Joe Budden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joe Budden
Description de cette image, également commentée ci-après

Joe Budden en concert en mars 2010.

Informations générales
Nom de naissance Joseph Anthony Budden
Naissance (35 ans)
Spanish Harlem, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast
Années actives Depuis 2003
Labels Amalgam Digital, Def Jam (avec Slaughterhouse), E1 (2008–2010), Shady / Interscope (depuis 2011)
Site officiel joebuddentv.com

Joe Budden, de son vrai nom Joseph Anthony Budden, né le à Spanish Harlem, New York[1], est un rappeur américain d'origine portoricaine. Il est mieux connu pour son single Pump It Up publié en 2003, extrait de son album homonyme, produit en partie par Just Blaze. Il est ancien membre du label Def Jam, qu'il quitte pour divergences personnelles. Après sa séparation avec Def Jam, il se lance dans l'enregistrement et la publication de mixtapes et d'albums dans des labels indépendants. Il publie l'album No Love Lost en 2013, puis Some Love Lost le 4 novembre 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joe Budden est né à Harlem, New York[1] mais a grandi à Jersey City, dans le New Jersey. Peu intéressé par les études, il devient toxicomane[2]. Une confrontation émotionnelle avec sa mère mène à l'hospitalisation le 3 juillet 1997[2]. Budden se lance dans le freestyle, d'abord à son lycée[2]. Il participe finalement à quelques mixtapes de DJ Clue, DJ Kayslay, et Cutmaster C.

Premier album, Mood Muzik, et Def Jam (2003–2007)[modifier | modifier le code]

Joe Budden, en 2003.

En 2003, Budden publie son premier album solo, Joe Budden. Il contient le single Pump It Up, nommé d'un Grammy et publié en 2003, musique du film 2 Fast 2 Furious[3] et des jeux vidéo Def Jam Vendetta[4], Def Jam Fight for NY, et de Madden NFL 2004. Le titre Focus est également inclus dans le jeu et Budden y est jouable. Son deuxième single s'intitule Fire en featuring avec Busta Rhymes, inclus dans le film Mean Girls.

Budden devait publier un album intitulé The Growth, mais ne le sera pas à cause d'un désaccord financier entre Budden et Def Jam qui mène à la séparation des deux partis[5]. Cependant, Budden réussit à publier le deuxième opus de sa série de mixtapes intitulées Mood Muzik[6]. En décembre 2007, Budden signe un contrat de plusieurs albums avec Amalgam Digital et publie son premier album indépendant Padded Room, puis Mood Muzik 3: The Album, Halfway House, et Escape Route[7].

Slaughterhouse (2008–2012)[modifier | modifier le code]

Budden s'associe avec Crooked I, Royce da 5'9", Joell Ortiz et Nino Bless pour une chanson intitulée Slaughterhouse sur l'un de ses albums chez Amalgam Digital, Halfway House[8]. La chanson bien accueillie, Budden décide de former un groupe, Nino Bless, inspiré d'un titre qu'il a composé avec les membres[8]. Budden publie son deuxième album intitulé Padded Room le 24 février 2009, et débute 42e du classement Billboard 200. Le groupe publie plusieurs chansons en début 2009, qui mènent à la publication de leur premier album Slaughterhouse, publié au label E1 le 11 août 2009[9]. L'album fait participer The Alchemist, DJ Khalil, Mr. Porter, Streetrunner, Pharoahe Monch, K. Young, et The New Royales[10]. Le groupe signe avec Shady Records le 12 janvier 2011[11]. En début 2012, Budden et Emanny s'associent avec quelques producteurs pour former le groupe SLV (Summer Leather Vest). Budden et Emanny en sont les deux chanteurs.

Slaughterhouse publie une mixtape intitulée On The House pour la promotion de leur deuxième album. Le gorupe publie un second album chez Shady Records, Welcome to: Our House le 28 août 2012 ; l'album débute deuxième du Billboard 200 et fait participer Eminem, Skylar Grey, Busta Rhymes, Cee Lo Green, Swizz Beats, et B.o.B, ainsi qu'Alex da Kid, StreetRunner, No I.D., AraabMuzik, et Mr. Porter à la production.

No Love Lost, Some Love Lost, et All Love Lost (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Le 9 novembre 2012, DatPiff.com annonce la publication de A Loose Quarter le 23 novembre 2012, à minuit, mais il est publié trois jours avant[12],[13].

