Lou Smog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lou Smog
Série
Logo de la série
Logo de la série

Auteur Georges Van Linthout
Genre(s) Policier

Personnages principaux Lou Smog,
Lefty O'Farrell
Lieu de l’action États-Unis
Époque de l’action Années 1950

Langue originale Français
Éditeur Éditions du Lombard
Point Image-JVDH
Première publication 1990-2001
Nb. d’albums 8

Prépublication Journal de Tintin
Hello Bédé
1986-1993

Lou Smog est une série de bande dessinée créée par Georges Van Linthout, mettant en scène les enquêtes d'un policier américain original, dans les années 1950. Cette série paraît en prépublication dans le Journal de Tintin à partir de 1986, puis dans Hello Bédé. Elle est publiée en albums par les Éditions du Lombard puis par Points Image.

Trame[modifier | modifier le code]

Lou Smog est enquêteur de police aux États-Unis dans les années 1950. Il parcourt le pays avec son ami Lefty O'Farrell. Les enquêtes se succèdent, dans des décors originaux, allant de la fausse jungle aux apparitions d'un monstre marin[1].

Historique de la série[modifier | modifier le code]

Georges Van Linthout est l'auteur des dessins et scénarios de cette série, qui commence à paraître en prépublication dans Tintin en avril 1986. La parution se poursuit dans cet hebdomadaire, puis dans Hello Bédé qui prend la suite de Tintin, jusqu'en 1993[1].

Le Lombard publie les cinq premiers albums de cette série, de 1989 à 1993. Les albums suivants sont édités par Points Image, qui devient Points Image-JVDH[1].

Jugements sur la série[modifier | modifier le code]

Patrick Gaumer estime que Lou Smog « renouvelle agréablement le genre » des séries policières, notamment par ses ambiances originales[1].

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Le Port des maudits, par Georges Van Linthout, Bruxelles, Éditions du Lombard, 1990 ;
  2. Carrera Panaméricana, 1990 ;
  3. Dakota fantôme, 1991 ;
  4. La Mémoire de la montagne, 1992 ;
  5. Menace UFO, 1993 ;
  6. Panique sous le chapiteau, 1998 ;
  7. Cascades d'embrouilles, 2001 ;
  8. Chiens fous, 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Gaumer 2010, p. 535

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]