Saint-Jean-Lagineste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.
Saint-Jean-Lagineste
La chapelle du mont Saint-Joseph.
La chapelle du mont Saint-Joseph.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Arrondissement de Figeac
Canton Canton de Saint-Céré
Intercommunalité Communauté de communes Causses et vallée de la Dordogne[1]
Maire
Mandat
Monique Martignac
2014-2020
Code postal 46400
Code commune 46339
Démographie
Population
municipale
319 hab. (2014 en augmentation de 5,28 % par rapport à 2009)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 27″ nord, 1° 51′ 42″ est
Altitude Min. 251 m
Max. 605 m
Superficie 12,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Saint-Jean-Lagineste

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Saint-Jean-Lagineste

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-Lagineste

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-Lagineste
Liens
Site web http://www.saint-jean-lagineste.fr

Saint-Jean-Lagineste est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Jean-Lagineste[2]
Saint-Médard-de-Presque,
Autoire
Saint-Jean-Lespinasse Saint-Céré
Loubressac
(sur 100 m)
Saint-Jean-Lagineste[2] Saint-Vincent-du-Pendit
Mayrinhac-Lentour Aynac Bannes

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Saint-Jean-Lagineste est basé sur l'hagiotoponyme chrétien qui fait référence à Jean-Baptiste, Jean l'évangéliste et de nombreux papes et saints. Il se termine par Lagineste, en occitan la ginesta, qui désigne une plante : le genêt[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Jean-Lagineste est une commune créée le à partir de La Gineste et de territoires pris des communes voisines : Saint-Jean-Lespinasse, Saint-Médard-de-Presque et Saint-Vincent-du-Pendit[3],[4].

En 1962, plusieurs lieux-dits d'Aynac sont ajoutés à Saint-Jean-Lagineste (la Roume, le Pradou) ainsi que le sanctuaire de Saint-Joseph[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Monique Martignac UMP Conseillère régionale
[4] [4] Henri Thamier PCF Député (1945-1958)
1949   Emile Rouquie[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1954. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2014, la commune comptait 319 habitants[Note 1], en augmentation de 5,28 % par rapport à 2009 (Lot : +0,05 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009
287 275 271 248 237 260 249 271 303
2014 - - - - - - - -
319 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le mont Saint-Joseph, sa vue sur le nord du département du Lot et sa chapelle : altitude 582 m
  • Le menhir de Peyrusse ou de Peyreficade. Cette grande pierre dressée se trouve à 250 mètres à l'est du village à 10 mètres du sentier balisé[9] qui est à cet endroit un vieux chemin montant, bordé de dalles dressées. C'est une grande dalle de 2,40 × 1,10 × 0,82 de gneiss, dressée verticalement[10]. Elle présente une fissure qui serait due à une tentative de destruction.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Henri Thamier. Député communiste du Lot, sous la IVe République, cet instituteur fut maire de Saint-Jean-Lagineste, pour une courte période, en 1948/1949.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture du Lot, « Intercommunalité : Création de Causses et vallée de la Dordogne », sur Préfecture du Lot, (consulté le 11 janvier 2015).
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a et b Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 52.
  4. a, b, c, d et e « Un peu d'histoire », sur saint-jean-lagineste.fr (consulté le 8 mars 2015)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  9. Lot Tourisme, « Circuit le Mont St Joseph - SAINT-JEAN-LAGINESTE », sur tourisme-lot.com (consulté le 19 février 2012)
  10. Guy Maynard, Nouvelles pierres dressées, possibles menhirs, Tome CXIX, 3e fascicule 1998 - Juillet-Septembre, Société des Études du Lot, coll. « Bulletin de la Société des Études littéraires, Scientifiques et artistiques du Lot (BSEL) » (lire en ligne)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :