Aller au contenu

Allainville (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Allainville
Allainville (Yvelines)
La mairie.
Blason de Allainville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Intercommunalité Communauté d'agglomération Rambouillet Territoires
Maire
Mandat
Gilles Quinton
2020-2026
Code postal 78660
Code commune 78009
Démographie
Gentilé Allainvillois
Population
municipale
282 hab. (2021 en diminution de 7,54 % par rapport à 2015)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 27″ nord, 1° 53′ 51″ est
Altitude Min. 145 m
Max. 159 m
Superficie 16,30 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rambouillet
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Allainville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Allainville
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
Allainville
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
Allainville
Liens
Site web allainville-aux-bois.fr

Allainville, parfois appelée Allainville-aux-Bois, est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie

[modifier | modifier le code]
Position d'Allainville dans les Yvelines.

Située à l'extrême sud-est des Yvelines, limitrophe des départements de l'Essonne et d'Eure-et-Loir, Allainville est une commune rurale, au territoire plat et dénudé caractéristique de la Beauce.

Hydrographie

[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes

[modifier | modifier le code]

Hameaux de la commune

[modifier | modifier le code]
  • Hattonville,
  • Obville
  • Érainville
  • Groslieu
  • Souplainville

Transports et voies de communications

[modifier | modifier le code]

Réseau routier

[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route nationale 191 qui relie Rambouillet à Étampes (Essonne). Elle est traversée dans sa partie est par l'A10 (Paris-Orléans) et héberge un échangeur au croisement avec la RN 191.

La commune est desservie par la ligne 18 du réseau de bus Centre et Sud Yvelines et la ligne 22 du réseau de bus Essonne Sud Ouest.

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Sud-ouest du bassin Parisien, caractérisée par une faible pluviométrie, notamment au printemps (120 à 150 mm) et un hiver froid (3,5 °C)[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,8 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15,1 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 645 mm, avec 10,7 jours de précipitations en janvier et 7,6 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Dourdan à 12 km à vol d'oiseau[3], est de 11,4 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 654,2 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Au , Allainville est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[7]. Elle est située hors unité urbaine[8]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 1],[8]. Cette aire regroupe 1 929 communes[9],[10].

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 95,64 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 0,63 % d'espaces ouverts artificialisés et 3,73 % d'espaces construits artificialisés[11].

Occupation des sols détaillée

[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Occupation des sols en 2018
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Tissu urbain discontinu 1,5 % 25
Terres arables hors périmètres d'irrigation 98,5 % 1 606
Source : Corine Land Cover[12]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Villa Alleni au IXe siècle[13] ; Alenvilla ; Aleinvilla au XIIIe siècle[14] ; Franciade-Libre à la Révolution avant de reprendre son nom Allainville en 1793, puis Allainville en Hatouville en 1801[15].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville au sens ancien de « domaine rural », précédé d'un anthroponyme[13], selon le cas général.

Selon des auteurs, qui ne sont pas toponymistes, le nom d’Allainville ferait référence au peuple des Alains qui fondèrent un royaume centré sur Orléans[16] et qui ont peuplé la région[17],[18]. Or il n'existe aucune preuve de l'existence de ce toponyme antérieurement au IXe siècle, en outre, les formations en -ville ne sont pas attestées avant le VIIe ou VIIIe siècle.

C'est pourquoi Albert Dauzat propose le nom de personne Alanus (comprendre Alain)[13] qui peut effectivement représenter un surnom ethnique qui se serait diffusé dans la région antérieurement ou bien le nom de personne germanique Allin[13]. Le forme Allenus du IXe siècle au lieu d’*Alanus, ainsi que les suivantes sont plutôt en faveur de la seconde hypothèse.

Remarque : les Alains sont présents dans la Beauce au nord d'Orléans comme peuple fédéré sous la direction de Sangiban, comme en témoigne le toponyme local Allaines (Eure-et-Loir)[13].

Des substructures et du mobilier, composé de sarcophages, tuiles, poteries et monnaies, mis au jour lors de fouilles témoignent de l’occupation du site par les Romains[Quoi ?].

Description d'Allainville en 1817

[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle, le territoire est partagé entre deux paroisses, Allainville et Hattonville. Allainville est une seigneurie rattachée au comté de Montfort.

« Allainville, village, département de Seine-et-Oise, arrondissement de Rambouillet, canton de Dourdan (Sud), ci-devant province de l'Ile de France, dans le Hurepoix et diocèse de Chartres. Il forme avec l'ancienne paroisse de Hattonville, le hameau d'Obeville, les fermes d'Erainville, Souplainville et Gros-Lieu, une commune d'environ 350 habitans. Erainville renferme une maison de campagne. Le château d'Obeville[19] a été détruit. II ne reste plus de celui de Groslieu que la ferme et une tuilerie. Les grains forment la principale production du terroir, dont une partie est en bois. Le village d'Allainville est à 2 lieues trois quarts au sud-ouest de Dourdan et 2 à l'est d'Auneau ; sa distance de Paris est de 13 lieues trois quarts vers le sud-ouest par Dourdan, et une chaussée Joignant l'ancienne route de Chartres. (Poste aux lettres de Dourdan.) »

— Charles Oudiette, Dictionnaire topographique des Environs de Paris, jusqu'à 20 Lieues à la ronde de cette capitale, Paris, 1817, seconde édition, p. 8

Histoire contemporaine

[modifier | modifier le code]

Le , un bombardier allemand Junkers 88A est touché par la D.C.A. française : il prend feu et se pose au lieu-dit la Pièce de l'Hôtel-Dieu au hameau d'Obville de la commune : les quatre aviateurs allemands sont désarmés, l'un d'eux devait succomber le lendemain.