Le premier single extrait de l'album No Love Lost s'intitule She Don't Put It Down en featuring avec Lil Wayne et Tank. La chanson débute 96e du Billboard Hot 100 depuis le classement de son titre Pump It Up en 2003. Le second single s'intitule N.B.A. (Never Broke Again) avec Wiz Khalifa et French Montana[14]. Budden rpublie les clips des titres She Don't Put It Down avec Tank, Fabolous, et Lil Wayne,Castles, et N.B.A. (Never Broke Again) avec Wiz Khalifa et French Montana. L'album No Love Lost atteint la 5e place du Billboard 200 et fait participer Kirko Bangz, Slaughterhouse, Emanny, Juicy J, Lloyd Banks, Omarion ainsi que T-Minus, Boi-1da, Cardiak, et Frequency à la production.

Le 26 août 2013, Joe Budden annonce un nouvel album solo intitulé All Love Lost. Avant l'album, Budden publie un EP intitulé Some Love Lost le 4 novembre 2014, bien accueilli par la presse spécialisée[15],[16]. Le 1er juillet 2015, Budden publie sur Twitter la date de All Love Lost pour le 25 septembre 2015, et une nouvelle chanson sur SoundCloud intitulée F'em All[17].

Le 12 juillet 2014, Joe Budden participe à l'événement de battles Total Slaughter contre Hollow Da Don. Les juges donnent la victoire à Hollow à l'unanimité[18].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums indépendants[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Mood Muzik: Boxset

Mixtapes[modifier | modifier le code]

Avec Slaughterhouse[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Slaughterhouse
  • 2011 : Slaughterhouse EP
  • 2012 : On the House (mixtape)
  • 2012 : Welcome to: Our House
  • 2014 : House Rules

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Joe Budden Biography », sur AllMusic (consulté le 10 décembre 2012).
  2. a, b et c (en) Bottomley, C., « Joe Budden: Pump up the Volume », VH1, Viacom International Inc.,‎ (consulté le 29 juillet 2012).
  3. (en) Bush, John, « Original Soundtrack 2 Fast 2 Furious », AllMusic, Rovi Corp (consulté le 21 juillet 2012).
  4. (en) « Def Jam Vendetta Original Soundtrack », VGMdb.net, Jelsoft Enterprises Ltd. (consulté le 21 juillet 2012).
  5. (en) « Joe Budden leaves Def Jam », Yorapper.com,‎ (consulté le 27 février 2011).
  6. (en) « New CD's », The New York Times,‎ (consulté le 25 mars 2013).
  7. (en) « Joe Budden Signs with Amalgam Digital, Preps Retail Release of Mood Muzik 3 - XXL », Xxlmag.com,‎ (consulté le 15 février 2013).
  8. a et b (en) « FEATURE: Crooked I, The Freestyler[Definitive Dozen] | Hip Hop On A Higher Level », Xxlmag.com (consulté le 27 février 2011).
  9. (en) « Slaughterhouse », AllMusic (consulté le 30 mars 2012).
  10. (en) Slava Kuperstein, « Slaughterhouse - self-titled | Read Hip Hop Reviews, Rap Reviews & Hip Hop Album Reviews », HipHopDX,‎ (consulté le 27 février 2011).
  11. RealTalkNY, « Eminem Officially Signs Slaughterhouse & Yelawolf To Shady Records | RealTalkNY », Realtalkny.uproxx.com,‎ (consulté le 27 février 2011).
  12. (en) « Mixtape Release Dates: Joe Budden, Wale, Pusha T, Young Jeezy », HipHopDX (consulté le 19 novembre 2012).
  13. (en) « Joe Budden - A Loose Quarter Hosted by Mood Muzik Ent // Free Mixtape @ », Datpiff,‎ (consulté le 15 février 2013).
  14. Sean Ryon, « Joe Budden Announces New Single With Wiz Khalifa & French Montana N.B.A. (Never Broke Again) | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHopDX,‎ (consulté le 15 février 2013).
  15. Edwin Ortiz, « Joe Budden Plans to Release New EP & Album This Year », Complex (consulté le 11 mars 2015).
  16. « Joe Budden opens his depressing diary on 'Some Love Lost' (album review) », cleveland.com (consulté le 11 mars 2015).
  17. (en) http://www.hotnewhiphop.com/joe-budden-announces-release-date-for-all-love-lost-news.16246.html.
  18. (en) Trevor Smith, « Joe Budden Loses "Total Slaughter" Battle Against Hollow Da Don [Update: Watch The Battle] », HotNewHipHop (consulté le 11 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]