Brioche Pasquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
logo de Brioche Pasquier

Création 1974
Personnages clés Serge Pasquier, Louis-Marie Pasquier, Pascal Pasquier
Forme juridique Société anonyme (SA)
Slogan Notre histoire est aussi la vôtre
Siège social Les Cerqueux, Maine-et-Loire
Drapeau de France France
Activité Industrie agroalimentaire
Produits viennoiserie, pâtisserie, biscottes
Filiales Auga, Biscotte l'Angevine, Symphonie, Albatros
Effectif 3165 (2014)[1]
Site web http://www.pasquier.fr/

Chiffre d’affaires 670 000 000€ (2016)

Brioche Pasquier est une entreprise familiale de l'industrie agroalimentaire française qui transforme des produits agricoles pour fabriquer et commercialiser des viennoiseries et des pâtisseries industrielles. L'entreprise est devenue le numéro un de la viennoiserie en France[2].

Fondée en 1974, elle est aujourd'hui toujours contrôlée par la famille Pasquier, qui possède plus de 90 % du capital de l'entreprise. À l'origine spécialisée dans la viennoiserie, la marque s'est élargie par diverses acquisitions d'usines, principalement dans le domaine de la pâtisserie (fraîche et surgelée) et des biscottes. Elle possède aujourd'hui 14 usines en France, ainsi que 2 en Espagne[3], 1 à Londres et 1 à San Francisco.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1974 : À partir de la boulangerie familiale, création par une fratrie de la société Pasquier qui se spécialise dans la fabrication de brioches.
  • 1985 : Introduction en bourse.
  • 1986 : Ouverture d’une seconde usine à Charancieu (Isère) : la société prend une envergure nationale. Création de la marque de brioches fourrées Pitch.
  • De 1992 à 1999 : Diversification dans la pâtisserie industrielle avec l'acquisition de 3 sites de transformation : Les Vergers de Moismont (tartes), M.D.P.S. (pâte à choux) et Beignets Heunet.
  • De 2001 à 2009 : Diversification dans les biscottes, les croûtons et la pâtisserie fine surgelée avec l'achat des sociétés Productos Recondo en 2001, Auga et Sofapi en 2005[4], Symphonie et Albatros en 2006.
  • 2009 : Ouverture d'une nouvelle usine à Brissac-Quincé (Maine-et-Loire). Cette usine de 20 000 m2 sera dotée de quatre lignes de transformation d'une capacité de 15 000 tonnes de biscottes ou de pains suédois par an.
  • 2012: Brioche Pasquier fait l'acquisition de l'entreprise américaine Galaxy Desserts[5].
  • Novembre 2012 : L'entreprise annonce la fermeture de son usine à Amboise pour le 31 octobre 2013 au plus tard[6].
  • Mai 2016 : Changement de slogan.

Marques[modifier | modifier le code]

  • Brioche Pasquier, activité brioche, viennoiserie et pâtisserie : pains au lait, pains au chocolat, brioches, pancakes, etc.
  • Pitch, une petite brioche de poche fourrée au chocolat ou à la confiture.
  • Auga, activité de panification sèche : biscottes, pains grillés, croutons, toasts, etc.
  • Agri Pasquier, alimentation animale.
  • Symphonie, activité de pâtisserie : mignardises, entremets, tarte, éclairs, viennoiserie, beignets.
  • les Grilletine, un concentré de plaisir dans une tartine grillée.

Usines[modifier | modifier le code]

Les usines historiques dans le secteur de la brioche et viennoiserie :

Données financières[modifier | modifier le code]

Données boursières[modifier | modifier le code]

  • Actions cotées à la bourse de Paris de 1985 à 2006[8].
  • Code Valeur ISIN = FR0000066276.
  • 23 % du chiffre d'affaires à l'international

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony F. Buono & Henri Savall, Socio-economic intervention in organizations: the intervener-researcher and the seam approach to organizational analysis, IAP, 2007, p.46-66, lire en ligne.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brioche Pasquier, Chiffres clés, 2012 puis 2013
  2. LSA, Brioche Pasquier fait une acquisition aux Etats-Unis, article du 5 avril 2012
  3. Pasquier, Implantations
  4. LSA, Chiffre d'affaires en hausse pour Brioches Pasquier, article du 17 février 2006
  5. Les Échos, « Brioche Pasquier reprend le californien Galaxy Desserts », sur www.lesechos.fr, (consulté le 3 avril 2013)
  6. Stéphane Frachet, « Pasquier ferme son usine d'Amboise », sur www.lesechos.fr, (consulté le 3 avril 2013)
  7. Ouest-France, Un immense four prend feu aux Brioches Pasquier : 70 employés évacués, article du 25 mai 2012
  8. Boursier.com, Brioche Pasquier : quitte la bourse ce soir, article du 31 juillet 2006