Raizeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Raizeux
Raizeux
La mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Intercommunalité CA Rambouillet Territoires
Maire
Mandat
Jean-Pierre Zannier
2020-2026
Code postal 78125
Code commune 78516
Démographie
Gentilé Raizeuliens
Population
municipale
966 hab. (2018 en augmentation de 7,33 % par rapport à 2013)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 30″ nord, 1° 41′ 03″ est
Altitude Min. 115 m
Max. 171 m
Superficie 10,25 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Épernon
(banlieue)
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rambouillet
Législatives 10e circonscription des Yvelines
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Raizeux
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Raizeux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Raizeux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Raizeux
Liens
Site web mairie-raizeux.fr

Raizeux est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Paysage rural de la commune.

La commune de Raizeux se trouve dans le sud-ouest des Yvelines en bordure du massif forestier de Rambouillet, à la frontière de l'Eure-et-Loir, tout près d'Épernon, à 13 kilomètres à l'ouest de Rambouillet, chef-lieu d'arrondissement, et à 48 kilomètres au sud-ouest de Versailles, préfecture du département.

La commune est très découpée, en forme d'ailes de papillon se resserrant au niveau du village. Elle s'étend sur environ 5 km du nord au sud et d'est en ouest.

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Deux routes départementales irriguent le territoire communal : la RD 107, qui relie Poigny-la-Forêt à Épernon passe dans le sud de la commune selon une direction nord-sud, tandis que la RD 80, Gazeran - Faverolles la traverse dans le nord selon un axe est-ouest. La route la plus importante est cependant la départementale 906, Rambouillet - Chartres, qui passe à Épernon, à deux kilomètres au sud du village.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

La station de chemin de fer la plus proche est la Gare d'Épernon, située à 2 km du village et desservie par les trains du réseau TER Centre-Val de Loire circulant entre Paris-Montparnasse et Chartres.

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 20 et 24 de l'établissement Transdev de Rambouillet et par la ligne Express 60 de l'établissement Transdev de Houdan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Raizeux
Saint-Lucien
(Eure-et-Loir)
Hermeray
Raizeux Saint-Hilarion
Hanches
(Eure-et-Loir)
Épernon
(Eure-et-Loir)

Les communes limitrophes sont Hermeray au nord-ouest, au nord et au nord-est, Saint-Hilarion à l'est, Épernon au sud, Hanches au sud-ouest et Saint-Lucien au nord-ouest.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Guesle aux Jardins de La Motte.

La commune de Raizeux est située dans la vallée de la Guesle, un sous-affluent de la Seine par l'Eure et la Drouette.

Une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique a été définie, la ZNIEFF no 110001443, intitulée Vallée de la Guesle de Guiperreux à Raizeux, pour protéger le réseau de mares et d'étangs, et les espèces végétales, de cette vallée[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Position de Raizeux dans les Yvelines.
Locator Dot.png

Typologie[modifier | modifier le code]

Raizeux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine d'Épernon, une agglomération inter-régionale regroupant 6 communes[5] et 12 245 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[8],[9].

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 90,08 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 4,84 % d'espaces ouverts artificialisés et 5,08 % d'espaces construits artificialisés[10].

Occupation des sols détaillé[modifier | modifier le code]

L'espace rural comprend environ 60 % de bois, largement entrecoupés de clairières, qui se trouvent principalement dans la partie est du territoire et le long de la Guesle. Le reste est consacré à l'agriculture et à l'élevage.

L'espace habité s'étire le long de la rivière, principalement sur sa rive gauche, le centre principal se trouvant dans la partie sud avec le bourg de Raizeux, plus au sud à la limite d'Épernon, le hameau de Boulard, et plus au nord, le hameau des Chaises. Il comprend essentiellement des habitations individuelles.

Plusieurs fermes sont dispersées dans le territoire.

Les surfaces consacrées aux activités ne représentent que 0,03 % du territoire (0,3 ha).

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Occupation des sols en 2018
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Tissu urbain discontinu 8,9 % 93
Terres arables hors périmètres d'irrigation 45,1 % 469
Forêts de feuillus 46,0 % 479
Source : Corine Land Cover[11]

Hameaux de la commune[modifier | modifier le code]

Raizeux se découvre au fil de ses hameaux.

Du nord au sud, les Piffaudières, les Chaises, les Roches, Boulard et Cady suivent le cours de la Guesle, ruisseau qui prend sa source dans le parc du château de Rambouillet. Un réseau de 35 km de sentes et chemins, ouverts au public, maille le territoire. Il fait l’objet d’un guide de randonnées familiales (disponible en mairie).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Raiseux en 1793, Rezeux en 1801[12].

Raizeux semble être un toponyme du défrichement : une raiz en ancien français est une racine ou souche, et un endroit plein de raiz peut être dit raizeux ; le mot n'est pas attesté par les dictionnaires, mais il n'est pas exceptionnel qu'un mot se soit conservé qu'en toponymie. Et les dictionnaires n'ont certes pas pu recenser tous les mots du vocabulaire médiéval[13].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 989, les moines de Saint-Magloire reçoivent de Robert le Pieux la terre de Guiperreux. Les moines entretenaient la léproserie dite « la Piffaudière » fondée en 990 dans le hameau des Grandes-Piffaudières[14] qui disparaitra au XIVe siècle [15].

