Tech N9ne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tech N9ne
Description de cette image, également commentée ci-après

Tech N9ne en 2006.

Informations générales
Surnom Tecca Nina, The Killa Clown, T-9, Kansas City King
Nom de naissance Aaron Dontez Yates[1]
Naissance (43 ans)[1]
Kansas City, Missouri, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, parolier, producteur exécutif, vice-président, acteur
Genre musical Hip-hop[1], gangsta rap[1], hip-hop underground[2], horrorcore[1], rap hardcore[2]
Années actives Depuis 1985
Labels Strange Music, RBC Records, Interscope Records, Midwest Records, Qwest Records, Perspective A&M, RBC Records, Warner Bros. Records[3]
Influences Jim Morrison, The Doors, N.W.A., Public Enemy, Led Zeppelin, Elton John, AC/DC, Metallica, OutKast, Gnarls Barkley
Site officiel therealtechn9ne.com

Tech N9ne, né Aaron Dontez Yates le à Kansas City, est un rappeur américain. En 1999, il fonde avec Travis O'Guin le label Strange Music. Depuis le début de sa carrière, Tech N9ne compte plus de deux million d'albums vendus dans les industries musicales, cinématographiques et vidéoludiques[4]. Son nom de scène vient de la TEC-9, une arme automatique, faisant un rapprochement avec la vitesse de son flow[5]. Tech N9ne donne ensuite une signification encore plus poussée, en faisant savoir qu'elle est synonyme de la technique complète de la rime, avec la technique « tech » et le sens « neuf » représentant le nombre d'achèvement[5],[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Yates est né à Kansas City, dans le Missouri[1]. Il rappe très tôt[7]. Il n'a jamais connu son père, et sa mère souffrait d'épilepsie et de lupus lorsqu'il était enfant, ce qui l'a émotionnellement affecté et mené à « trouver la foi »[7]. Il explorait également des lieux abandonnés avec son meilleur ami ,dans le but de filmer un fantôme[7].

Débuts et fondation de Strange Music (1991–2000)[modifier | modifier le code]

Son premier DJ est son cousin DJ Icy Rock[8] avec qui il commence sa carrière en ouvrant à la Kemper Arena pour EPMD et Kwame[9]. Sa vie sera particulièrement influencée par les gangs, notamment la branche des Bloods de Kansas City avec les 57th Street Rogue Dog Villains[10] dont Tech est très proche, ces derniers ayant sorti quelques albums où Tech N9ne est un featuring récurrent. La chanson qui le popularise[réf. nécessaire] s'intitule Mitch Bade, qu'il a interprétée avec Vell Bakarii, un membre des Rogue Dog Villains. Ses textes parlent souvent de cela[De quoi ?], ainsi que de ses nombreuses expériences avec la drogue et les femmes, tout en abordant les sujets de façon différentes (Here I Come sur un sample de Ludwig van Beethoven, est une ode aux clubs de striptease, mais en même temps Real Killer dénonce l'avortement). Il est connu dans sa carrière pour maquiller ou peindre son visage[11].

Dans les années 1990, il rencontre et enregistre un morceau[Lequel ?] avec 2Pac[réf. nécessaire]. En 1996, il signe au label de Quincy Jones, Qwest, avant de signer au label indépendant Midwestside Records[1]. En 1999, il participe au morceau The Anthem sur l'album homonyme de Sway & King Tech[12] avec plusieurs invités tels qu'Eminem, Xzibit ou encore RZA[13],[14]. Tech N9ne son premier album The Calm Before the Storm le [15].

Succès underground (2001–2005)[modifier | modifier le code]

Au label Midwestside Records[16], Tech N9ne publie l'album The Worst le [1],[17]. Avant ça, il publie son album Anghellic le [1],[2] au label JCOR d'Interscope Records[16], une première œuvre qui intronisera son label Strange Music[1]. L'album atteint la 59e place du Billboard 200[18] avec plus de 280 000 exemplaires vendus comptés en 2002, dont 55 806 exemplaires indépendamment selon Nielsen Soundscan[19]. L'album se caractérise par des sons électro, avec Here I Come et le morceau Einstein. C'est lors de la réalisation de cet album qu'il rencontre Big Krizz Kaliko, plus précisément sur la piste Who You Came to See, où Krizz Kaliko aurait affirmé pouvoir fournir un refrain meilleur que celui que Tech avait déjà[réf. nécessaire]. Après avoir chanté ledit refrain, les deux artistes deviennent inséparables, comme en témoignent les innombrables participations de Krizz Kaliko à la majorité des morceaux que Tech N9ne fait à partir de cette époque[réf. nécessaire]. Il se lance dans une tournée pour la promotion de The Worst, et le rappeur est bien accueilli sur scène ; il quitte néanmoins JCOR et se consacre uniquement à son label indépendant Strange Music[1].

Tech N9ne publie Absolute Power le [20], qui fait participer les autres artistes de Strange, Krizz Kaliko et Kutt Calhoun, ainsi qu'Eminem du groupe D12[1]. Premier album sur Strange Music[16], Absolute Power est bien accueilli par l'ensemble de la presse spécialisée, se vend à plus de 250 000 exemplaires ; il se classe notamment 79e au Billboard 200, et troisième aux Top Independent Albums[21]. Le single extrait de l'album, Here Comes Tecca Nina atteint la 40e place des Rhythmic Top 40 en 2004[21].

En 2003, Tech N9ne participe, aux côtés d'Insane Clown Posse et de Kottonmouth Kings, à la tournée Wicked Wonka Tour destinée à un public Juggalo[22]. À cette période, il explique lors d'un entretien avec Tim VonHolten : « J'entre dans la machine pour la foutre dans un sale état et même plus. L'industrie de la musique sonne faux, elle me fait tourner l'estomac. Je rentre dans le ventre de la bête pour l'infecter avec ma merde et ça devient une belle infection. Le public adore ce virus, mon virus c'est la musique[23]. »

Indépendance et collaborations (2006–2011)[modifier | modifier le code]

Tech N9ne publie son cinquième album studio, Everready, le [24]. L'album atteint la 23e place des R&B Albums, et la deuxième des Top Independent Albums[25], et comporte des collaborations avec Krizz Kaliko, E-40, Dalima, Kutt Calhoun[24], et Brotha Lynch Hung pour représenter Strange Music[1]. Le [26], Tech N9ne publie le premier volume de Misery Loves Kompany de Collabos, une série de compilations dans lesquelles chaque verset est chanté par un artiste différent[1]. L'album met en avant des rappeurs tels que Yukmouth. Il atteint la 49e place du Billboard 200[27]. En 2008, Tech N9ne effectue une tournée intitulée Fire and Ice Tour avec les rappeurs Paul Wall et Ill Bill, ancien membre de Non Phixion[28]. En juillet 2008, Tech N9ne publie son huitième album Killer dont la pochette parodie Michael Jackson[1]. Pour cet album, Tech N9ne collabore avec Paul Wall, Scarface, Shawnna, Mistah F.A.B., Kottonmouth Kings, Hed PE, Krizz Kaliko, Kutt Calhoun, Skatterman & Snug Brim, BG Bulletwound et Ice Cube[29]. Il atteint la 12e place du Billboard 200[30]. Le , il est annoncé sur le site officiel de Tech N9ne que Big Scoob avait rejoint le label Strange Music. Deux jours plus tard, Skatterman & Snug quittent le label après avoir rempli leur engagement[réf. nécessaire]. Le , Tech N9ne publie le deuxième opus de la série Collabos, Sickology 101[31]. Il comporte des apparitions de Krayzie Bone et Crooked I, notamment[31]. L'album atteint la 19e place du Billboard 200[32]. En mai 2009, Tech N9ne signe Brotha Lynch Hung au label Strange Music[33]. Strange prouve désormais appartenir à la lignée de labels rock-rap tels que Suburban et Psychopathic Records[1]. Le [34], Tech N9ne publie l'album qui marquera un tournant dans sa carrière de Tech N9ne[réf. nécessaire][pourquoi ?], K.O.D., acronyme de King of Darkness. L'album est un véritable succès et un retour dans l'horrorcore. L'ambiance sombre de l'album est due aux problèmes de santé de la mère de Tech N9ne[34]. L'album atteint la septième place des R&B Albums[35].

En 2010, Tech N9ne prépare un nouvel album solo intitulé All 6's and 7's en référence au chiffre du Diable et de Dieu. En juillet 2010, il en profite pour sortir le troisièmes opus de la série Collabos, The Holy Gates Mixed Plate. En septembre 2010, lors d'un entretien à la radio, Lil Wayne déclare vouloir travailler avec Tech N9ne pour Tha Carter IV ; ces derniers se rencontrent en prison où est incarcéré Lil Wayne pour parler de leur future collaboration. Le 25 octobre 2010, Tech N9ne publie un EP intitulé Seepage[36], qui se compose de sons très sombres, dans la même lignée que l'album K.O.D.. Très rapidement suit une mixtape Bad Season, produite par DJ Whoo Kid publié à la période d'Halloween. En 2011, Tech N9ne publie All 6's and 7's, avec des invités de renom comme B.o.B[37]. Tech N9ne prévoit par la suite le tournage des clips des singles Worldwide Choppers, Fuck Food, Am I Psycho et So Lonely. Fin août 2011, Tech N9ne déclare être entré en studio pour un nouvel album de la série Collabos, Welcome to Strangeland, prévu pour le 8 novembre[réf. nécessaire]. Tech N9ne participe au neuvième album de Lil Wayne, Tha Carter IV sur le morceau Interlude en featuring avec André 3000 du groupe OutKast[38]. Durant son concert à Kansas City, lors de sa tournée I Am Still Music, Lil Wayne fait monter Tech N9ne sur scène pour le remercier de tout ce qu'il avait fait pour lui. Tech N9ne obtient donc une fois de plus la reconnaissance de son travail acharné. Quelque semaines après, Tech N9ne annonce, via Twitter, avoir terminé d'enregistrer Welcome to Strangeland[réf. nécessaire]. Le 11 octobre 2011, Tech N9ne apparaît aux BET Hip Hop Awards pour le Cypher 2011[39]. Il rappe aux côtés de Kendrick Lamar, Machine Gun Kelly, B.o.B et Big K.R.I.T.. L'équipe Shady 2.0. composée d'Eminem, Yelawolf et Slaughterhouse y participe également. Tous les MCs se relaient pour improviser un freestyle[39].

EPs, Something Else, et Special Effects (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Début 2012, Tech N9ne annonce le recrutement du groupe Ces Cru[40] et de son ami de longue date Prozak, anciennement signé sur Strange Music, et qui choisit d'y faire son retour. Le 27 janvier 2012, dans une interview pour TV Underground, Tech N9ne parle de ses projets pour 2012, confirmant la sortie de KlusterFuk, l'album de rock de son groupe K.A.B.O.S.H. et un nouvel album solo[41]. Dans la foulée, il confirme la tournée Hostile Takeover, 90 concerts en 99 jours, avec à ses côtés Krizz Kaliko et Prozak, notamment. En février 2012, Tech N9ne annonce le début de l'enregistrement de son nouvel album ; il publie une photo de lui en studio avec le légendaire groupe de rock The Doors et le producteur Fredwreck. Il confirme une collaboration avec le groupe de metal Avenged Sevenfold[42] et, le 19 mars 2012, du rappeur DMX. Tech N9ne participe, en parallèle, au nouvel album The Block Brochure: Welcome to the Soil 2 du rappeur E-40, sur les titre Scorpio et Zombie[43], et publie son EP KlusterFuk. En avril 2013, Tech N9ne révèle une nouvelle collaboration avec B.o.B, ¡Mayday!, Yukmouth, et Insane Clown Posse. Il révèle ensuite avoir enregistré avec R.A. the Rugged Man et Chamillionaire. La collaboration avec Chamillionaire est une des plus attendues par les fans depuis de longues années. Tech N9ne apparaît ensuite sur divers albums de son label, notamment sur les albums de Stevie Stone et Krizz Kaliko, mais aussi sur les albums d'Insane Clown Posses aux côtés d'Hopsin, sur l'album de Machine Gun Kelly aux côtés de Twista et sur l'album de Chino XL. Pendant l'été 2012, Tech N9ne effectue une tournée au Canada, aux côtés de Krizz Kaliko et Mad Child, membre du groupe Swollen Members[réf. nécessaire].

Début septembre 2012, Tech N9ne annonce la sortie de deux nouveaux EPs, E.B.A.H. et Boiling Point. L'EP E.B.A.H. (Evil Brain, Angel Heart) permet à Tech N9ne de faire découvrir à ses fans son nouvel alter ego, Mi-Ange, Mi-Démon. L'EP voit la participation de Krizz Kaliko, 816 Boyz et JL of B.Hood. Les clips des morceaux E.B.A.H. et Don't Tweet This dépassent le million de vues assez rapidement. Début octobre, le premier morceau officiel God of wAAR de K.A.B.O.S.H., le groupe de rock de Tech N9ne composé de Krizz Kaliko, The Dirty Wormz et lui-même, sort. Fin octobre, pour la fête d'Halloween, Tech N9ne sort le deuxième EP, Boiling Point. L'EP est la suite de l'album K.O.D., le concept étant de faire un projet sombre à l'image du roi des ténèbres. Par ailleurs, Tech N9ne déclare qu'il doit accepter sa part de ténèbres en lui, et que ce projet a été fait spécialement pour les fans. L'EP voit la participation de Krizz Kaliko, Brotha Lynch Hung ou encore Aqualeo. Tech N9ne annonce être déjà en studio pour son nouvel album via Twitter. La pochette est déjà prête et la date de sortie est prévue aux alentours de mai 2013. Il y réitère son envie de collaborer avec Eminem et System of a Down[réf. nécessaire].

Le 30 juillet 2013, Tech N9ne publie son nouvel album Something Else, le treizième de sa discographie. Pour cet album, Tech N9ne frappe encore plus fort que sur le précédent (All 6's & 7's) et invite des rappeurs comme Wiz Khalifa, Kendrick Lamar, B.o.B, Big K.R.I.T. ou encore Krizz Kaliko. Mais le plus intéressant, ce sont les invités n’appartenant pas au monde du rap. En effet, le légendaire groupe The Doors participe au morceau Strange Days en hommage à Jim Morrison, l'artiste favori de Tech N9ne qui l'a poussé à créer son label, Strange Music. Serj Tankian, le chanteur du célèbre groupe de metal System of a Down, est présent sur le morceau d'introduction de l'album Straight Out the Gates. On y retrouve aussi Cee Lo Green sur le morceau That's My Kid pour un refrain entraînant et très efficace. L'album se vend à 58 324 exemplaires la première semaine de sa sortie (meilleur score que son précédent album All 6's & 7's vendu à 55 000 la première semaine) et dépasse les 100 000 exemplaires après cinq semaines. Les critiques de l'albums sont très bonnes et très élogieuses pour le travail que fournit Tech N9ne depuis des années, la quasi unanimité des sites étant d'accord pour dire que Tech N9ne fait partie des meilleurs MCs depuis des années. Pour la promotion de l'album et de sa tournée, Tech N9ne a sorti plusieurs clips des morceaux suivants : So Dope, Party the Pain Away, Bitch, Dwamn, Straight Out the Gate et Love 2 Dislike Me. Les prochains clips seront Fragile avec Kendrick Lamar, See Me avec B.o.B et Wiz Khalifa puis With the B.S.[réf. nécessaire].

