Le Vagabond des Limbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Vagabond des Limbes
Série
Scénario Christian Godard
Dessin Julio Ribera
Couleurs Jean-Jacques Chagnaud
Claudine Pinet
Assistant Claude Plumail (décors)
Genre(s) science-fiction

Thèmes space opera
Personnages principaux Axle Munshine
Musky

Pays Drapeau de la France France
Langue originale français
Éditeur Hachette
Dargaud
Le Vaisseau d'Argent
Collection « Bande verte » (Hachette)
Première publication
Format couleur
Nb. de pages 44-48
Nb. d’albums 31

Prépublication Circus, 1975
Tintin, 1977
Pilote, 1978
Pilote & Charlie, 1986

Le Vagabond des Limbes est une série de bande dessinée de science-fiction créée par le dessinateur Julio Ribera et par le scénariste Christian Godard, publiée dans Circus en 1975 et éditée en album en 1975 chez Hachette dans la collection « Bande verte », puis chez Dargaud en 1978 et chez Le Vaisseau d'Argent en 1988. Quelques albums sont également publiés dans Tintin en 1977, dans Pilote en 1978 et Pilote & Charlie en 1986.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Vagabond des Limbes relate l'amour impossible entre un homme, Axle Munshine, et la femme qu'il aime, Chimeer, qu'il ne rencontre qu'en rêve et qu'il tente en vain de rejoindre dans la réalité[1]. Au fur et à mesure de l'histoire[2], il va peu à peu abandonner cette quête pour se mettre à la recherche de son père, Korian (le plus grand inventeur de tous les temps).

Univers[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Axle Munshine
Humain masculin, haut fonctionnaire diplomate dans le premier tome, avec le titre (qu'il est le seul à porter) de « Grand Conciliateur » de la Guilde[1]. La Guilde est le principal empire galactique connu[1]. Brun, athlétique, musclé, beau, intelligent, séduisant, célibataire, célèbre, très populaire[3], très bon diplomate, il n'est toutefois pas un grand scientifique comme son mystérieux père Korian ; il ne manifeste d'ailleurs aucun intérêt dans ce domaine. C'est le personnage principal, le vagabond des limbes. Successeur potentiel du Médiat Suprême[4]. Parfois dépressif et hanté par le goût de l'échec, la pulsion de mort[5].
Il garde la tenue de Grand Conciliateur même après sa disgrâce, même si l'étoile sur sa poitrine s'est éteinte[1]:30.
Musky
Prince héritier des Éternautes, qui a trois cent ans et a stoppé volontairement son vieillissement à l'âge de treize ans. Musky peut vivre éternellement et a une apparence humaine d'adolescent masculin. Il ne souhaite grandir que le jour où il rencontrera un adulte qui lui donne envie de vieillir[6].
Axle l'appelle « petit clown » en référence à son caractère enfantin et parfois ridicule. Son juron préféré est « Putentrailles ! » (entrailles de prostituée).
Néanmoins il peut devenir homme ou femme par simple décision, par exemple dans « L'Alchimiste suprême » (tome 5) elle est de sexe féminin, à l'insu d'Axle ; mais cela ne trompe pas deux hommes-chiens gardes de l'Alchimiste qui ont un odorat très fin. Ses vêtements, toujours identiques, qui cachent son corps mis à part son visage, laissent croire à tout le monde qu'il est masculin ; cependant des hommes-loups gardes de l'Alchimiste Suprême déclarent qu'avec leur odorat ultra-sensible, Musky est une fille. Musky doit donc révéler qu'il est parfois une jeune adolescente ; énervé(e) d'avoir été démasqué(e), elle hurle à Axle qu'elle redeviendra un garçon pour prendre des muscles et lui casser la figure.
Muskie
Fissœur de Musky. Le père de Musky a régulièrement cloné Musky à des âges différents. Ses clones ne peuvent vieillir, ont la même personnalité que Musky. Muskie est le dernier clone, à l'âge de treize ans. Le père de Musky les garde dans son palais et peut donc à tout moment revivre les souvenirs d'enfance.
Le Médiat Suprême
Homme très âgé et pondéré, le chef de la Guilde. Il considère Axle comme son « plus bel espoir[1]:30 », le défend quitte à risquer d'être accusé de haute trahison.
Chimeer
Belle femme qui apparaît dans les rêves d'Axle Munshine. Blonde. Axle est persuadée qu'elle existe[1]:29. Elle semble vivre sur notre planète Terre et s'adresse directement à Axle dans ses rêves[1]:25 et 28-29.
Korian Munshine
Le père d'Axle. On ne voit jamais son visage, qui est toujours caché au lecteur. Plus grand scientifique de tous les temps[7], personnage puissant de la Guilde, disparu mystérieusement. Il a toutefois laissé des indices derrière lui[8]. On ignore qui est la mère d'Axle, elle n'est jamais évoquée. Dans le quatorzième tome, on apprend qu'Axle lui ressemble beaucoup physiquement.
Il semblerait qu'il ait voulu détruire la Guilde[réf. nécessaire].
Le professeur Matt Gammonne
Androïde créé par le génie de Korian Munshine, avec l'apparence d'un homme de science dans la cinquantaine[1]:14-16. De façon assez kitsch, en fonction des besoins, il faut mettre dans son dos des bandes magnétiques dignes des années 1970 pour qu'il acquière des compétences. Il est très bon médecin et très bon mathématicien. Il est souvent désactivé, mis en réserve dans le Dauphin d'Argent[1]:42-43. Il est raisonnable et calme, contrairement aux autres robots.
Les autres robots
Androïdes similaires à Matt Gammonne, plus jeunes d'apparence, tous masculins, amis d'enfance d'Axle[1]:34. Joyeux, ils portent un uniforme rappelant Les Aventures d'Alice au pays des merveilles . Ils sont d'allure et de caractère plus juvéniles que le Pr Matt Gammonne. Gais compagnons, ils ont des noms surprenants : « Roll-le-joyeux », « Jamy-toujours-là »[9]
Le Prince des Éternautes
Il est sage, digne, il règne sur les Éternautes et est le père de Musky. Les Éternautes ont une apparence humaine. Ils sont immortels même si leur corps peut être tué. Quel que soit leur âge, ils semblent avoir moins de quarante ans. Ils sont plus stables psychologiquement qu'un être humain. Ils ont près du cœur, sous la peau et facile à enlever à la main, un trésor inestimable : trois graines d'éternité. Celles-ci permettent à n'importe quel être vivant de renaître dans un nouveau corps même s'il est tué. Société patriarcale, il y est possible pour les Éternautes de sexe masculin d'épouser une jeune et belle Éternaute, quand ils sont lassés de la vie, et lui font un enfant : l'Éternaute de sexe masculin meurt sans douleur au cours d'une fête, son fils aîné prélève les 3 graines d'éternité, les plante ; la fleur qui en pousse est avalée par la jeune femme. Son enfant à naître sera un clone de son mari, doté de sa personnalité et de ses souvenirs, et qui se ressource en revivant une nouvelle enfance. Les femmes Éternautes sont probablement aussi immortelles. La monogamie est de règle et le divorce courant (le prince des Éternautes a revécu trois enfances et divorcé trois fois).
Magh-Oz
Le chef de la Garde Pourpre[1]:7, ambitieux, qui révèle au Grand Conseil de la Guilde qu'Axle Munshine a transgressé le XIIIe commandement[1]:10 : « les portes du sommeil jamais ne franchiras ». Reehmic le tue au moyen des abeilles-tueuses cachées dans son corps en espérant sauver ainsi Axle qu'elle aime passionnément, à la fin du premier tome[1]:40. Personne ne se rend compte que c'est elle l'assassin.
Reehmic
Membre du Grand Conseil de la Guilde, femme intelligente, belle et jeune, vêtue d'un haut moulant et d'un bas de bikini minuscule ne cachant guère son anatomie[1]:8. Armée d'abeilles tueuses[1]:40. Amoureuse d'Axle, elle tente de l'aider[1]:6 et 11-12. Son nom est l'anagramme de sa rivale, Chimeer ; elle est brune et déterminée, alors que Chimeer semble innocente et est blonde. Dépitée qu'Axle ne l'aime pas, elle finit par le détester[10].

Objets principaux[modifier | modifier le code]

Le Dauphin d'Argent
Un très grand vaisseau, rapide, le principal atout d'Axle Munshine. Fabriqué sous la direction de son père, le Dauphin d'Argent est puissamment armé. Il a par ailleurs des robots humanoïdes à son bord, souvent désactivés, dont le plus important est un médecin et mathématicien de génie. Le Dauphin et les robots ont bien sûr été construits sous la direction du père d'Axle, Korian Munshine.
Il s'adresse une fois à Axle quand il est à cours d'énergie et ne dialogue avec personne d'autre. Sa partie habitable est gigantesque, qui comporte des paysages modulables, une forêt, des oiseaux, une rivière, une clairière artificielle[1]:1-4. Il embarque une intelligence artificielle reproduisant l'esprit de son créateur, qu'Axle finit par trouver[11] ; il y trouve les sphères d'absence et des mémoires noires qui transforment les robots en tueurs impitoyables.
Le Dauphin d'Or
Le sister-ship officiel du Dauphin d'Argent[1]:33 appartient à la Guilde et n'apparaît que dans le deuxième tome, où il pourchasse le Dauphin d'Argent. La vitesse et les capacités militaires des deux vaisseaux spatiaux sont identiques.
Officiel car Korian a gardé pour lui le Dauphin d'Azur, qu'Axle ne connaît pas[12].
La machine à rêver d'Axle Munshine
le Translator
Axle Munshine, en la faisant construire dans le Dauphin d'Argent pour trouver Chimeer, viole le XIIIe commandement de la Guilde « les portes du Sommeil jamais ne franchiras ». De façon kitsch pour un objet technique aussi avancé, elle utilise des bandes magnétiques[1]:26 et 30 similaires au cinéma des années 1980 (époque de réalisation des premières BD). Le fait qu'un haut gradé de la Guilde découvre (on ne sait comment) son existence dans le tome 1 et le dévoile au Grand Conseil fait qu'Axle Munshine est proscrit par la Guilde. Le Médiat Suprême pour en avertir Axle, après avoir appris cela, trahit en laissant tomber un insigne par terre[1]:30. Instantanément, l'étoile située sur le torse du costume officiel d'Axle Munshine (pourtant à des millions de kilomètres) s'éteint. Axle est donc averti du danger.

Lieux et organisations[modifier | modifier le code]

La Guilde
Il s'agit d'un État intersidéral. La Guilde est dirigée par le Médiat Suprême et ses conseillers. Cela semble être une oligarchie d'êtres humains masculins blancs : le Médiat Suprême, un homme très âgé, est le numéro 1, mais perd parfois lors de votes du Conseil[13]. Le seul conseiller à ne pas être un humain masculin blanc et de moins de 35 ans apparents est Reehmic (blanche également). Même accusé de trahison, le Médiat Suprême reste au pouvoir[14]. Des extra-terrestres semblent avoir un rôle, comme on le voit dans « La Petite maîtresse » quand Axle fait une démonstration des terribles sphères d'absence. Mais, dans les décisions importantes du tome 1, du dernier prédateur ou du masque de Kohm, seuls des humains décident.
La Guilde possède une flotte considérable[14], la technologie la plus avancée et la redoutée Garde Pourpre[1]:9 et 24.
Xylos
La planète capitale de la Guilde[15].
Xantl
Nouvelle capitale de la Guilde, le transfert a lieu dans l'album « La Petite maîtresse ».
Kohm
La planète capitale d'un petit royaume interplanétaire indépendant, très riche en quetzalite, la principale source d'énergie de la Guilde[13]. Également le nom du royaume. On y est au début des années 1980. C'est une planète mineure, qui n'est pas dirigée ou connue de la Guilde, et qui ignore l'existence d'autres planètes et des races extraterrestres.
Onirodyne
L'univers parallèle hypothétique, assimilé aux limbes, où Axle rêve de Chimeer.
La planète Terre d'Onirodyne
Elle est située dans un autre univers que celui d'Axle Munshine. Toutefois, il existe aussi une Terre.
La Terre dans l'univers d'Axle Munshine
Axle et Musky y arrivent dans le sixième tome, c'est là où se passe l'essentiel. On y est au début des années 1980. C'est une planète mineure, qui n'est pas dirigée ou connue de la Guilde, et qui ignore l'existence d'autres planètes et des races extraterrestres. Elle ne semble avoir aucun contact avec une autre planète et elle est au XXe siècle.
Une troisième Terre ?
Il est fait souvent référence à une troisième Terre, aussi sur le même univers qu'Axle Munshine, berceau de l'humanité. En effet Musky parle dans « L'Alchimiste suprême » des prophètes religieux importants : Jésus Christ, Mahomet, Bouddha. L'alchimiste rétorque que quand il disait : « Aimez-vous les uns les autres ! » , « il s'agissait de tout autre chose ». Il affirme ne pouvoir les approuver, car ils mélangent tout et ne comprennent rien.
On voit aussi dans « Le Labyrinthe virginal » un rescapé de Pearl Harbour.

Analyse[modifier | modifier le code]

Originalité du synopsis[modifier | modifier le code]

« Une des séries de science-fiction les plus originales et inventives du 9e art[16] », Le Vagabond des Limbes suit le parcours d'Axle Munshine, haut fonctionnaire diplomate (son titre est « Grand Conciliateur »), déchu, d'un empire galactique appartenant à un univers parallèle au nôtre (bien que similaire sur bien des aspects), et de son compagnon d'infortune et faire-valoir, Musky, Éternaute au sexe d'abord non défini (bien que genré au masculin) qui, durant la progression de l'histoire, s'éprend d'Axle Munshine et choisit un sexe féminin, comme sa race le lui permet, et décide de vieillir pour lui, alors qu'elle était jusque-là immortelle et vieille de trois cent ans, malgré son apparence et sa candeur qui sont celles d'un enfant de treize ans.

Plus loin dans l'histoire, Musky se fait kidnapper et enfermer dans un caisson où elle change de monde pour arriver dans le nôtre. C'est alors Muskie, la « fissœur » de Musky, en tout point identique à elle, qui prend sa place aux côtés d'Axle[réf. nécessaire].

L'accroche, originalité de la couverture[modifier | modifier le code]

Chaque album arbore une phrase d'accroche en haut à gauche avant le nom des auteurs et le titre, présentant le début de l'intrigue. Celle du premier album est ainsi :

« Ceci est l'histoire d'un homme qui sillonna l'espace jusqu'aux plus extrêmes limites de l'univers, plongea dans cent galaxies, et laboura le destin de mille planètes… son nom résonnera longtemps dans les replis du temps… Écoutez !… Il se nomme… AXLE MUNSHINE ! »

Critiques[modifier | modifier le code]

Si l'imagination de Christian Godard est souvent vantée[17], d'autres critiques regrettent l'érotisme de pacotille de la série (à partir du sous-cycle de Kohm), passage obligé à l'époque de sa création, le côté parfois inutilement touffu des dialogues[réf. nécessaire] et le kitsch des mises en couleurs de Ribera[18].

Idiosyncrasies[modifier | modifier le code]

Plus généralement, est décrié le kitsch des jeux de mots, des habits, des situations, qui font même dire une fois à Axle « [cela] va ressembler à un mauvais roman-photo[19]. »

Le côté daté de la vision de la technologie est souligné : les rêves d'Axle sont enregistrés sur bande magnétique de cinéma, sans aucune sauvegarde de sécurité et fragile[5].

Les jeux de mots courants sont également critiqués : les habitants de la planète Kohm portent un masque de Khômédien[13], le titre d'un album, « Un tramway nommé délire », la planète dédiée aux jeux d'argent est nommée « Last Vegas »[20] et les « spermissions » désignent les vacances des gardes de l'alchimiste suprême[21].

Dessin du visage du personnage principal.

Le visage d'Axle Munshine[modifier | modifier le code]

Son visage est souvent dessiné de façon très différente, même s'il garde les mêmes couleurs de peau et de cheveux[22].

Publications[modifier | modifier le code]

La série compte, à ce jour, 31 albums publiés jusqu'en 2003[23]. Ses coloristes sont Claudine Pinet puis Jean-Jacques Chagnaud. En 1990, Christian Godard a écrit deux albums dérivés, qui sont 13 Transgressions (avec Al Coutelis) et Une Enfance éternelle (avec Carlos Giménez). En 2008, lors d'une interview donnée dans le cadre de la 9e édition du Festival « Abracadabulles » d'Olonne-sur-Mer, Julio Ribera confirme qu'il vient de terminer le trente-deuxième album du Vagabond des limbes, intitulé L'Engrenage[24], alors supposé clore la série. Celui-ci n'a toujours pas été publié. Julio Ribera est mort en 2018.

Une intégrale en onze volumes a été publiée par Dargaud, de 2002 à 2007.

Des traductions ont été réalisées, cf. Éditions étrangères.

Périodiques[modifier | modifier le code]

  • Circus :
    • L'Empire des soleils noirs, 1975
    • Les Charognards du cosmos, 1976
  • Tintin :
    • Les Démons du temps immobile, 1977
  • Pilote (1978-1984) :
    • L'Alchimiste suprême, 1978
    • Quelle réalité papa ?, 1979
    • La Guerre des Bonkes, 1980
    • Pour trois graines d'éternité, 1981
    • Le Dernier Prédateur, 1983
    • Le Masque de Kohm, 1984
  • Pilote & Charlie (1986-1987) :
    • L'Enfant-roi d'Onirodyne, 1986
    • La Petite Maîtresse, 1987

Albums et débuts de l'intrigue[modifier | modifier le code]

Une vingtaine d'albums du Vagabond des Limbes.

Ici sont listés les albums et le début de l'intrigue[25].

Albums dérivés[modifier | modifier le code]

Rééditions spéciales[modifier | modifier le code]

Dargaud[modifier | modifier le code]

Dargaud achète les droits de l’adaptation de la série pour les rééditer dans la collection « 16/22 » entre et .

