Ponthévrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ponthévrard
Ponthévrard
Blason de Ponthévrard
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Intercommunalité CA Rambouillet Territoires
Maire
Mandat
Nathalia Bricaud
2021-2026
Code postal 78730
Code commune 78499
Démographie
Gentilé Évryponthains
Population
municipale
696 hab. (2021 en augmentation de 11,9 % par rapport à 2015)
Densité 271 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 08″ nord, 1° 54′ 39″ est
Altitude Min. 141 m
Max. 164 m
Superficie 2,57 km2
Type Commune urbaine
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rambouillet
Législatives 10e circonscription des Yvelines
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Ponthévrard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Ponthévrard
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
Ponthévrard
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
Ponthévrard
Liens
Site web https://ponthevrard.fr/

Ponthévrard est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Village périurbain entre la forêt des Yvelines et la Beauce, Ponthévrard est situé au sud-ouest Saint-Arnoult-en-Yvelines, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Paris, à 12 km au sud de Rambouillet, à 33 km au nord-est de Chartres et à 72 km au nord d'Orléans.

C'est au sud de Ponthévrard que l'autoroute A11 se sépare de l'autoroute A10. La commune est également traversée au sud par la LGV Atlantique.

La commune est desservie par la ligne 03 du réseau de bus Centre et Sud Yvelines.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Saint-Arnoult-en-Yvelines au nord-est, Sainte-Mesme au sud-est, Saint-Martin-de-Bréthencourt au sud, et Sonchamp à l'ouest.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau la Gironde affluent de l'Orge y prend sa source[1].

L'Orge est un affluent de la rive gauche de la Seine.

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[2]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Sud-ouest du bassin Parisien, caractérisée par une faible pluviométrie, notamment au printemps (120 à 150 mm) et un hiver froid (3,5 °C)[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,5 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 650 mm, avec 10,9 jours de précipitations en janvier et 7,8 jours en juillet[2]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Dourdan à 8 km à vol d'oiseau[4], est de 11,4 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 654,2 mm[5],[6]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Ponthévrard est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[8],[9],[10].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[11],[12].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Occupation des sols en 2018
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Tissu urbain discontinu 12,5 % 33
Tissu urbain discontinu 6,1 % 16
Terres arables hors périmètres d'irrigation 64,3 % 169
Forêts de feuillus 17,1 % 45
Source : Corine Land Cover[13]

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

La commune compte un certain nombre de lieux-dits administratifs[Note 3] répertoriés consultables ici[14] dont les Châtelliers.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Pons Ebrardi en 1162[15].

Il s'agit d'un pont déterminé par le nom de personne germanique Eberhard[15] > Evrard.

Histoire[modifier | modifier le code]

Villa gallo-romaine à grand jardin, dont les vestiges sont connus et décrits depuis 1849, au lieu-dit les Châtelliers[16].

La commune a été desservie par la ligne de chemin de fer Paris-Chartres par Gallardon qui la reliait à Chartres dès 1917 mais cette ligne est restée inachevée vers Paris et a été finalement déclassée en 1953.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[17], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Yvelines et à son arrondissement de Rambouillet après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie de 1801 à 1967 du canton de Dourdan-Sud de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place des Yvelines, la ville intègre le canton de Saint-Arnoult-en-Yvelines[18]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune est membre depuis 2014 du canton de Rambouillet

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la dixième circonscription des Yvelines.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Ponthévrard était membre depuis 2012 de la communauté de communes Plaines et Forêts d'Yveline, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé en 2003 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales. Cette intercommunalité se transforme en communauté d'agglomération en 2015 sous le nom de Rambouillet Territoires Communauté d’Agglomération.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette intercommunalité a fusionné avec ses voisines pour former, le , la communauté d'agglomération dénommée Rambouillet Territoires dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mai 2020 Olivier Noël    
mai 2020 juin 2021 Guy Dorison   Démissionnaire
juin 2021[19] En cours
(au 4 juin 2021)
Nathalia Bricaud    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[21].

