Kendrick Lamar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kendrick Lamar
Description de cette image, également commentée ci-après

Kendrick Lamar (2013)

Informations générales
Surnom K-Dot
Nom de naissance Kendrick Lamar Duckworth[1]
Naissance (28 ans)
Compton, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur • Parolier •
Genre musical Rap West Coast • G-funk • Jazz Rap • Rap Politique • Gangsta Rap • Rap Hardcore
Années actives Depuis 2002
Labels Top Dawg Entertainment • Aftermath • Interscope
Site officiel kendricklamar.com

Kendrick Lamar Duckworth (né le 17 juin 1987) est un rappeur et artiste hip-hop américain originaire de Compton, en Californie. En dehors de sa carrière solo, Lamar est également connu comme étant un membre du collectif Black Hippy, qui est un groupe de hip-hop américain, originaire du quartier de South Central, à Los Angeles. Formé en 2009, le collectif se compose de d'Ab-Soul, de Jay Rock, Schoolboy Q, et ainsi Kendrick Lamar.

Kendrick en 2012

Kendrick Lamar est originaire de Compton[2], une ville de la banlieue de Los Angeles réputée pour la violence de ses gangs. Il y édite sous le pseudonyme K-Dot, sa première mixtape[3], Youngest Head Nigga in Charge, à l'âge de 16 ans. Il attire l'attention du label indépendant Top Dawg Entertainment qui lui signe un contrat d'enregistrement[3].

Deux ans plus tard, il sort une deuxième mixtape intitulée Training Day. En 2006-2007, il participe à une tournée de Game en compagnie d'autres rappeurs de la Côte Ouest tels que Jay Rock et Ya Boy. En 2008, Lamar fait une apparition sur le premier single de Jay Rock, All My Life (In the Ghetto). La même année, il publie sa troisième mixtape, C4, fortement influencée par Tha Carter III de Lil Wayne[4]. Fin 2009, il abandonne le pseudonyme de K-Dot et sort un premier EP, sous son propre nom, intitulé Kendrick Lamar EP. En 2010, il participe à la tournée The Independent Grind Tour avec Tech N9ne et Jay Rock[3]. Le 23 septembre de la même année, il sort Overly Dedicated, une nouvelle mixtape, acclamée par la critique. Cet opus comprend un morceau intitulé Ignorance Is Bliss qui glorifie le gangsta rap et la criminalité. Chaque couplet de la chanson se termine par la phrase « Ignorance Is Bliss » dont le message est « Bien heureux les ignorants ». Ce titre attire l'attention de Dr. Dre qui déclare vouloir travailler avec Lamar[5]. Effectivement, Lamar participe avec Snoop Dogg à l'album de Dr. Dre, Detox, ce dernier envisageant d'ailleurs de le signer sur son label, Aftermath Entertainment[6].

En 2011, il figure sur la liste des 2011 XXL Freshmen du magazine XXL[7] aux côtés de CyHi the Prynce, Meek Mill, Mac Miller, Yelawolf, Lil B, Big K.R.I.T. et Diggy Simmons. Le , sort son premier album studio, Section.80, qui est acclamé par la critique. En août, alors qu'il est sur scène avec Snoop Dogg, Kurupt et Game à Los Angeles, les trois rappeurs le couronnent « New King of the West Coast »[8]. La même année, il apparaît sur The R.E.D. Album de Game, All 6's and 7's de Tech N9ne, The Wonder Years de 9th Wonder et Take Care de Drake. En mars 2012, MTV annonce que Top Dawg Entertainment a conclu un joint venture avec Interscope Records et Aftermath Entertainment, marquant la fin de carrière de Lamar en tant qu'artiste indépendant [9]. Le 22 octobre, sort le second album studio de Lamar, Good Kid, M.A.A.D City. Une nouvelle fois, cet opus est acclamé par la critique. Il se classe 1er au Top R&B/Hip-Hop Albums et au Top Rap Albums et 2e au Billboard 200. Quelques semaines avant la sortie de l'album Good Kid, M.A.A.D City, une collaboration avec Lady Gaga était annoncée sur le titre Bitch Don't Kill My Vibe[10] mais elle a finalement été remplacée par Anna Wise de Sonnymoon pour ne pas repousser la sortie de l'album à cause du mixage[11]. La sortie de son troisième album, To Pimp a Butterfly, initialement prévue le 23 mars 2015 est avancée au 16 mars 2015. Il se classe rapidement en première place des ventes de disque aux États-Unis[12].

Environnement artistique[modifier | modifier le code]

Composition et production[modifier | modifier le code]

La chanson Control de Big Sean, sortie en août 2013, dans laquelle Lamar rappe un couplet a fait couler beaucoup d'encre. Dans ce morceau Lamar n'hésite pas à s'autoproclamer « roi de New York » et à rabaisser la nouvelle vague de rappeurs dont il fait partie (A$AP Rocky, Drake ou encore Mac Miller...) et dont il se considère le meilleur (se comparant à Jay-Z, Nas, Eminem et André 3000). La revue spécialisée Complex considère son couplet dans Control comme le meilleur de l'année 2013[13] .

Influences[modifier | modifier le code]

Kendrick Lamar dit avoir été beaucoup influencé par Eminem, qu'il qualifie de « génie » du rap . Son « top 5 » des plus grands rappeurs est 2Pac, The Notorious B.I.G., Eminem, Jay-Z et Nas. Tupac Shakur est sa plus grande influence, pas seulement par ses musiques, mais aussi par son mode de vie au jour le jour.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le cousin du joueur de basket-ball Nick Young[14].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Kendrick Lamar EP

Singles[modifier | modifier le code]

Chansons en collaboration[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Turn Me Up d'Ab-Soul featuring Kendrick Lamar, sur l'album Longterm 2: Lifestyles of the Broke and Almost Famous
  • 2011 : Moscato d'Ab-Soul featuring Kendrick Lamar, sur l'album Longterm Mentality
  • 2011 : Do It Again de Terrace Martin fearturing Kendrick Lamar et Wiz Khalifa, sur l'album Locke High 2
  • 2011 : Hood Gone Love It de Jay Rock featuring Kendrick Lamar, sur l'album Follow Me Home
  • 2011 : Buried Alive Interlude de Drake fearturing Kendrick Lamar sur l'album Take Care
  • 2011 : Say Wassup de Jay Rock featuring Kendrick Lamar, Schoolboy Q et Ab-Soul, sur l'album Follow Me Home
  • 2011 : Light Years Ahead (Sky High) de SchoolBoy Q featuring Kendrick Lamar, sur l'album Setback
  • 2011 : Birds & the Beez de SchoolBoy Q featuring Kendrick Lamar, sur l'album Setbacks
  • 2012 : ILLuminate d'Ab-Soul featuring Kendrick Lamar, sur l'album Control System
  • 2012 : A1 Everything de Meek Milk featuring Kendrick Lamar, sur la mixtape Dreamchasers 2
  • 2012 : Fuckin' Problems d'A$AP Rocky featuring Drake, 2 Chainz et Kendrick Lamar, sur l'album Long.Live.A$AP
  • 2012 : 1 Train d'A$AP Rocky featuring Kendrick Lamar, Joey Bada$$, Yelawolf, Danny Brown, Action Bronson et Big K.R.I.T., sur l'album Long.Live.A$AP
  • 2012 : See No Evil de The Game featuring Kendrick Lamar, sur l'album Jesus Piece
  • 2012 : Look Good With Trouble de Solange Knowles featuring Kendrick Lamar, sur l'EP True
  • 2013 : We Up de 50 Cent featuring Kendrick Lamar et Kidd Kidd, sur l'album Street King Immortal
  • 2013 : Solo Dolo Part II de Kid Cudi featuring Kendrick Lamar, sur l'album Indicud
  • 2013 : Let Us Move On de Dido featuring Kendrick Lamar, sur l'album Girl Who Got Away
  • 2013 : Collard Greens de Schoolboy Q featuring Kendrick Lamar, sur l'album Oxymoron
  • 2013 : Forbidden Fruit de J. Cole featuring Kendrick Lamar, sur l'album Born Sinner
  • 2013 : Control de Big Sean featuring Kendrick Lamar et Jay Electronica – Single promotionnel
  • 2013 : Give It 2 U de Robin Thicke featuring Kendrick Lamar, sur l'album Blurred Lines
  • 2013 : Give It 2 U (Remix) de Robin Thicke featuring Kendrick Lamar et 2 Chainz, sur l'album Blurred Lines – Titre bonus
  • 2013 : Triangle Ship de Terrace Martin featuring Kendrick Lamar, sur l'album 3ChordFold
  • 2013 : Love Game d'Eminem featuring Kendrick Lamar, sur l'album The Marshall Mathers LP 2
  • 2013 : Fragile de Tech N9ne featuring Kendrick Lamar, IMayday! et Kendall Morgan, sur l'album Something Else
  • 2013 : Nosetelgia de Pusha T featuring Kendrick Lamar, sur l'album My Name Is My Name
  • 2014 : Radioactive d'Imagine Dragons featuring Kendrick Lamar – Single promotionnel
  • 2014 : Pay for it de Jay Rock fearturing Kendrick Lamar
  • 2014 : Backwards de Tame Impala featuring Kendrick Lamar, sur l'album Divergent: Original Motion Picture Soundtrack
  • 2014 : Really Be (Smokin N Drinkin) d'YG featuring Kendrick Lamar, sur l'album My Krazy Life
  • 2014 : It's On Again d'Alicia Keys featuring Kendrick Lamar, sur l'album The Amazing Spider-Man 2: The Original Motion Picture Soundtrack
  • 2014 : Babylon de SZA featuring Kendrick Lamar, sur l'EP Z
  • 2014 : Buy the World de Mike Will Made It featuring Lil Wayne, Future et Kendrick Lamar, sur l'album Est. in 1989 Pt. 3 (The Album)
  • 2014 : Kendrick Lamar's Interlude d'Ab-Soul featuring Kendrick Lamar, sur l'album These Days...
  • 2014 : That's Me Right There de Jasmine V featuring Kendrick Lamar, sur l'album That's Me Right There
  • 2014 : Never Catch Me de Flying Lotus featuring Kendrick Lamar, sur l'album You're Dead!
  • 2014 : Holy Ghost (Remix) de Young Jeezy featuring Kendrick Lamar
  • 2014 : Autumn Leaves de Chris Brown featuring Kendrick Lamar, sur l'album X
  • 2015 : Heaven Help Dem de Jonathan Emile featuring Kendrick Lamar
  • 2015 : Bad Blood de Taylor Swift featuring Kendrick Lamar
  • 2015 : Classic man (Remix) de Jidenna featuring Kendrick Lamar