En août 2013, Tech N9ne annonce la sortie en novembre d'un EP intitulé Therapy, en collaboration avec le producteur de metal Ross Robinson qui a notamment produit Korn, Slipknot ou encore Limp Bizkit. Sid Wilson (Slipknot), Wes Borland (Limp Bizkit) et les membres des Beastie Boys ont travaillé sur l'EP avec Tech N9ne. Le projet sort le 5 novembre après Halloween et reçoit un bon accueil de la part des fans. Tech N9ne annonce par la suite plusieurs projets pour 2014 : Strangeulation, un nouvel album de la série Tech N9ne Collabo qui fera suite à Strangeland sorti en 2011. Pour Special Effects, un nouvel album solo qui fera suite à Something Else sorti en 2013, il souhaite collaborer avec Eminem, Kanye West, Metallica et Jay-Z. Puis, Tech N9ne annonce que si l'EP Therapy reçoit un bon accueil de la part des fans, il enregistrera enfin l'album de son groupe de rock Kabosh, Amafrican Psycho, en projet depuis 2006. Toujours en 2013, Tech N9ne chante sur le titre Mama Said Knock You Out extraite de l'album The Wrong Side of Heaven and the Righteous Side of Hell, Volume 1 du groupe de metal Five Finger Death Punch[réf. nécessaire].

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Tech N9ne.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Das Busde Benjamin Meade (documentaire)
  • 2003 : Beef de 50 cent (documentaire)
  • 2004 : T9X: The Tech N9ne Experience de Tech N9ne (documentaire)
  • 2004 : United Ghettos of America Vol. 2 (documentaire)
  • 2005 : Hip Hop Nation Vol. 1 (documentaire)
  • 2005 : Letter to the President de Thomas Gibson (documentaire)
  • 2006 : Jack's Law de Gil Medina
  • 2008 : The Hitchcock of Hip Hop de Prozak (documentaire)
  • 2008 : Tech N9ne: The Psychumentary (documentaire)
  • 2008 : Strictly Strange de Tech N9ne (documentaire)
  • 2009 : The Life of Lucky Cucumber de Sam Maccarone
  • 2010 : Big Money Rustlas de Paul Andresen
  • 2013 : Vengeance de Gil Medina

