Prodigy (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prodigy et Albert Johnson.
Prodigy
Description de cette image, également commentée ci-après

Prodigy au Melkweg à Amsterdam le .

Informations générales
Surnom P, Pee
Nom de naissance Albert Johnson
Naissance (41 ans)
Hempstead, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur, parolier
Genre musical Hip-hop, rap East Coast[1]
Instruments Voix
Années actives Depuis 1988
Labels Loud Records, Jive Records, Landspeed, Infamous Records (cofondateur), G-Unit Records
Site officiel themostinfamous.com

Prodigy, de son vrai nom Albert Johnson, né le à Hempstead, dans l'État de New York, est un rappeur américain. Il est membre, aux côtés de son ami d'enfance Havoc, du duo Mobb Deep, en activité depuis la fin des années 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johnson est né le à Hempstead, New York, dans l'État de New York[1]. Il grandit dans la cité d'Hempstead sur l'île de Long Island, en banlieue de New York, puis part vers l'âge de 10 ans à Détroit, enlevé par son père. Sa mère le retrouve et revient à New York en 1985. Il est ensuite envoyé de nouveau à Hempstead chez sa grand-mère. Il est issu d'une famille de musiciens — son grand-père, Budd Johnson, et son grand-ongle Keg Johnson ont contribué à l'ère Bebop du jazz[2]. Sa mère, Fatima Johnson, faisait partie du groupe The Crystals[3].

Pee est atteint de la drépanocytose et fait ainsi de longs séjours dans les hôpitaux. Cela le pousse à écrire, composer des morceaux sur sa souffrance quotidienne. Il publie son premier album solo, H.N.I.C. (abréviation de Head Nigga In Charge), le au label Loud Records[1],[4], dans lequel il parle de sa maladie et raconte pourquoi et comment il est devenu dépendant au cannabis et à la morphine. L'album, qui fait participer The Alchemist, Rockwilder et Havoc[4], atteint la 18e place du Billboard 200[5]. Le 6 novembre 2003, Prodigy est appréhendé à Cohoes, New York, et inculpé pour possession illégale d'arme et de marijuana[6].

En 2006, avec son groupe Mobb Deep, il signe un album sous le label de 50 Cent, G-Unit Records, le label qui cette année fut le plus vendeur. Il se fait même tatouer « G Unit » sur la main. La suite de son premeir album, intitulé H.N.I.C. Pt. 2 chez Voxonic Inc.[7]. En fin 2009, son groupe Mobb Deep n'est plus en contrat avec le label G-Unit de 50 Cent[8].

Prodigy est libéré de prison le 7 mars 2011 après avoir purgé depuis fin 2007 une peine de trois ans et demi au centre pénitentiaire de Rikers Island à New York pour détention illégale d'une arme à feu[9],[10]. Il publie son autobiographie à sa sortie de prison, My Infamous Life[11]. Il apparaît également comme personnage jouable dans les jeux vidéo Def Jam Vendetta et Def Jam: Fight for NY. L'album H.N.I.C. 3 suit en 2012 et contient le single avec Wiz Khalifa, Co-Pilot[1]. En 2014, Prodigy annonce en avoir terminé avec la publication de mixtapes[12]. En fin 2015, le rappeur assigne Universal Music en justice pour usage sans permission de sa musique[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Article connexe : Discographie de Mobb Deep.

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2011 : The Ellsworth Bumpy Johnson EP

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2000 : H.N.I.C Mixtape Part 1
  • 2003 : Closed Session (avec Illa Ghee)
  • 2010 : Ultimate P Part.2
  • 2012 : H.N.I.C. 3: The Mixtape

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2008 : From the Beast
  • 2009 : Ultimate P
  • 2014 : The Most Infamous

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Jason Birchmeier, « Prodigy Biography », sur AllMusic (consulté le 25 décembre 2015).
  2. (en) « Prodigy Interview: Pre-Prison Exclusive », sur DJBooth.net (consulté le 28 mars 2013).
  3. (en) Scott Gargan, « Mobb Deep's 'Prodigy' chronicles 'infamous' life in new autobiography », stamfordadvocate.com,‎ (consulté le 21 mai 2011).
  4. a et b (en) Jason Birchmeier, « Prodigy - H.N.I.C. Overview », sur AllMusic (consulté le 25 décembre 2015).
  5. (en) « Prodigy - H.N.I.C. Awards », sur AllMusic (consulté le 25 décembre 2015).
  6. (en) « Mobb Deep’s Prodigy Faces Drug, Weapons Charges Following Pre-Show Arrest », sur ([MTV News]] (consulté le 25 décembre 2015).
  7. (en) What Would You Do by Laura Checkoway. XXL Magazine, janvier 2008.
  8. (en) Cyrus Langhorne, « 50 Cent Released Mobb Deep From G-Unit Records, Says Game Is Still Signed To His Label », SOHH,‎ (consulté le 30 mars 2012).
  9. « Prodigy (Mobb Deep) condamné à 3 ans et demi de prison », Izdi (consulté le 12 juin 2013).
  10. (en) D.L. Chandler, « Mobb Deep Rapper Prodigy Released From Prison », MTV News,‎ (consulté le 7 mars 2011).
  11. (en) « Book Review: My Infamous Life by Albert "Prodigy" Johnson & Laura Checkoway », sur HipHopDX (consulté le 12 juin 2013).
  12. (en) « Mobb Deep's Prodigy Promises To Never Release Another Mixtape », sur HipHopDX,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  13. (en) « Prodigy Sues Universal Music; Company Owes Me Well Into The Seven Figures », sur HipHopDX,‎ (consulté le 25 décembre 2015).
  14. (en) « Prodigy & Alchemist - Albert Einstein », sur HipHopDX,‎ (consulté le 25 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]