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

On retrouve la chanson A.D.H.D dans le jeu vidéo Grand Theft Auto V, sur Radio Los Santos, on retrouve également sa chanson Swimming Pools puis celle de son compère Ab-Soul, Illuminate qu'il interprète en grande partie. Il chante également avec Jay Rock dans Hood Gone Love It puis dans Collard Greens avec son ami Schoolboy Q.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation », sur allmusic.com
  2. (en) « Born and raised in Compton, Kendrick Lamar Hides a Poet's Soul Behind "Pussy & Patron" », LA Weekly (consulté le 6 novembre 2012)
  3. a, b et c Kendrick Lamar: The West Coast Got Somethin' to Say , HipHopDX. Consulté le 25 février 2012
  4. (en) « Kendrick Lamar C4 », DatPiff (consulté le 6 novembre 2012)
  5. (en) « Dr. Dre Says In 2011, He's Focusing On West Coast Hip Hop - Kendrick Lamar, Slim da Mobster », HipHopDX (consulté le 6 novembre 2012)
  6. (en) « Kendrick Lamar Reacts To Dr. Dre's Cosign, Considering Aftermath », HipHopDX (consulté le 6 novembre 2012)
  7. (en) « The 2011 XXL Freshmen », XXL (consulté le 6 novembre 2012)
  8. (en) « Kendrick Lamar Crowned The New West Coast King », HotHipHopDetroit (consulté le 6 novembre 2012)
  9. (en) « Kendrick Lamar, Black Hippy Ink Deals With Interscope and Aftermath », MTV (consulté le 6 novembre 2012)
  10. (en) « Lady Gaga : écoutez Bitch Don't Kill My Vibe, en duo avec Kendrick Lamar », Pure Charts (consulté le 13 janvier 2013)
  11. (en) « Interview de Kendrick Lamar », YouTube (consulté le 13 janvier 2013)
  12. (en) « Kendrick Lamar Heading for First No. 1 Album on Billboard 200 », sur Billboard,‎
  13. Complex Magazine , Best Rap Verses of 2013 , consulté le 25 décembre 2013
  14. (en) Paul Palladino, « Interview: Nick Young Talks Style, His Cousin Kendrick Lamar and His Experience With a Fire Extinguisher », complex.com,‎ (consulté le 26 octobre 2013)