Saison 2005-2006 des Girondins de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2005-2006 des Girondins de Bordeaux
Généralités
Couleurs Bleu marine, blanc et kaki
Stade Stade Chaban-Delmas
(34 694 places)
Président Drapeau : France Jean-Louis Triaud
Entraîneur Drapeau : Brésil Ricardo
Résultats
Championnat Deuxième
69 points (18V, 15N, 5D)
43 buts pour, 25 contre
Coupe de France Huitièmes de finale
Éliminé par Montpellier HSC (0-1)
Coupe de la Ligue Quarts de finale
Éliminé par OGC Nice (1-2)
Meilleur buteur Drapeau : France Jean-Claude Darcheville (8)
Meilleur passeur Drapeau : France Jean-Claude Darcheville (8)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Dernière mise à jour : 31 octobre 2012.

Chronologie

La saison 2005-2006 des Girondins de Bordeaux est la 14e saison consécutive du club en première division du championnat de France, et la 58e au sein de l'élite du football français.

Pour cette saison, le club est entraîné par le brésilien Ricardo, tandis qu'il est présidé par Jean-Louis Triaud. Ricardo succède ainsi à Éric Bedouet, qui avait remplacé en mai 2005 l'ancien entraîneur Michel Pavon à la suite de ses problèmes de santé.

En championnat, la saison commence sur les chapeaux de roue, avec notamment trois victoires en quatre matchs. S'en suivit une série d'invincibilité de dix matchs mais pauvre en victoires : six matchs nuls pour seulement quatre matchs gagnés. De la 15e à la 20e journée, les Girondins se retrouvent dans une spirale négative avec deux défaites, trois matchs nuls et une seule victoire. Puis, le club réalise une performance de haute volée, avec 8 victoires et 3 matchs nuls en onze matchs. La fin de saison est mitigée, avec deux défaites, trois matchs nuls et deux victoires.

En coupe de France, les Girondins sont éliminés en 8es de finale par le Montpellier HSC, sur le score de 1-0.

En coupe de la Ligue, Bordeaux trébuche sur l'OGC Nice en quarts de finale, futur finaliste de la compétition. Ils sont éliminés sur le score de 2 buts à 1.

Le club conquiert la 2e place du classement dès la 21e journée et ne la lâche jamais. Cette deuxième place est synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions. Elle fait suite à une quinzième place en 2004, où les Girondins avaient lutté pour le maintien jusqu'à la toute dernière journée du championnat.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Transferts[modifier | modifier le code]

Renaud Cohade en 2010 sous le maillot du Valenciennes FC.
Renaud Cohade, ici en 2010, est prêté au FC Sète.

Le mercato d'été 2005 est marqué par l'arrivée de Ricardo au poste d'entraîneur qui s'engage le avec les Girondins[1]. Il s'agit du premier technicien étranger dirigeant à Bordeaux depuis l'Allemand Gernot Rohr en 1996 et du second sud-américain après l'Argentin Luis Carniglia entre 1978 et 1980. Il choisit comme adjoint Patrick Colleter qu'il a côtoyé au Paris St-Germain en tant que joueur, Colleter a pour sa part évolué aux Girondins de 1996 à 1997.

L'arrivée du technicien brésilien va coïncider avec la venue de six joueurs sud-américains. L'exemple le plus marquant est celui de Denilson, champion du monde 2002 avec le Brésil qui s'engage avec Bordeaux pour un an (plus une année d'option) à la fin du mercato, le 23 août 2005 en provenance du Betis Seville[2]. Si le nom de Denilson est bien connu des supporters girondins, celui des trois autres sud-américains transférés à Bordeaux l'est moins puisqu'ils vont connaître pour leur part leur première expérience en Europe.

La première recrue de la saison est Vladimir Smicer qui s'engage le [3] avec les Girondins alors que Ricardo n'a pas encore été nommé entraîneur. Le milieu de terrain tchèque âgé de 32 ans arrive en provenance de Liverpool où il vient de remporter la Ligue des champions en inscrivant notamment l'un des trois buts pour son équipe lors de la finale face au Milan AC. Smicer est suivi par un autre joueur de Liverpool, Bruno Cheyrou. En prêt à l'Olympique de Marseille lors de la saison 2004-2005, il est à nouveau prêté par le club de la Mersey chez les Girondins pour un an avec option d'achat le [4].

Albert Riera en 2011 sous le maillot du Galatasaray.
Albert Riera, ici en 2011, est transféré à l'Espanyol Barcelone.

Durant ce mercato, l'effectif des Girondins est profondément remanié et connait ainsi une vague importante de départs. Prêtés la saison passée, Marco Caneira et Pascal Feindouno sont ainsi transférés définitivement, respectivement du côté du FC Valence[5] et de l'AS St-Étienne. Une année après son arrivée, Michális Kapsís qui n'a pas convaincu en Gironde retourne en Grèce, le champion d'Europe 2004 s'engage avec l'Olympiakos le [6]. Les Girondins essuieront également les départs d'Albert Riera qui n'a pas réellement convaincu pour l'Espanyol Barcelone le [7] et de Camel Meriem qui s'engage avec l'AS Monaco le [8]. D'une manière générale, les joueurs n'ayant pas convaincu à Bordeaux sont amenés à quitter le club. C'est le cas de Deivid qui ne s'est jamais imposé et qui est transféré au Sporting Lisbonne[9], de Cyril Rool qui s'engage avec l'OGC Nice une année après son arrivée ou encore de Kalu Uche dont l'option d'achat ne sera pas levée et qui retourne donc au Wisla Cracovie.

C'est après cette vague de départs qu'arrivent les recrues souhaitées par Ricardo. Les premiers à s'engager avec le club, le , sont l'attaquant Edixon Perea et le milieu Alejandro Alonso, deux inconnus pour les supporters girondins qui débarquent de l'Atlético Nacional en Colombie pour l'un et de l'Atlético Huracan en Argentine pour l'autre[10]. Le , c'est un brésilien évoluant déjà en Europe qui s'engage avec les Girondins. Le milieu relayeur Fernando est en effet prêté pour un an avec option d'achat par le club italien de Sienne[11]. Enfin, à la recherche d'un défenseur central après les départs de Kapsis, Rool ou encore Gérald Cid prêté à Istres[12], Bordeaux enrôle le Carlos Henrique[13] qui aura la lourde charge d'évoluer aux côtés de Marc Planus pour sa première saison européenne. Il ne débarque pas pour autant en terre inconnue puisqu'il a déjà été sous les ordres de Ricardo au Flamengo d'où il arrive. Enfin, les Girondins de Bordeaux ont aussi enregistré l'arrivée de l'attaquant Laurent Leroy alors que Deivid quittait le club. Sans club depuis son départ de Cannes, il s'entraînait depuis quelque temps avec le groupe avant d'avoir convaincu l'entraîneur girondin de l'enrôler.

Bordeaux peaufinera son recrutement durant le mercato d'hiver. Afin de pallier les éventuelles blessures en défense, Beto, le capitaine du Sporting Lisbonne et international portugais s'engage pour deux saisons et demie avec les Girondins le [14]. Du côté des départs, Laurent Leroy ne sera finalement pas parvenu à s'imposer en attaque et s'engage ainsi avec Créteil-Lusitanos dès les premiers jours du mercato[15].

Objectif du club[modifier | modifier le code]

Les trois saisons qui précèdent l'exercice 2005-2006 ont vu une régression constante de l'équipe girondine en championnat, en termes de classement, passant de la quatrième place en 2003[17] à la quinzième en 2005[18], et de points, le FCGB ayant obtenu 64 unités en 2003[17] et vingt de moins en 2005[18]. Ces deux saisons ratées suscitent de nombreuses réactions chez les joueurs girondins :

« On ne parvient toujours pas à expliquer ce qui nous est arrivé. »

— Marouane Chamakh[19]

« On essaye de ne plus y penser mais on va s'en servir comme d'une leçon. L'année dernière, on a appris beaucoup de choses. »

— Rio Mavuba[19]

Le nouvel entraîneur Ricardo fait le même constat :

« Au départ, j'ai senti dans le regard des joueurs qu'ils n'étaient pas bien, qu'ils avaient vécu quelque chose de difficile. Le groupe était touché, triste. J'ai positivé mon discours lors des entretiens individuels pour leur redonner confiance. Les bonnes et les mauvaises expériences comptent, on va s'en servir pour avancer, en sortir plus fort. Il n'y aura pas de troisième mauvaise saison. »

— Ricardo[19]

D'après Ricardo, Mavuba et Chamakh, les Girondins visent « le premier tiers du championnat » pour cette saison. Le défenseur Marc Planus confirme les ambitions du club :

« J'espère que la mayonnaise prendra mieux que l'année dernière. Une nouvelle année de transition signifierait reporter nos ambitions à plus tard. »

— Marc Planus[19]

Préparation d'avant-saison[modifier | modifier le code]

Le second match de préparation a lieu à Dax face au Paris Saint-Germain, et se solde par une victoire des Girondins deux buts à zéro[20]. Quatre jours plus tard, les Marine et Blanc se rendent chez le Valence CF, où ils retrouvent leur ancien coéquipier Marco Caneira. Le FCGB remporte le match par la plus petite des marges, 1-0[21].

Lors du cinquième match de préparation, les Girondins affrontent le club anglais de Portsmouth à Tarnos[22]. La rencontre se termine par trois buts à un en faveur du FCGB[23]. Quatre jours plus tard, le club bordelais se déplace à Bolzano pour affronter l'Inter Milan. Après avoir été menés 2-0, les Girondins reviennent grâce à Vladimír Šmicer, mais le score s'arrête à deux buts à un pour Milan[24].

Compétitions[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

La saison 2005-2006 de Ligue 1 est la 68e édition du championnat de France de football et la quatrième sous l'appellation « Ligue 1 ». La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Les meilleurs de ce championnat se qualifient pour les coupes d'Europe que sont la Ligue des Champions (le podium) et la Ligue Europa (le quatrième et les vainqueurs des coupes nationales[Note 1]). Les Girondins de Bordeaux participent à cette compétition pour la 58e fois de leur histoire et la 14e consécutive depuis la saison 1992-1993.

Les relégués de la saison précédente, le Stade Malherbe Caen, le SC Bastia et le FC Istres, sont remplacés par l'AS Nancy-Lorraine, champion de Ligue 2 en 2004-2005, le Mans UC 72, trois points derrière Nancy, et l'ESTAC Troyes qui accède à l'élite du football français après deux saisons en Ligue 2.

Un bon début de saison - Journées 1 à 4[modifier | modifier le code]

Journées 1 à 4 du championnat
J. Rencontre Place
1 O. Marseille 0-2 FCGB 2e (0)
2 FCGB 1-0 AS Nancy-Lorraine 3e (0)
3 AJ Auxerre 1-0 FCGB 5e (-1)
4 FCGB 1-0 AS Monaco FC 4e (-1)
Légende : () = écart en point sur le deuxième ou,
si le FCGB est deuxième, sur le troisième.
Les gradins du Stade Vélodrome
Le premier match officiel de la saison des Girondins a lieu au stade Vélodrome, enceinte de l'Olympique de Marseille.

Le FCGB débute officiellement sa saison le 30 juillet 2005[25] par un déplacement chez l'Olympique de Marseille, candidat sérieux aux places européennes[26]. Lors de la première période, les Bordelais concrétisent leur domination avec un but de Julien Faubert à la suite d'un centre de Jean-Claude Darcheville. À la 54e minute, les Marseillais se retrouvent à dix après l'expulsion du défenseur Frédéric Déhu. En toute fin de match, Darcheville va une nouvelle fois délivrer une passe décisive, mais cette fois-ci à Pierre Ducasse. Le score en restera à 2-0 pour les Girondins[FM 1].

La rencontre suivante, la réception au stade Chaban-Delmas de l'AS Nancy-Lorraine se solde par une victoire des Marine et Blanc un but à zéro[FM 2]. Le seul but de la rencontre est marqué par Marouane Chamakh. Sur un ballon récupéré par Marc Planus, Bruno Cheyrou fait une passe en profondeur pour Faubert qui centre pour Chamakh ; ce dernier trompe le gardien nancéien Gennaro Bracigliano.

Au stade de l'Abbé-Deschamps, terrain de jeu de l'AJ Auxerre, le FCGB concède sa première défaite de la saison. Le seul but du match est signé Luigi Pieroni, qui marque grâce à un lob trompant Ulrich Ramé[FM 3].

Pour le compte de la quatrième journée, les Girondins reçoivent l'AS Monaco, qui a le même nombre de points que Bordeaux[27]. Les Girondins remportent le match 1-0 grâce à un coup-franc direct de Cheyrou, sur lequel le gardien monégasque Guillaume Warmuz reste sans réaction[FM 4].

Après les quatre premières journées du championnat, le FCGB est à la quatrième place du classement, un point derrière les deux premiers, le Paris Saint-Germain et l'Olympique lyonnais. Les deux clubs totalisent trois victoires et un match nul chacun[28]. Le PSG a concédé ce match nul sur la pelouse de l'ESTAC Troyes[FM 5], tandis que le seul score de parité obtenu pas les Lyonnais a eu lieu sur la pelouse de l'Olympique de Marseille[FM 6].

Premiers matchs nuls - Journées 5 à 8[modifier | modifier le code]

Journées 5 à 8 du championnat
J. Rencontre Place
5 RC Strasbourg 0-0 FCGB 4e (0)
6 RC Lens 1-1 FCGB 5e (-2)
7 FCGB 1-1 O. lyonnais 7e (-2)
8 Stade rennais 2-2 FCGB 6e (-3)

Lors de la cinquième journée, le FCGB se rend chez le RC Strasbourg. Les Girondins se rendent sur un terrain défavorable puisqu'ils leur dernière victoire face à Strasbourg en championnat remonte à la saison 2000-2001[29]. Dans cette rencontre fermée, aucune équipe n'arrive à trouver le chemin des filets[FM 7].

Daniel Cousin sous le maillot de Hull City.
L'attaquant du RC Lens Daniel Cousin marque le but égalisateur contre Bordeaux lors de la sixième journée.

La journée suivante, Bordeaux se rend sur la pelouse du RC Lens, deuxième du classement avec autant de points que les Girondins. Durant la première demi-heure, c'est le FCGB qui ouvre le score par l'intermédiaire de Marouane Chamakh, qui a bien suivi une frappe de Vladimír Šmicer heurtant le poteau. La réaction des Lensois est très rapide, puisque deux minutes plus tard, alors qu'Ulrich Ramé vient de repousser une tête plongeante de Daniel Cousin, ce dernier récupère le ballon, crochette Kodjo Afanou puis marque d'un tir passant entre les jambes de Ramé. Le score en restera à un partout[FM 8].

Pour le compte de la septième journée, le FCGB reçoit l'Olympique lyonnais, leader du championnat. La rencontre démarre très bien pour les Girondins, puisque dès la septième minute, Vladimír Šmicer marque d'une frappe du pied gauche qui vient mourir dans le petit filet de Grégory Coupet. Mais, vingt minutes après le retour des vestiaires, Sylvain Wiltord, à peine entré en jeu, égalise d'un tir des 15 mètres. La rencontre se terminera sur le score de 1-1[FM 9]. Dès la fin du match, de nombreuses critiques éclatent envers l'arbitre du match, Bruno Derrien, qui aurait favorisé Lyon en ne sanctionnant pas une main de Cris dans la surface, et deux de Tiago, également dans la surface lyonnaise[30]. Plus tard, il avouera que « j'ai raté un penalty [...] et ensuite il y a deux mains involontaires de Tiago que je ne siffle pas » et déclarera que « je n'ai pas fait, il est vrai, le meilleur match de ma carrière »[31].

Contre le Stade rennais, le FCGB obtient son quatrième match nul d'affilée. Les Girondins avaient pourtant ouvert le score très tôt sur penalty grâce à Vladimír Šmicer. À la demi-heure de jeu, les Rennais égalisent par un but de Kim Källström sur corner. Puis, au retour des vestiaires, le club au scapulaire reprend l'avantage grâce à une tête de Marouane Chamakh qui lobe Andreas Isaksson. Mais neuf minutes plus tard, les Girondins vont concéder un coup-franc qui va leur empêcher de gagner ce match. En effet, Olivier Monterrubio enroule sa frappe du pied gauche et place le ballon dans la lucarne droite de Ramé. Le score final de ce match est de deux partout[FM 10].

Après cette série de matchs nuls, les Girondins se retrouvent à la sixième place du classement, cinq points derrière le leader, l'Olympique lyonnais. Les Gones réalisent un bon parcours avec 18 points sur 24 possibles, soient cinq victoires et trois matchs nuls[32].

Gain de la deuxième place - Journées 9 à 14[modifier | modifier le code]

Journées 9 à 14 du championnat
J. Rencontre Place
9 FCGB 1-0 AC Ajaccio 3e (-1)
10 FC Metz 0-1 FCGB 3e (-1)
11 FCGB 1-1 FC Sochaux 3e (0)
12 Toulouse FC 1-1 FCGB 3e (-2)
13 FCGB 2-0 ESTAC Troyes 2e (+1)
14 OGC Nice 0-1 FCGB 2e (+3)

Pour le compte de la neuvième journée, Bordeaux reçoit l'AC Ajaccio. Durant cette rencontre, ce sont les Bordelais qui sont les plus réalistes en marquant le seul et unique but du match, à la 30e minute de jeu. Jemmali, après un relais avec Denílson, centre pour Jean-Claude Darcheville qui, laissé seul par la défense, reprend d'une tête qui finit dans les filets de Stéphane Porato[FM 11]. C'est son premier but de la saison[33].

La journée suivante, le FCGB affronte le FC Metz, actuel dernier du classement avec seulement quatre points en neuf matchs[34]. Tout comme lors du dernier match, un seul but est marqué durant cette rencontre ; c'est Fernando qui permet à Bordeaux d'obtenir une deuxième victoire d'affilée au retour des vestiaires[FM 12].

