Thégra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thégra
Thégra
Château et église de Thégra.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Gourdon
Intercommunalité Communauté de communes Causses et Vallée de la Dordogne
Maire
Mandat
Thierry Chartroux
2020-2026
Code postal 46500
Code commune 46317
Démographie
Population
municipale
477 hab. (2018 en diminution de 3,44 % par rapport à 2013)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 19″ nord, 1° 45′ 25″ est
Altitude 354 m
Min. 319 m
Max. 426 m
Superficie 12,82 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Gramat
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Gramat
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Thégra
Géolocalisation sur la carte : Lot
Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Thégra
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thégra
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thégra

Thégra est une commune française située dans le département du Lot, en région Occitanie.

Ses habitants se nomment les Thégratois et les Thégratoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Thégra est un village faisant partie du Quercy et plus précisément du causse de Gramat. Malgré cette association au causse, le village n'est pas en un lieu sec, mais auprès de petits cours d'eau (les petites fontaines -nommées fonts en langue d'oc- sont présentes un peu partout) et empli de verdure durant toute l'année. Les conifères sont peu nombreux, les noyers et chênes étant les arbres prenant le plus de place. L'agriculture est peu présente puisque le sol est assez vallonné, et ce sont les élevages (ovins et bovidés) et les prairies (à foin) qui sont les plus fréquents. La roche calcaire est très présente, et principalement utilisée pour les bâtiments ainsi que les murs en pierre sèche et les gariottes.

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Accès[modifier | modifier le code]

il s'effectue principalement par l'A20, ou par les gares SNCF les plus proches de Gramat et de Bretenoux-Biars.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Thégra est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Gramat, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 18 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Thégra (en occitan Tegrà) serait basé sur tres gas qui ferait référence aux trois gués présents en ce lieu[7],[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a ses premières traces au VIIe siècle, lors de la période de Saint-Didier (évêque de Cahors). Quelques siècles plus tard (XIe siècle) ce village fut déjà bien peuplé car il disposait de nombreuses paroisses : plus de soixante-quinze faisaient partie de ce qui se nomme l'archiprêtré. On sait qu'à la fin du XIXe siècle, la commune avait encore plus de 800 habitants.

Durant le XIIIe siècle, à Thégra est né un troubadour se nommant Uc de Saint-Circ (transformé en personnage dans un spectacle plusieurs fois représenté sur la période 1995-2005) : c'est autour de lui qu'arriva la guerre de Cent Ans, avec un grand combat entre les Anglais et les Français, puis après cela des guerres de religions entre les Huguenots et les Catholiques. À la suite de tout cela beaucoup de bâtiments furent rayés de la carte, et l'église actuelle apparut bien plus tard (XIVe siècle / XVe siècle), reprenant un presbytère datant du XIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Octobre 2007 2014 Thierry Chartroux SE  
1987 (à confirmer) 2007 André Bergougnoux    
Les données manquantes sont à compléter.


Liste des curés de Thégra

Nom Date
M. Arnaud Saluan ... - 1753

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 477 habitants[Note 3], en diminution de 3,44 % par rapport à 2013 (Lot : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9088271 1201 6691 7089849731 0161 041
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
988946956876834762786761733
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
718701655574557535507396419
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
414387387408432416468492481
2018 - - - - - - - -
477--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Au début du XXe siècle, Thégra comptait 701 habitants[13].

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école de Thégra.

Thégra dispose d'une école maternelle dans le cadre d'un regroupement pédagogique intercommunal avec Lavergne.

Équipements[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village de Thégra est à proximité de plusieurs lieux touristiques :


message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 29 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  7. Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 117 (lire en ligne).
  8. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 74.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. Le Lot partie Routes p. 276 - Armand Viré - Réédition de l'ouvrage de 1907 - (ISBN 274550049X).
  14. « Château de Thégra », notice no PA00095271, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Église Saint-Barthélemy », notice no PA00095273, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Cimetière de Thégra », notice no PA00095272, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Uc de Saint-Circ, un père de la Renaissance Italienne », sur http://www.quercy.net/index.php, Quercy.net (consulté le 22 septembre 2008).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :