Bruno Cheyrou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bruno Cheyrou
Image illustrative de l’article Bruno Cheyrou
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique lyonnais (directeur du recrutement)
Biographie
Nom Bruno Olivier Cheyrou
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (42 ans)
Lieu Suresnes (France)
Taille 1,85 m (6 1)
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Années Club
1986-1994Drapeau : France Racing 92
1994-1997Drapeau : France RC Lens
1997-1998Drapeau : France Lille OSC
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1998-2002Drapeau : France Lille OSC113 (32)
2002-2006Drapeau : Angleterre Liverpool FC 048 0(5)
2004-2005 Drapeau : France Olympique de Marseille 020 0(1)
2005-2006 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 030 0(1)
2006-2010Drapeau : France Stade rennais 114 0(9)
2010 Drapeau : Chypre Anorthosis Famagouste 011 0(2)
2010-2012 Drapeau : France FC Nantes 047 0(1)
2014-2015Drapeau : France AC Boulogne-Billancourt
1998-2015 Total 383 (51)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2002-2004Drapeau : France France003 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Bruno Cheyrou, né le à Suresnes, est un footballeur international français qui évoluait au poste de milieu de terrain avant de se reconvertir en commentateur sportif puis en dirigeant.

Il est le frère aîné de Benoît Cheyrou, qui a joué milieu de terrain à l'Olympique de Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Formé au Lille OSC, il prend part à vingt matchs de Division 2 et marque six buts lors de la saison 1998-1999, sa première saison professionnelle. La saison suivante, le club nordiste remporte le championnat et se retrouve promu dans l'élite.

Bruno Cheyrou joue son premier match en Division 1 le 29 juillet 2000 lors de la première journée de championnat face à l'AS Monaco. Il prend part à vingt-sept rencontres et marque six buts pour sa première saison dans l'élite et le club réussit une saison exceptionnelle en terminant sur le podium alors qu'il vient tout juste d'être promu en D1.

Lors de la saison 2001-2002, il connaît ses premiers matchs européens. Il joue son premier match lors des barrage de Ligue des champions puis participe à la phase de poule mais le club termine troisième derrière le Deportivo La Corogne et Manchester United mais devant l'Olympiakos et est reversé en Coupe UEFA. Après avoir éliminé l'AC Fiorentina, ils s'inclinent en huitième de finale contre le Borussia Dortmund après deux matchs nuls. En championnat, il prend part à vingt-sept rencontres et marque onze buts, ce qui en fait sa meilleure saison de sa carrière et le club termine cinquième.

Après avoir rejoint Liverpool pour un montant d'environ 6,5 millions d'euros lors de l'été 2002, il honore sa première sélection en équipe de France lors du match amical opposant lors du match nul des Bleus face à la Tunisie. Pour sa première saison en Angleterre, il prend part à vingt-neuf matchs toutes compétitions confondues. La saison suivante, il ne joue que dix-neuf matchs.

Après une expérience mitigée à Liverpool où il ne s'impose pas, Bruno Cheyrou revient sous la forme d'un prêt en France pour la saison 2004-2005 à l'Olympique de Marseille mais ne trouve pas une place de titulaire dans l'effectif marseillais.

La saison suivante, Bruno s'engage avec les Girondins de Bordeaux, toujours sous forme de prêt, où il réalise une très bonne saison malgré une blessure en cours d'année. Il retrouve auprès de Ricardo son meilleur niveau et le club termine à la seconde place du championnat pour la saison 2005-2006. Malgré cela, Bordeaux ne lève pas l'option d'achat.

Bruno Cheyrou est alors transféré au Stade rennais. Malgré une adaptation difficile, il devient au fil des matchs un pilier de l'équipe et devient vice-capitaine derrière Étienne Didot. Le club breton réussit à se qualifier pour la Coupe UEFA et à accéder à la quatrième place de Ligue 1 lors de la première saison de Cheyrou à Rennes.

Le , laissé libre par Rennes, il signe un contrat de dix-huit mois avec l'Anorthosis Famagouste. Il ne reste que six mois dans ce club chypriote.

Le , il signe un contrat de deux ans en faveur du FC Nantes[1] et en devient le capitaine. Il fait une saison pleine et participe à trente-six matchs toutes compétitions confondues. Sur la phase aller de la saison 2011-2012, il ne prend part qu'à huit rencontres de Ligue 2 pour seulement quatre titularisations. Au milieu de terrain, il n'est que le cinquième choix dans l'esprit de Landry Chauvin derrière Grzegorz Krychowiak, Granddi Ngoyi, Adrien Trebel et Jordan Veretout. Redoutant qu'il transmette son mal-être au vestiaire à la suite de son déclassement, son entraîneur lui propose d'entamer une reconversion avant l'heure en tant que superviseur[2]. Il dispute une dernière rencontre à la Beaujoire le 13 janvier 2012 lors de la réception du SCO Angers (victoire 2-1) et met un terme à sa carrière sportive le 14 février 2012[3]. Bien que cela ne soit pas officialisé, il semble bien occuper un rôle de superviseur lors de la fin de saison, étant notamment aperçu au MMArena pour assister à la rencontre Le Mans-Le Havre ou lors d'un match de National à Vannes[4].

