Schoolboy Q

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schoolboy Q
Description de cette image, également commentée ci-après

Schoolboy Q en concert à Dallas, en 2012.

Informations générales
Nom de naissance Quincy Matthew Hanley
Naissance (29 ans)
Wiesbaden, Drapeau de l'Allemagne Allemagne[1],[2]
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap West Coast, gangsta rap[3]
Instruments Voix
Années actives Depuis 2008
Labels Top Dawg Entertainment, Interscope Records
Site officiel schoolboyq.com/

Schoolboy Q, parfois stylisé ScHoolboy Q, de son vrai nom Quincy Matthew Hanley, né le sur la base militaire allemande de Wiesbaden, est un rappeur américain. Hanley est ensuite élevé à Los Angeles. Il est membre du collectif Black Hippy aux côtés des rappeurs Ab-Soul, Jay Rock et Kendrick Lamar[4].

Après avoir signé au label Interscope Records, Hanley lance sa carrière musicale professionnelle avec son premier album, intitulé Oxymoron le 25 février 2014, qui débute premier du Billboard 200. L'album contient les singles Yay Yay, Collard Greens, Man of the Year, Break the Bank, Studio et Hell of a Night.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Quincey Hanley est né le sur la base militaire allemande de Wiesbaden[1],[5]. Ses parents se séparent avant sa naissance, et sa mère lui aurait supposément donné un nom au hasard[2]. Son père reste dans l'armée américaine, tandis que sa mère emménage avec Hanley au Texas pendant quelques années avant de s'installer en Californie[2]. Il grandit à Los Angeles, en Californie, dans la 51st Street, près de Figueroa et Hoover Street. Il explique avoir joué du football américain de entre ses 6 et 21 ans. Après avoir étudié à la Crenshaw High School, Hanley étudie aux Glendale Community College, Los Angeles City College, Southwest College et au West Los Angeles College, dans lequel il a joué pour les West Los Angeles Oilers : « J'étais dans le West L.A. College, au L.A. Southwest College, au LACC, et à Glendale [...] Tout ce que je faisais c'était m'entrainer et rentrer chez moi. Je me concentrais pas en classe. [...] Je m'appelle Quincey, alors je me suis surnommé Schoolboy Q[6]. »

Ayant grandi à Hoover Street, Hanley se joint à un gang de rue appelé les 52 Hoover Gangster Crips : « J'étais un loubard à 12 ans. Un Hoover Crip. Les potes le faisaient et je voulais le faire. Je sais pas pourquoi. Je fais que suivre le leader. » Avant sa carrière musicale, Hanley devient un dealer qui vend de l'oxycontin, puis pendant une courte période du crack et de la marijuana : « je vendais de l'oxycontin. J'ai aussi un peu vendu du crack, mais je suis pas devenu riche en vendant tout ça. Je me suis enrichi grâce à l'oxycontin. J'allais en dehors de la ville et je l'obtenais. Après c'est une question de bouche-à-oreilles. Puis les gens viennent vers toi. Pas besoin de faire d'effort. Donc je vendais tout ça[7]. » En 2007, il est arrêté pour un crime qu'il n'aurait pas commis et incarcéré pendant six mois, puis en maison d'arrêt : « Quand j'avais 21 ans, on m'a jeté en prison[2],[7]. »

Débuts (2006–2009)[modifier | modifier le code]

Schoolboy Q explique avoir écrit son premier verset à 16 ans, mais ne se consacrera pas sérieusement à la musique avant 21 ans. La musique devient pour lui un moyen de s'exprimer : « J'ai écrit mon premier verset à 16 ans. Je rappais pas vraiment, mais vous savez ce que c'est : on écrit d'abord un verset. J'ai écris mais j'ai pas vraiment réfléchi. À 21 ans, j'ai commencé à y travailler sérieusement. Tu laisses l'agressivité monter. Je travaillais vraiment et je suis devenu Q. J'ai tout fait, l'école et les rues. J'étais juste paumé ; Je ne savais pas ce que je voulais faire. J'essayais de trouver ma voie. Puis un jour, j'ai découvert la musique. Grâce à ça, j'ai fait un peu d'argent, et j'ai continué à rapper. Après, c'est devenu ma voie[8]. »