En couverture de carton dur avec préfaces imagées[modifier | modifier le code]

Une grande partie des albums a été rééditée avec une couverture de carton dur, rendant les albums plus lourds. De plus, il y a une préface à chaque fois qui vise à montrer l'univers du Vagabond. Par exemple, si l'album parle de voyages dans le temps, elle parlera des pionniers plus ou moins chanceux de cette technologie. Cette préface est illustrée. Elle n'est pas nécessaire à la compréhension de l'intrigue.

Éditions étrangères[modifier | modifier le code]

Certaines éditions étrangères n'intègrent vraisemblablement pas tous les albums :

Adaptations et pastiches[modifier | modifier le code]

Une comédie musicale enregistrée est disponible sur Internet[30]. Un pastiche érotique également[31].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

N.B. : les numéros de renvois désignent les numéros de planches plutôt que les numéros de pages.

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Tome 1.
  2. « Le Vagabond des Limbes », sur Sceneario.com (consulté le 11 novembre 2020).
  3. L'Enfant-roi d'Onirodyne, passage où Axle Munshine déclare qu'on le voit comme un possible renouveau et où la foule applaudit.
  4. Tome 1 : passage dans lequel le Médiat Suprême le démet de sa fonction de Grand Conciliateur.
  5. a et b Pour trois graines d'éternité, échange après l'opération qui a sauvé d'Axle, entre Musky & le Pr Gammone..
  6. Tome 1 : passage de l'entrevue entre Musky et le Médiat Suprême (et ses conseillers).
  7. La Petite Maîtresse, Korian a laissé dans le Dauphin d'Argent une intelligence artificielle ayant sa personnalité et pouvant donner à Axle les terribles sphères d'absence, qui génèrent des trous noirs détruisant des planètes. Cette percée théorique est inconnue de la Guilde qui ne peut lutter.
  8. Le Dépotoir des étoiles
  9. (en) Axle Munshine, « Vagabond of Limbo characters: Axle's merry men », sur Vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 10 octobre 2020).
  10. (en) Axle Munshine, « Personnages secondaires du Vagabond des Limbes », sur Vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 10 octobre 2020)
  11. La Petite Maîtresse
  12. Un certain Monsieur Ko.
  13. a b et c Le Masque de Kohm
  14. a et b La Petite maîtresse
    Un ingénieur prête serment et dit qu'il a été organisé une attaque visant à permettre à Axle de récupérer Muskie. Les conseillers accusent le Médiat mais celui-ci impassible reste au pouvoir. Toutefois vu qu'Axle a encore des sphères d'absence, on comprend qu'il ait dû faire cela.
  15. Axle Munshine, « Créatures et planètes », sur Vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 10 octobre 2020).
  16. Gaumer 2010.
  17. Gilbert Turlan, Les Cahiers de la bande dessinée, no 41, Julio Ribera, 1979, p. 37-39.
  18. Groensteen, 2002, p. 13.
  19. La Petite maîtresse, préparatifs par Musky de sa lune de miel.
  20. La Martingale céleste.
  21. L'Alchimiste suprême, arrivée d'Axle et Musky..
  22. Gilgames72, « Analyse sur la représentation du visage d'Axle Munshine », sur jd.orvoen.blog.free.fr, (consulté le 30 décembre 2020)
  23. Philippe Magneron, « Le vagabond des Limbes - BD, informations, cotes », sur www.bedetheque.com (consulté le 27 décembre 2020).
  24. lessablesdolonne.maville.com / « Le dessinateur Julio Ribera bulle depuis 65 ans », Ouest-France, 15 septembre 2008.
  25. (en) Axle Munshine, « Vagabond des Limbes : les 31 premiers épisodes... », sur vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 28 décembre 2020).
  26. Voir les pages Wikipédia dans les langues concernées et ces références :
  27. Axle Munshine, « Domaine étranger : le mystère espagnol », sur vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 28 décembre 2020).
  28. Axle Munshine, « Domaine étranger : Lusophonie », sur vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 28 décembre 2020).
  29. Axle Munshine, « Les éditions grecques oubliées : Ο κατακτητής του Διαστήματος - nouveaux éléments », sur vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 28 décembre 2020).
  30. Axle Munshine, « Le Vagabond des Limbes, la comédie musicale ! », sur vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 28 décembre 2020).
  31. (en) Axle Munshine, « Quand le Vagabond des Limbes inspire… un pastiche », sur vagabonddeslimbes.overblog.com (consulté le 28 décembre 2020).
  32. Thierry Groensteen et collectif, Primé à Angoulême : 30 ans de bande dessinée à travers le palmarès du festival, Éditions de l'An 2, (ISBN 2-84856-003-7).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]