La Forêt de Chênebeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Forêt de Chênebeau
Série
Scénario René Goscinny
Dessin Mic Delinx
Genre(s) Franco-belge
Humour

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Éditeur Dargaud
Première publication n°333 de Pilote

Prépublication Pilote

La Forêt de Chênebeau est une courte série de récits complets parus dans Pilote avec comme scénariste René Goscinny et Mic Delinx en tant que dessinateur.

Intérêt de la série[modifier | modifier le code]

Il s’agit de la seule réelle incursion de Goscinny dans une série purement animalière[1]. On pense évidemment au Bois-Joli de Chlorophylle à ceci près que Goscinny rajoute à ce petit monde le personnage central de Feufollet, un lutin.

C’est pour l’auteur l’occasion de truffer ses dialogues de jeux de mots et mots d’esprit.

Ainsi un escargot demande : « J’arrive de Bourgogne. Vous ne connaitriez pas un terrain de camping par ici ? »

« Lahure, le sanglier [...] n’était pas un mauvais cheval, bien qu’un peu tête de lard. »

Publication[modifier | modifier le code]

La série reste inédite en album. Seul le dernier épisode est totalement en couleurs, les autres allient, selon les pages, couleur et bichromie.

Pilote[modifier | modifier le code]

1966
  • no 333 : Sans titre (4 planches + couverture)
  • no 335 : Le Rapt de Belledent (4 planches)
  • no 338 : L'Inoubliable Promenade de Lagriffe (4 planches)
  • no 343 : Bobo le cabot (4 planches)
1968
  • no 456 : L'Enquête de l'inspecteur Bourru (4 planches)

Il s’agit d’une allusion au personnage du commissaire Bourrel, le héros des Cinq Dernières Minutes, série télévisée fort prisée à l’époque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il n'est pas tenu compte des trois histoires de 2 planches de Mottie, le Castor parues dans Tintin en 1957 qui sont le prétexte à des gags plutôt qu'à de véritables histoires.

Liens externes[modifier | modifier le code]