Diplôme d'études collégiales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le diplôme d'études collégiales (DEC) est un document officiel québécois décerné par le ministre de l'Éducation ou le ministre de l'Enseignement supérieur (selon l'existence de ce dernier), sur recommandation d'un collège d’enseignement général et professionnel autorisé, pour attester qu'un élève a complété avec succès un programme d'études collégiales menant à ce diplôme.

L'accès à l'ordre d'enseignement collégial se fait normalement après l'obtention d'un diplôme d'études secondaires, alors que l'élève a typiquement 17 ou 18 ans.

Types de programmes collégiaux[modifier | modifier le code]

Il y a deux types de programmes d'études menant à l'obtention du DEC soit les programmes préuniversitaires et les programmes techniques. Les programmes préuniversitaires préparent les étudiants aux études universitaires et durent généralement deux ans. Les programmes techniques mènent généralement au marché du travail et ont une durée de trois ans.

Curriculum des programmes collégiaux[modifier | modifier le code]

Les cours des programmes collégiaux sont regroupés en cinq catégories :

  1. Formation générale commune
    • 7 1/3 unités en langue d'enseignement et littérature (français ou anglais)
    • 2 unités en langue seconde (anglais ou français)
    • 4 1/3 unités en philosophie
    • 3 unités en éducation physique.
  2. Formation générale propre au programme
    • 2 unités en langue d'enseignement et littérature (français ou anglais)
    • 2 unités en langue seconde
    • 2 unités en philosophie.
  3. Formation générale complémentaire au programme
    • 2 unités en langue d'enseignement et littérature (français ou anglais)
    • 2 unités en langue seconde
    • 2 unités en philosophie.
  4. Formation générale complémentaire au programme (4 unités au choix dans ces domaines)
    • Sciences humaines ;
    • Culture scientifique et technologique ;
    • Langue moderne ;
    • Langage mathématique et informatique ;
    • Art et esthétique ;
    • Problématiques contemporaines.
  5. Formation spécifique au type de programme
    • 28 à 32 unités pour les programmes préuniversitaires ;
    • 45 à 65 unités pour les programmes techniques.

Conditions de délivrance du diplôme et responsabilités[modifier | modifier le code]

Le ministre détermine les objectifs et standards des programmes et chaque collège détermine les cours (activités d'apprentissage) qui permettront aux élèves d'atteindre ces objectifs et standards.

Les cours de formation générale commune sont toutefois déterminés par le ministre.

Le ministre délivre le DEC sur recommandation du Cégep à l'élève qui :

Titres étrangers comparables[modifier | modifier le code]

Malgré des différences en terme d'années de scolarité entre les systèmes scolaires français et québécois, en vertu de l'Accord-cadre franco-québécois sur la reconnaissance des diplômes et la validation des études[1], les universités québécoises considèrent que le baccalauréat de l'enseignement secondaire français peut permettre l'accès aux études universitaires au Québec.

Le Bureau de coopération interuniversitaire (anciennement la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ)) déterminent quels sont les niveaux d'études et les autres prérequis qui permettent l'accès aux formations universitaires dans la province.

Classification CITÉ des programmes collégiaux québécois[modifier | modifier le code]

Le diplôme d'études collégiales (DEC) préuniversitaire (deux ans) est de niveau 4 dans la Classification internationale type de l'éducation (CITÉ) de 1997 et de 2011.

Le DEC technique (trois ans) est quant à lui de niveau 5B dans la CITÉ 1997 et de niveau 5 dans la CITÉ 2011.

Caractère facultatif du DEC pour accéder à l'université[modifier | modifier le code]

Si un élève souhaite faire des études universitaires, obtenir un DEC n'est pas strictement obligatoire. En effet, les universités québécoises admettent à compter de l'âge de 21 ans des adultes qui ont obtenu un diplôme d'études secondaires seulement. Évidemment, les programmes universitaires accessibles avec seulement un diplôme d'études secondaires seront limités, et ils exigent la réussite de quelques cours à titre d'étudiant libre avant l'admission à un baccalauréat. Par contre, si l'étudiant universitaire a des bons résultats dans un premier baccalauréat universitaire dans un domaine non contingenté (par exemple en complétant trois certificats), il est ensuite possible d'accéder même à des programmes universitaires fortement contingentés comme le droit sans avoir complété de cégep[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]