurer le train, puis à courir après André Chalmel. Indigne d'un champion, oui, à plus forte raison d'un champion du monde. Jan Raas a pourtant prouvé ailleurs qu'il avait d'autres arguments que ceux-là ! »


Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

8 participations

  • 1976 : 83e, vainqueur de la 5ea étape (contre-la-montre par équipes)
  • 1977 : non-partant (15ea étape), vainqueur de la 6e étape
  • 1978 : 24e, vainqueur du prologue, des 1rea, 4e (contre-la-montre par équipes) et 19e étapes, Maillot jaune maillot jaune pendant 4 jours
  • 1979 : abandon (9e étape), vainqueur des 4e (contre-la-montre par équipes), 5e et 8e (contre-la-montre par équipes) étapes
  • 1980 : abandon (13e étape), vainqueur des 1rea, 1reb (contre-la-montre par équipe), 7ea (contre-la-montre par équipe), 7eb et 9e étapes
  • 1982 : abandon (15e étape), vainqueur des 6e et 9ea (contre-la-montre par équipes) étapes
  • 1983 : abandon (4e étape)
  • 1984 : abandon (11e étape), vainqueur de la 9e étape

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 6 February 1995, Amsterdam », sur cyclingnews.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :