Yakari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est en cours de réécriture ou de restructuration importante (18 juillet 2016).

Un utilisateur prévoit de modifier cet article pendant quelques jours. Vous êtes invité(e) à en discuter en page de discussion et à participer à son amélioration de préférence en concertation pour des modifications de fond.
Bandeau apposé par Feldo (d · c) le 18 juillet 2016.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yakari (homonymie).
Yakari
Série
Logo de Yakari
Logo de Yakari

Scénario Job
Dessin Derib
Couleurs Dominique
Genre(s) Western

Personnages principaux Yakari
Lieu de l’action Amérique du Nord

Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Langue originale française
Éditeur Dargaud
André Jobin
Casterman
Le Lombard
Première publication 12 décembre 1969
Nb. d’albums 38

Yakari est une série de bande dessinée franco-belge pour la jeunesse créée le par Job (scénario), Derib (dessin) et Dominique (couleurs) dans Le Crapaud à Lunettes, un hebdomadaire romand. Cette collaboration durera 40 ans jusqu'au 38e album. Depuis , le scénario est assuré par Joris Chamblain[1],[2].

La série met en scène Yakari, un enfant sioux lakota qui a le don de parler aux animaux d'Amérique du Nord qu'il rencontre en voyageant avec sa tribu[3].

Elle compte, en juillet 2016, trente-huit albums parus tout d'abord en 1973 aux éditions 24 heures[4], Rossel et Dargaud, puis Casterman et enfin Le Lombard[5],[6]. La plupart des premières histoires ont aussi été pré-publiées dans un journal jusqu'en mars 1996[7], notamment les magazines Tintin[8], Pif [9] et Yakari[7],[5].

Il s'agit d'une des bandes dessinées les plus connues et les plus vendues en Europe; elle a été traduite dans de nombreuses langues[10]. La série a aussi été adaptée sur de nombreux supports, tels qu'en séries animées pour la télévision, jeux vidéo, romans, jouets et jeux de société.

Univers[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Yakari est un jeune indien sioux lakota[3]. Il a la particularité de pouvoir comprendre et parler la langue des animaux. Ses aventures le mènent à la rencontre de toutes sortes d'animaux d'Amérique du Nord. Son plus grand ami est un cheval mustang nommé « Petit-Tonnerre ». Il a un totem qui s'appelle « Grand-Aigle ». Ainsi que deux amis Graine-de-Bison et Arc-en-Ciel.

Personnages[modifier | modifier le code]

Amérindiens[modifier | modifier le code]

  • Yakari : ce garçon sioux lakota[3], dont l'âge n'est pas connu, est le personnage principal de la série. Son totem, Grand Aigle, lui a conféré le don de parler à tous les animaux. Yakari est pacifiste. Il résout les conflits par la diplomatie, par exemple quand il rencontre un prédateur et sa proie.
  • Arc-en-Ciel : cette jeune sioux est la meilleure amie humaine de Yakari. Elle est la seule à connaître le don de Yakari. Dans l'album Le Réveil du géant, le père de Yakari l'apprendra à son tour.
  • Celui-qui-sait : homme-médecine (shaman) du village de Yakari.
  • Graine-de-Bison : enfant, ami de Yakari. Il rêve de devenir un grand chasseur.
  • Élan-Lent : homme du village de Yakari. Il est très lent, comme son nom l'indique.
  • Œil-de-Bouillon : homme du village de Yakari. Il passe son temps à fumer le calumet, couché devant son tipi. Il se lève et marche même dans l'album Le vol des corbeaux.
  • Roc-Tranquille : vieux sage du village de Yakari. Il intervient dans l'album Yakari et les Cornes Fourchues et Le Chêne qui parlait.
  • Arc-tendu : chasseur redoutable et enragé, il se vagabonde de tribu en tribu. Il apparaît la première fois lorsqu'il cherche à attraper Boule-de-neige pour sa fourrure blanche, voir Yakari et l'ours fantôme. il cherchera à se venger de Yakari. Il tente de capturer Pluie d'Étoiles, un étalon Appaloosa (voir no 24, 28, 31).
  • Regard-Droit : père de Yakari.
  • Tresse de nuit : mère de Yakari.
  • Lame Nue : l'un des chasseurs de bison du village de Yakari (Yakari no 13 - Les Seigneurs des Plaines).
  • Crinière Folle : indien d'une tribu adverse. Il capture tous les chevaux du village de Yakari, sauf Petit Tonnerre. (Yakari no 19 - La Barrière de feu).
  • Loup Tranquille (auparavant Loup Tourmenté) : guerrier du village de Yakari, il apparaît dans Yakari au pays des loups dans lequel il traque un loup nommé Trois-Pattes. À la fin de l'album il change de nom.
  • Corbeau Hardi : Guerrier du village de Yakari, il apparaît dans l'album Yakari et la Toison Blanche, en tentant de capturer un mustang noir dans les Montagnes Rocheuses il est attaqué par un aigle qui emporte son talisman et plonge Corbeau Hardi dans les ténèbres.
  • Serpent-Sur-Ses-Gardes : guerrier du village de Yakari qui accompagne Corbeau-Hardi, il essaye de dissuader ce dernier de capturer le mustang.
  • Le vieil homme seul, appartenant à la tribu des Havasupais (« le peuple des eaux bleu-vert ») il possède des chèvres, un âne (Longue-Oreilles) et vit seul dans les canyons.

Animaux[modifier | modifier le code]

Animaux du village

  • Petit-Tonnerre : ce poulain de race mustang est la monture et l'ami inséparable de Yakari. Il est noir et blanc avec une crinière et une queue jaune. Un album entier lui est consacré (Le Secret de Petit-Tonnerre).
  • Oreille-Tombante : le chien de la tribu. Il vient au secours de Yakari pour faire peur à l'ours aidé des autres chiens du village dans l'album Le Diable des bois.
  • Crin-Cendré : le cheval à robe grise du père de Yakari, Regard-Droit (Yakari no 29 - le Réveil du Géant).
  • Longues-Oreilles : l'âne du vieil homme, il garde et protège les chèvres de l'attaque du puma. Son braiment très puissant effraye Graine-de-Bison dans l'album Yakari et Longues-Oreilles.

Animaux totems & esprits

  • Grand-Aigle : ce pygargue à tête blanche est le totem de Yakari. Il sait toujours où est Yakari et ce qu'il fait. Il intervient rarement et parle par énigmes, mais toujours dans le but de l'aider.
  • Wacondah : le Grand Esprit, c'est un des esprits qui protège la tribu, notamment lors des chasses. Il est mentionné fréquemment par Celui-qui-sait.
  • Nanabozo : lapin, totem d'Arc-en-Ciel.

Animaux sauvages

  • Corne Racornie : une chèvre mâle des Montagnes Rocheuses. Il aide Yakari en le portant dans son dos à travers la montagne lors de sa recherche du talisman de Corbeau-Hardi. Sa toison sert à fabriquer une corde afin que Yakari puise atteindre le nid de l'aigle possédant le talisman. (Yakari no 11 - Yakari et la Toison Blanche).
  • Boule-de-Neige : ours blanc (voir no 24, 31).
  • Pluie d'Étoiles : étalon Appaloosa (Yakari no 31 - Yakari et les Appaloosas).
  • Front-de-Rocher : le plus ancien bison du troupeau (Yakari no 13 - Les Seigneurs des Plaines).
  • Masque-Noir : jeune raton laveur.
  • Trois-Pattes : un Loup boiteux qui se déplace sur trois pattes après été blessé par Loup-Tourmenté il y a longtemps.
  • Le Claironnant : le cygne trompette (Yakari no 29 - le Réveil du Géant).
  • Grande-Ramure : un élan. Il transporte Yakari et Arc-en-Ciel dans ses grands bois. (Yakari no 9 - Les Prisonniers de l'île).
  • Fleur-de-Nénuphar : élan femelle (Yakari no 9 - Les Prisonniers de l'île).
  • Pousse-de-Bouleau : Jeune élan / faon. Petit de Fleur-de-Nénuphar et de Grande-Ramure. (Yakari no 9 - Les Prisonniers de l'île).
  • Double-Dent : castor, artiste.
  • Double-Quenotte : petit castor, fils de Double-Dents, artiste comme son père.
  • Tilleul : jeune castor, farceur et aventureux.
  • Rosier-Sauvage : castor, mère de Tilleul.
  • Rude-Écorce : castor, père de Tilleul.
  • Mille-Gueules : castor, « chef de chantier ».
  • Digue-de-Bois : vieux castor, « sage » du clan-famille.
  • Bois-de-Lit : castor, feignant qui dort constamment. Il entraîne avec lui les autres castors adultes à se cacher afin d'échapper au gros travaux de réparations ordonné par Milles-Gueules
  • Châton-de-Saule : un des jeunes castors.
  • Pis-Pas-Piteux : une chèvre femelle qui donne du lait à Yakari.
  • Corne Docile : une autre chèvre des Montagnes Rocheuses.
  • Le Glouton géant : Il n'a pas de nom à proprement parler, mais c'est un des personnages principal dans l'album Le Diable des bois. Il mange le pemmican du village de Yakari, puis tue et dévore les chiens des guerriers partis à sa recherche. Enfin il détruit le barrage des castors avant d'être retrouvé. Il finit enseveli sous une avalanche. Grand Aigle explique à Yakari qu'on l'appelle aussi Bigfoot (grand pied) ou Sasquatch américain.
  • Rayon-de-Miel : petit ours.
  • Malin-Pour-Deux : Coyote rusé et agile qui aide Yakari a sauver Graine-de-Bison des griffes d'un puma dans l'album Yakari Et le Coyote.
  • Vieux-Bec-Intègre : Vieux corbeau qui vit dans un arbre et rend la justice des autres corbeaux (voir l'album Le vol des corbeaux). Il explique aussi à Boule-de-neige, un ours blanc-noir qu'il est né blanc et doit le rester, s'accepter comme il est (voir Yakari et l'Ours fantôme).
  • Tipoo et Topii : deux jeunes antilopes à cornes fourchues, ils sont jumeaux, voir Yakari et les Cornes fourchues.
  • Mic-Mac : un corbeau qui manipule Élan-Lent en se mettant sur sa tête. Il tente de le faire voler mais est arrêté juste à temps par Yakari et les autres corbeaux. (album Le vol des corbeaux).

Historique[modifier | modifier le code]

Yakari paraît pour la première fois le lorsqu'il remplace la série Pythagore dans l'hebdomadaire des écoliers romands Le Crapaud à Lunettes[11].

Publication[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Historique des publications en albums[modifier | modifier le code]

La série Yakari est d'abord publiée dans un court intervalle en 1973 par trois éditeurs selon les pays : aux éditions 24 heures en Suisse[4], Rossel en Belgique et Dargaud en France. Même chose pour le tome 2. La série est ensuite publiée dans la collection normale de Casterman de 1977 à 1998. Toujours en collection normale, elle est finalement reprise par Le Lombard en 1999[5],[6].

Liste de publication en albums[modifier | modifier le code]

Ces listes présentent les caractéristiques de la première édition de chaque album dans le pays d'origine et indique les changements de titres.

Série classique[modifier | modifier le code]
Série petit format[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

Historique des publications dans les périodiques[modifier | modifier le code]

Liste des publications dans les périodiques[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Les animaux rencontrés[modifier | modifier le code]

Liens avec la mythologie indienne[modifier | modifier le code]

  • Le personnage de Nanabozo, le lapin géant, vient de la mythologie Ojibwé : c'est un esprit malicieux et ingénieux, qui participe à la création du monde.
  • Les bisons blancs sont considérés comme sacrés pour beaucoup de peuples amérindiens.
  • Les plumes de pygargue à tête blanche (comme Grand-Aigle) sont traditionnellement utilisées pour des cérémonies sacrées.

Postérité[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Influences[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Yakari (série télévisée, 1983)
  • Yakari (série télévisée, 2005-2012)
  • Yakari - Freunde fürs Leben (français Yakari - Des amis pour la vie, musical allemande, 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Internet[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Bigor, « Joris Chamblain succède à Job au scénario de Yakari | 9emeArt.fr », sur www.9emeart.fr,‎ (consulté le 23 juin 2016)
  2. « Un nouveau scénariste pour Yakari - Le Lombard », sur Le Lombard (consulté le 23 juin 2016)
  3. a, b et c Laurent Jérôme, « Cosmologies amérindiennes et figurations animales dans la bande dessinée », Religiologiques, no 32,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  4. a et b « Yakari : Item Details », sur Helveticat (consulté le 16 juillet 2016)
  5. a, b et c Jean-Michel Vernet, Serge Buch, Gilles Ratier et Claude Derib, Derib, sous l'œil de Jijé et Franquin, Grenoble, Mosquito, , 128 p. (ISBN 2-35283-054-0, lire en ligne), p. 116-120
  6. a et b Philippe Magneron, « Yakari -1 », sur www.bedetheque.com (consulté le 16 juillet 2016)
  7. a et b « Yakari : Item Details », sur Helveticat (consulté le 16 juillet 2016)
  8. « Yakari - Parutions dans Tintin », sur bdoubliees.com (consulté le 16 juillet 2016)
  9. « Yakari - Parutions dans Vaillant/Pif », sur bdoubliees.com (consulté le 16 juillet 2016)
  10. Arnaud Derib, « DERIB | BD », sur www.derib.com (consulté le 16 juillet 2016)
  11. Gilles Ratier, « Les débuts de Derib | BDZoom.com », sur bdzoom.com,‎ (consulté le 16 juillet 2016)
  12. http://www.yozone.fr/spip.php?article19787