Simon du Fleuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simon du Fleuve
Série
logo de la série
logo de la série

Scénario Claude Auclair (1973-1979)
Alain Riondet (1988-1989)
Dessin Claude Auclair
Couleurs Claude Auclair
Genre(s) science-fiction

Thèmes post-apocalypse
Personnages principaux Simon du Fleuve
Lieu de l’action ?
Époque de l’action ?

Pays Drapeau de la France France
Langue originale français
Éditeur Éditions du Lombard
Première publication 1976
Format couleur
Nb. de pages 46
Nb. d’albums 9

Prépublication Tintin, 1973

Simon du Fleuve est une série de bande dessinée de science-fiction franco-belge créée par Claude Auclair en tant que scénariste, dessinateur et coloriste, publiée de 1973 à 1986 dans Tintin et éditée de 1976 à 1989 par les Éditions du Lombard. À partir de 1988, Alain Riondet remplace l’auteur en que scénariste. La série est terminée.

Elle rentre dans le cadre d'une science-fiction post-apocalyptique. Les hommes vivent en conscience ou non du passé, suivant les rythmes de la nature autour des restes des différentes civilisations du passé. On voit tout au long des albums les personnages évoluer autour des pylônes électriques, des gares ou des villes à l'abandon, etc. Simon du Fleuve est issu d'une cité et s'est adapté à la vie au contact de la nature, à pouvoir survivre avec elle.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

  1. La Ballade de Cheveu Rouge, 1973
parution (en France) dans Tintin l'Hebdoptimiste du No 3 (23.1.73) au 11, puis du 18 au 24 (19.6.73), 46 planches
  1. Le Clan des Centaures, 1974
  2. Les Esclaves, 1975
  3. Maïlis, 1975-1976. Bande dessinée publiée dans l'édition belge seulement
  4. Les Pèlerins, 1977-1978
  5. Cité N.W n°3, 1978

Albums[modifier | modifier le code]

Tirage de luxe[modifier | modifier le code]

La Ballade de Cheveu Rouge, non reprise dans la série régulière des albums des Éditions du Lombard à la suite d'un litige avec Gallimard, a fait l'objet d'une édition pirate à 500 exemplaires en , avant d'être rééditée intégralement dans La Dame noire, la biographie réalisée par Johan Vanbuylen en 1999. En effet, cette histoire, comme le précise Auclair dans la toute dernière case, s'inspire fortement du roman Le Chant du monde (1934) de Jean Giono, édité par Gallimard porté à l'écran en 1965 par Marcel Camus.

Intégrales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Dossiers, ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles de revues, dictionnaires, collectifs[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Andrevon, « Le post-catastrophisme prétexte », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 20-21
  • Claude Auclair (int. Thierry Groensteen), « Entretien avec Claude Auclair », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 7-13
  • Louis Cance, « Bibliographie de Claude Auclair », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 41-42
  • Alain Chante, « L’eau, le feu, la terre et le ciel dans l'œuvre d'Auclair », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 25-28
  • Arnaud de la Croix, « Petite lecture politique d'un grand roman-fleuve », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 22-24
  • Claude Ecken, « L’Utopie post-atomique », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 17-19
  • Patrick Gaumer, « Simon du Fleuve », dans Larousse de la BD, 2004, p. 730
  • Thierry Groensteen, « La Femme est l'avenir du héros », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 29-31
  • Bruno Lecigne et Jean-Pierre Tamine, « L’Épique et le politique », dans Les Cahiers de la bande dessinée no 58, juin-juillet 1984, p. 35-36