En 2021, la commune comptait 696 habitants[Note 4], en augmentation de 11,9 % par rapport à 2015 (Yvelines : +2,04 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
188213188181217220203187192
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
203209187194180169209168184
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
181179191160160151144121133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
9599155360420471531542601
2014 2019 2021 - - - - - -
620664696------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 37,2 %, soit en dessous de la moyenne départementale (38 %). De même, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 17,6 % la même année, alors qu'il est de 21,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 318 hommes pour 332 femmes, soit un taux de 51,08 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,32 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,0 
5,2 
75-89 ans
5,9 
12,0 
60-74 ans
12,1 
24,9 
45-59 ans
23,0 
19,1 
30-44 ans
23,3 
11,7 
15-29 ans
12,7 
27,1 
0-14 ans
23,0 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2020 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,4 
5,8 
75-89 ans
7,8 
13,5 
60-74 ans
14,7 
20,7 
45-59 ans
20,2 
19,7 
30-44 ans
19,9 
18,4 
15-29 ans
16,9 
21,3 
0-14 ans
19,3 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le village possède une école maternelle et primaire, qui accueille 73 élèves en 2018[16] , comprenant une cantine ainsi qu'une médiathèque.

Sports[modifier | modifier le code]

Ponthévrard dispose d'un terrain de tennis ouvert, d'un terrain de football et d'un terrain multi-sports, de deux terrains de pétanque, et de tables de ping-pong.

L'ASCP (association sportive et culturelle de Ponthévrard) propose aux habitants des cours relatifs aux installations.

Économie[modifier | modifier le code]

De nombreux employés de Cofiroute habitent à Ponthévrard du fait de sa proximité avec le péage de Saint-Arnoult[25].

L'activité agricole est importante, avec 257 ha de terres agricoles en 2018 cultivées par trois exploitants[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame, dite Saint-Germain-de-Paris, église de style gothique remontant au XIe siècle[26] ;
  • Oratoire de la Bonne Vierge. Cet oratoire, qui abrite une statue de Vierge à l'Enfant, fait l'objet d'un pèlerinage annuel ;
  • Plusieurs lavoirs construits au XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Ponthévrard Blason
De gueules au coq d'argent, crêté, barbé et membré d'or, portant sur son poitrail un écusson d'azur à la fleur de lis d'or, brochant.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes des Yvelines - tome 2, Paris, Editions Flohic, (ISBN 2-84234-070-1), « Ponthévrard », p. 785–786

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Ponthévrard », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ponthévrard », sur SIGES - Seine-Normandie (consulté en ).
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  3. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  4. « Orthodromie entre Ponthévrard et Dourdan », sur fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Dourdan » (commune de Dourdan) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Station Météo-France « Dourdan » (commune de Dourdan) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  8. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  10. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. « Données statistiques sur les communes de Métropole ; Répartition des superficies en 44 postes d'occupation des sols (métropole) », sur CORINE Land Cover, (consulté le ).
  14. « Liste des lieux-dits français », sur MémorialGenWeb, (consulté en )
  15. a et b Marianne Mulon –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207).
  16. a b et c Philippe Cohen, « Ponthevrard : village préféré du Sud-Yvelines ! : Ponthevrard, 624 habitants, devient le Village préféré du Sud-Yvelines 2018 avec 1258 voix. Les lecteurs ont voté à travers le bulletin à découper dans notre journal », 78 actu,‎ .
  17. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  18. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Julie Ménard, « Yvelines : le maire de Ponthévrard démissionne, sa première adjointe prend son fauteuil : Élue à l’unanimité par le conseil municipal mercredi, Nathalia Bricaud, première adjointe depuis mai 2020, prend la suite du maire démissionnaire Guy Dorison », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Nathalia Bricaud, 53 ans, reprend les rênes. Seule candidate à ce poste, c’est sans difficulté que ses colistiers s’en sont remis à elle ».
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Ponthévrard (78499) », (consulté le ).
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2020 - Département des Yvelines (78) », (consulté le ).
  25. « France, le trésor des régions », sur mgm.fr (consulté le ).
  26. « Eglise Saint-Germain de Paris », sur patrimoine-religieux.fr (consulté le ).