Claudia Brücken (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Claudia Brücken.
Claudia Brücken
Série
Scénario Willem Ritstier
Dessin Minck Oosterveer
Genre(s) Policier, thriller

Thèmes Enquêtes de police
Personnages principaux Claudia Brücken
Le commissaire
Époque de l’action contemporaine (années 1990)

Langue originale français
Éditeur Éditions du Lombard
Première publication 1990-1991
Nb. d’albums 3

Prépublication Journal de Tintin

Claudia Brücken est une série de bande dessinée créée par Minck Oosterveer pour les dessins et Willem Ritstier pour les scénarios, dans le genre policier. Elle paraît dans le Journal de Tintin en 1990 et 1991, puis elle est publiée par les Éditions du Lombard en trois albums. Elle conte les enquêtes d'une inspectrice de police.

Trame[modifier | modifier le code]

Claudia Brücken est inspecteur de police. Elle doit réagir à l'imprévu, souvent en tenue légère, et mène ses enquêtes tambour battant.

Elle est Allemande, et les épisodes se déroulent à Berlin où elle vit et travaille, de la fin des années 1980, avant la réunification, jusqu'en 1994[1].

Dans Un hiver à Paris, le deuxième épisode, Claudia Brücken est aux prises avec une organisation terroriste.

Dans le troisième épisode (Moins cinq), Claudia Brücken intègre les services d'Euro-Police. Elle est chargée d'infiltrer un mouvement d'extrême-droite[2].

Historique de la série[modifier | modifier le code]

La série Claudia Brücken est due à Minck Oosterveer et Willem Ritstier. Elle est pré-publiée dans le Journal de Tintin en histoires à suivre, parues en 1990 et 1991[3].

Cette série est publiée ensuite en albums par les Éditions du Lombard, en 1990 et 1991, en trois volumes[4].

Albums[modifier | modifier le code]

  1. L'Ange blanc, Le Lombard, 1990 (ISBN 2-8036-0798-0) ;
  2. Un hiver à Paris, Le Lombard, 1990, 46 planches (ISBN 2-8036-0834-0) ;
  3. Moins cinq[5], Le Lombard, 1991 (ISBN 2-8036-0942-8).

Le Lombard publie ensuite une intégrale reprenant les trois épisodes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Claudia Brücken », sur minckoosterveer.com (consulté le 8 mars 2017).
  2. « Livres de France », (consulté le 8 mars 2017), p. 75.
  3. « Claudia Brücken dans le journal Tintin », sur bdoubliees.com (consulté le 8 mars 2017).
  4. « Claudia Brücken », sur bedetheque.com, Bedetheque.com (consulté le 8 mars 2017).
  5. Pré-publié dans Tintin sous le titre Minuit moins cinq.