Pusha T

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pusha T
Description de cette image, également commentée ci-après
Pusha T lors d'un concert en 2013
Informations générales
Surnom Terrar, Push, Blowbama, Pusha Thanos
Nom de naissance Terrence LeVarr Thornton
Naissance (41 ans)
Bronx, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale rappeur
Activités annexes Président de GOOD Music
Genre musical rap, hip-hop
Années actives depuis 1992
Labels GOOD Music
Def Jam
Re-Up Gang

Pusha T (de son vrai nom Terrence LeVarr Thornton) est un rappeur américain né le dans le Bronx à New York. Il a d'abord fait carrière au sein du groupe Clipse, avec son frère No Malice (en). Il est par ailleurs président du label fondé par Kanye West, GOOD Music.

Biographie[modifier | modifier le code]

1977–2009 : jeunesse et début de carrière[modifier | modifier le code]

Pusha T en 2007.

Terrence LeVarr Thornton nait le dans le borough du Bronx à New York[1],[2]. Il déménage ensuite avec sa famille à Virginia Beach en Virginie où il grandit avec son frère, Gene[1],[2].

En 1992, Terrence et son frère Gene forment le groupe Clipse. Avec l'aide Pharrell Williams, également originaire de Virginia Beach, le duo signe chez Elektra Records en 1997. Ils n'y sortiront qu'un seul album, Exclusive Audio Footage, en 1999. Pusha T multipie par la suite les collaborations, notamment avec Kelis (Good Stuff, 1999) ou Nivea (Run Away (I Wanna Be with U), 2001).

En 2004, il crée avec son frère le label Re-Up Records où ils forment le supergroupe Re-Up Gang (en) avec Ab-Liva et Sandman. En 2006, les Clipse sortent leur troisième album, plus commercial, Hell Hath No Fury, qui reçoit de bonnes critiques. Après la sortie de Til the Casket Drops en 2009, No Malice et Pusha T annoncent une pause pour le groupe, pour se focaliser sur leurs projets solos respectifs[3].

2010–2011 : carrière en solo et signature sur GOOD Music[modifier | modifier le code]

Pusha T signe sur le label de Kanye West, GOOD Music, en septembre 2010. Il apparait rapidement sur plusieurs titres d'artistes du label, comme le single à succès de Kanye West, Runaway, tiré de My Beautiful Dark Twisted Fantasy. Il est présent sur plusieurs titres des GOOD Fridays de Kanye West, des Monster Mondays de Swizz Beatz ou encore sur l'album H.F.M. 2 (Hunger for More 2) de Lloyd Banks. En décembre 2010, Thornton signe en exclusivité avec l'agence artistique NUE Agency[4]. En février 2011, Funkmaster Flex diffuse sur la radio new-yorkaise Hot 97[5] sa première chanson en solo. My God, produite par Hit-Boy, est bien accueillie par le public. Mais la chanson est ensuite piratée et diffusée sur internet et n'est pas commercialisée sur iTunes et Amazon avant août 2011.

En mars 2011, il sort son premier projet solo, la mixtape Fear of God. Elle contient My God, des freestyles et autres inédits[6],[7]. En août 2011, il est annoncé que Pusha T a signé un contrat d'enregistrement avec Def Jam Recordings[8].

Pusha T (left) performing "Runaway" with West at Lollapalooza Chile in Santiago, 2011.

Il publie fin 2011, l'EP Fear of God II: Let Us Pray, initialement prévu pour juin 2011[9]. Le premier single extrait est Trouble on My Mind avec Tyler, The Creator. Le second single, Amen, est produit par Shawty Redd et contient des couples de Kanye West et Young Jeezy. À sa sortie, l'EP Fear of God II: Let Us Pray se classe à la 66e place du Billboard 200 avec 8 900 exemplaires vendus la première semaine[10],[11]. Il entre direcement à la 10e place du Top R&B/Hip-Hop Albums, 8e au Top Rap Albums et 25e du Top Digital Albums[12],[13].

En 2011, il apparait dans un épisode de la série télévisée How to Make It in America de HBO[14]. Après la sortie de son EP, il commence à travailler sur son premier album studio solo, avec Kanye West à la production[15],[16],[17]. Pusha T collabore avec la chanteuse britannique Pixie Lott sur le single de cette dernière, What Do You Take Me For?, sorti fin 2011 et qui connait un fort succès au Royaume-Uni[18].

