Andreas Isaksson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Andreas Isaksson
Image illustrative de l’article Andreas Isaksson
Isaksson sous le maillot du Djurgårdens IF.
Biographie
Nom Jan Andreas Isaksson
Nationalité Suédois
Naissance (40 ans)
Trelleborg (Suède)
Taille 2,00 m (6 7)[1]
Période pro. 1999-2018
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1999 Trelleborgs FF 011 0(0)
1999-2001 Juventus 000 0(0)
2001-2004 Djurgårdens IF 091 0(0)
2004-2006 Stade rennais 072 0(0)
2006-2008 Manchester City 020 0(0)
2008-2012 PSV Eindhoven 174 0(0)
2012-2016 Kasımpaşa SK 107 0(0)
2016-2018 Djurgårdens IF 072 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1999-2003 Suède espoirs 023 0(0)
2002-2016 Suède 133 0(0)[2]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 27 mai 2020

Andreas Isaksson, né le à Trelleborg en Suède, est un footballeur international suédois qui évoluait au poste de gardien de but.

Isaksson est principalement connu pour ses passages au Stade rennais, à Manchester City et au PSV Eindhoven. Il est également un joueur emblématique de l'équipe nationale de Suède de 2002 à 2016, avec laquelle il participe à deux Coupes du monde en 2002 et en 2006, et trois Euro en 2004, 2008 et 2016. Il compte un total de 133 sélections avec la Suède, ce qui fait de lui le troisième joueur suédois le plus capé derrière Anders Svensson et Thomas Ravelli.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Isaksson commence sa carrière à Trelleborgs FF. Tout de suite repéré comme le grand espoir du football suédois, il signe quelques mois plus tard à la Juventus de Turin. Mais pendant deux ans, il cire le banc et ne joue aucun match, bloqué par Edwin van der Sar.

Il retourne alors en Suède à Djurgårdens IF pour trois ans, avant d'aller au Stade rennais.

Manchester City[modifier | modifier le code]

Isaksson en mai 2007 avec Manchester City.

Après la coupe du monde 2006, Andreas Isaksson rejoint Manchester City le . Le transfert en Angleterre est évalué à 3,5 millions d'euros. Il vient pour remplacer David James, parti à Portsmouth, et est destiné à être titulaire. Toutefois il ne le sera pas durant sa première saison, freiné par les blessures et devant composer avec la concurrence de Nicky Weaver[3].

Il joue son premier match sous ses nouvelles couleurs seulement le , lors du derby face à Manchester United, à Old Trafford, lors d'une rencontre de Premier League. Son équipe s'incline sur le score de trois buts à un ce jour-là[4]. Il parvient à enchaîner les titularisations lors des onze derniers matchs de la saison, se distinguant même lors de la dernière journée face à Tottenham Hotspur, le , où il détourne un penalty de Jermain Defoe. Ce qui ne permet toutefois pas à son équipe de gagner, Manchester City s'inclinant sur le score de deux buts à un ce jour-là[5].

Alors qu'il part titulaire avant la saison 2007-2008, jouant la plupart des matchs de pré-saison, le portier suédois se blesse à nouveau, au pouce puis au genou à son retour de blessure. Il manque ainsi plusieurs mois de compétitions et ne fait son retour que le 31 octobre 2007, lors d'une rencontre de coupe de la Ligue face à Bolton Wanderers, contre qui son équipe s'impose (0-1)[6]. En novembre et décembre Isaksson joue à nouveau, profitant de la rotation mise en place par l'entraîneur Sven-Göran Eriksson pour décider de son gardien numéro un. Mais Isaksson se blesse encore et à son retour, son concurrent, le jeune international espoirs anglais Joe Hart a pris le relais et convaincu. Son aventure avec Manchester City s'achève le , où il est titularisé lors d'une défaite humiliante lors de la dernière journée de championnat face au Middlesbrough FC (8-1)[7]. La prestation d'Isaksson ce jour-là permet pourtant à son équipe de ne pas concéder encore plus de buts[8].

Il ne joue au total que 20 matchs sur ses deux saisons, à cause de plusieurs blessures répétitives.

PSV Eindhoven[modifier | modifier le code]

Isaksson en 2010 avec le PSV Eindhoven.

Le Andreas Isaksson signe pour quatre ans au PSV Eindhoven, champion en titre des Pays-Bas, avec qui il a l'occasion de jouer la Ligue des champions[9]. Il a pour tâche de remplacer l'ancien titulaire au poste de gardien de but, Heurelho Gomes, parti à Tottenham Hotspur. Il récupère par ailleurs le numéro 1 du portier brésilien.

Il joue son premier match avec le PSV le 23 août 2008, lors de la Supercoupe des Pays-Bas 2008 face au Feyenoord Rotterdam. Son équipe s'impose ce jour-là et Isaksson garde sa cage inviolée (0-2)[10]. Sept jours plus tard il joue son premier match d'Eredivisie, lors de la première journée face au FC Utrecht. Le PSV l'emporte largement par cinq buts à un lors de cette rencontre[11]. Si la campagne du club néerlandais en Ligue des champions est décevante (éliminé dès la phase de groupe et terminant dernier) et que les Rood-witten terminent quatrième en championnat, Isaksson peut se réjouir d'avoir disputé une saison pleine avec 41 matchs au compteur toutes compétitions confondues.

Les soucis physiques semblant derrière lui, Isaksson s'impose comme un titulaire et un élément incontournable de l'équipe. Il participe à plusieurs éditions de la Ligue Europa, atteignant notamment les quarts de finales en 2010-2011, son équipe étant éliminée par le Benfica Lisbonne. Le PSV s'incline par quatre buts à un au match aller le 7 avril 2011[12] puis fait match nul au retour le 14 avril suivant (2-2)[13]. Au niveau national, le club d'Eindhoven remporte la coupe des Pays-Bas en 2012 mais Isaksson est absent pour cause de blessure à l'épaule lors de la finale, le 8 avril 2012 contre l'Heracles Almelo (3-0)[14]. Le PSV Eindhoven échoue dans sa conquête du titre durant les quatre années qu'Isaksson passe au club, terminant à la quatrième puis trois fois de suite à la troisième place au classement. Il quitte le club en juin 2012, à expiration de son contrat.

Kasimpasa[modifier | modifier le code]

Andreas Isaksson signe en Turquie, au Kasımpaşa SK, le [15], club venant d'être promu en Süper Lig pour la 2012-2013. Il joue son premier match dès la première journée de championnat, le 20 août 2012 face au Galatasaray SK (défaite 2-1 de Kasımpaşa)[16]. Il s'impose naturellement comme le gardien numéro un de son équipe et participe au bon parcours de celle-ci, qui dès son retour dans l'élite du football turc se classe sixième à la fin de la saison. Le club se classe à cette même place la saison suivante avec toujours Isaksson dans les buts.

Retour à Djurgårdens[modifier | modifier le code]

Le Andreas Isaksson fait son retour en Suède douze ans après avoir quitté son pays natal, s'engageant en faveur du Djurgårdens IF[17].

Le , il annonce qu'il terminera sa carrière à l'issue de la saison 2018[18]. Le 2018 il joue la finale de la Coupe de Suède, disputée face au Malmö FF. Il garde sa cage inviolée et son équipe remporte la partie (3-0 score final)[19]. Il s'agit du dernier trophée de sa carrière.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Isaksson avec la Suède contre l'Autriche le 7 juin 2013.

Andreas Isaksson participe à deux Coupes du monde avec l'équipe de Suède : en 2002 et en 2006.

Lors de la Coupe du monde 2002, il est gardien remplaçant et ne joue aucun match. Lors de la Coupe du monde 2006, Isaksson ne joue le premier match de poule en raison d'une légère blessure, mais il joue les trois matchs suivants. Il réalise un excellent match en huitièmes de finale face à l'Allemagne, malgré une défaite contre les locaux (2-0).

Andreas Isaksson participe également à quatre championnats d'Europe avec la Suède : en 2004, 2008, 2012 et enfin 2016. Il est quart de finaliste de la compétition en 2004. Il dispute un total de 13 matchs en championnat d'Europe[20].

A plusieurs reprises, il est capitaine de la sélection suédoise, la première fois le contre la Biélorussie[20].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Andreas Isaksson
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. M. B. Comp. M. B. M. B.
1999 Drapeau de la Suède Trelleborgs FF Allsvenskan 11 0 - - - - - 11 0
Sous-total 11 0 - - - - - 11 0
1999-2000 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A - - - - - - - 0 0
2000-2001 Drapeau de l'Italie Juventus Serie A - - - - - - - 0 0
Sous-total - - - - - - - 0 0
2001 Drapeau de la Suède Djurgårdens IF Allsvenskan 22 0 1 0 - - - 23 0
2002 Drapeau de la Suède Djurgårdens IF Allsvenskan 20 0 5 0 C3 6 0 31 0
2003 Drapeau de la Suède Djurgårdens IF Allsvenskan 26 0 2 0 C1 2 0 30 0
2004 Drapeau de la Suède Djurgårdens IF Allsvenskan 7 0 - - - - - 7 0
Sous-total 75 0 8 0 - 8 0 91 0
2004-2005 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 38 0 4 0 - - - 42 0
2005-2006 Drapeau de la France Stade rennais Ligue 1 24 0 2 0 C3 2 0 28 0
Sous-total 64 0 6 0 - 2 0 72 0
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 14 0 - - - - - 14 0
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 5 0 1 0 - - - 6 0
Sous-total 19 0 1 0 - - - 20 0
2008-2009 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven Eredivisie 33 0 2 0 C1 6 0 41 0
2009-2010 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven Eredivisie 34 0 4 0 C3 12 0 50 0
2010-2011 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven Eredivisie 34 0 3 0 C3 13 0 50 0
2011-2012 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven Eredivisie 22 0 2 0 C3 9 0 33 0
Sous-total 123 0 11 0 - 40 0 174 0
2012-2013 Drapeau de la Turquie Kasımpaşa SK Süper Lig 34 0 3 0 - - - 37 0
2013-2014 Drapeau de la Turquie Kasımpaşa SK Süper Lig 32 0 - - - - - 32 0
2014-2015 Drapeau de la Turquie Kasımpaşa SK Süper Lig 25 0 - - - - - 25 0
2015-2016 Drapeau de la Turquie Kasımpaşa SK Süper Lig 13 0 - - - - - 13 0
Sous-total 104 0 3 0 - - - 107 0
2016 Drapeau de la Suède Djurgårdens IF Allsvenskan 7 0 1 0 - - - 8 0
2017 Drapeau de la Suède Djurgårdens IF Allsvenskan 29 0 3 0 - - - 32 0
2018 Drapeau de la Suède Djurgårdens IF Allsvenskan 24 0 6 0 C3 2 0 32 0
Sous-total 60 0 10 0 - 2 0 72 0
Total sur la carrière 456 0 39 0 - 52 0 547 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche d’Andreas Isaksson », sur UEFA.com
  2. (en) « Fiche de Andreas Isaksson », sur national-football-teams.com
  3. (en) « Isaksson and Weaver battle for No 1 spot », sur www.manchestereveningnews.co.uk,
  4. « Feuille du match Manchester United - Manchester City », sur transfermarkt.fr
  5. « Feuille du match Tottenham Hotspur - Manchester City », sur transfermarkt.fr
  6. « Feuille du match Bolton Wanderers - Manchester City », sur transfermarkt.fr
  7. « Feuille du match Middlesbrough FC - Manchester City », sur transfermarkt.fr
  8. (en) « Middlesbrough 8-1 Man City », sur news.bbc.co.uk,
  9. (en) « PSV sign Man City keeper Isaksson », sur news.bbc.co.uk,
  10. « Feuille du match PSV Eindhoven - Feyenoord Rotterdam », sur transfermarkt.fr
  11. « Feuille du match FC Utrecht - PSV Eindhoven », sur transfermarkt.fr
  12. « Feuille du match Benfica Lisbonne - PSV Eindhoven », sur transfermarkt.fr
  13. « Feuille du match PSV Eindhoven - Benfica Lisbonne », sur transfermarkt.fr
  14. « Feuille du match PSV Eindhoven - Heracles Almelo », sur transfermarkt.fr
  15. (en) « Isaksson leaves PSV for Kasımpaşa », sur www.uefa.com,
  16. « Feuille du match Galatasaray SK - Kasımpaşa SK », sur transfermarkt.fr
  17. (sv) « Andreas Isaksson tillbaka i Djurgården », sur dif.se,
  18. (sv) « Isakssons besked: ”Blir mitt sista år” », sur www.aftonbladet.se,
  19. « Feuille du match Djurgårdens IF - Malmö FF », sur transfermarkt.fr
  20. a et b (en) « Fiche d’Andreas Isaksson », sur eu-football.info

Liens externes[modifier | modifier le code]