En 2006, il se lance en collaboration avec Top Dawg Entertainment, un label indépendant situé à Carson en Californie, enregistrant à leur studio House of Pain. Pour sa première fois en studio, il travaille aux côtés de Jay Rock et Ab-Soul. Le 29 juillet 2008, Hanley publie sa première mixtape intitulée Schoolboy Turned Hustla, avec G.E.D. Inc., la même emprunte qu ia aidé à lancer la carrière du rappeur West Coast Tyga, avec qui Schoolboy Q a travaillé auparavant. Après la publication de Schoolboy Turned Hustla, il signe avec Top Dawg Entertainment en 2009, où il forme plus tard le groupe Black Hippy, avec ses compagnons Kendrick Lamar, Jay Rock et Ab-Soul[9],[10]. En 2009, Hanley s'implique dans un bref beef avec le rappeur 40 Glocc. ScHoolboy Q publie une diss song intitulée Ezell (40 Glocc Killa).

Setbacks (2010–2011)[modifier | modifier le code]

En 2010, Hanley part en tournée et travaille en studio avec Black Hippy préparant en parallèle un projet intitulé Setbacks. Le 11 janvier 2011, TDE publie Setbacks, son premier album indépendant, exclusivement sur iTunes, et est bien accueilli par la presse spécialisée[11]. L'album atteint la 100e place du Billboard 200 avec un millier de téléchargements la première semaine[12],[13]. Deux semaines après la publication de l'album, Hanley annonce sur Twitter la distribution désormais gratuite de l'album[14]. À cette même période, le premier album de Schoolboy, Setbacks, est publié en début 2011[15].

Setbacks permet à Hanley de se propulser en haut de la scène et de se populariser sur Internet : « Le concept derrière Setbacks vient de la raison pour laquelle je ne peux pas rapper. La raison pour laquelle je ne peux pas accomplir ce que je veux. J'ai tout mis dans l'album. Comme, Druggys Wit Hoes, où je me suis drogué et j'ai même pas niqué une seule gonzesse. Kamikaze, où je continue à faire des conneries. Plein de trucs comme ça, j'ai vraiment tout donné dans l'album. Ma vie a fait un tour de 180 degrés après ça[16]... » Hanley se lance dans son premier show le 11 mars 2011, au Key Club de West Hollywood, en Californie[17]. En mars 2011, Hanley est appréhendé au festival South by Southwest et expliqué avoir été incarcéré pour possession illégale de marijuana : « J'ai été envoyé en taule à cause de l'herbe » explique Schoolboy Q[18].

Habits and Contradictions (2011–2012)[modifier | modifier le code]

Habits and Contradictions est publié en 2012 sur iTunes, avec quelques exemplaires physiques signés par ScHoolboy Q à L.A. Les premières heures durant sa publication, l'album passe aux iTunes Top 10 Albums et y reste des jours. Il début 111e du on Billboard, avec 3 900 exemplaires numériques vendus aux États-Unis[19]. L'album débute aussi 5e des Top RnB/Hip-Hop Albums, 16e des Top Rap Albums, 17e des Top Independent Albums, et troisième des Top Heatseekers. Les clips des chansons Hands on the Wheel' avec ASAP Rocky, NigHtmare on Figg St., et Druggys wit Hoes Again avec Ab-Soul, suivent la publication.

En 2012, Top Dawg Entertainment met un terme à sa joint venture avec Interscope Records et Aftermath Entertainment, marquant la fin de carrière indépendant de Hanley[20].

Oxymoron (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

ScHoolboy Q, en 2012.

En juin 2012, Hanley révèle travailler sur son premier album chez une major, et annonce être le second membre de Black Hippy à faire ses débuts commerciaux chez Interscope, après Kendrick Lamar[21]. Entre septembre et novembre, Hanley participe aux côtés de Danny Brown et ASAP Mob à la tournée internationale d'ASAP Rocky, Long. Live. ASAP.. Hanley se lance aussi en tournée avec les rappeurs Wiz Khalifa, Mac Miller et Kendrick Lamar à leur tournée Under The Influence[22].

Son album Oxymoron est inclus dans plusieurs listes d'« albums les plus attendus en 2013 », incluant le NY Press[23], le magazine Complex[24] et XXL. Schoolboy Q annonce la participation de Black Hippy, ASAP Rocky, Danny Brown, Action Bronson, Pharrell et The Alchemist[25],[26]. En mars 2013, Schoolboy Q annonce avoir terminé quatre chansons pour l'album[27]. Le 26 mars 2013, Q est annoncé faire partie de la liste des Freshmen Class du magazine XXL, aux côtés d'Ab-Soul[28]. En juin 2013, Schoolboy Q participe à une publicité pour MySpace avec Mac Miller, Pharrell et Chance the Rapper[29].

En juin 2013, Schoolboy Q joue au BET Experience Music Festival, avec Kendrick Lamar, Snoop Dogg et Miguel, avant les BET Awards[30]. Le 11 juin 2013, Schoolboy Q publie Collard Greens, le single principal de son album Oxymoron. Le 7 août 2013, Hanley participe à l'émission 106 and Park, pour son clip de Collard Greens[31],[32]. Le 27 août 2013, Hanley participe au Tonight Show with Jay Leno, avec Macklemore et Ryan Lewis, pour jouer White Walls, le sixième single de leur premier album The Heist[33]. En octobre, Q joue aux BET Hip Hop Awards sa chanson Collard Greens[34]. Le 5 novembre 2013, Schoolboy Q annonce apparaître sur le jeu vidéo NBA Live 14 en 2013[35].

Le 24 janvier 2014, Schoolboy Q fait ses débuts à la télévision en jouant Man of the Year dans le Late Night with Jimmy Fallon sur NBC[36]. En janvier 2014, Schoolboy Q annonce une tournée débutant le 1er juin à Manchester, en Angleterre. Isaiah Rashad, collègue de Schoolboy Q au label Top Dawg et le rappeur Vince Staples, viennent soutenir Q. Rashad participe à la tournée européenne de Q[37],[38],[39],[40]. Après sa publication, Oxymoron débute à la première place du Billboard 200 avec 139 000 exemplaires vendus la première semaine aux États-Unis[41]. Pendant la deuxième semaine, l'album descent à la huitième place, avec 30 000 exemplaires supplémentaires vendus selon Nielsen Soundscan[42]. Pendant la trosiième semaine, l'album compte 16 000 exemplaires supplémentaires vendus[43] et 12 000 exemplaires de plus la quatrième semaine[44]. Le 27 avril 2014, l'album compte 236 000 exemplaires au total vendus aux États-Unis[45]. En avril 2014, Schoolboy Q est invité au Jimmy Kimmel Live!. Il est rejoint par BJ the Chicago Kid[46],[47]. En avril, Schoolboy Q fait son apparition en couverture du magazine The Source, dont l'édition est publiée le 10 avril 2014[48],[49].

Style musical[modifier | modifier le code]

ScHoolboy Q explique s'inspirer des rappeurs East Coast Nas, Jay-Z, The Notorious B.I.G., Mobb Deep, Beanie Sigel, 50 Cent, et du Wu-Tang Clan, et des rappeurs West Coast Kurupt et 2Pac : « Mais Biggie, Nas et 50 Cent [sont mes plus grandes inspirations][50]. » Il cite Nas comme son rappeur préféré[51]. Dans plusieurs interviews, Schoolboy Q explique que 50 Cent l'a incité à se consacrer plus sérieusement à la musique et à une carrière de rappeur professionnel, expliquant même que 50 Cent lui aurait probablement sauvé la vie[52].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Schoolboy Q est père d'une fille, née en 2010, nommée Joyce (Joy) Hanley, qu'il cité à plusieurs reprises dans ses chansons. Elle apparaît également dans plusieurs clips comme Phenomenon, Nightmare on Figg St., There He Go et Break the Bank[16]. La fille de Schoolboy Q s'est également impliqué dans l'album Oxymoron, sur lequel elle apparaît en couverture[53].

Schoolboy Q révèle mettre le H de son nom de scène en capital sur Twitter: « Pourquoi mes H sont toujours en majuscule ???? HIIIPOWER X HIPPY X HOOVER X HEAVEN & HELL AKA MY LIFE[54]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Setbacks
  • 2012 : Habits and Contradictions
  • 2014 : Oxymoron

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2008 : ScHoolboy Turned Hustla
  • 2009 : Gangsta and Soul

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « ScHoolboy Q talks with the Morning Riot », YouTube,‎ (consulté le 28 juin 2012).
  2. a, b, c et d (en) Rebecca Haithcoat, « Schoolboy Q's Questions and Answers », LA Weekly,‎ (consulté le 11 février 2012).
  3. (en) « Schoolboy Q Biography », sur AllMusic (consulté le 28 février 2013).
  4. (en)Andrew Noz, « Black Hippy: A View from the Center », sur The Fader,‎ (consulté le 22 février 2013).
  5. (en) « Ab-Soul », Thugradio (consulté le 29 mars 2012).
  6. (en) Insanu Ahmed, « Who Is Schoolboy Q? – Growing Up In L.A. & Playing Football », Complex,‎ (consulté le 6 février 2012).
  7. a et b Insanu Ahmed, « Who Is Schoolboy Q? – Gang-banging », Complex,‎ (consulté le 6 février 2012).
  8. Insanu Ahmed, « Who Is Schoolboy Q? – Rapping », Complex,‎ (consulté le 6 février 2012).
  9. Insanu Ahmed, « Who Is Schoolboy Q? – Joining Top Dawg Entertainment », Complex,‎ (consulté le 6 février 2012).
  10. Insanu Ahmed, « Who Is Schoolboy Q? – His group, Black Hippy », Complex,‎ (consulté le 6 février 2012).
  11. (en) « iTunes - Music - Setbacks by ScHoolboy Q », iTunes (consulté le 8 mars 2015).
  12. (en) « Setbacks – ScHoolboy Q », AllMusic,‎ (consulté le 29 mars 2012).
  13. [[[:Modèle:BillboardURLbyName]] Charts], Billboard.com
  14. Schoolboy Q Setbacks Album Free Version, DCtoBC.com, (consulté le 25 mars 2010).
  15. (en) Rebecca Haithcoat, « Schoolboy Q's Questions and Answers », LA Weekly,‎ (consulté le 11 février 2012).
  16. a et b Insanu Ahmed, « Who Is ScHoolboy Q? – His previous independent album, Setbacks », Complex,‎ (consulté le 6 février 2012).
  17. (en) « Schoolboy Q – Tickets – Key Club – West Hollywood, CA – March 11th, 2011 », Ticketfly,‎ (consulté le 29 mars 2012).
  18. (en) « Schoolboy Q Waiting For ASAP Rocky Collab To Drop, Speaks On SXSW Arrest », HipHopDX,‎ (consulté le 6 novembre 2011).
  19. (en) Allen Jacobs, « Hip Hop Album Sales: The Week Ending 1/15/2012 », HipHopDX,‎ (consulté le 20 janvier 2012).
  20. Nadeska Alexis, « Kendrick Lamar, Black Hippy Ink Deals With Interscope And Aftermath », MTV,‎ (consulté le 8 mars 2012).
  21. (en) Sean Ryon, « ScHoolboy Q Explains "L.A.'s Puffy" Nickname | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 13 août 2012).
  22. (en) Tyler K. McDermott, « A$AP Rocky Announces 'LONGLIVEA$AP Tour' », New York, Prometheus Global Media,‎ (consulté le 26 juillet 2012).
  23. (en) « - Manhattan, New York, NY - News » (consulté le 8 mars 2015).
  24. (en) Andrew Martin, Daniel Isenberg, Daniel Troisi, David Drake, Edwin Ortiz, Ernest Bakers, Insanul Ahmed, Jacob Moore, Lauren Nostro, « The 50 Most Anticipated Albums of 2013 », sur Complex,‎ (consulté le 11 janvier 2013).
  25. « XXL Presents... The 35 Most Anticipated Albums of 2013 - XXL », XXL (consulté le 8 mars 2015).
  26. (en) « ScHoolboy Q, Action Bronson & Alchemist Are In The Studio… », 2DOPEBOYZ (consulté le 8 mars 2015).
  27. (en) Dharmic X, « Watch Schoolboy Q Reveal Potential Features on "Oxymoron" », Complex (consulté le 8 mars 2015).
  28. (en) « XXL Freshman Class 2013 Cover Revealed », XXL (consulté le 8 mars 2015).
  29. « Video: Chance The Rapper Featured In New Myspace Commercial », Fake Shore Drive (consulté le 8 mars 2015).
  30. (en) « 2015 BET Experience - Home », BET.com,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  31. (en) « Video: Schoolboy Q and Kendrick Lamar : Collard Greens », Pitchfork (consulté le 8 mars 2015).
  32. (en) « Schoolboy Q Talks Collard Greens », BET,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  33. « Macklemore, Ryan Lewis, ScHoolboy Q & Hollis Perform White Walls on Leno (Video) », 2DopeBoyz,‎ (consulté le 28 août 2013).
  34. (en) « BET Hip Hop Awards », Exclaim!.
  35. (en) « NBA LIVE 14 Mixtape: New Music, New Features | NBA Live », Ea Sports,‎ (consulté le 28 février 2014).
  36. (en) C. Vernon Coleman, « ScHoolboy Q Performs "Man Of The Year" On Jimmy Fallon - XXL », XXL Magazine,‎ (consulté le 28 février 2014).
  37. (en) Andres Tardio, « ScHoolboy Q Announces Three-Month Tour | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 28 février 2014).
  38. (en) CoS Staff, « ScHoolboy Q announces 2014 US tour dates », Consequence of Sound,‎ (consulté le 28 février 2014).
  39. (en) « ScHoolboy Q Announces Tour Dates », Rap-Up,‎ (consulté le 28 février 2014).
  40. (en) « ScHoolboy Q Oxymoron Tour Dates Isaiah Rashad Vince Staples », Complex,‎ (consulté le 28 février 2014).
  41. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: The Week Ending 3/2/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 5 mars 2014).
  42. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: Week Ending 3/9/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 12 mars 2014).
  43. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: Week Ending 3/16/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 19 mars 2014).
  44. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: Week Ending 3/23/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 26 mars 2014).
  45. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: Week Ending 4/27/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 30 avril 2014).
  46. (en) « Watch: ScHoolboy Q on Jimmy Kimmel Live! », Consequence of Sound (consulté en 8 lars 2015).
  47. (en) Patrick Lyons, « ScHoolboy Q - Schoolboy Q and BJ The Chicago Kid Perform Studio On Jimmy Kimmel Feat. BJ The Chicago Kid », HotNewHipHop (consulté le 8 mars 2015).
  48. (en) « ScHoolBoy Q Lands the Cover of The Source Magazine », BET.com,‎ (consulté le 8 mars 2015).
  49. « ScHoolboy Q Graces Cover 2-of-2 Of Issue 262 Of The Source Magazine » (consulté le 8 mars 2015).
  50. (en) Insanu Ahmed, « Who Is Schoolboy Q? – Influences », Complex,‎ (consulté le 6 février 2012).
  51. (en) « ScHoolboy Q On Not Wanting To Work w/ Nas, Reveals New Project for 2012 (Video) », 2DopeBoyz,‎ (consulté le 3 novembre 2012).
  52. (en) « ScHoolboy Q On 50 Cent’s Influence (Video) », 2DopeBoyz,‎ (consulté le 15 avril 2012).
  53. (en) Andres Vasquez, « ScHoolboy Q Says Kendrick Lamar Inspires Him, Talks Parenting & "Oxymoron" | Rappers Talk Hip Hop Beef & Old School Hip Hop », HipHopDX, Cheri Media Group,‎ (consulté le 25 août 2013).
  54. « Twitter / ScHoolBoyQ: wHy my H always capitalize », Twitter,‎ (consulté le 27 juin 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]