2012–2014 : My Name Is My Name[modifier | modifier le code]

Comme d'autres artistes du label GOOD Music, Pusha T participe à la compilation Cruel Summer, sortie en septembre 2012, notamment sur le single Mercy, avec Kanye West, Big Sean et 2 Chainz[19]. En mai 2012, Pusha T publie le titre Exodus 23:1, en collaboration avec The-Dream, présentée comme une diss track (en) contre les artistes de Young Money, Drake et Lil Wayne[20]. En otobre 2012, Pusha T apparait sur la bande originale du film L'Homme aux poings de fer de RZA, sur le morceau Tick Tock aux côtés de Raekwon, Joell Ortiz et Danny Brown[21].

En octobre 2012, Pusha T sort le titre Pain en duo avec Future, premier single de son premier album studio à venir annoncé pour 2013[22]. Avant cela, il publie la mixtape Wrath of Cain en janvier 2013[23],[24]

Son premier album studio, My Name Is My Name, sort en octobre 2013 et reçoit un très bon accueil des critiques[25]. Il entre directement à la 4e place du Billboard 200 et s'écoule à 74 000 exemplaires pour sa première semaine[26]. L'album est produit notamment par The Neptunes, The-Dream, Just Blaze, No I.D., Nottz ou encore Swizz Beatz. En 2013, Pusha T participe au Vice remix de la chanson I'll Be Gone de Linkin Park pour l'album Recharged.

2014–présent : King Push – Darkest Before Dawn et Daytona[modifier | modifier le code]

En novembre 2014, il publie le titre Lunch Money, produit par Kanye West et annoncé comme single de son prochain album studio[27],[28]. En décembre 2014, il annonce que l'album, King Push, sortira au printemps 2015[29],[30].

Le , il révèle au magazine Billboard qu'il a été nommé président du label GOOD Music fondé par Kanye West[31],[32]. Il publie quelques jours plus tard un single intitulé Untouchable et produit par Timbaland[33]. L'album King Push – Darkest Before Dawn: The Prelude, qui contient 10 titres, sort en décembre 2015 et est présenté comme un prélude à un prochain King Push[34].

En mai 2016, Pusha T publie sur Tidal un single annonçant l'album à venir, King Push, en duo avec Jay-Z[35].

En juin 2016, l'homme d'affaires Steve Stoute (en) révèle dans une interview que Pusha T a écrit le jingle I'm Lovin' It pour McDonald's[36], ce que l'artiste confirme peu après sur Twitter[37]. Cependant, la paternité du jingle est remise en cause par des exécutifs et communicants de l'entreprise[38].

En 2017, il collabore avec Linkin Park pour l'album One More Light[39] et avec Gorillaz sur l'album Humanz[40].

En avril 2018, Kanye West annonce sur Twitter que l'album King Push sortira le [41]. Le , Pusha T annonce, également sur Twitter que le titre de son opus est finalement Daytona en déclarant : « J’ai changé le titre de l’album parce que selon moi il n’incarnait plus le message de cette œuvre. Daytona représente le fait que je dispose du luxe du temps. Ce luxe dont on ne dispose que lorsque l’on a confiance en ses capacités. Cet album est pour ma famille... goût haut de gamme, luxe, fans de ‘drug rap’. Pour tout vous dire, c’est le résultat de mes sessions de thérapie musicale »[42].

Clash avec Drake[modifier | modifier le code]

Depuis le début des années 2010, Drake et Pusha T s'envoient des piques par morceaux interposés, sans que ça aille trop loin et sans citer de nom. Cela vient de la rivalité entre les Clipse et Lil Wayne, qui était le mentor de Drake à ses débuts[43].

En 2016, dans le morceau Two Birds, One Stone issu de l'album Views, Drake s'en prend à Kid Cudi et Pusha T. Dans ce morceau, il se moque de la santé mentale de Kid Cudi et remet en question le passé de dealer dont se vante Pusha-T[44].

Le 25 mai 2018 paraît Daytona, le 3e album solo de Pusha T. Dans cet album Pusha T s'en prend à Drake dans le morceau Infared en évoquant à son tour le ghostwritter, Quentin Miller, de Drake (« It was written like Nas but it came from Quentin », « Ça a été écrit comme Nas mais ça vient de Quentin » en français). Le lendemain Drake publie Duppy Freestyle, un morceau adressé à Pusha T dans lequel il s'en prend à sa famille et remet encore une fois en question le passé du rappeur de Virginie. Il conclut le morceau en disant qu'il enverra une facture à Kanye West, le propriétaire du label GOOD Music dont Pusha T est le président, car grâce à ce clash il offre une exposition inespérée à Pusha T. Pusha T lui demande donc sur Twitter cette fameuse facture, Drake publie dans la foulée une fausse facture sur Instagram dans laquelle il demande 100000$ pour « assistance promotionnelle et ravivement de carrière »[45],[46],[47].