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p (en) Jason Birchmeier, « Tech N9ne — Biography », AllMusic,‎ (consulté le 28 octobre 2010).
  2. a, b et c (en) « Anghellic Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  3. (en) « The Breakfast Club Interviews Tech N9ne », Rap Radar,‎ (consulté le 10 mai 2014).
  4. (en) Allen Starbury, « Tech N9ne Reaches Million Sales Milestone, Recalls Ups & Downs Of Career », Ballerstatus.com,‎ (consulté le 30 septembre 2010).
  5. a et b Steve Reissner (réalisateur), Soren Baker (scénariste). T9X: The Tech N9ne Experience [Documentary]..
  6. (en) Alex Robichaud, « Tech N9ne won't play the 'pay to play' game », GateHouse Media, Inc.,‎ (consulté le 28 octobre 2010).
  7. a, b et c (en) Sarah Benson, « Tech N9ne's haunted mind », Inkkc,‎ (consulté le 8 novembre 2010).
  8. (en) « Backstage with Tech N9ne », sur Surfmusic (consulté le 4 août 2015).
  9. (en) « TECH N9NE, KRIZZ KALIKO & JAY ROCK (July 2011) », sur Dub CNN (consulté le 4 août 2015).
  10. (en) « Tech N9ne Says Kendrick Lamar Met Dr. Dre On His Tour », sur HipHop DX,‎ (consulté le 4 août 2015).
  11. (en) « Interview: Rapper Tech N9ne Discusses Something Else Tour and Recent Success (With Video) », sur thesouthend.wayne.edu,‎ (consulté le 4 août 2015), “If we’re just talking music, I can’t necessarily talk about it, but if we’re talking about him as a person then it’s the crazy make up — it’s the insane T-shirt designs he’s got,” Kotas said. “He just has like a whole style that when you combine it with the music, I feel like you get a real full picture of him.”.
  12. (en) « Sway & King Tech – The Anthem », sur Discogs (consulté le 4 août 2015).
  13. (en) Jack Paine, « How Sway & King Tech's This or That Introduced Eminem, Tech N9ne & Crooked I », sur HipHop DX,‎ (consulté le 4 août 2015).
  14. (en) Christopher Harris, « Tech N9ne & Eminem Discuss Speedom (WWC2) On Sway In The Morning », sur HipHop DX,‎ (consulté le 4 août 2015).
  15. (en) « The Calm Before the Storm », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  16. a, b et c (en) « Tech N9ne Discography », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  17. (en) « The Worst », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  18. (en) « Anghellic Awards », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  19. (en) « Tech N9ne Debuts High On Billboard », sur Musicradar,‎ (consulté le 4 août 2015).
  20. (en) Rev. Keith A. Gordon, « Absolute Power Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  21. a et b (en) « Absolute Power Awards », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  22. (en) « Bone Thugs Join Insane Clown Posse On Wicked Wonka Tour », sur AllHipHop,‎ (consulté le 4 août 2015).
  23. (en) VonHolten, Tim, « The Belly of the Beast », sur Lawrence.com,‎ (consulté le 26 septembre 2007), p. I'm going into the machine. I'm going into the machine to fuck up the machine even more, » Tech said. « The industry is so fake, it makes my stomach turn. I'm going into the belly of the beast to infect it with my shit, and it's going to be a beautiful infection. People love this virus, my virus is music.
  24. a et b (en) « Everready Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  25. (en) « Everready Awards », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  26. (en) « Misery Loves Kompany Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  27. (en) « Misery Loves Kompany Awards », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  28. (en) « Paul Wall And Tech N9ne Do The Fire And Ice Tour », sur HipHop DX (consulté le 4 août 2015).
  29. (en) « Killer Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  30. (en) « Killer Awards », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  31. a et b (en) « Sickology 101 Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  32. (en) « Sickology 101 Awards », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  33. (en) « Tech N9ne Signs Brotha Lynch Hung To Strange Music », sur HipHopDX,‎ (consulté le 4 août 2015).
  34. a et b (en) David Jeffries, « K.O.D. Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  35. (en) David Jeffries, « K.O.D. Awards », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  36. (en) « Seepage Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  37. (en) « All 6's and 7's Review », sur AllMusic (consulté le 4 août 2015).
  38. (en) « Tech N9ne Gets Notice In ‘Carter IV’ Reviews For ‘Interlude’ », sur Strange Music,‎ (consulté le 4 août 2015).
  39. a et b (en) « B.o.B, Big K.R.I.T., Tech N9ne, MGK & Kendrick Lamar Join For 2011 BET Hip Hop Awards Cypher », sur HipHop DX,‎ (consulté le 4 août 2015).
  40. (en) David Hudnall, « CES Cru officially sign to Tech N9ne's Strange Music », sur Pitch,‎ (consulté le 5 août 2015).
  41. (en) « Something Else », sur faygoluvers.net,‎ (consulté le 5 août 2015).
  42. (en) Victor Sandoval, « Tech N9ne Meets Avenged Sevenfold [Social] », sur Strange Music,‎ (consulté le 5 août 2015).
  43. (en) « Block Brochure: Welcome Vol.2 », sur Amazon (consulté le 5 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]