Saint-Lambert (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Lambert.
Saint-Lambert
Mairie de Saint-Lambert-des-Bois.
Mairie de Saint-Lambert-des-Bois.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Canton Maurepas
Intercommunalité Haute Vallée de Chevreuse
Maire
Mandat
Bernard Gueguen
2014-2020
Code postal 78470
Code commune 78561
Démographie
Gentilé Lambertinois
Population
municipale
451 hab. (2015 en augmentation de 7,89 % par rapport à 2010)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 57″ nord, 2° 01′ 18″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 169 m
Superficie 6,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Saint-Lambert

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Saint-Lambert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Lambert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Lambert

Saint-Lambert, parfois appelée Saint-Lambert-des-Bois, est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Rhodon.

Hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

Il y a deux hameaux reliés à cette commune :

  • la Brosse, en sortant du Mesnil-Saint-Denis vers le sud. On peut passer par la Brosse pour aller au château de la Madeleine.
  • le Vaumurier, en sortant du village vers le site de Port Royal, de l'autre côté de la D 91.

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Saint-Lambert est accessible par la D 91 et par la D 46.

Bus[modifier | modifier le code]

Les dimanches et jours fériés, le village de Saint-Lambert se trouve sur le passage du Baladobus, organisé par le PNR.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la fin du XVIIe siècle la paroisse s'appelait Germainvile (aujourd'hui hameau de Saint-Lambert) dans les archives départementales des Yvelines et de l'ancien département de Seine-et-Oise[1],[2]. Depuis le IVe siècle, l'église était dédié à Saint Blaise de Veroli, elle ne fut consacré à saint Lambert qu'en 1538 et pourtant Ernest Nègre et Hippolyte Cocheris l'attestent sous la forme Sanctus Lambertus dés le XIIIe siècle[3] vers 1205[4], sans citer leurs sources.

La commune tiendrait son nom de saint Lambert, apôtre de la Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Lambert a été fortement marquée par la présence proche du monastère de Port-Royal des Champs, qui fut le haut-lieu du jansénisme du milieu du XVIIe siècle jusqu'à 1709, date de la fermeture du monastère par ordre de Louis XIV. Certains des solitaires de Port-Royal avaient en effet des habitations dans la paroisse, dont le fameux historien Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont.

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Lambert-les-Bois[5].

En 1829, le nouveau propriétaire des ruines de Port-Royal, Louis Silvy, créa de petites écoles gratuites dans le village, qui tinrent lieu d'écoles publiques jusqu'en 1975. Elles ont profondément marqué la population locale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2014 Jean-Pierre Le Métayer Sans Etiquette  
2014 en cours Bernard Gueguen Divers Droite  

Communauté de communes[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Lambert-des-Bois participe à la communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse (CCHVC).

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2015, la commune comptait 451 habitants[Note 1], en augmentation de 7,89 % par rapport à 2010 (Yvelines : +1,32 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
99 250 271 211 246 248 257 247 253
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
272 225 194 232 251 229 227 271 258
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
291 272 246 207 209 228 183 192 299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
224 198 371 376 382 380 377 415 448
2015 - - - - - - - -
451 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 14,4 %, 30 à 44 ans = 17,6 %, 45 à 59 ans = 27,7 %, plus de 60 ans = 17,8 %) ;
  • 48,6 % de femmes (0 à 14 ans = 14,9 %, 15 à 29 ans = 14,9 %, 30 à 44 ans = 23,9 %, 45 à 59 ans = 25,9 %, plus de 60 ans = 20,4 %).
Pyramide des âges à Saint-Lambert en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
3,8 
75 à 89 ans
6,0 
14,0 
60 à 74 ans
14,4 
27,7 
45 à 59 ans
25,9 
17,6 
30 à 44 ans
23,9 
14,4 
15 à 29 ans
14,9 
22,6 
0 à 14 ans
14,9 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Lambert-des-Bois compte une école communale accueillant les enfants de maternelle et primaire.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La mairie de Saint-Lambert-des-Bois soutient Calisto-235 et l'organisation du festival Nomade, Musiques en liberté

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'association sportive du village propose des activités et des cours en utilisant les équipements que lui met à disposition la mairie, notamment les cours de tennis.

Église Saint-Lambert-et-Saint-Blaise.

Économie[modifier | modifier le code]

Eau minérale[modifier | modifier le code]

La Société Val St Lambert exploite la Source St Lambert en extrayant et embouteillant l'eau d'une nappe phréatique située à 600 mètres de profondeur. Préalablement propriété du groupe Nestlé qui commercialisait l'eau de la source sous la marque Aquarel[11], la société est depuis 2013 propriété du Groupe Ogeu qui commercialise l'eau sous la marque Chevreuse[12].

Autres[modifier | modifier le code]

Plus de 20 entreprises sont installées à Saint-Lambert-des-Bois.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts.
  • L'église Saint-Lambert-et-Saint-Blaise. Une statue de la Vierge y est vénérée depuis le XIVe siècle sous le nom de « Notre-Dame de Vie ». Un pèlerinage pour la défense de la vie y a lieu tous les ans[13]
  • Un monument aux morts se trouve dans le cimetière.
  • Le « Carré de Port-Royal » (mémorial du déplacement des corps du cimetière de l'abbaye de Port-Royal-des-Champs) se trouve dans le cimetière

L'église et le cimetière sont protégés au titre des Monuments Historiques depuis 1926.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annick Bezaud, Archives départementales des Yvelines et de l'ancien département de Seine-et-Oise, Arnaud Ramière de Fortanier - Guide des archives des Yvelines et de l'ancien département de Seine-et-Oise: Séries anciennes (séries A à H)- 2002 -, pages 156, 208 et 217 (ISBN 2860780130).
  2. Bourselet Victor, Clérisse Henri - "Mantes et son arrondissement", Mantes, imprimerie A.Beaumont, 1933, pages 139 et 140 (AD78, US L50.
  3. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France: Tome 3, page 1553.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Évolution et structure de la population à Saint-Lambert en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 avril 2011)
  10. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 avril 2011)
  11. Article du journal Le Parisien du 3 mars 2004.
  12. Historique du groupe OGEU
  13. Famille chrétienne n°1916 du 4 au 10 octobre 2014, p.65