Bétaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bétaille
Image illustrative de l'article Bétaille
Blason de Bétaille
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Arrondissement de Gourdon
Canton Martel
Intercommunalité Communauté de communes Causses et vallée de la Dordogne[1]
Maire
Mandat
Christian Delrieu
2014-2020
Code postal 46110
Code commune 46028
Démographie
Population
municipale
989 hab. (2014)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 56′ 41″ nord, 1° 44′ 04″ est
Altitude 137 m (min. : 111 m) (max. : 228 m)
Superficie 13,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Bétaille

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Bétaille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bétaille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bétaille

Bétaille est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Les habitants sont appelés « Bétaillais », « Bétaillaises ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Quercy, à la confluence du Palsou et de la Dordogne.

Accès par la SNCF : gare de Bétaille, sur la ligne Souillac - Viescamp-sous-Jallès.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Bétaille (en occitan Betalha) est basé sur l'anthroponyme gaulois latinisé Bitallius ou Vitalius[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bétaille est une vicaria en 943-948, puis un castellum vicomtal en 1190. L'église castrale est dédiée à saint Georges.

Guillaume de Gasc est seigneur de Bétaille en 1181 quand il fait une donation à l'abbaye d'Obazine. La famille Stephani de Valon est coseigneur de Bétaille et de Thégra par héritage de la famille Gasc, au XIIIe siècle[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1838 1840 Clément Bouygues    
1840 1843 Joseph Crayssac    
1843 1870 Joseph Labroue    
1870 1874 François Bourres    
1874 1876 Antoine Jules Edouard Crayssac    
1876 1881 Etienne Gimel    
1881 1883 Antoine Vailles    
1883 1884 Etienne Sourzac    
1884 1908 Félix Mazeyrac    
1908 1919 François Faurie    
1919 1920 François Soulie    
1920 1925 Pierre Delol    
1925 1927 François Faurie    
1927 1941 Ernest Mazet    
1941 1944 Léopold Renaud    
1944 1945 Germain Cheze    
1945 1965 Louis Cheze    
1965 1977 Gérard Lemaire    
mars 1977 en cours Christian Delrieu DVD Conseiller général (depuis 2001)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 989 habitants, en diminution de -6,7 % par rapport à 2009 (Lot : 0,05 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 398 1 357 1 069 1 678 1 643 1 590 1 628 1 658 1 691
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 669 1 611 1 635 1 479 1 588 1 602 1 527 1 525 1 396
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 302 1 300 1 296 1 031 1 019 1 026 947 879 816
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
780 757 776 789 810 826 914 1 060 989
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Au début du XXe siècle, Bétaille comptait 1 300 habitants[9].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pierre de Montmaur, érudit, poète français d’expression latine, né en 1576 à Bétaille[10] et mort en 1650.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture du Lot, « Intercommunalité : Création de Causses et vallée de la Dordogne », sur Préfecture du Lot, (consulté le 11 janvier 2015).
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 43.
  3. Ludovic de Valon, Les Stephani de Valon, chapitre V- Bernard Stephani de Valon et Hugues de Valon, seigneurs de Lavergne XIIIe siècle, p. 49-60, dans Bulletin de la Société des lettres, sciences et arts de la Corrèze, 1923 (lire en ligne)
  4. « Les maires de Bétaille », sur Site francegenweb, (consulté le 6 août 2016).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Le Lot partie « Chemins de fer », p. 195 - Armand Viré - Réédition de l'ouvrage de 1907 - (ISBN 2-7455-0049-X)
  10. Ferdinand de Laroussilhe, « Note sur l'origine de Pierre de Montmaur », Bulletin de la Société des Études du Lot, Cahors, 1881

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :