Yelawolf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yelawolf
Description de cette image, également commentée ci-après

Yelawolf en 2012.

Informations générales
Surnom Yela the Super Nova
Nom de naissance Michael Wayne Atha
Naissance (36 ans)
Gadsden, Alabama, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, Dirty South, hip-hop alternatif
Instruments Voix
Années actives Depuis 2005
Labels Columbia Records, Ghet-O-Vision Entertainment, Shady Records
Site officiel www.yelawolf.com

Yelawolf, de son vrai nom Michael Wayne Atha, né le à Gadsden, en Alabama, est un rappeur américain. Il est actuellement sous contrat avec le label Shady Records du rappeur Eminem. Yelawolf publie son premier album indépendant intitulé Creekwater en 2005. Entre 2005 et 2010, il publie un extended play et quatre mixtapes[1]. La dernière des quatre, intitulée Trunk Muzik, popularise significativement le rappeur, et l'amène à signer au label Interscope Records[2], qui rééditera la mixtape sous le titre Trunk Muzik 0-60 plus tard la même année[3].

En janvier 2011, Yelawolf signe chez Shady Records[4] et publie l'album Radioactive le . L'album débute 27e du Billboard 200. Yelawolf publie la suite de sa mixtape à succès Trunk Muzik, intitulée Trunk Muzik Returns le . Son deuxième album, Love Story, est publié le .

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Atha est né le à Gadsden, en Alabama, et possède des racines cherokees et américaines[5]. Sa mère Sheila, qu'il considère comme une « rockstar » le met au monde à l'âge de 15 ans. Pendant son enfance, Atha déménage souvent. Il passe la plupart de son temps à Antioch, dans le Tennessee, et étudie à la Carter Lawrence Elementary School de Nashville[6]. Son père veut faire de lui un militaire, mais Michael préfère le skateboard et la musique ; son amour pour le hip-hop grandit au fil de ses voyages.

Alors que Yelawolf est plongé dans le monde du rock par ses parents (AC/DC, Metallica), il se fait un ami, voisin de banlieue à la périphérie de Nashville qui le conduit dans le monde de la rue et du hip-hop. Yelawolf affirme être influencé par des artistes comme Snoop Dogg, Ice Cube, Three 6 Mafia, N.W.A., Wu-Tang Clan, Souls of Mischief, Digable Planets, Cypress Hill et UGK. Dans sa jeunesse, il parcourt les scènes locales avec des groupes comme Southside Hustler et Haystack. Mais c'est à Antioch que Yelawolf devient fou de hip-hop et qu'il se met à écrire ses premiers textes de rap, basés sur ses influences. C'est en voyageant que son style d'écriture mûrit : « Ce sont mes voyages, mes rencontres et mes fréquentations qui ont apporté cette créativité à mon esprit[réf. nécessaire]. » Avant de se consacrer pleinement au hip-hop, Yelawolf était un skateur professionnel, avide de sensations fortes. Mais en 2005, à cause d'une blessure, il doit arrêter cette passion et se tourne donc vers son deuxième hobby, la musique, plus précisément le rap. Le nom « Yelawolf » est une référence à ses racines amérindiennes (« Yela » signifiant le feu, la force, le courage, et « Wolf » le loup)[réf. nécessaire].

En 2005, Yelawolf apparaît dans l'émission de téléréalité The Road to Stardom with Missy Elliott diffusée sur UPN, attirant l'attention du public en sa qualité d'artiste graphiste (peinture murale)[7]. Après son élimination de l'émission, il publie sa première mixtape, Pissin' in a Barrel of Beez puis son premier album indépendant, Creek Water[8]. En 2007, il signe un contrat au label Columbia Records et publie le single Kickin' mais l'album qui devrait suivre, Fearin' and Loathin' in Smalltown, U.S.A., ne sera jamais publié[7]. À la fin de l'année, Yelawolf quitte Columbia. En 2008, il publie deux mixtapes, Balls of Flames: The Ballad of Slick Rick E. Bobby et Stereo: A Hip Hop Tribute to Classic Rock, toutes deux passées inaperçues.

Trunk Muzik et Radioactive (2009–2011)[modifier | modifier le code]

En 2009, il signe un contrat chez Ghet-O-Vision Entertainment et publie son premier EP, Arena Rap. Fin 2009, Yelawolf commence à travailler avec WillPower, producteur chez Ghet-O-Vision, sur sa mixtape Trunk Muzik[9]. Publiée en , la mixtape connaît un immense succès sur Internet[2]. La même année, le rappeur signe un contrat avec Interscope Records[2], et commence travailler sur une réédition de sa mixtape intitulée Trunk Muzik 0-60. Cet opus, publié le conjointement chez Ghet-O-Vision et Interscope, est acclamé par la critique et le public[10].

En , Yelawolf figure parmi les XXL's Freshmen of 2011 du magazine XXL, aux côtés de Kendrick Lamar, Cyhi da Prynce, Big K.R.I.T., Meek Mill, Lil Twist, Fred the Godson, Mac Miller, Lil B et Diggy Simmons[11]. Le mois suivant, il apparaît de nouveau en couverture du magazine XXL aux côtés d'Eminem et de Slaughterhouse confirmant la signature d'un contrat chez Shady Records, le label d'Eminem[12]. Le , Yelawolf annonce le titre de son premier album studio, Radioactive, avec une date de sortie prévue en septembre[13]. Le sort le premier single officiel de l’album, Hard White (Up in the Club), avec un featuring de Lil Jon. La date de sortie de l'opus est retardée et un deuxième single, Let's Roll, avec un featuring de Kid Rock, sort le . Radioactive est finalement publié le , conjointement chez Interscope et Shady, et se classe à la 27e place du Billboard 200[14]. L'album contient des productions d'Eminem (qui est également le producteur exécutif), Jim Jonsin, J.U.S.T.I.C.E. League, Diplo, The Audibles, Pooh Bear et WillPower of SupaHot Beats, et des featurings d'Eminem, Kid Rock, Lil Jon, Fefe Dobson, Mystikal, Shawty Fatt, Rittz, Killer Mike et Gangsta Boo, entre autres.

De The Slumdon Bridge à Psycho White (2012)[modifier | modifier le code]

Le , Yelawolf publie un titre promotionnel, You Don't Know (For Fuck's Sake), avec le chanteur britannique Ed Sheeran, extrait de l'album collaboratif à venir des deux artistes, The Slumdon Bridge. Quelques jours plus tard, une bande-annonce montrant Yelawolf et Ed Sheeran en studio d'enregistrement est publiée. Yelawolf y révèle que l'EP a été réalisé en dix heures seulement et qu'il comprend quatre morceaux. The Slumdon Bridge est proposé en téléchargement gratuit le , jour de la Saint-Valentin[15], puis diffusé en CD chez Warner le .

Le , afin de commémorer la fête des pères, Yelawolf publie une chanson intitulée Happy Father's Day. Avec ce titre, le rappeur annonce la sortie de sa cinquième mixtape, Heart of Dixie[16], le , Jour de l'Indépendance. En , Yelawolf annonce la sortie d'un EP en collaboration avec le batteur Travis Barker, Psycho White. Après avoir été reporté à plusieurs reprises, l'opus sort le et se classe à la 50e place du Billboard 200[17].

De Trunk Muzik Returns à Country Cousins (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

En , Yelawolf avait annoncé qu'il commencerait à enregistrer son deuxième album chez Shady Records, Love Story, au mois de juin[18]. À la suite d'un accident de plongée ayant provoqué une rupture de sa rate, le rappeur décide de retarder l'enregistrement de son album[19]. Lors d'une interview avec DJ Skee, Yelawolf a dévoilé qu'une mixtape intitulée Trunk Muzik Returns[20], ainsi qu'un album en collaboration avec Big K.R.I.T., Country Cousins[21], étaient en projet.

Le , Yelawolf publie Way Out, le premier extrait de Trunk Muzik Returns et annonce que la mixtape sortira le [22]. Le , le site du magazine Billboard annonce que le début de l'enregistrement de Love Story dans un studio de Nashville[23].

Le 28 janvier 2014, Yelawolf publie son premier single extrait de Love Story, Box Chevy V chez Shade 45. Yelawolf annonce la sortie de Love Story en mai 2014[24], mais le reporte ensuite pour 2015. Yelawolf publie le single Whiskey in a Bottle et révèle la couverture de Love Story et sa date de sortie pour le 25 avril 2015. L'album est finalement publié le et généralement bien accueilli par la presse spécialisée[25].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Yelawolf épouse la chanteuse Fefe Dobson en début juillet 2013[26]. Il a trois enfants, de son précédent mariage avec Sonora Rosario[27].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Pissin' in a Barrel of Beez
  • 2008 : Ball of Flames: The Ballad of Slick Rick E. Bobby
  • 2008 : Stereo: A Hip Hop Tribute to Classic Rock
  • 2010 : Trunk Muzik
  • 2012 : Heart of Dixie
  • 2013 : Trunk Muzik Returns
  • 2013 : Black Fall

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 2012 : The Slumdon Bridge (avec Ed Sheeran)
  • 2012 : Psycho White (avec Travis Barker)

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2009 : I Run (Slim Thug Feat. Yelawolf)
  • 2009 : Mixin' Up The Medicine (Juelz Santana Feat. Yelawolf)
  • 2010 : Go Crazy (Rich Boy Feat. Yelawolf)
  • 2010 : Down This Road (Bizarre Feat. Yelawolf)
  • 2010 : You Ain't No DJ (Big Boi Feat. Yelawolf)
  • 2010 : Live It (Paul Wall Feat. Jay Electronica, Raekwon & Yelawolf)
  • 2011 : 2.0 Boys (Eminem Feat. Slaughterhouse & Yelawolf)
  • 2011 : Rough (Game Feat. Yelawolf)
  • 2011 : Push It (Jessie and the Toy Boys Feat. Yelawolf)
  • 2011 : Let’s Go (Travis Barker Feat. Lil Jon, Busta Rhymes, Twista & Yelawolf)
  • 2011 : Worldwide Choppers (Tech N9ne Feat. Busta Rhymes, Ceza, D-Loc, JL, Twista, Twisted Insane, U$O & Yelawolf)
  • 2011 : I Just Wanna A Party (Yelawolf Feat. Gucci Mane)
  • 2012 : Pretty Little Girl (Blink-182 Feat. Yelawolf)
  • 2012 : 6 Feet Underground ( Yelawolf feat. Tim Armstrong et Travis Barker)
  • 2013 : 1-Train (A$ap Rocky feat. Kendrick Lamar, Joey Bada$$, Yelawolf, Danny Brown, Action Bronson & Big K.R.I.T.)
  • 2013 : Gun Plus A Mask (Juicy J feat. Yelawolf)
  • 2014 : Psychopath Killer (Slaughterhouse feat. Yelawolf ) / Shady XV
  • 2014 : Down / ShadyXV
  • 2014 : Twisted (Eminem Feat Skylar Grey & Yelawolf) / Shady XV
  • 2014 : Till It's Gone / Shady XV
  • 2015 : Best Friend (Feat Eminem) / Love Story

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Yelawolf Mixtapes @ datpiff ».
  2. a, b et c (en) « Rap Newcomer YelaWolf Confirms Interscope Deal, Awaits Eminem Collaboration », Sohh.com (consulté le 21 février 2013).
  3. (en) « YelaWolf’s ‘Trunk Muzik 0-60′ Tracklist Revealed ».
  4. (en) « Eminem Signs Slaughterhouse, Yelawolf To Shady Records »
  5. (en) « Eminem Signs Cherokee Rapper Yelawolf - ICTMN.com », indiancountrytodaymedianetwork.com,‎ (consulté le 25 août 2013).
  6. (en) « Exclusive: Yelawolf Speaks On His Childhood », YouTube,‎ (consulté le 25 août 2013).
  7. a et b (en) « Hip-hop rise has been no 'Love Story' for Yelawolf », sur knoxville.com (consulté le 15 février 2016).
  8. (en) « YelaWolf - Creek Water », sur cduniverse.com (consulté le 15 février 2016).
  9. (en) « YelaWolf - Trunk Muzik », sur DJBooth (consulté le 15 février 2016).
  10. (en) « Rap-Up TV: Yelawolf Shares Meeting with Eminem », Rap-Up,‎ (consulté le 21 février 2013).
  11. (en) « XXL Presents 2011′s Freshman Class », sur XXL,‎ (consulté le 21 février 2013).
  12. (en) « Eminem Covers XXL; Signs Slaughterhouse & Yelawolf », Rap Radar,‎ (consulté le 21 février 2013).
  13. (en) « Rap-Up TV: Yelawolf Shares Details on Shady Records Debut », Rap-Up.com (consulté le 21 février 2013)
  14. (en) « Yelawolf Radioactive Awards », sur AllMusic (consulté le 21 février 2013).
  15. (en) « Yelawolf Feat. Ed Sheeran – “You Don’t Know (For F*ck Sake)” », The Smoking Section (consulté le 21 février 2013).
  16. (en) « Yelawolf, Heart of Dixie », sur XXL,‎ (consulté le 21 février 2013).
  17. (en) « Travis Barker / Yelawolf Pyscho White Awards », sur AllMusic (consulté le 21 février 2013).
  18. (en) « Yelawolf Reveals Name of Sophomore LP », sur XXL,‎ (consulté le 21 février 2013).
  19. (en) « Yelawolf Talks About Rupturing His Spleen », KillerHipHop (consulté le 21 février 2013).
  20. (en) « Yelawolf Announces “Trunk Muzik Returns” Release Date », XXL (consulté le 21 février 2013).
  21. (en) « Yelawolf Confirms "Country Cousins" Album With Big K.R.I.T. », Complex Music (consulté le 21 février 2013)
  22. (en) « Listen: Yelawolf "Way Out" », Complex Music,‎ (consulté le 21 février 2013).
  23. (en) « Eminem's Next Album Due 'Post-Memorial Day': Exclusive », Billboard (consulté le 21 février 2013).
  24. (en) « Audio – Yelawolf on Sway in the Morning », Shady Records (consulté le 9 mars 2015).
  25. (en) « Yelawolf - Love Stroy Reviews », sur Metacritic (consulté le 15 février 2016).
  26. (en) « Rappers Boo'd Up on Instagram », BET,‎ (consulté le 9 mars 2015).
  27. (en) « Yelawolf Says He Couldn't Live With Being A Bad Father », HipHopDX,‎ (consulté le 16 mai 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :