Vieille-Église-en-Yvelines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vieille-Église-en-Yvelines
Vieille-Église-en-Yvelines
La mairie.
Blason de Vieille-Église-en-Yvelines
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Rambouillet
Intercommunalité Communauté d'agglomération Rambouillet Territoires
Maire
Mandat
Jean-Louis Duchamp
2020-2026
Code postal 78125
Code commune 78655
Démographie
Gentilé Abbatiens
Population
municipale
659 hab. (2018 en diminution de 12,37 % par rapport à 2013)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 13″ nord, 1° 52′ 36″ est
Altitude Min. 161 m
Max. 177 m
Superficie 9,60 km2
Type Commune urbaine
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rambouillet
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Vieille-Église-en-Yvelines
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Vieille-Église-en-Yvelines
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vieille-Église-en-Yvelines
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vieille-Église-en-Yvelines
Liens
Site web Vieille-Église-en-Yvelines.fr

Vieille-Église-en-Yvelines est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune se trouve à six kilomètres environ au nord-est de Rambouillet. Son territoire, enclavé dans la forêt de Rambouillet, en légère pente vers le sud-est où s'amorce la vallée de la Drouette. Il comprend la moitié nord de l'étang de la Tour, ouvrage artificiel datant du XVIIe siècle. Le territoire est rural à plus de 90 % partagé à parts égales entre des terres agricoles consacrées à la grande culture céréalière dans sa partie nord-est et des zones boisées à l'ouest (Forêt verte) et au sud-est, appartenant pour l'essentiel à la forêt domaniale de Rambouillet. L'habitat de type individuel est groupé dans le bourg.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Les communes sont Auffargis au nord et à l'est, La Celle-les-Bordes au sud-est, Clairefontaine-en-Yvelines au sud, Rambouillet à l'ouest et Le Perray-en-Yvelines au nord-ouest.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La desserte est assurée principalement par la route départementale D 73 qui traverse la commune selon un axe nord-sud. Deux routes transversales, la D 61 et la D 906 traversent le territoire au nord et au sud.

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 39.003, 39.203 et 39.36 de la société de transport SAVAC.

Sentier de randonnée[modifier | modifier le code]

Le sentier de grande randonnée GR 1 (tour de l'Île-de-France) traverse la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vieille-Église-en-Yvelines est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[4],[5].

Occupation des sols simplifiée[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se compose en 2017 de 92,66 % d'espaces agricoles, forestiers et naturels, 2,2 % d'espaces ouverts artificialisés et 5,15 % d'espaces construits artificialisés[6].

Occupation des sols déraillée[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Occupation des sols en 2018
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Tissu urbain discontinu 4,9 % 48
Terres arables hors périmètres d'irrigation 36,0 % 351
Vergers et petits fruits 0,9 % 9
Forêts de feuillus 56,7 % 553
Plans d'eau 1,4 % 14
Source : Corine Land Cover[7]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Vetus Monasterium en 768[8], Vetus ecclesia en 774[8], viels Eglise au XIIIe siècle[9], Vies Eglise en 1694, Vieille Eglise en 1793, Vieille-Église-en-Yvelines en 1940[10].

Les deux termes, monasterium ou ecclesia, désignent une communauté de chrétiens[8].

C'est en 1939 qu'a été rajouté la localisation en Yvelines, bien avant la création du département marquant ainsi son attachement à sa région naturelle de l'Yveline[Note 3],[Note 4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sans doute un lieu de culte pré-chrétien par son emplacement en pleine forêt, au bord d'un étang et sur un chemin sans doute antérieur à la voie romaine[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Nicole Deswez    
2008 2020 Isabelle Behaghel    
2020 en cours Jean-Louis Duchamp    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2018, la commune comptait 659 habitants[Note 5], en diminution de 12,37 % par rapport à 2013 (Yvelines : +1,62 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
184224199241246239209214231
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
217214219212226230223210217
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
231224234176185209207498550
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
560595674746735742751820726
2018 - - - - - - - -
659--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges en 2007[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Vieille-Église-en-Yvelines en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,3 
3,0 
75 à 89 ans
4,7 
14,1 
60 à 74 ans
13,8 
28,9 
45 à 59 ans
29,6 
17,5 
30 à 44 ans
19,0 
15,7 
15 à 29 ans
13,8 
20,7 
0 à 14 ans
18,8 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,7 %, 15 à 29 ans = 15,7 %, 30 à 44 ans = 17,5 %, 45 à 59 ans = 28,9 %, plus de 60 ans = 17,1 %) ;
  • 51,4 % de femmes (0 à 14 ans = 18,8 %, 15 à 29 ans = 13,8 %, 30 à 44 ans = 19 %, 45 à 59 ans = 29,6 %, plus de 60 ans = 18,8 %).

Économie[modifier | modifier le code]

Vue générale de la clinique.

Un peu à l’écart du centre-ville se trouve la clinique d'Yveline, un établissement spécialisée dans les troubles psychiatriques.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Gilles.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Gilles.
Édifice en pierre du XVIe siècle, modifiée au XIXe siècle. Les travaux se sont terminés le , jour de la Saint-Gilles. L'église a été restaurée en 1980.
  • Aqueduc de Vieille-Église.
Long de 660 mètres, cet aqueduc souterrain sert au transfert des eaux entre l'étang de la Tour et l'étang du Perray. Cet ouvrage faisait partie du système d'approvisionnement en eau du château de Versailles mis en œuvre sous Louis XIV en 1685[16].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vieille-Église-en-Yvelines Blason
D'azur à la fasce d'argent, accompagnée en chef d'un clou d'argent accosté de deux fleurs de lis d'or et en pointe de trois roses d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Sous l'Ancien Régime, le nom de Pays d'Yveline est donné à une subdivision du Gouvernement général d'Île-de-France. Le Gouvernement de l'Isle de France par Damien de Templeux, 1663.[1]
  4. Le nom de Pays d'Yveline apparaît également dans plusieurs ouvrages de l'époque comme le Dictionnaire universel de la France ancienne & moderne, publié en 1726.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. [PDF]« Occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) », sur cartoviz.iau-idf.fr (consulté en ).
  7. « Données statistiques sur les communes de Métropole ; Répartition des superficies en 44 postes d'occupation des sols (métropole) », sur CORINE Land Cover, (consulté le ).
  8. a b et c Marianne Mulon, Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207).
  9. a et b Victor R. Belot, Coutumes et folklores en Yvelines, préface de Paul-Louis Tenaillon, président du conseil général des Yvelines de 1977 à 1994, membre émérite de l'Académie des Sciences morales, des Lettres et des Arts de Versailles, Librairie Guénégaud, 1977 (FRBNF 34588328), page 242.
  10. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. « Évolution et structure de la population à Vieille-Église-en-Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  15. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le ).
  16. Fiche de l'Aqueduc de Vieille Eglise sur le site du SANDRE