Dans la nuit du 5 au , en prélude à la libération, un bombardier Halifax-type BIII est abattu par un chasseur de nuit JU88 de la Luftwaffe et tombe en flammes au lieu-dit le Buisson entre le hameau d'Obville et Chatignonville : deux aviateurs (anglais et canadien) périrent et furent inhumés dans le cimetière de la commune[20].

Catastrophes naturelles

[modifier | modifier le code]

Politique et administration

[modifier | modifier le code]

Liste des maires

[modifier | modifier le code]
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Daniel Langlois SE  
2008 2020 Régine Libaude SE  
2020 En cours Gilles Quinton    

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[22].

En 2021, la commune comptait 282 habitants[Note 2], en diminution de 7,54 % par rapport à 2015 (Yvelines : +2,04 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
322284353345464351346375365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
363341334326350385452400370
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
348347333283296320307300252
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
243189189181273293307305302
2015 2020 2021 - - - - - -
305286282------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 1720 Attainville comptait 59 feux[24] et Hattonville 27, cf. Nouveau dénombrement du royaume, par généralitez, élections, paroisses et feux, Paris, Saugrain, 1720, p. 90-91.

Pyramide des âges

[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 31,5 %, soit en dessous de la moyenne départementale (38,0 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 22,4 % la même année, alors qu'il est de 21,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 157 hommes pour 142 femmes, soit un taux de 52,51 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,68 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[25]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,3 
90 ou +
0,7 
2,0 
75-89 ans
4,4 
17,3 
60-74 ans
19,1 
30,0 
45-59 ans
27,2 
17,3 
30-44 ans
17,6 
16,0 
15-29 ans
16,2 
16,0 
0-14 ans
14,7 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2021 en pourcentage[26]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,4 
75-89 ans
7,8 
13,5 
60-74 ans
14,8 
20,7 
45-59 ans
20,1 
19,6 
30-44 ans
19,9 
18,5 
15-29 ans
16,8 
21,2 
0-14 ans
19,2 

Culture locale et patrimoine

[modifier | modifier le code]
L'église Saint-Pierre.

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]
  • Église Saint-Pierre : église de style roman en pierre meulière datant du XIIIe siècle. Le clocher à trois étages s'élève sur le côté droit du chœur.
  • Mairie-école : bâtiment en pierre, à ornementations en brique rouge, construit en 1911.
  • Trace de voie gallo-romaine et sépultures de la même époque.

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Héraldique

[modifier | modifier le code]
Blason de Allainville Blason
De gueules à dix-huit billettes d'or, 6, 5, 6 et 1, au lion du même brochant.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 1, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « Allainville », p. 764–766

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  3. « Orthodromie entre Allainville et Dourdan », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Dourdan » (commune de Dourdan) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  5. « Station Météo-France « Dourdan » (commune de Dourdan) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  7. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  8. a et b Insee, « Métadonnées de la commune ».
  9. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  11. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  12. « Données statistiques sur les communes de Métropole; Répartition des superficies en 44 postes d'occupation des sols (métropole) », sur CORINE Land Cover, (consulté le ).
  13. a b c d et e Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 8a-10b.
  14. Hippolyte Cocheris, Conservateur de la Bibliothèque Mazarine, Conseiller général du département de Seine-et-Oise, DICTIONNAIRE DES ANCIENS NOMS DES COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-OISE, 1874.
  15. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Vladimir Aleksandrovich Kuznet︠s︡ov (kandidat istoricheskikh nauk.), Vladimir Kouznetsov, Iaroslav LebedynskyLes, Alains: Cavaliers des steppes, seigneurs du Caucase : Ier – XVe siècles après J-C, p. 264 - (ISBN 2877722953).
  17. Pierre Miquel, Petite Histoire des noms de lieux, villages et villes de France (ISBN 2226381767).
  18. Dominique Le Page, Le prince, l'argent, les hommes au Moyen Âge: Mélanges offerts à Jean Kerhervé (ISBN 2753530602).
  19. Obville de nos jours.
  20. André Galliot "Dourdan et ses environs 1939-1945 Imprimerie Cloître 29800 Saint-Thonan, juillet 2008.
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  24. Foyer fiscal au sens moderne.
  25. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune d'Allainville (78009) », (consulté le ).
  26. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département des Yvelines (78) », (consulté le ).
  27. « Deux ans après » (tournage et production), sur l'Internet Movie Database.