Reconversion[modifier | modifier le code]

Le 1er août 2012, beIN Sports dévoile le nom de ses consultants parmi lesquels figure Bruno Cheyrou[5]. Au côté de Philippe Genin, il commente les grandes rencontres de Serie A, de Ligue des champions, de Ligue Europa et certaines affiches de Ligue 1. Ensemble, ils couvrent l'Euro 2012, la coupe du monde 2014 et la Copa América 2015 puis animent le dimanche 15H00 avec Julien Brun.

Il est membre de la première promotion du Master exécutif pour joueurs internationaux de l'UEFA, programme de formation ayant pour objectif de "développer les qualités des joueurs d’élite pour en faire de brillants managers"[6]. Terminant ce cursus avec succès, il est diplômé du CDES de Limoges fin novembre 2017 en compagnie, notamment, d'Éric Abidal, de Juninho et de Patrick Müller[7].

Le 14 novembre 2017, le Paris-Saint Germain officialise sa nomination au poste de directeur sportif de la section féminine, poste nouvellement créé à la suite de la demande de l'entraîneur de l'époque, Patrice Lair[8]. En fin de contrat au terme de la saison 2019-2020, il est annoncé parmi les favoris pour succéder à Florian Maurice à la tête de la cellule de recrutement de l'Olympique lyonnais[9]. Son départ du club parisien est officialisé le 15 mai 2020 et il est nommé officiellement responsable du recrutement au sein du club rhodanien le 26 mai 2020[10],[11].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Bruno Cheyrou[12] au 25 juillet 2016
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B C M B M B M B
1998-1999 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 2 20 6 4 0 - - - - - 24 6
1999-2000 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 2 21 5 2 0 - - - - - 23 5
2000-2001 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 27 6 - - - - - - - 27 6
2001-2002 Drapeau de la France Lille OSC Ligue 1 27 11 1 0 C1+C3 7+4 3+1 - - 39 15
2002-2003 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 19 0 5 0 C1+C3 4+1 1+0 2 0 31 1
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC Premier League 12 2 4 2 C3 3 0 1 0 20 4
2004-2005 Drapeau de la France Olympique de Marseille (prêt) Ligue 1 19 1 1 0 - - - - - 20 1
2005-2006 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux (prêt) Ligue 1 26 1 4 0 - - - - - 30 1
2006-2007 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 35 3 3 0 - - - - - 38 3
2007-2008 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 27 0 3 0 C3 6 2 - - 36 2
2008-2009 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 23 4 5 0 CI+C3 1+2 0 - - 31 4
2009-2010 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 8 0 1 0 - - - - - 9 0
2009-2010 Drapeau de Chypre Anorthosis Famagouste Ligue Marfin Laiki 11 2 - - - - - - - 11 2
2010-2011 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 2 32 1 4 0 - - - - - 36 1
2011-2012 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 2 9 0 2 0 - - - - - 11 0
Total sur la carrière 316 42 39 2 - 28 7 3 0 386 51

Liste des matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec le Lille OSC, il est Champion de France de D2 en 2000. C'est le seul titre de sa carrière, malgré une finale de Coupe de France en 2009 avec le Stade rennais. Il est également vice-champion de France avec les Girondins de Bordeaux en 2006.

Il est champion de CFA 2 avec l'AC Boulogne-Billancourt en 2015.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il vit avec Constance de La Fontaine, sœur d'Agathe de La Fontaine et ex-belle-sœur d'Emmanuel Petit. Il se marie avec Constance de La Fontaine en 2002 à Marrakech. Ils ont eu deux enfants : Lila-Rose née en 2003 et Nino en 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bruno Cheyrou rejoint le FC Nantes », sur fcnantes.com, (consulté le 23 juin 2010)
  2. « FC Nantes. Fin de carrière pour Bruno Cheyrou ? », sur ouest-france.fr,
  3. Clap de fin pour Bruno Cheyrou, francefootball.fr, 14 février 2012.
  4. David Phelippeau, « Bruno cheyrou a disparu dans le plus grand secret », sur 20minutes.fr,
  5. « [Infos TV] BeIN Sport dévoile les noms de ses 11 consultants foot ! », sur sport-tv.org,
  6. « Master exécutif pour joueurs internationaux de l'UEFA », sur uefa.com,
  7. « Premiers diplômés de l’UEFAMIP », sur cdes.fr,
  8. F. GI, « Le PSG officialise l’arrivée de Bruno Cheyrou comme directeur sportif des féminines », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 15 avril 2020).
  9. Nathan Gourdol, « Chamboule-tout en vue au PSG », L'Equipe,‎ , p. 8
  10. « Bruno Cheyrou quitte le Paris Saint-Germain », sur psg.fr,
  11. « Bruno Cheyrou nouveau Responsable du recrutement », sur www.OL.fr (consulté le 26 mai 2020)
  12. « Fiche de Bruno Cheyrou », sur footballdatabase.eu
  13. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Liens externes[modifier | modifier le code]