Le FC Sochaux-Montbéliard est, tout comme Metz, en course pour le maintien. La rencontre est d'abord dominée par les Sochaliens, qui ouvrent le score à la 29e minute par l'intermédiaire de Jérémy Ménez ; ce dernier, bien servi par Ilan, se présente seul face à Ramé et trompe ce dernier d'une pichenette du pied droit. Mais, alors que Bordeaux se dirige vers une première défaite depuis huit matchs, le club aquitain égalise en toute fin de match grâce à un exploit personnel d'Alejandro Alonso. Le score final est de 1-1[FM 13].

Le FCGB enchaîne un deuxième match nul d'affilée lors de son déplacement au Stadium de Toulouse pour y affronter le Téfécé. À domicile, les Toulousains ouvrent le score juste avant la mi-temps grâce à une frappe croisée de Daniel Moreira. Au retour des vestiaires, les Girondins égalisent sur coup de pied arrêté : à la 58e minute de jeu, le coup franc de Juan-Pablo Francia finit sa course dans les filets de Christophe Revault. C'est le sixième score de parité des Girondins depuis le début de la saison[FM 14].

Jean-Claude Darcheville en 2005
Les deux buts de Jean-Claude Darcheville contre l'ESTAC Troyes permettent au FCGB de prendre la deuxième place du classement.

Contre un promu, l'ESTAC Troyes, les Girondins renouent avec la victoire grâce à un doublé de Jean-Claude Darcheville. L'ouverture de score se fait dès le début du match. À la suite d'une ouverture de Lilian Laslandes, Darcheville élimine Blaise Kouassi, trompe Ronan Le Crom d'un crochet et marque dans le but vide. Peu de temps après le retour des vestiaires, le FCGB obtient un coup franc à l'entrée de la surface de réparation. Darcheville se charge de le tirer et sa frappe enroulée termine dans les filets troyens[FM 15]. Cette victoire permet aux Girondins de prendre la deuxième place du classement[35].

Le 5 novembre, le FCGB enchaîne une deuxième victoire d'affilée en battant l'OGC Nice sur le score de 1-0[FM 16]. Au retour des vestiaires, Julien Faubert déborde mais son centre est repoussé par un défenseur niçois. Lilian Laslandes, qui a bien suivi, frappe puissamment dans les buts de Damien Grégorini ; ce dernier ne peut que dévier le ballon dans les filets.

Au bout de quatorze journées, les Girondins, deuxièmes, se trouvent neuf points derrière le leader, l'Olympique lyonnais[36]. Ces derniers n'ont obtenu que des victoires lors des six dernières journées.

Troisième avant la trêve - Journées 15 à 19[modifier | modifier le code]

Journées 15 à 19 du championnat
J. Rencontre Place
15 FCGB 0-2 Paris SG 3e (0)
16 AS St-Étienne 1-1 FCGB 3e (-1)
17 FCGB 1-0 LOSC Lille 3e (-1)
18 Le Mans UC 1-0 FCGB 3e (-1)
19 FCGB 0-0 FC Nantes 3e (0)

Lors de la quinzième journée de championnat, le Paris Saint-Germain passe devant les Girondins, profitant de sa victoire 2-0 sur le club girondin. Le club de la capitale trouve une première fois le chemin des filets sur un coup-franc frappé par Jérôme Rothen et trouvant la tête de Mario Yepes. Au retour des vestiaires, le PSG double la mise grâce à une frappe de Pauleta aux vingt mètres[FM 17]. C'est la première défaite des Girondins depuis la troisième journée de championnat.

Julien Faubert en 2010 à l'entraînement avec le Wigan Athletic Football Club.
Face à l'ASSE, c'est Julien Faubert qui marque le but égalisateur.

Le déplacement sur le terrain de l'AS Saint-Étienne comptant pour la 16e journée de championnat voit un score de parité entre les deux clubs. C'est l'ASSE qui ouvre la marque dès la deuxième minute de jeu, sur une tête d'Hérita Ilunga à la suite d'un corner frappé par David Hellebuyck. En deuxième mi-temps, Julien Faubert permet aux Girondins d'égaliser sur une frappe des 20 mètres. Le score final est de un partout[FM 18].

Le FCGB renoue avec la victoire lors de la réception du LOSC Lille Métropole. Le club nordiste tiendra jusqu'à la 81e minute et un but de Fernando Menegazzo d'une frappe puissante du pied droit[FM 19].

Lors de la 18e journée, les Marine et Blanc se déplacent sur la pelouse du Mans. Dès la 22e minute de jeu, les Bordelais se retrouvent à dix contre onze à la suite de l'expulsion de Fernando. Puis, alors que la mi-temps approche, l'attaquant du Mans Ismaël Bangoura marque le seul but de la rencontre sur une reprise de volée à la suite d'un centre de Daisuke Matsui[FM 20].

La 19e et dernière journée de la phase aller de Ligue 1 est l'occasion pour le club au scapulaire d'essayer de réduire l'écart qui le sépare de l'Olympique lyonnais. En effet, les Girondins ont treize points de retard sur l'OL avant cette journée[37].

Bordeaux reçoit le 17 décembre 2005 le FC Nantes, qui est à neuf points du FCGB et qui reste sur deux victoires, un match nul et deux défaites lors des cinq derniers matchs. Durant cette rencontre, aucune équipe n'arrivera à trouver le chemin des filets, et ce malgré l'expulsion du nantais Aurélien Capoue en toute fin du match[FM 21].

Extrait du classement de Ligue 1 2005-2006 à la trêve hivernale[38]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympique lyonnais 44 19 13 5 1 30 13 +17
2 RC Lens 32 19 7 11 1 27 14 +13
3 Girondins de Bordeaux 32 19 8 8 3 17 11 +6
4 AJ Auxerre 32 19 10 2 7 26 21 +5
5 AS Monaco FC 31 19 9 4 6 19 13 +6

Une invincibilité décisive - Journées 20 à 27[modifier | modifier le code]

Journées 20 à 27 du championnat
J. Rencontre Place
20 AS Nancy-Lorraine 0-0 FCGB 6e (-2)
21 FCGB 1-0 AJ Auxerre 2e (+1)
22 AS Monaco FC 0-1 FCGB 2e (+1)
23 FCGB 2-1 RC Strasbourg 2e (+3)
24 FCGB 1-0 RC Lens 2e (+3)
25 O. lyonnais 0-0 FCGB 2e (+4)
26 FCGB 2-0 Stade rennais 2e (+6)
27 AC Ajaccio 0-2 FCGB 2e (+8)

La première rencontre de championnat du FCGB en 2006 est le déplacement le 4 janvier chez l'AS Nancy-Lorraine. Durant cette rencontre, aucune équipe ne réussit à trouver le chemin des filets[FM 22].

Bordeaux accueille une semaine plus tard le club de l'AJ Auxerre pour le compte de la 21e journée. Pour le FCGB, l'objectif est de repasser à la deuxième place et donc devant Auxerre. Pour le club bourguignon, l'objectif est d'essayer de réduire l'écart avec l'Olympique lyonnais. Dans une rencontre fermée, la solution vient du coaching de Ricardo, qui décide en deuxième mi-temps de remplacer Edixon Perea et Denílson par Jean-Claude Darcheville et Alejandro Alonso. Un quart d'heure après leur entrée en jeu, les deux remplaçants permettent à Bordeaux d'ouvrir le score, le premier étant passeur pour le second. À la fin du match, Auxerre ne parvient pas à égaliser et doit s'incliner par un but à zéro[FM 23]. Grâce à cette victoire, les Bordelais repassent deuxièmes[39].

Denílson, ici en 2009, à l'entraînement avec le Itumbiara EC
Denílson marque le seul but du match face à l'AS Monaco.

Lors du voyage dans la principauté de Monaco, les Girondins gagnent une nouvelle fois le match grâce au coaching de Ricardo. Face à l'AS Monaco, il décide de remplacer Vladimír Šmicer par Denílson à la 67e minute. Ce dernier marque trois minutes plus tard le seul but du match et permet au FCGB de s'imposer 1-0[FM 24].

Lors de la 23e journée, les Girondins enchaînent une troisième victoire d'affilée face au RC Strasbourg. C'est le club alsacien qui ouvre le score en début de match sur un penalty d'Ulrich Le Pen. Mais dans une fin de première période animée[40], le FCGB parvient à égaliser sur une tête de Fernando. Juste avant la mi-temps, les Strasbourgeois se retrouvent à dix contre onze à la suite de l'expulsion d'Abou Moslem Farag. Malgré cette infériorité numérique, le Racing parvient à tenir mais craque en toute fin de match sur une frappe de Julien Faubert à la suite d'un coup-franc[FM 25].

La spirale positive des Girondins de Bordeaux continue lors de la réception du RC Lens. Face aux Nordistes, le FCGB s'impose sur la plus petite des marges par un but sur penalty de Lilian Laslandes à la 28e minute[FM 26].