En 1790, Raizeux qui dépendait jusqu'alors de la paroisse de Hanches devient une commune de plein exercice.

En 1994, les obsèques de Robert Doisneau sont célébrées à Raizeux[16].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et judiciaires

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[17], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Yvelines et est le chef-lieu de son arrondissement de Rambouillet après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Rambouillet de Seine-et-Oise puis des Yvelines[12]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune est depuis 2014 le bureau centralisateur d'un nouveau canton de Rambouillet

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la dixième circonscription des Yvelines.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Raizeux faisait partie de la communauté de communes Plaines et Forêts d'Yveline, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé en 2003 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales. Cette intercommunalité devient une communauté d'agglomération en 2015 sous le nom de Rambouillet Territoires communauté d’agglomération Rambouillet Territoires (RTCA).

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette intercommunalité a fusionné avec la petite communauté de communes Contrée d'Ablis-Porte des Yvelines et la communauté de communes des Étangs pour former, le , la communauté d'agglomération dénommée Rambouillet Territoires dont la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[18]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mai 1925 ? M. Marais    
         
2001 En cours
(au 2 décembre 2020)
Jean-Pierre Zannier   Vice-président de la CA Rambouillet Territoires (2017 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026[19]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[21].

En 2018, la commune comptait 966 habitants[Note 3], en augmentation de 7,33 % par rapport à 2013 (Yvelines : +1,62 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
461539525514553541503506511
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
524527537531507526519536553
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
527455455446445442377368347
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
280314424530626732809820831
2013 2018 - - - - - - -
900966-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges en 2007[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Raizeux en 2007 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,9 
90  ans ou +
0,5 
5,2 
75 à 89 ans
6,7 
15,4 
60 à 74 ans
14,7 
21,9 
45 à 59 ans
26,2 
18,1 
30 à 44 ans
21,9 
18,5 
15 à 29 ans
15,2 
20,1 
0 à 14 ans
14,9 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,6 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53,2 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,1 %, 15 à 29 ans = 18,5 %, 30 à 44 ans = 18,1 %, 45 à 59 ans = 21,9 %, plus de 60 ans = 21,5 %) ;
  • 46,8 % de femmes (0 à 14 ans = 14,9 %, 15 à 29 ans = 15,2 %, 30 à 44 ans = 21,9 %, 45 à 59 ans = 26,2 %, plus de 60 ans = 21,9 %).

Enseignement[modifier | modifier le code]

plaque commémorative du centenaire de la mairie-école, en 1910.

École élementaire et primaire. Médiathèque et Bibliotheque. Centre inter-générationnel.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-la-Bonne-Nouvelle, édifice en pierre du XVIe siècle, à vaisseau unique terminé par une abside à trois pans.
  • Château de la Baste (XVIIe siècle).
  • Lavoir du XIXe siècle.

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Robert Doisneau (1912-1994), photographe français, a séjourné à Raizeux chez son grand-père au cours de son enfance, avait une résidence secondaire dans la commune et y est enterré dans le cimetière communal aux côtés de son épouse.
  • Jean Rochefort (1930-2017) y a épousé Françoise Vidal en janvier 1989[25].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Raizeux Blason
De sinople au chevron cousu d'azur, accompagné en chef à dextre d'une tête de cerf contournée au naturel, à senestre d'une onde alésée d'azur et en pointe d'un épi de blé d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 2, Paris, Editions Flohic, , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), « Raizeux », p. 741–742
  • André Briot, Raizeux, petit village en la châtellenie d’Epernon, SHARY, Rambouillet, 1999.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « ZNIEFF n°110001443. Vallée de la Guesle de Guiperreux à Raizeux », sur le site de l'INPN, Inventaire national du patrimoine naturel.
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 d'Épernon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  11. « Données statistiques sur les communes de Métropole; Répartition des superficies en 44 postes d'occupation des sols (métropole) », sur CORINE Land Cover, (consulté le ).
  12. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Marianne Mulon, Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207).
  14. Le Patrimoine des communes des Yvelines, Paris, Éditions Flohic, coll. « Le Patrimoine des communes de France », , 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), p. 741.
  15. André BRIOT - Raizeux, Petit village en la châtellenie d’Epernon.
  16. Un certain Robert Doisneau, Yvelines culture
  17. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  18. « Les maires de Raizeux », sur http://www.francegenweb.org (consulté le ).
  19. « Conseil municipal », Mairie, sur http://www.mairie-raizeux.fr (consulté le ).
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  23. « Évolution et structure de la population à Raizeux en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  24. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le ).
  25. "Jean-Pierre Marielle était l'un des derniers membres de "la bande du conservatoire", Huffington Post, 25 avril 2019.