Les Aventures de Jack Diamond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Aventures de Jack Diamond
Série
Logo de la série
Logo de la série

Scénario André Fernez (anonymement)
Dessin Liliane Funcken et Fred Funcken
Genre(s) Western, aventure

Lieu de l’action États-Unis

Langue originale français
Autres titres Jack Diamond
Éditeur Éditions du Lombard
Première publication 1960-1961
Nb. d’albums 3

Prépublication Journal de Tintin, 1959-1960

Les Aventures de Jack Diamond sont une série de bande dessinée créée par Liliane Funcken et Fred Funcken en 1959 pour le Journal de Tintin. Cette série sur le thème du western est publiée en trois albums par Le Lombard en 1960-1961.

Trame[modifier | modifier le code]

Jack Diamond est le héros d'un western. C'est un « personnage sans peur et sans reproche », si sérieux que son acolyte est le bienvenu avec son humour. Il parcourt l'Amérique pour rétablir le bon droit, sachant distinguer les ennemis. Il « réussit toujours à s’en sortir avec intelligence et honneur »[1].

Historique de la série[modifier | modifier le code]

Cette série est un western classique, œuvre de Liliane et Fred Funcken. Elle paraît presque sans discontinuer dans Tintin en 1960-1961. Les scénarios sont d'André Fernez, sous couvert de l'anonymat[2].

Les Aventures de Jack Diamond sont publiées par les Éditions du Lombard et Dargaud en trois volumes, en 1960 et en 1961. Rijperman en publie une réédition en 1987[2]. Le Hibou en propose une intégrale en 2011[1].

Jugements sur la série[modifier | modifier le code]

Pour Jacques Schraûwen, les aventures de Jack Diamond apparaissent plutôt désuètes, empruntes de nostalgie, et ne sont pas de la bande dessinée adulte, mais présentent des « histoires simples sans être simplettes ». Jack Diamond est un peu l'héritier de Jerry Spring. Cette série est parmi les premières de la bande dessinée contemporaine[1].

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Le Diable noir, Éditions du Lombard, 1960.
  2. Le Chien d’Absaroka, Éditions du Lombard, 1960.
  3. Ombres sur la piste, Éditions du Lombard, 1961.
  • Réédition par Rijperman, 1987.
  • Les Aventures de Jack Diamond, réédition en intégrale par Le Hibou, 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jacques Schraûwen, « Les aventures de Jack Diamond, une porte ouverte sur la nostalgie », RTBF, .
  2. a et b Gaumer 2010, p. 441.

Bibliographie[modifier | modifier le code]