Pour le compte de la 25e journée de championnat, Bordeaux affronte le leader du championnat, l'Olympique lyonnais. Devant presque 40 000 spectateurs[41], aucune équipe n'arrive à trouver le chemin des filets[FM 27]. À la suite de ce match nul, les Girondins manquent une occasion d'aller titiller l'OL[42].

La semaine suivante, Bordeaux reçoit le Stade rennais, 14e du championnat à quatorze points des Girondins[43]. Dans ce match, le FCGB renoue avec la victoire en gagnant par deux buts à zéro. Le premier but est marqué de la tête par Fernando Menegazzo, peu avant la mi-temps. En deuxième période, sur une contre-attaque bordelaise, David Jemmali place un ballon en retrait pour Vladimír Šmicer qui marque de l'intérieur du pied[FM 28].

Le FCGB enchaîne une deuxième victoire de rang sur la pelouse de l'AC Ajaccio, en gagnant 2-0. À la demi-heure de jeu, c'est Marouane Chamakh qui ouvre le score du pied gauche à ras de terre. Puis, à la 58e minute, Denílson de Oliveira Araújo double la mise en réussissant à lober le gardien corse Stéphane Trévisan, et ce, malgré le retour d'Antônio Carlos sur sa ligne[FM 29].

Cette série d'invincibilité permet aux Girondins de prendre la deuxième place du classement, huit points devant le LOSC Lille Métropole, troisième, et sept points derrière le leader du championnat, l'Olympique lyonnais[44].

Classement final et statistiques[modifier | modifier le code]

Le FCGB termine le championnat à la seconde place avec 18 victoires, 15 matchs nuls et 5 défaites[45]. Le club girondin est le deuxième en termes de victoires derrière l'Olympique lyonnais et le second au nombre de matchs nuls derrière le RC Lens. Au nombre de défaites, les Girondins sont presque les seuls à en avoir eu aussi peu. En effet, seul l'Olympique lyonnais (OL) en a eu moins, soit quatre. Une victoire rapportant trois points et un match nul un point, le FCGB totalise 69 points soit quinze de moins que le leader du championnat, l'OL. Les Bordelais possèdent la huitième attaque du championnat avec 43 buts marqués[46], la meilleure défense en encaissant que 25 buts[47], et la troisième différence de buts. Le FCGB est la cinquième formation à domicile (40 points[48]) et la deuxième à l'extérieur (29 points[49]). Sur les 38 journées du championnat, le FCGB apparaît 21 fois à la place de deuxième du championnat. Les Marine et Blanc figurent à la dix-septième place du classement du fair-play établi par la Ligue de football professionnel, avec 81 cartons jaunes et 3 cartons rouges[50].

Le FCGB est qualifié pour la phase de groupes de la Ligue des Champions 2006-2007 ainsi que l'OL, premier. Le LOSC Lille Métropole, troisième, participe aux barrages de la compétition pour tenter d'accéder à la phase de groupes. Le RC Lens, quatrième, le Paris Saint-Germain et l'AS Nancy-Lorraine, respectivement vainqueur de la coupe de France et vainqueur de la coupe de la Ligue, obtiennent leur qualification pour le premier tour de la Coupe UEFA 2006-2007. L'OM et l'AJ Auxerre, respectivement cinquième et sixième, se qualifient pour le troisième tour de la Coupe Intertoto 2006. Gagner ce troisième tour signifierait une qualification pour le deuxième tour préliminaire de la Coupe UEFA 2006-2007. Les trois clubs relégués en Ligue 2 2006-2007 sont l'AC Ajaccio, le RC Strasbourg et le FC Metz.

Extrait du classement de Ligue 1 2005-2006[51]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Lyon 84 38 25 9 4 73 31 +42
2 Bordeaux 69 38 18 15 5 43 25 +18
3 Lille 62 38 16 14 8 56 31 +25
4 Lens 60 38 14 18 6 48 34 +14
5 Marseille 60 38 16 12 10 44 35 +9
6 Auxerre 59 38 17 8 13 50 39 +11
7 Rennes 59 38 18 5 15 48 49 -1

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Rencontres en Coupe de France
Tour Rencontre
1/32 (CFA) ES Wasquehal 1-3 FCGB
1/16 FCGB 2-1 Entente SSG (CFA)
1/8 (Ligue 2) Montpellier HSC 1-0 FCGB
Entre parenthèses la division du club, s'il n'évolue pas en Ligue 1.

La coupe de France 2005-2006 est la 89e édition de la coupe de France, une compétition à élimination directe mettant aux prises les clubs de football amateurs et professionnels à travers la France métropolitaine et les DOM-ROM. Elle est organisée par la FFF et ses ligues régionales.

Pierre Ducasse, en 2011, à l'entraînement avec le RC Lens.
Pierre Ducasse connaît l'une de ses premières titularisations contre l'ES Wasquehal.

En trente-deuxièmes de finale de la coupe de France, les Girondins se rendent chez les amateurs de l'ES Wasquehal, relégués de National. Ricardo aligne une équipe mixte, composée de joueurs titulaires, d'autres moins souvent titulaires (comme Edixon Perea) et d'autres rarement titulaires (comme Pierre Ducasse ou le gardien de but Frédéric Roux). Ce coaching s'avère payant puisque le club dispose facilement des locaux et obtient sa qualification à la suite de sa victoire trois buts à un[FM 30].

Au tour suivant, Bordeaux hérite de l'Entente Sannois Saint-Gratien, club de CFA. Le FCGB débute mal la rencontre, avec un but de l'ancien bordelais Erwan Quintin. Mais en deuxième période, le portugais Beto, pour sa première titularisation, va inscrire deux buts qui vont crucifier l'ESSG[FM 31].

En huitièmes de finale, Bordeaux se déplace sur le terrain du Montpellier HSC, pensionnaire de Ligue 2. Le seul but de la rencontre est à l'avantage de Montpellier : à la suite d'un tir de Jérôme Lafourcade repoussé par le poteau, Hervé Bugnet reprend et marque contre son club formateur. Rien ne s'arrangera lorsqu'à la 74e minute, Henrique reçoit un carton rouge. Le score en restera à 1-0 pour Montpellier[FM 32].

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Rencontres en Coupe de la Ligue
Tour Rencontre
1/16 FCGB 1-0 O. Marseille
1/8 FCGB 3-1 FC Nantes
1/4 OGC Nice 2-1 FCGB

La Coupe de la Ligue 2005-2006 est la 12e édition de la Coupe de la Ligue, compétition à élimination directe organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) depuis 1994, qui rassemble uniquement les clubs professionnels de Ligue 1, Ligue 2 et National.

En terminant quatorzième du dernier championnat, Bordeaux ne fait pas partie des têtes de série et doit commencer la compétition au stade des 16es de finale. Le FCGB reçoit l'Olympique de Marseille dans un stade Chaban-Delmas aux trois quarts plein. Alors que les deux équipes se dirigent tout droit vers les prolongations, à la 85e minute, et à la suite d'un centre de Bruno Cheyrou, Abdoulaye Meïté trompe son propre gardien Fabien Barthez sous la pression de Marouane Chamakh[FM 33].

En huitièmes de finale, les Girondins reçoivent le FC Nantes, alors en pleine crise. La domination bordelaise en première mi-temps est récompensée par deux buts d'Edixon Perea et de Lilian Laslandes aux 22e et 38e minutes de jeu. Au retour des vestiaires, l'espoir renaît chez les Nantais grâce à un penalty transformé par Mamadou Diallo, mais dans les toutes dernières secondes du match, Jean-Claude Darcheville part en contre-attaque et adresse le ballon à Lilian Laslandes, dont la frappa du pied droit trompe Landreau[FM 34].

Le stade du Ray en 2009, lors du match OGC Nice - Olympique de Marseille.
Le stade du Ray voit la défaite du FCGB en quarts de finale.

Pour les quarts de finale, Bordeaux se rend au stade du Ray, antre de l'OGC Nice. À la 45e minute, alors que les deux équipes vont se diriger vers les vestiaires sur un score de parité, Henrique accroche Mamadou Bagayoko dans la surface de réparation bordelaise. L'arbitre siffle penalty, qui est transformé par David Bellion. Au retour des vestiaires, les Bordelais passent à l'attaque et à la 54e minute, Laslandes, excentré sur la droite, fait une passe en retrait à Vladimír Šmicer qui élimine trois défenseurs niçois avant de tromper Hugo Lloris sur une frappe de l'intérieur du pied droit. À la fin des 90 minutes, le score est toujours de un partout, synonyme de prolongations. À la 110e minute de jeu, le centre de Sébastien Roudet est repris au second poteau par Florent Balmont, qui trompe Ulrich Ramé. Les Girondins sont éliminés sur le score de 2-1[FM 35].

Nice bat ensuite l'AS Monaco FC avant de s'incliner en finale de la compétition face à l'AS Nancy-Lorraine sur le score de 2-1.

Joueurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Encadrement technique[modifier | modifier le code]

Ricardo en 2005.
Au poste d'entraîneur, Ricardo prend la place d'Éric Bedouet.

L'équipe est entraînée par le brésilien Ricardo. Entraîneur de 41 ans, il entraîne le club pour la première fois. Durant sa carrière, il n'est jamais passé par les Girondins, mais a déjà fait un détour en France : il joue au Paris Saint-Germain de 1991 à 1995[52] puis entraîne le club de la capitale de 1996 à 1998[53]. Il entraînera ensuite plusieurs clubs brésiliens de 1999 à 2004[54], et arrivera à Bordeaux en 2005[55]. Il succède ainsi à Éric Bedouet, qui avait remplacé en mai 2005 l'ancien entraîneur Michel Pavon à la suite de ses problèmes de santé[56]. Pour cette saison, Ricardo est assisté par Patrick Colleter[57]. Éric Bedouet, quant à lui, est le préparateur physique de l'équipe. Toutefois, Ricardo et Colleter n'ayant pas les diplômes d'entraîneur nécessaires pour diriger en Ligue 1, c'est Bedouet qui est officiellement l'entraîneur des Girondins de Bordeaux[58].

Ricardo et Patrick Colleter se sont connus au Paris Saint-Germain, où ils évoluaient ensemble de 1991 à 1995[59]. Resté une année de plus au PSG que son compère, Colleter passe ensuite une saison à Bordeaux[60], puis deux autres à l'Olympique de Marseille[61]. La saison suivante, il passe par le Southampton FC[62] et termine sa carrière en France, à l'AS Cannes[63].

Il retrouve Ricardo chez les Girondins, en 2005, où il est au poste d'entraîneur adjoint.

Éric Bedouet est le préparateur physique de l'équipe depuis 1998[64]. Il a fait sa carrière de footballeur exclusivement en France[65]. À la fin de sa carrière de joueur, en 1993, il devient entraîneur du centre de formation du Stade lavallois[66], et ce jusqu'en 1998, date de son entrée dans le staff des Girondins.

Dominique Dropsy est l'entraîneur des gardiens depuis l'ère Gernot Rohr[67]. Après être passé par l'US Valenciennes Anzin[68] puis par le RC Strasbourg[69], il signe chez les Girondins en 1984 et y reste jusqu'à la fin de sa carrière, en 1990[70]. Avec les Girondins, il a gagné deux championnats de France et deux coupes de France[71]. Depuis cette date, il fait partie du staff de Bordeaux au poste d'entraîneur des gardiens.

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

Marc Planus à l'entraînement avec les Girondins de Bordeaux.
Marc Planus est l'un des seuls joueurs à être issu de la métropole bordelaise.

Dans l'effectif de la saison 2005-2006, peu de joueurs sont issus de Bordeaux et ses alentours. Certains sont régulièrement utilisés par Ricardo comme Marc Planus, défenseur central né à Bordeaux et formé au club[72], et Lilian Laslandes, attaquant né à Pauillac et au club depuis 2004 après y être déjà passé de 1997 à 2001[73]. D'autres joueurs sont rarement utilisés, comme Florian Marange, défenseur né à Talence et formé au club[74], et Pierre Ducasse, milieu défensif né à Bordeaux et également formé au club[75]. Marouane Chamakh est le seul autre joueur issu de la région Aquitaine. Attaquant né à Tonneins en Lot-et-Garonne et formé au club, il est souvent utilisé par Ricardo[76].

Le portier du FCGB est Ulrich Ramé, au club depuis 1997. Gardien de but expérimenté et champion de France avec les Girondins en 1999, il possède également un palmarès international avec les Bleus[77]. En 1999 et en 2002, il a reçu le trophée UNFP du meilleur gardien de but de Division 1[78].

D'autres joueurs de l'effectif sont chevronnés dans leur domaine respectif, comme le défenseur Beto ou le milieu offensif Vladimír Šmicer.

Florian Marange à l'entraînement avec les Girondins de Bordeaux.
Florian Marange fait partie des plus jeunes joueurs de l'équipe.

Parmi les plus jeunes joueurs de l'effectif, on retrouve le milieu de 18 ans Pierre Ducasse. Formé au club, c'est la première saison où il figure dans le groupe professionnel[75]. Il participe à l'épopée la sélection française lors de l'Euro des moins de 17 ans 2004[79]. Quelques mois plus tard, il connaît ses premières minutes de jeu avec les Girondins[80]. Le franco-congolais Ted Lavie, âgé de 19 ans, devient professionnel avec Bordeaux en 2003[81]. Lors de la saison 2005-2006, il ne convainc pas le staff bordelais et ne joue que quatre matchs toutes compétitions confondues[82]. Parmi les jeunes joueurs de l'effectif, on retrouve également Madimoussa Traoré, âgé de 19 ans. C'est sa première saison dans le groupe professionnel des Girondins[83], où il ne joue qu'un seul match[84].

Marc Planus et Kodjo Afanou constituent la défense centrale. Afanou rejoint le FCGB en 1995 et ne le quitte jamais, sauf lors de la saison 2003-2004 et un court passage au Al Ain Club[85]. Il est peu titulaire durant la saison 2004-2005, mais profite du départ de Michális Kapsís en 2005 pour prendre place dans l'équipe type[86]. Lors de son départ au mercato hivernal, il est remplacé par Henrique au poste de défenseur central. Henrique a été recruté au CR Flamengo en 2005[87]. Très rarement utilisé en première partie de saison, il profite du départ de Kodjo Afanou au mercato hivernal pour prendre une place de titulaire aux côtés de Marc Planus[88].

Par ailleurs, le FCGB a prêté deux de ses joueurs durant la saison. Le milieu de terrain Renaud Cohade est prêté au FC Sète[89], et le défenseur né à Talence Gérald Cid est prêté au FC Istres[90].

Effectif des Girondins de Bordeaux pour la saison 2005-2006[91]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 2] Nom Date de naissance Sélection[Note 3] Club précédent
1 G Drapeau de la France Roux, FrédéricFrédéric Roux 27/06/1973 (32 ans)
LB Châteauroux
16 G Drapeau de la France Ramé, UlrichUlrich Ramé 19/09/1972 (32 ans)
Angers SCO
30 G Drapeau de la France Valverde, MatthieuMatthieu Valverde 14/05/1983 (22 ans)
0 Formé au club
3 D Drapeau du Brésil Henrique, Henrique 02/05/1983 (22 ans)
CR Flamengo
4 D Drapeau du Portugal Beto, Beto 03/05/1976 (29 ans)
Sporting Lisbonne
6 D Drapeau de la France Jurietti, FranckFranck Jurietti 30/03/1975 (30 ans) France AS Monaco FC
13 D Drapeau de la Tunisie Jemmali, DavidDavid Jemmali 13/12/1974 (30 ans)
AS Cannes
18 D Drapeau de la France Faubert, JulienJulien Faubert 01/08/1983 (21 ans)
AS Cannes
21 D Drapeau du Togo Afanou, KodjoKodjo Afanou 21/11/1977 (27 ans)
Al Ain Club
23 D Drapeau de la France Marange, FlorianFlorian Marange 03/03/1986 (19 ans)
0 Formé au club
27 D Drapeau de la France Planus, MarcMarc Planus 07/03/1982 (23 ans)
0 Formé au club
5 M Drapeau du Brésil Menegazzo, FernandoFernando Menegazzo 03/05/1981 (24 ans)
Calcio Catane
8 M Drapeau de l'Argentine Alonso, AlejandroAlejandro Alonso 03/03/1982 (23 ans)
Huracan
10 M Drapeau de l'Argentine Francia, Juan-PabloJuan-Pablo Francia 03/12/1984 (20 ans)
0 Formé au club
11 M Drapeau de la République tchèque Šmicer, VladimírVladimír Šmicer 24/05/1973 (32 ans) République tchèque Liverpool FC
14 M Drapeau de la France Cheyrou, BrunoBruno Cheyrou 10/05/1978 (27 ans)
O. Marseille
15 M Drapeau de la France Lavie, TedTed Lavie 19/03/1986 (19 ans)
0 Formé au club
22 M Drapeau du Brésil Denilson, Denilson 24/08/1977 (27 ans)
Bétis Séville
24 M Drapeau de la France Mavuba, RioRio Mavuba 08/03/1984 (21 ans)
0 Formé au club
33 M Drapeau de la France Ducasse, PierrePierre Ducasse 07/05/1987 (18 ans)
0 Formé au club
7 A Drapeau de la France Laslandes, LilianLilian Laslandes 04/09/1971 (33 ans)
OGC Nice
9 A Drapeau de la France Darcheville, Jean-ClaudeJean-Claude Darcheville 25/07/1975 (30 ans)
FC Lorient
12 A Drapeau de la Colombie Perea, EdixonEdixon Perea 20/04/1984 (21 ans)
Atlético Nacional
17 A Drapeau de la France Leroy, LaurentLaurent Leroy 16/04/1976 (29 ans)
AS Cannes
29 A Drapeau du Maroc Chamakh, MarouaneMarouane Chamakh 10/01/1984 (21 ans) Maroc 0 Formé au club
34 A Drapeau de la France Traoré, MadimoussaMadimoussa Traoré 11/06/1986 (19 ans)
0 Formé au club
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens

Légende

Consultez la documentation du modèle

Statistiques collectives[modifier | modifier le code]

Bilan sportif de l'équipe première des Girondins de Bordeaux
Compétition Débute au tour Termine Matches joués Gagnés Nuls Perdus Buts pour Buts contre Différence
Ligue 1 - 2e 38 18 15 5 43 25 +18
Coupe de France 32es de finale 8es de finale 3 2 0 1 5 3 +2
Coupe de la Ligue 16es de finale Quarts de finale 3 2 0 1 5 4 +1
Total - - 44 22 15 7 53 32 +21

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Le joueur le plus utilisé de l'effectif est le milieu français Rio Mavuba qui participe à 42 des 44 rencontres officielles de la saison[92]. Le deuxième joueur le plus sollicité est le gardien de but Ulrich Ramé qui totalise 3 472 minutes de jeu en 39 matchs[93]. L'attaquant Jean-Claude Darcheville participe à 40 rencontres mais ne joue que 2 815 minutes[94], et le milieu de terrain Julien Faubert joue 39 matchs mais ne passe que 3 054 minutes sur les terrains[95].

Le joueur le plus prolifique en termes de buts est Jean-Claude Darcheville qui en inscrit 8[96]. C'est le vingtième buteur de la Ligue 1 à égalité avec John Carew, Thomas Kahlenberg et Kim Källström, respectivement joueurs de l'Olympique lyonnais, de l'AJ Auxerre et du Stade rennais FC[97]. Ayant joué 2 815 minutes sur la saison, Darcheville atteint la moyenne d'un but marqué toutes les 352 minutes. Il est suivi du marocain Marouane Chamakh, qui a marqué 7 buts, et de Julien Faubert et Fernando, auteurs de 5 réalisations chacun[96].

Darcheville est également le meilleur passeur du club avec 8 passes[98]. En championnat, il a délivré 7 passes décisives[99] ; sa huitième passe a eu lieu en Coupe de la Ligue face à Nantes[100].

Seuls trois joueurs bordelais ont été expulsés lors de la saison. Lors de la 16e journée, Darcheville écope d'un carton rouge en toute fin de match, puis, deux journées plus tard, c'est Fernando qui est exclu à la 22e minute de jeu. Le dernier carton rouge a été reçu par Marouane Chamakh lors de la 28e journée.

Joueurs en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Matchs internationaux avec des joueurs des Girondins
Compétition Date Rencontre
Franck Jurietti
Élim. Cdm 12-10-05 France Drapeau : France 4-0 Drapeau : Chypre Chypre
Vladimir Šmicer
Amical 17-08-05 Suède Drapeau : Suède 2-1 Drapeau : République tchèque République tchèque
Élim. Cdm 03-09-05 Roumanie Drapeau : Roumanie 2-0 Drapeau : République tchèque République tchèque
Élim. Cdm 07-09-05 République tchèque Drapeau : République tchèque 4-1 Drapeau : Arménie Arménie
Élim. Cdm 08-10-05 République tchèque Drapeau : République tchèque 0-2 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Élim. Cdm 12-10-05 Finlande Drapeau : Finlande 0-3 Drapeau : République tchèque République tchèque
Élim. Cdm 12-11-05 Norvège Drapeau : Norvège 0-1 Drapeau : République tchèque République tchèque
Élim. Cdm 16-11-05 République tchèque Drapeau : République tchèque 1-0 Drapeau : Norvège Norvège
Marouane Chamakh
Amical 17-08-05 Maroc Drapeau : Maroc 0-1 Drapeau : Togo Togo
Élim. Cdm 08-10-05 Tunisie Drapeau : Tunisie 2-2 Drapeau : Maroc Maroc
Amical 15-11-05 Maroc Drapeau : Maroc 0-0 Drapeau : Cameroun Cameroun
Amical 09-01-06 Maroc Drapeau : Maroc 3-0 Drapeau : République démocratique du Congo Rép. dém. du Congo
Amical 14-01-06 Maroc Drapeau : Maroc 1-0 Drapeau : Zimbabwe Zimbabwe
Amical 17-01-06 Maroc Drapeau : Maroc 2-2 Drapeau : Angola Angola
CAN 2006 21-01-06 Maroc Drapeau : Maroc 0-1 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire
CAN 2006 24-01-06 Égypte Drapeau : Égypte 0-0 Drapeau : Maroc Maroc
CAN 2006 28-01-06 Libye Drapeau : Libye 0-0 Drapeau : Maroc Maroc

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Un seul joueur de l'effectif est sélectionné en équipe de France : il s'agit de Franck Jurietti. Il ne participe qu'à un seul match face à la Chypre le , où il rentre à la 90e minute[101]. Durant cette rencontre, il obtient le record de la plus courte carrière internationale : en effet, quelques secondes après que Jurietti soit rentré, l'arbitre siffla la fin du match[102].

Sélections étrangères[modifier | modifier le code]

Vladimír Šmicer, international tchèque, participe aux éliminatoires de la Coupe du monde 2006, ainsi qu'à un match amical. Ce dernier est perdu par la Národní tým 2 buts à 1 face à la Suède[FM 36]. Lors du match aller des barrages qualificatifs pour la Coupe du monde face à la Norvège, Šmicer inscrit le but de la victoire[FM 37]. C'est son seul but de la saison en sélection et le dernier de sa carrière internationale.

L'autre international de l'équipe, Marouane Chamakh, participe tout comme Šmicer à des matchs amicaux et aux éliminatoires de la Coupe du monde, mais aussi à la Coupe d'Afrique des nations 2006. Durant cette saison, il marque trois buts avec les Lions de l'Atlas : le premier contre la Tunisie lors des éliminatoires de la Coupe du monde[FM 38], et les deux autres lors de deux matchs amicaux, contre la République démocratique du Congo[FM 39] et contre l'Angola[FM 40]. Lors de la CAN, la sélection marocaine se fait éliminer dès le premier tour de la compétition sans avoir marqué un seul but[103].

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Sponsors et équipementier[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2005-2006, l'équipementier du club est l'Allemand Puma pour la deuxième année consécutive[104]. De nombreux équipementiers se sont succédé dans le club au scapulaire, dont notamment Le coq sportif dans les années 1970, ou Adidas entre 2000 et 2004[105].

Les premiers sponsors apparaissent sur les maillots bordelais dans les années 1970, alors que le club termine souvent en milieu de tableau, et lutte parfois pour le maintien en Division 1. Les marques Merlin Aquitaine puis Malardeau dans les années 1980 en deviennent les pionniers. Ce dernier est le sponsor le plus fidèle qu'est connu le FCGB depuis sa création, avec 6 ans d'apparition sur le maillot des Marine et Blanc, ex-aequo avec le constructeur automobile Opel[105].

Pour la saison 2005-2006, c'est la marque Motorola qui est présent sur le maillot des Girondins. Le logo de l'entreprise spécialisée dans l'électronique et les télécommunications y est apparu en même temps que Puma[105]. Sur le short et au dos du maillot apparaît pour la première fois la société Cdiscount, basée à Bordeaux[106]. En coupe de la Ligue, les sponsors sont Bouygues Telecom et Point P, et en coupe de France, ce sont SFR, Pitch du groupe Pasquier et TF1 qui apparaissent sur le maillot girondin[107].

Détail des matchs[modifier | modifier le code]

Ligue 1[modifier | modifier le code]

Date Journée Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour les Girondins Points Place Affluence
J1 Olympique de Marseille Ext. Symbol support vote.svg 0 - 2 Faubert But inscrit après 16 minutes 16e, Ducasse But inscrit après 87 minutes 87e 3 2e 50 041
J2 AS Nancy-Lorraine Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0 Chamakh But inscrit après 6 minutes 6e 6 3e 24 846
J3 AJ Auxerre Ext. Symbol oppose vote.svg 1 - 0 6 5e 13 608
J4 AS Monaco Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0 Cheyrou But inscrit après 58 minutes 58e 9 4e 30 663
J5 RC Strasbourg Ext. Égal 0 - 0 10 4e 20 343
J6 RC Lens Ext. Égal 1 - 1 Chamakh But inscrit après 28 minutes 28e 11 5e 32 529
J7 Olympique lyonnais Dom. Égal 1 - 1 Šmicer But inscrit après 7 minutes 7e 12 7e 32 020
J8 Stade rennais Ext. Égal 2 - 2 Šmicer But inscrit après 4 minutes 4e (pén.), Chamakh But inscrit après 51 minutes 51e 13 6e 24 661
J9 AC Ajaccio Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0 Darcheville But inscrit après 30 minutes 30e 16 3e 19 400
J10 FC Metz Ext. Symbol support vote.svg 0 - 1 Fernando But inscrit après 46 minutes 46e 19 3e 15 263
J11 FC Sochaux-Montbéliard Dom. Égal 1 - 1 Alonso But inscrit après 89 minutes 89e 20 3e 21 895
J12 Toulouse FC Ext. Égal 1 - 1 Francia But inscrit après 57 minutes 57e 21 3e 25 468
J13 ESTAC Troyes Dom. Symbol support vote.svg 2 - 0 Darcheville But inscrit après 7 minutes 7e But inscrit après 55 minutes 55e 24 2e 19 581
J14 OGC Nice Ext. Symbol support vote.svg 0 - 1 Laslandes But inscrit après 47 minutes 47e 27 2e 11 385
J15 Paris Saint-Germain Dom. Symbol oppose vote.svg 0 - 2 27 3e 32 204
J16 AS Saint-Étienne Ext. Égal 1 - 1 Faubert But inscrit après 75 minutes 75e 28 3e 34 089
J17 LOSC Lille Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0 Fernando But inscrit après 81 minutes 81e 31 3e 19 242
J18 Le Mans UC 72 Ext. Symbol oppose vote.svg 1 - 0 31 3e 12 530
J19 FC Nantes Dom. Égal 0 - 0 32 3e 21 606
J20 AS Nancy-Lorraine Ext. Égal 0 - 0 33 6e 15 623
J21 AJ Auxerre Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0 Alonso But inscrit après 87 minutes 87e 36 2e 17 918
J22 AS Monaco Ext. Symbol support vote.svg 0 - 1 Denilson But inscrit après 70 minutes 70e 39 2e 11 496
J23 RC Strasbourg Dom. Symbol support vote.svg 2 - 1 Fernando But inscrit après 37 minutes 37e, Faubert But inscrit après 90 minutes 90e 42 2e 18 145
J24 RC Lens Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0 Laslandes But inscrit après 28 minutes 28e (pén.) 45 2e 21 575
J25 Olympique lyonnais Ext. Égal 0 - 0 46 2e 39 354
J26 Stade rennais Dom. Symbol support vote.svg 2 - 0 Fernando But inscrit après 39 minutes 39e, Šmicer But inscrit après 67 minutes 67e 49 2e 20 133
J27 AC Ajaccio Ext. Symbol support vote.svg 0 - 2 Chamakh But inscrit après 31 minutes 31e, Denilson But inscrit après 58 minutes 58e 52 2e 3 449
J28 FC Metz Dom. Égal 3 - 3[FM 41] Chamakh But inscrit après 17 minutes 17e But inscrit après 18 minutes 18e, Alonso But inscrit après 69 minutes 69e 53 2e 22 461
J29 FC Sochaux-Montbéliard Ext. Reporté[FM 42] 53 2e
J30 Toulouse FC Dom. Symbol support vote.svg 2 - 0[FM 43] Henrique But inscrit après 62 minutes 62e, Douchez But inscrit après 84 minutes 84e (csc) 56 2e 24 110
J31 ESTAC Troyes Ext. Égal 1 - 1[FM 44] Darcheville But inscrit après 31 minutes 31e 57 2e 11 524
J32 OGC Nice Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0[FM 45] Denilson But inscrit après 1 minutes 1e 60 2e 22 533
J33 Paris Saint-Germain Ext. Symbol oppose vote.svg 3 - 1[FM 46] Perea But inscrit après 22 minutes 22e 60 2e 41 913
J34 AS Saint-Étienne Dom. Égal 0 - 0[FM 47] 61 2e 32 222
J35 LOSC Lille Ext. Symbol oppose vote.svg 3 - 2[FM 48] Darcheville But inscrit après 16 minutes 16e (pén.), Faubert But inscrit après 62 minutes 62e 61 2e 13 053
J29 FC Sochaux-Montbéliard Ext. Symbol support vote.svg 0 - 3[FM 42] Faubert But inscrit après 19 minutes 19e, Jemmali But inscrit après 26 minutes 26e, Darcheville But inscrit après 55 minutes 55e 64 2e 15 057
J36 Le Mans UC 72 Dom. Égal 2 - 2[FM 49] Chamakh But inscrit après 40 minutes 40e (pén.), Darcheville But inscrit après 53 minutes 53e 65 2e 27 374
J37 FC Nantes Ext. Symbol support vote.svg 0 - 1[FM 50] Darcheville But inscrit après 79 minutes 79e 68 2e 34 548
J38 Olympique de Marseille Dom. Égal 1 - 1[FM 51] Fernando But inscrit après 88 minutes 88e 69 2e 32 765

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Date Tour Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour les Girondins Affluence
32e de finale ES Wasquehal Ext. Symbol support vote.svg 1 - 3 Perea But inscrit après 42 minutes 42e, Francia But inscrit après 69 minutes 69e, Planus But inscrit après 90+2 minutes 90+2e 3 084
16e de finale Entente SSG Dom. Symbol support vote.svg 2 - 1 Beto But inscrit après 64 minutes 64e But inscrit après 84 minutes 84e 7 231
8e de finale Montpellier HSC Ext. Symbol oppose vote.svg 1 - 0 9 537

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Date Tour Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour les Girondins Affluence
16e de finale Olympique de Marseille Dom. Symbol support vote.svg 1 - 0 Meite But inscrit après 85 minutes 85e (csc) 26 614
8e de finale FC Nantes Dom. Symbol support vote.svg 3 - 1 Perea But inscrit après 22 minutes 22e, Laslandes But inscrit après 38 minutes 38e But inscrit après 90 minutes 90e 14 955
Quarts de finale OGC Nice Ext. Symbol oppose vote.svg 2 - 1 Šmicer But inscrit après 54 minutes 54e 7 924

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les deux places sont attribuées aux vainqueurs, sinon au finaliste (uniquement pour la Coupe de France), enfin au meilleur club de L1 non-qualifié pour une compétition européenne de niveau égal ou supérieur.
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Feuilles de match[modifier | modifier le code]

  1. « Feuille de match Marseille-Bordeaux », sur lfp.fr,
  2. « Feuille de match Bordeaux-Nancy », sur lfp.fr,
  3. « Feuille de match Auxerre-Bordeaux », sur lfp.fr,
  4. « Feuille de match Bordeaux-Monaco », sur lfp.fr,
  5. « Feuille de match Troyes-Paris », sur lfp.fr,
  6. « Feuille de match Marseille-Lyon », sur lfp.fr,
  7. « Feuille de match Strasbourg-Bordeaux », sur lfp.fr,
  8. « Feuille de match Lens-Bordeaux », sur lfp.fr,
  9. « Feuille de match Bordeaux-Lyon », sur lfp.fr,
  10. « Feuille de match Rennes-Bordeaux », sur lfp.fr,
  11. « Feuille de match Bordeaux-Ajaccio », sur lfp.fr,
  12. « Feuille de match Metz-Bordeaux », sur lfp.fr,
  13. « Feuille de match Bordeaux-Sochaux », sur lfp.fr,
  14. « Feuille de match Toulouse-Bordeaux », sur lfp.fr,
  15. « Feuille de match Bordeaux-Troyes », sur lfp.fr,
  16. « Feuille de match Nice-Bordeaux », sur lfp.fr,
  17. « Feuille de match Bordeaux-Paris », sur lfp.fr,
  18. « Feuille de match Saint-Étienne-Bordeaux », sur lfp.fr,
  19. « Feuille de match Bordeaux-Lille », sur lfp.fr,
  20. « Feuille de match Le Mans-Bordeaux », sur lfp.fr,
  21. « Feuille de match Bordeaux-Nantes », sur lfp.fr,
  22. « Feuille de match Nancy-Bordeaux », sur lfp.fr,
  23. « Feuille de match Bordeaux-Auxerre », sur lfp.fr,
  24. « Feuille de match Monaco-Bordeaux », sur lfp.fr,
  25. « Feuille de match Bordeaux-Strasbourg », sur lfp.fr,
  26. « Feuille de match Bordeaux-Lens », sur lfp.fr,
  27. « Feuille de match Lyon-Bordeaux », sur lfp.fr,
  28. « Feuille de match Bordeaux-Rennes », sur lfp.fr,
  29. « Feuille de match Ajaccio-Bordeaux », sur lfp.fr,
  30. « Feuille de match Wasquehal-Bordeaux », sur scapulaire.com,
  31. « Feuille de match Bordeaux-Entente SSG », sur scapulaire.com,
  32. « Feuille de match Montpellier-Bordeaux », sur scapulaire.com,
  33. « Feuille de match Bordeaux-Marseille », sur lfp.fr,
  34. « Feuille de match Bordeaux-Nantes », sur lfp.fr,
  35. « Feuille de match Nice-Bordeaux », sur lfp.fr,
  36. « Suède - République tchèque », sur matchendirect.net
  37. « Norvège - République tchèque », sur matchendirect.net
  38. « Tunisie - Maroc », sur matchendirect.net
  39. « Maroc vs. RD Congo », sur footballdatabase.eu
  40. « Maroc - Angola », sur matchendirect.net
  41. « Feuille de match Bordeaux-Metz », sur lfp.fr,
  42. a et b « Feuille de match Sochaux-Bordeaux », sur lfp.fr,
  43. « Feuille de match Bordeaux-Toulouse », sur lfp.fr,
  44. « Feuille de match Troyes-Bordeaux », sur lfp.fr,
  45. « Feuille de match Bordeaux-Nice », sur lfp.fr,
  46. « Feuille de match Paris-Bordeaux », sur lfp.fr,
  47. « Feuille de match Bordeaux-Saint-Étienne », sur lfp.fr,
  48. « Feuille de match Lille-Bordeaux », sur lfp.fr,
  49. « Feuille de match Bordeaux-Le Mans », sur lfp.fr,
  50. « Feuille de match Nantes-Bordeaux », sur lfp.fr,
  51. « Feuille de match Bordeaux-Marseille », sur lfp.fr,