Le 30 mai 2018, Pusha T publie sur Soundcloud The Story Of Adidon, sur le beat de The Story Of O.J. de Jay-Z, un clash d'une rare violence envers Drake. Il y évoque dedans l'enfant de Drake avec l'ancienne actrice pornographique française Sophie Brusseaux et reproche à Drake d'avoir abandonné cet enfant et de ne pas l'assumer. Il reproche à Drake de négliger son fils comme son propre père l'a fait. Il évoque à nouveau les ghostwritters qui écrivent ses textes. Il se moque également de la sclérose en plaques dont souffre son ami et producteur OVO40. Il utilise comme visuel pour sa chanson une photo de Drake arborant un blackface[45],[46],[47].

Un des proches de Drake, J Prince, président du label Rap-A-Lot Records, déclare que Drake ne répondra pas à Pusha T car cela pourrait nuire à son image et à sa carrière[48].

Ce clash permet à Pusha T de réaliser les meilleures ventes de sa carrière, il écoule en effet 77000 copies de son album et atteint la 2e place du Top Rap Albums alors que ses deux précédents albums s'étaient écoulés à 72000 et 45000 exemplaires[49]. Pusha T ressort gagnant de ce clash de l'avis général, il déclare que pour lui cette histoire est finie, qu'il ne sait pas vraiment qui est gagnant et qu'il veut refaire de la musique normalement[50].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio solo[modifier | modifier le code]

Autres projets solo[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Fear of God (mixtape)
  • 2011 : Fear of God II: Let Us Pray (EP)
  • 2013 : Wrath of Caine (mixtape)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Phillip Mlynar, « Pusha T Presents: A Clipse Guide to New York City - New York - Music - Sound of the City », Blogs.villagevoice.com, (consulté le 12 novembre 2012)
  2. a et b « 5-10-15-20: Pusha-T | Features », Pitchfork, (consulté le 12 novembre 2012)
  3. May 5th 2010 6:00PM by Nadeska Alexis Comments, « The Clipse Planning Solo Albums for 2010 », The Boombox, (consulté le 12 novembre 2012)
  4. « ENCORE: The Standard in Live Entertainment News », Encore.celebrityaccess.com, (consulté le 12 novembre 2012)
  5. Pusha T – My God (Prod. by Hit-Boy) (No Tags) Nah Right
  6. « Pusha T Signs With Kanye’s GOOD Music », Rap Basement, (consulté le 12 novembre 2012)
  7. « New Mixtape: Pusha T Fear Of God », Rap Radar, (consulté le 12 novembre 2012)
  8. « Pusha T Signs Solo Deal With Def Jam », Rap Dose, (consulté le 12 novembre 2012)
  9. Alvin Blanco, « Pusha T Set To Drop Fear of God 2 In June - Music, Celebrity, Artist News », MTV.com, (consulté le 12 novembre 2012)
  10. Allen Jacobs, « Hip Hop Album Sales: The Week Ending 11/13/2011 | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHop DX, (consulté le 12 novembre 2012)
  11. « Pusha T - Chart history », Billboard, (consulté le 1er janvier 2016)
  12. R&B/Hip-Hop Albums – Week of November 26, 2011. Billboard. Retrieved on 2011-11-19.
  13. Rap Albums – Week of November 26, 2011. Billboard. Retrieved on 2011-11-19.
  14. Pusha T Lands New Role On HBO's 'How To Make It In America' "The Boom Box". May 27, 2011.
  15. « Bangladesh Talks Producing For Pusha T's Solo Album, Future G.O.O.D. Music Collaborations », Vibe, (consulté le 12 novembre 2012)
  16. SOHH for Alex Da Kid, « He Could Be Even Bigger Than He Is Right Now », Sohh.Com, (consulté le 12 novembre 2012)
  17. « Pusha T & Ryan Leslie In The Studio | Pusha-T.com | Official Website of G.O.O.D Music Artist Pusha T », Pusha-T.com, (consulté le 12 novembre 2012)
  18. « Pixie Lott confirms new single », (consulté le 1er juillet 2016)
  19. « G.O.O.D Music - Mercy », DJBooth.net, (consulté le 9 avril 2012)
  20. Rob Markman, « Lil Wayne Wasn't Mentioned When Pusha T Recorded 'Exodus 23:1' », MTV, (consulté le 20 juin 2012)
  21. Jeffries, David, « The Man with the Iron Fists [Original Motion Picture Soundtrack] – Original Soundtrack », AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 28 octobre 2012)
  22. Chris Martins, « Pusha T Ties Trayvon Martin To 'The Wire' In Kanye-Produced 'Pain' | SPIN | SPIN Mix | Songs », SPIN, (consulté le 30 novembre 2012)
  23. « Pusha T Performs In Vancouver, Announces Wrath of Cain Mixtape », 2DopeBoyz.com, (consulté le 12 novembre 2012)
  24. Andres Vasquez, « Pusha T To Release "Wrath Of Caine" Mixtape Before His Album », Cheri Media Group, (consulté le 13 novembre 2012)
  25. « My Name Is My Name Reviews », Metacritic.com (consulté le 12 octobre 2013)
  26. « Miley Cyrus, Pusha T & Danny Brown First Week Sales », Complex (consulté le 16 octobre 2013)
  27. « Pusha T Shares "Lunch Money", Produced by Kanye | News », Pitchfork, (consulté le 1er janvier 2016)
  28. « Lunch Money - Single by Pusha T on iTunes », sur Itunes.apple.com, (consulté le 1er janvier 2016)
  29. « Pusha T Says "King Push" Is Dropping Spring 2015 », sur Hotnewhiphop.com (consulté le 1er janvier 2016)
  30. Simon Vozick, « Pusha T Promises 'Amazing' New Album in 2015 », Rolling Stone, (consulté le 1er janvier 2016)
  31. « G.O.O.D. Music’s New President, Pusha T, on His Work Uniform », Vogue, (consulté le 1er janvier 2016)
  32. Adelle Platon, « Pusha T Named President of G.O.O.D. Music: Exclusive », Billboard, (consulté le 1er janvier 2016)
  33. « Pusha T – "Untouchable" (Prod. Timbaland) », sur Stereogum.com, (consulté le 1er janvier 2016)
  34. Daniel Kreps, « Pusha T Sets Date for 'King Push' Prelude 'Darkest Before Dawn' », Rolling Stone, (consulté le 1er janvier 2016)
  35. « Pusha T - Drug Dealers Anonymous Feat. Jay Z (Prod. By DJ Dahi) | Stream [New Song] », sur HotNewHipHop (consulté le 7 juin 2016)
  36. « Guess Which Rapper Wrote The McDonalds ‘I’m Lovin’ It’ Jingle? »
  37. PUSHA_T, « King Push on Twitter », sur Twitter, (consulté le 4 décembre 2016)
  38. Marc Hogan, « The Contentious Tale of the McDonald’s "I’m Lovin’ It" Jingle », sur Pitchfork, (consulté le 4 décembre 2016)
  39. « Linkin Park team up with Stormzy and Pusha T »,
  40. « Pusha T And Mavis Staples Join Gorillaz For 'Let Me Out' »
  41. Israel Daramola, « Kanye West Announces New Pusha T Album Release Date », sur SPIN, (consulté le 15 mai 2018)
  42. « Tout ce qu'il faut savoir sur le nouvel album de Pusha T », sur Booska-P, (consulté le 24 mai 2018)
  43. (en) The Independent, « Drake versus Pusha T : A beef history », (consulté le 12 juin 2018)
  44. (en) VLADTV, « Drake Disses Pusha T and Kid Cudi on Two Birds, One Stone », (consulté le 12 juin 2018)
  45. a et b Booska-P, « Pusha T détruit Drake avec The Story Of Adidon », (consulté le 12 juin 2018)
  46. a et b Greenroom, « Et si l'instable Pusha T grillait la politesse aux mastodontes Kanye et Drake ? », (consulté le 12 juin 2018)
  47. a et b Les Inrockuptibles, « Drake et Pusha T sont en train de créer l'un des clashs les plus violents des dernières années », (consulté le 12 juin 2018)
  48. lebalooshow, « J Prince confirme que Drake a un morceau qui détruirait la carrière de Pusha T mais il sortira jamais », (consulté le 12 juin 2018)
  49. Mouv', « Pusha T réalise les meilleures ventes de sa carrière avec Daytona », (consulté le 12 juin 2018)
  50. Booska-P, « Pusha T : « Drake c'est fini » », (consulté le 12 juin 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]