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. « Bordeaux : Ricardo nommé entraîneur », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  2. « Denilson signe à Bordeaux », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 3 novembre 2012)
  3. « Bordeaux : Smicer (Liverpool) a signé deux ans », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  4. « Liverpool : Bruno Cheyrou prêté un an à Bordeaux », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  5. « Bordeaux : Caneira transféré au FC Valence », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012) dès les premiers jours du mercato
  6. « Bordeaux : Kapsis rejoint l'Olympiakos », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012).
  7. « Bordeaux : Bordeaux : Riera à l'Espanyol Barcelone », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  8. « Bordeaux : Bordeaux : Meriem signe à Monaco », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012).
  9. « Deivid la place à Leroy », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  10. « Bordeaux : Arrivées d'Edixon Perea et Alejandro Alonso », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  11. « Bordeaux : Menegazzo prêté par Sienne », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  12. « Bordeaux : Cid prêté à Istres (L2) », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  13. « Bordeaux : Henrique nouvelle recrue », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  14. « Bordeaux : Signature de Beto », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  15. « Créteil : L. Leroy (Bordeaux) a signé », sur football365.fr, Football365.fr, (consulté le 10 novembre 2012)
  16. « Récapitulatif des transferts lors de la saison 2005-2006 », sur scapulaire.com (consulté le 4 novembre 2012)
  17. a et b « Classement général 2002-2003 », sur lfp.fr
  18. a et b « Classement général 2004-2005 », sur lfp.fr
  19. a, b, c et d « Bordeaux veut repartir - La reprise des Girondins », sur lequipe.fr
  20. « Bordeaux 2 - 0 PSG », sur allpsg.com,
  21. (en) « Victory over Spanish giants », sur soccergaming.com,
  22. « Les Girondins rencontrent Portsmouth à Tarnos », sur ville-tarnos.fr,
  23. Archive de la page « Sous une belle étoile », sur girondins.com,
  24. « Inter Milan - Bordeaux : 2 - 1 », sur lequipe.fr,
  25. « Calendrier / Résultats - Ligue 1 Orange - 2005/06 - 1re journée », sur girondins.com
  26. « Olympique de Marseille : Saison 2005-2006 », sur om-passion.com,
  27. « Classement général 2005-2006 (3e journée) », sur lfp.fr
  28. « Classement général 2005-2006 (4e journée) », sur lfp.fr
  29. « Historique confrontations : Strasbourg vs Bordeaux », sur leballonrond.fr
  30. « Derrien, l'arbitre déchu », sur francesoir.fr,
  31. « Les moments marquants de sa carrière - Bruno Derrien », sur linternaute.com,
  32. « Classement général 2005-2006 (8e journée) », sur lfp.fr
  33. « Buts marqués par Jean-Claude Darcheville (2005-06 / Ligue 1) », sur scapulaire.com
  34. « Classement général 2005-2006 (9e journée) », sur lfp.fr
  35. « Classement général 2005-2006 (13e journée) », sur lfp.fr
  36. « Classement général 2005-2006 (14e journée) », sur lfp.fr
  37. « Classement général 2005-2006 (18e journée) », sur lfp.fr
  38. « Classement général 2005-2006 (19e journée) », sur lfp.fr
  39. « Classement général 2005-2006 (21e journée) », sur lfp.fr
  40. « Bordeaux garde le rythme », sur lfp.fr,
  41. « Ligue 1 2005-06 (25e journée) », sur scapulaire.com
  42. « Tout ça pour ça », sur eurosport.fr,
  43. « Classement général 2005-2006 (26e journée) », sur lfp.fr
  44. « Classement général 2005-2006 (27e journée) », sur lfp.fr
  45. « Bilan saison 2005/06 », sur girondins.com
  46. « Classement de l'attaque 2005-2006 », sur lfp.fr
  47. « Classement de la défense 2005-2006 », sur lfp.fr
  48. « Classement Domicile 2005-2006 », sur lfp.fr
  49. « Classement Extérieur 2005-2006 », sur lfp.fr
  50. « Classement du fair-play 2005-2006 », sur lfp.fr
  51. « Classement général 2005-2006 », sur lfp.fr
  52. « Raymundo Ricardo Gomes - Les pépites brésiliennes du PSG », sur news.fr.msn.com,
  53. « Entraîneurs - Club - PSG.fr », sur psg.fr
  54. « RICARDO Gomes Raymundo », sur a.s.monaco.free.fr
  55. « Ricardo au secours de Bordeaux », sur eurosport.fr,
  56. « Pavon malade, absent à Lyon », sur leparisien.fr,
  57. « Les années de transition », sur girondins.com,
  58. « Bedouet, le technicien de l'ombre », sur imprimatur.fr, (consulté le 26 novembre 2011)
  59. « Anciens : Colleter rejoint Ricardo », sur planetepsg.com,
  60. « Fiche de Patrick COLLETER », sur lalegendedesgirondins.com
  61. « Patrick Colleter 1997/1998 et 1998/1999 », sur om-passion.com
  62. (en) « Patrick Colleter - Soccer player, Southampton », sur yatedo.fr
  63. « Fiche de Patrick COLLETER », sur lfp.fr
  64. « Éric Bédouet, Girondins de Bordeaux », sur girondins.com
  65. « Football : Éric Bédouet », sur footballdatabase.eu
  66. « Éric Bédouet - Laval », sur tangofoot.free.fr
  67. « Dominique Dropsy, Girondins de Bordeaux », sur girondins.com
  68. « 3 questions à Dropsy », sur girondins.com,
  69. « Fiche de Dominique Dropsy », sur racingstub.com
  70. « Dominique Dropsy, statistiques et actualités », sur sofoot.com
  71. « Fiche de Dominique Dropsy », sur pari-et-gagne.com
  72. « Fiche de Marc PLANUS », sur lequipe.fr
  73. « Fiche de Lilian LASLANDES », sur lequipe.fr
  74. « Fiche de Florian MARANGE », sur lequipe.fr
  75. a et b « Fiche de Pierre DUCASSE », sur lequipe.fr
  76. « Fiche de Marouane CHAMAKH », sur lequipe.fr
  77. « Ulrich Ramé mène sa barque », sur fff.fr
  78. « Fiche d'Ulrich Ramé », sur sco1919.com
  79. « La génération 87 au pouvoir ? », sur onzemondial.com,
  80. « Statistiques de Pierre Ducasse pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  81. « Fiche de Ted LAVIE », sur lequipe.fr
  82. « Statistiques de Ted Lavie pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  83. « Fiche de Madimoussa TRAORÉ », sur lequipe.fr
  84. « Statistiques de Madimoussa Traoré pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  85. « Fiche de Kodjo AFANOU », sur lequipe.fr
  86. « Statistiques de Kodjo Afanou pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  87. « Fiche de HENRIQUE », sur lequipe.fr
  88. « Statistiques de Henrique pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  89. « Fiche de Renaud Cohade », sur footmercato.net
  90. « Gérald CID prêté à Istres », sur labouteille33.footblog.fr,
  91. « Bordeaux, l'effectif 2005-2006 », sur scapulaire.com (consulté le 1er novembre 2012)
  92. « Bilan individuel pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  93. « Statistiques d'Ulrich Ramé pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  94. « Statistiques de Jean-Claude Darcheville pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  95. « Statistiques de Julien Faubert pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  96. a et b « Classement des buteurs girondins pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  97. « Classement officiel des buteurs de la Ligue 1 2005-2006 », sur lfp.fr
  98. « Classement des passeurs girondins pour la saison 2005-06 », sur scapulaire.com
  99. « Classement des passeurs girondins pour la saison 2005-06 - Ligue 1 », sur scapulaire.com
  100. « Classement des passeurs girondins pour la saison 2005-06 - Coupe de la Ligue », sur scapulaire.com
  101. « Franck Jurietti en sélection », sur selectiona.free.fr
  102. « Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir... », sur lequipemag.fr
  103. « Le temps des regrets », sur eurosport.fr,
  104. « Bordeaux en Puma jusqu'en 2020 », sur sponsoring.fr,
  105. a, b et c « Tous les maillots girondins », sur scapulaire.com
  106. « Cdiscount.com devient sponsor des Girondins », sur sport.fr,
  107. « Maillots Girondins de Bordeaux 2005-2006 », sur girondins338.jimdo.com